Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Jan

Etre belle à en mourir...

Publié par Circé  - Catégories :  #santé, politique

Probleme-de-poids-.jpgNous voici dans le dernier tiers du mois de janvier, et les jours commencent à rallonger, cela se voit.


C'est d'abord le soleil qui réapparaît plus fréquemment, rayons illuminant le bleu d'un ciel pur azur. Puis des bourgeons de çi, de là habillent les branches décharnées des arbres, tandis qu'à leur sommet les trilles des oiseaux qui s'égosillent à en perdre haleine, trouent le silence de l'hiver. Des signes avant-coureurs du printemps avant l'heure.

 

Pour parfaire le tout, après les fêtes et juste avant de se découvrir en laissant tomber nos manteaux, voici que les premiers magazines vantant en une LE nécessaire régime de l'année, commencent à fleurir.

 

Ce fameux régime qui va vous faire perdre ces quelques kilos de trop avant l'été. Et s'il ne suffit pas, il y aura bien entendu aussi son pendant en nouvelle pilule miracle à la mode !


Parce que décidément, vos joues rebondies, vos bras dodus entourant votre opulente poitrine, vos poignées d'amour ou la rondeur de vos fesses et de vos cuisses sont les nouvelles bêtes à traquer avant l'été.

 

Pourtant...

 

Pourtant, combien d'erreurs, combien de tragédies pour les perdre ces petits ou grands kilos. Avec de nombreux risques sur votre santé. On ne compte plus les scandales.


Celui du médiator, bien entendu, utilisé comme coupe-faim.

Point d'orgue actuel dans les prescriptions douteuses à tous niveaux avec un laboratoire faisant fi de la vie des patients et les sacrifiant sur l'autel des juteux bénéfices et profits. Les laboratoires et leurs dirigeants ne connaissent pas la crise, leurs actionnaires non plus.

 

Mais vous pouvez consulter à ce propos, cet excellent article ainsi que les nombreux liens indiqués.

 

Et puis il y a aussi, au détour de ces petits arrangements ou pas avec un tour de taille, l'envie de ressembler à ces mannequins, silhouettes de "Une" de magazines, corps retouchés sur papier glacé, ces porte-manteaux de la mode comme les qualifie si volontiers un "grand" couturier, une maladie mortifère qui surgit comme une horrible gargouille dans votre vie.

 

Une jeune femme ayant témoigné de cette réalité en est morte il y a peu. Et je ne reviens pas sur ce journaliste connu qui lui comme tant d'autres parents plus anonymes ont perdu leur enfant, victime de cette pathologie délétère.

 

Dans ces anonymes, je pense à mon amie C., à sa fille, au combat qu'elles ont toutes deux mené. A ses terreurs.

 

Chaque jour, toutes deux prisonnières de cette aiguille de pèse-personne, oscillant toujours et invariablement du même côté, avec cette horreur du seuil fatidique des 30 kgs sans cesse à l'approche. L'angoisse de ne plus entendre le souffle rassurant de son enfant au petit matin, signifiant : elle ne s'est pas éteinte. Les pleurs, prières et suppliques aux médecins pour la faire hospitaliser : un instant de répit, juste un instant.

 

Et puis la maladie qui s'éloigne, le poids de sa fille qui reprend sa marche vers la vie, les jours, les semaines, les mois et maintenant les années qui les éloignent du paroxysme de la maladie.

Mais toutes deux savent qu'elle est bien tapie, cette maladie, dans un coin, un repli des aléas de la vie. Prête à ressurgir, tel un diable de sa boîte aux moments où tout se fait lourd à porter.

 

Le petit régime qui tourne au cauchemar.

 

Mais qu'importe, à tout cela s'ajoutent les laboratoires qui surfent allègrement sur cette vague lucrative. Et ils inventent chaque année LA nouvelle molécule révolutionnaire, LA pilule miracle.

 

Curieusement, dans la liste de 50 noms de médicaments potentiellement dangereux, éditée il y a peu par l'Afssaps, voici que celui de la pilule Alli y est cité.

 

En janvier 2010, j'en dénonçais la dangerosité, ainsi que sa publicité placardée partout dans Orléans, près des collèges, lycées, sur les abribus, tout au long des parcours justement des bus.

 

"...Voici donc ce que vous pouvez trouver actuellement en ville. Ce que j'ai photographié à proximité du collège de ma fille..

100

Entre ironie et colère que je suis, en prenant ce cliché...

Vous souvenez-vous de Valérie Boyer, députée UMP qui a fait en septembre 2009 une proposition de loi pour lutter contre l'anoxerie ?...qui visait à indiquer la mention "photo retouchée" dans les magazines mode ou people, ou...

...Comment ne pas s'interroger sur l'utilité,...la justesse de cette publicité sur ce type de panneaux, au vu et au su de tous ? Quant à l'endroit...

Situé en particulier à une encablure d'un collège où il y plus de 600 jeunes gens dont plus de la moitié sont des filles, d'un institut audiovisuel...

Et nous savons toutes et tous que l'anorexie touche principalement des toutes jeunes filles et jeunes femmes. Et maintenant de plus en plus de garçons. Et même des seniors...

 

Combien dans notre ville ? Combien en passe de le devenir ?...


...N'est-ce pas mettre une balle dans une arme à feu que de laisser et d'étaler avec complaisance cette publicité pour une pilule miracle censée leur (nous) faire perdre en 1 comprimé le surpoids supposé ou réel qu'elles ou qu'ils ont ? (nous avons).


Ce médicament - car c'en est un - est vendu sans ordonnance dans toutes les bonnes pharmacies de France et de Navarre... 5ème meilleure vente de médicaments sans ordonnance en 2009, avec un début de commercialisation en mai, c'est dire ! Alors ...

Contre-indications :
- problèmes digestifs, diarrhées sévères,  inefficacité de la pilule contraceptive dans nombre de cas avec ce médicament et donc risque de grossesse,
- médicament contre-indiqué avec la lévothyroxine utilisée dans le traitement des insuffisances ou ablation de la thyroïde ( plus de 1000 effectuées chaque année dans notre département tous établissements hospitaliers confondus),
- cas d'épilepsie, risque de pancréatite,
- contre-indication formelle si vous êtes greffé, inhibe la cyclosporine qui stabilise votre greffe,

et puis aussi, il est nécessaire de consulter un médecin avant d’utiliser Alli :

- pour les personnes sous traitement antidiabétique (notamment acarbose);
- pour les personnes traitées par amiodarone.

En cas de diarrhées sévères, afin de prévenir l’échec possible de la contraception orale, l’utilisation d’une méthode de contraception complémentaire est recommandée.

Le traitement par l’orlistat pourrait altérer l'absorption des vitamines liposolubles (A, D, E et K). Pour cette raison, la prise d’un supplément multivitaminique est recommandée au coucher (ou au moins 2 heures avant ou après avoir pris l'Alli).

Coût du traitement : 70 euros pour un mois .

Bénéfice :

12.png
4 kgs de moins, en moyenne en 6 mois, cela fait cher du kilo perdu, non ?
Quant à ce que rapporte cette pub, peut-être est-ce inversement proportionnel à la perte de poids et indexé sur la courbe des bénéfices du laboratoire commercialisant ce produit ?

Tout s'achète et tout se vend, n'est-ce pas.
Quant à la santé et à la morale, cela existe-t-il encore ?
Et pour finir, regardez-donc comme la personne qui vante l'efficacité d'Alli en a besoin :
0
Edifiant, non ?

Que rajouter de plus une année plus tard ? 

 

* Billet à consulter dans son intégralité ici.


Commenter cet article

Polyb 23/01/2011 10:39



Comme nous le constations hier à Orléans, très chère Circé, le grave problème d'Alli est effectivement toujours d'actualité : certaines pharmacies du centre ville n'hésitent pas à placarder la
pub pour ce médicament dangereux, en très grand, dans leur vitrine...


Un pharmacien fait avant tout des études de médecine...


Nous devrions tous trouver des pharmaciens DIGNES et RESPECTUEUX de l'être humain, et boycotter ceux qui osent promouvoir le danger.



Circé 23/01/2011 11:02



Polyb :


Oui, hier, Publicité en grand pour ce médicament potentiellement morbide et en ventre libre !


Combien d'années et de mort-e-s avant que l'on vienne nous faire encore des constatations oiseuses, qui a fait quoi, quels responsables ...Bref, un gugusse que je ne nommerai pas ici parlais de
moraliser le capitalisme, mais il y a belle lurette qu'il n'y a plus aucune morale à tous les échelons et que la concurrence libre et non faussée fait des ravages.


Alors qu'importe le nombre de mort-e-s sur l'autel des bénéfices et dividendes.


Et comme l'autre gugusse a de très bons amis du côté des laboratoires, alors...



Desencanto 22/01/2011 18:57



J'ai une très bonne elève hospitalisée, c'est térrrible c'est que nous fait, ce  qui nous font , toujour l'argent, jamais le respect. D'oú est sortié cet ideal irréel de corps?


Mes salutations.



Rémi 20/01/2011 13:51



On remarque que le groupe témoin était composé de personnes d'un poids moyen d'environ 100 kg.



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "