Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Oct

Vénus Callipyge ou Assurance Vie ? Il faut choisir...

Publié par Circé  - Catégories :  #Femme, Société et politique


Je vais l'appeler Catherine.

Elle a 25 ans et son compagnon quelques années de plus sans pour autant dépasser la trentaine.
Tous deux forment un jeune couple visiblement heureux, qui aimerait cependant bâtir leur nid douillet avant que de fonder une famille.

Leur" Chez Eux".
Chacun son rêve en la matière.

Pour ma part, je n'entre pas dans cette catégorie de personnes ayant le besoin de posséder un lopin de terre et l'édifice presqu'obligatoire qui va dessus.

Ce, malgré l'injonction de notre Premier Français qui aimerait que près de 75% d'entre nous soient  propriétaires.

Propriétaires de qui ? De quoi ?
De parpaing, béton, briques et tuiles qui s'effondreront sous les assauts de "mini-tornade" ? ne résisteront pas aux inondations ? Ou au contraire aux sécheresses ? Vibrations ou autres mouvements du sol à prévoir ?...
Très peu pour moi. 

Il sera bien temps d'y être un jour ensevelie dans cette terre, surplombée de la pierre tombale qui va avec.
Ceci dit c'est mon ressenti, je ne me sens attachée ni à une terre ni à un pays.
Je veux pouvoir aller à ma guise là où j'en ai envie, à supposer que j'en ai les moyens, et surtout ne pas être liée à une geôle aérolithique bien que personnelle.
Seules les valeurs humaines m'importent.

Pour en revenir à nos deux tourtereaux, les voici donc après avoir trouvé le lieu où ils aimeraient voir s'ériger leur future habitation, à faire leurs démarches pour devenir propriétaires.
Rendez-vous pris chez leur banquier et aussi chez le courtier en assurances chargé de garantir leur prêt en cas de malheur, si l'un de nos amoureux devait se retrouver seul sans son alter ego, après une longue maladie (terme pudiquement choisi ) ou un accident quelconque.

Cependant, qui dit assurance-vie dit aussi consultation médicale.

Et nos deux amoureux de se prêter sans rechigner à cette contrainte.
Quelques jours plus tard arrive à leur domicile le résultat de la visite chez le médecin conseil.
Ainsi que les résultats santé et bien évidemment le montant de la prime asssurance-vie (la mal nommée puisque c'est le décès en l'occurence qui est en ligne de mire ) qu'ils vont devoir payer chaque mois en plus de leur crédit.
Et oh ...Surprise et vilaine désillusion !!!
Pour ne pas dire humiliation.

Catherine est une charmante jeune femme d'une rondeur à laquelle sans nul doute Botero pourrait rendre hommage.
Sans être une Vénus hottentote, Catherine est charnue, joufflue, dodue, fessue...
Callypige quoi !
Cependant elle n'en possède pas moins un charme certain dont Rubens a tant aimé célébrer les formes.

Las, nous ne sommes plus au XVIIème siècle, ni aux rondeurs épicuriennes.
Quant aux gracieuses créatures de Botero, elles ne sont  admirées que sur toile et la mode est à l'anorexie, réelle ou photographique, quitte à retoucher quelques bourrelets disgracieux.

Catherine est ainsi affûblée de ce terme particulièrement honni et vilipendé dans notre société : obèse.

Et de devoir payer pour cette grande tare, non pas au poids ( encore que !!!) mais aux risques encourus d'après le médecin conseil de la CNP.
Le diabète qu'elle n'a pas encore, l'hypertension artérielle présumée d'ici quelques années, l'accident cardio-vasculaire..., bref une liste étoffée, circonstanciée de risques dont son obésité la rend comptable.
Liste scélérate, goujate et effrontée ! 

74 euros chaque mois, pendant les 30 prochaines années à venir, soit plus de 26 000 euros en plus des autres intérêt et principal de la somme empruntée à rembourser, avec possibilité de fluctuation en plus ou en moins au gré de son poids !

Après les variations des cours de la Bourse, nous voici rendus au cours de l'adiposité .

En ces temps de crise, où 30 années de crédit signifient souvent taux variables appliqués aux emprunts, qu'il n'y a plus de denier à chasser dans nos porte-monnaies même avec un dentier, après étude de taxe sur les aliments censés nous faire grossir (grand paradoxe que nos lobbies alimentaires se "sucrent" à dessein, à coup de sel et saccharose rajoutés dans la nourriture ) la rotondité serait-elle en passe de devenir un nouvel investissement lucratif et rémunérateur ?

Ah les coquins, malandrins et autres aigrefins...
Commenter cet article

Roland 12/09/2010 17:32



Une nouvelle théocratie, aux mains d'un nouveau "parti des prêtres" s'est abbatue sur l'Occident, qui impose , entre autres un "look" (en anglais dans le texte, et ce n'est pas un hasard) de
rescapé de Ravensbrück.


http://www.paperblog.fr/385684/hygienisme-legislatif-et-declin-du-droit/



Gilles 14/10/2008 12:19

Une autre chose n'est pas si évidente à comprendre : pourquoi en est-on actuellement à préférer abandonner et détruire l'ancien (en le vendant aussi cher voire plus cher que du nouveau) plutôt que de réfléchir aux vraies actions permettant d'en profiter, pour pas trop cher ?

L'argent, encore l'argent, toujours l'argent...

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "