Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Jan

Violences faites aux Femmes, on assassine, même à Orléans !

Publié par Circé  - Catégories :  #Violences faites aux femmes, sexisme, machisme

Ce soir, je n'ai pas le coeur à plaisanter, mais celui à réagir, pour que la voix des femmes soient enfin portées et entendues avant qu'elles ne soient définitivement réduites au silence.
Pour que toutes celles qui se cachent, se terrent et meurent dans un quasi silence institutionnel ne soient plus des fantômes.
Qu'elles prennent corps, qu'elle ne soient plus des statistiques morbides.


Une femme est morte hier à l'Argonne, poignardée par son ex-mari.
Une de plus au compteur des victimes de violence conjugale, une de trop, des dizaines de milliers de trop, qu'elle en meurent physiquement ou pas.

Nous ne pouvons plus nous taire.
Nous ne pouvons plus déplorer en silence.
Nous ne pouvons plus accepter.
Il en va de notre responsabilité à chacune et chacun d'entre nous.

Je vous propose si vous en êtes d'accord de faire un rassemblement silencieux :

Vendredi 22 janvier 2010 à 17H
devant la mairie de quartier de l'Argonne.

Et d'initier cette forme de protestation à chaque fois,
qu'une femme sera victime de violences, quelques soient les violences subies et pas seulement lorsque l'une d'entre nous, pardon à l'avance Messieurs, mais depuis le début de l'année c'est nous qui payons ce lourd tribut en meurt .

Nous devons être visibles pour que la Préfecture prenne en compte nos demandes en cette année déclarée grande cause nationale dans la lutte contre les violences faites aux femmes :
- Des lieux d'accueil ouverts 24/24 7J/7,
- des places d'hébergement d'urgence,
- l'éloignement des compagnons violents,
- des comparutions immédiates en justice pour que ces mesures soient prises dans l'immédiat et pas des mois plus tard, trop tard.

Que tout cela ne soit pas un effet d'annonce !
Nos vies ont le même poids et la même valeur, que nous soyons homme ou Femme.

Voilà, je vous demande de très rapidement me faire part de vos avis et suggestions éventuelles.
Je serai sur le marché de l'Argonne vendredi matin pour distribuer un tract qui appellera au rassemblement.

Dominique TRIPET
Collectif Droits des Femmes
Commenter cet article

H 21/01/2010 18:57


Bonsoir,
Je reviens à vous simplement pour vous remercier de cette manifestation silencieuse et pour vous prévenir aussi que nous ne pourrons être présents car nous organisons les obsèques. Les enfants se
retrouvent quasi seuls sans soutiens de la part de nos aînés... C'est un peu complexe car se ne sont pas seulement de simples obsèques, nous avons des traditions à respecter et c'est dur lorsque
l'on a seulement une vingtaine d'année... J'espère que vous serez compréhensifs par rapports à cela.
Merci encore.


N.B: Nous n'avons pas vraiment le temps regarder les infos ou de lire les journaux, mais d'après ce qu'on nous rapporte ou ce que nous avons pû lire, il y a pas mal de choses erronés dans ce que la
presse écrit. C'était une femme ordinaire, malheureusement, lié à un homme horrible, je dirai un démon... elle ne lui devait rien à ce monstre.


Circé 22/01/2010 01:45


Bonsoir, et merci de votre nouveau message.

J'ai comme vous lu les commentaires dans la presse et comme vous j'ai frémi.
Est laissé supposé que ce meurtre serait un meurtre ancestral du à une certaine culture.

Pourtant malheureusement il ne s'agit en rien de cela mais d'un assassin qui a prémédité son geste, qui s'est arrogé droit de vie et de mort sur son ex-épouse et nous ne pouvons accepter cela.
La veille c'était une jeune femme qui mourait également poignardé à Blois, elle n'était pas laotienne son ex-mari non plus, la semaine dernière ce restaurateur de Provins qui a tiré dans la tête de
sa femme ne l'était pas non plus, le 03 janvier en eure et loir, une femme qui avait quitté son ex-compagnon, s'était éloignée de plusieurs centaines de kilomètres du domicile a été également
tué.
Il n'avait pas craint de faire le chemin et l'a battu à mort avec ses mains puis en lui défonçant le crâne avec un tabouret.

Sachez que je comprends la douleur de ces enfants qui se retrouvent aujourd'hui orphelins.
Ils ont tout mon soutien, celui de notre collectif ainsi que celui de toutes celles et ceux qui demain seront présents.
Nous n'acceptons plus que des femmes meurent dans l'indifférence générale.
Et nous condamnons cette violence de genre, ces meurtres qui ne font d'elles que des objets soumis à un être qui n'est plus qu'un tyran et un bourreau.

N'hésitez pas à me contacter si vous le souhaitez.


H 20/01/2010 14:42


C'est sympa de faire un rassemblement silencieux... est-ce que ça changera vraiment? Je l'espère.
Je suis proche de la famille, à partir de vendredi après-midi, nous allons commencer les veillées funéraires. Tout le week end et lundi on la mettra en terre.
Cette tragique histoire, n'est pas un cas isolé, c'est presque un quotidien pour certaine famille. C'est malheureux, mais c'est la triste vérité...


Circé 20/01/2010 16:48


Merci de votre témoignage


monique LEMOINE 19/01/2010 23:02


Nous sommes tristes ce soir. Une femme est morte sous les coups de son ex mari.
Il ne s'agit pas (monsieur) de parler d'instinct ou de nature humaine.
Nous ne sommes pas des animaux, où alors nous allons faire valoir très vite la loi du plus fort, et peut être ne gagnerez vous pas à ce détournement de l'Etat de droit.
Femmes et hommes nous sommes des être de raison, qui n'avons pas été éduqués à l'Egalité.
Cela j'en conviens et je vous demande d'en convenir aussi.
Alors le pire se produit. Un homme pense être propriétaire du corps d'une femme.
Elle refuse cela et c'est la mort au bout du couteau.
Donc il n'y a que l'éducation qui puisse nous sortir de cette banalisation de la violence. Encore faut-il que chacune et chacun en soit conscient.
Car pour le reste tout le monde sait qu'il est interdit de tuer.

Nous ne pouvons continuer à accepter cette invisibilité de la violence envers
les femmes.
Il n'y a pas de raison de rester sur de fausses excuses.
Nous sommes toutes et tous responsables de cette mort.
Mais demain,  qui va s'en soucier ? un ministre va venir rencontrer la famille,
un adjoint à la sécurité de la ville va venir expliquer qu'il est insuportable
qu'un homme tue son ex épouse. Que c'est un crime sexiste, qu'il faut lutter contre cette tolérance de la violence.
Un maire va lancer une campagne municipale sur tous les supports publicitaires de la ville contre la violence envers les femmes ?
Dans quel monde vivons-nous ?
Dans un monde de domination masculine, qui ne veut pas se l'avouer et surtout qui ne cherche pas à en sortir.
Les femmes et les hommes ont tout à gagner ensemble à l'Egalité.
Les femmes arrêterons de mourir, et les hommes arrêterons de tuer.
C'est tentant, mais il faut commencer tout de suite.
N'attendons pas les prochaines victimes.

Monique Lemoine


ZOUZOU 19/01/2010 20:36


Bon courage, toutes mes condoléances pour la famille. La vie est dure, je dirais simplement à toutes les méres, qui ont un fils qui se comporte comme un con, dites lui qu'il vaut mieux se
séparer que de rendre une pauvre femme malheureuse. Je suis triste aussi...................


Didier Goux 19/01/2010 20:19


« Nous ne pouvons plus nous taire.
Nous ne pouvons plus déplorer en silence.
Nous ne pouvons plus accepter.
Il en va de notre responsabilité à chacune et chacun d'entre nous. »

Mais enfin, il y a des décennies que l'on ne se tait plus (et à juste titre) !
Il y a des décennies que l'on ne déplore plus en silence (et à juste titre) !
Il y a des décennies que l'on accepte plus (et à juste titre) !

En revanche, non, il n'en va pas de notre "responsabilité" : il en va de la nature humaine, qui est violente et imprévisible. Vous ne ferez jamais qu'un mari en fureur ne poignarde pas sa femme, ou
qu'une femme n'empoisonne son mari. Jamais. Même si la chose vous paraît déprimante (et fausse, je suppose), vous pourrez bien faire dix mille fois le tour de la place du Martroi et obtenir un
arsenal de cent mille lois supplémentaire, la violence sera toujours là entre les êtres, intacte.


Circé 19/01/2010 21:32


Je n'ai pas le coeur à polémiquer avec vous ce soir D.Goux.
Il n'en reste pas moins vrai que là où ses mesures sont en place, les meurtres et récidives ont baissé significativement.
Mais vous avez sans doute raison sur une chose, le risque zéro n'existera jamais, mais faire que le risque soit le plus proche de ce chiifre, est ce que nous pouvons obtenir.


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "