Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Aug

Taxez-Nous ? On va se gêner !

Publié par Circé  - Catégories :  #Pouvoir d'achat, Consommation, Politique

   Cela faisait plusieurs jours que l'opération communication était en cours, et même qu'elle allait faire des étincelles grandioses quand elle commencerait !

Et la voici, la voilà la belle opération com :
- " Taxez-Nous ", titre donc une pétition signée des 16 plus grandes fortunes de France.

Ben tiens, à quelques heures de l'annonce d'un plan d'austérité bien chiadé à destination de la plus grande majorité d'entre nous, et pour ne pas sonner l'heure de la révolte populaire, il fallait bien faire quelque chose.

Et nos lascars côtés au CAC40, les plus grandes fortunes de France, et par conséquent les plus gros salaires de France, ceux qui lèvent le doigt à la manière d'un Granier-Deferre trompeur puisqu'ils continueront à " bouffer à tous les rateliers", tous ceux qui ont bénéficié du bouclier fiscal qui n'a coûté que la bagatelle de 16 milliards d'euros depuis 2007 à l'Etat français, donc nous, se font dorénavant les porte-voix de la nation : " Taxez-Nous" qu'ils disent.

Mais pas n'importe comment.

Faut tout de même pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages, comme aurait dit Audiard. Et ils posent leurs conditions les larrons, ceux qui ne se feront jamais plumer comme nous jusqu'au trognon et qui n'en doutons pas un seul instant continueront à s'enrichir sur notre dos.

« Nous, présidents ou dirigeants d'entreprises, hommes ou femmes d'affaires, financiers, professionnels ou citoyens fortunés, souhaitons l'instauration d'une “contribution exceptionnelle” qui toucherait les contribuables français les plus favorisés. Cette contribution serait calculée dans des proportions raisonnables, dans le souci d'éviter les effets économiques indésirables tels que la fuite des capitaux ou l'accroissement de l'évasion fiscale.


Nous sommes conscients d'avoir pleinement bénéficié d'un modèle français et d'un environnement européen auxquels nous sommes attachés et que nous souhaitons contribuer à préserver. Cette contribution n'est pas une solution en soi : elle doit s'inscrire dans un effort plus global de réforme, tant sur les dépenses que sur les recettes.


Au moment où le déficit des finances publiques et les perspectives d'aggravation de la dette de l'Etat menacent l'avenir de la France et de l'Europe, au moment où le gouvernement demande à tous un effort de solidarité, il nous semble nécessaire d'y contribuer. »


C'est qu'on en verserait presque une larme d'émotion si l'on se laissait attendrir et pourquoi pas apitoyer. Même que tiens du coup, nous aussi on va "contribuer"...


Sauf que, sauf que...Nous on ne va pas nous demander notre avis. Nous, on ne va pas nous demander comment nous aimerions être "croqués" - à la croque au sel ? Tout cru ?- et nous allons morfler dans toutes les grandes largeurs, longueurs et ce à tous niveaux : santé, hôpital, éducation, logement, énergie, transport, alimentation, habillement, fin des forfaits téléphone et internet illimités, services publics qui vont continuer à être laminés...et pourquoi pas, oui pourquoi pas l'augmentation de cette taxe la plus injuste qui soit : la TVA !


Alors oui, taxons-les, mais taxons-les à la mesure de leurs revenus et pas de l'obole qu'ils accepteraient éventuellement de verser dans la sébille des mendiants que semblent être pour eux les citoyens français. Et donc oui, créations de nouvelles tranches d'imposition dont la plus élevée à l'heure actuelle n'atteint que 41% des revenus.


N'ayons pas peur d'aller jusqu'à 50% et même de prendre tout au-dessus non pas de 1 million d'euros - je n'aurai même pas assez de toute une vie pour gagner cela - mais tiens de la moitié, et pourquoi pas de 100 000 euros ?

On doit bien vivre avec 100 000 euros par an de salaire non ?


Alors 1 million d'euros est-ce raisonnable de s'arrêter à cette somme ? Alors que la sécurité sociale mérite un véritable budget, comme l'hôpital, comme l'éducation, comme les crèches, comme les services publics, comme les allocations familiales, les caisses de retraite...


Allez, chiche, reprenons vraiment le pouvoir, nous sommes plus nombreux qu'eux, alors pourquoi avoir peur, être timorés ?

Taxons-les !!!! Oui, à nous d'en décider les modalités et montants.


Eux sont unis pour défendre leurs privilèges et leurs fortunes. Eux connaissent la lutte des classes. Retrouvons-le ce chemin, soyons unis pour enfin faire vivre la République et la Démocratie. Que ce ne soit plus une minorité de nantis qui dictent leurs lois, mais bien nous, le peuple français.


Sources :
Dessin publié avec l'aimable autorisation de Na dont je vous invite à consulter le site et ses caricatures savoureuses.
805_robin_neuilly1.jpg




Commenter cet article

kenjî 24/08/2011 17:58



Bonjour Circé


Eh non Madame, chez ces gens là 100000euros ça ne suffit pas pour vivre!


Chez ces gens là Madame, c'est le million et rien d'autre, voir le milliard!


Merci pour cette analyse qui confirme bien que les capitalos vivent au dessus des autres, grâce aux labeurs des ces mêmes autres!



Circé 25/08/2011 04:20



Kenji :


 


Cela m'agace prodigieusement lorsque je les entends en plus faire du chantage.


Mais leur argent sans la force de travail des salariés, ce serait quoi ? Encore et toujours leurs boursicotages infâmes où ils jouent la vie des autres dans leurs "corbeilles" et en plus, parce
qu'ils n'ont aucune morale ou éthique - l'argent n'a pas d'odeur - nous appellent à la rescousse pour les sauver lorsqu'ils se sont plantés ?



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "