Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Nov

Marche de Nuit du Collectif Orléanais des Droits des Femmes.

Publié par Circé  - Catégories :  #Marche de Nuit, #CODF, #Harcèlement, #Violences faites aux femmes, #sexisme, #machisme

Une Marche de Nuit pour l'Egalité ?

C'est que nous avons organisé hier au soir à Orléans. Contre le harcèlement de rue qui sévit de manière détestable à l'encontre de toutes les femmes. A Orléans, mais comme dans bien d'autres villes, sans conteste, en tous quartiers, à toutes heures du jour et de la nuit.

Et cela devient intenable, intolérable, envers les jeunes femmes bien sûr, mais aussi toutes les femmes sans exception. L'espace de la rue est désormais éminement masculin, et on nous le fait savoir, à nous les femmes. Nous n'avons le droit d'y circuler que dans un but précis : aller au collège, au lycée, à l'université, au travail, faire des démarches, des courses, accompagner des enfants ...Et même là, cela ne nous protège de rien. Tout juste le regard peut-il être moins insistant, moins intrusif, moins "scanner" vous mettant à nue sans vergogne.

Etes-vous une toute jeune fille et c'est le sempiternel et insistant : " Et donne-moi ton 06, là.." et aussi " Même si t'as un copain, j'suis pas jaloux " ou encore " Hey, j'te dis que t'es jolie et tu ne me dis même pas merci ?".

Etes-vous une quadragénaire et plus et c'est : " Hey toi la cougar là, si tu veux on te porte tes courses jusque chez toi, hein, y a pas de problèmes, on est disponible mes copains et moi..."

Et même si vous êtes entre mère et fille à discuter de derniers préparatifs de départ en week-end, cela ne vous protège pas non plus et on vous montre du doigt en vous assénant : " Hey toi, la métisse là, toi, ici demain sans ta mère j'te baise !"

Et quelque soit votre réponse ou non, il faut vous armer contre la volée de jurons et autres insultes bien senties qui vous sera alors éructée à la figure, comme un dégueulis infâme qui ne tarde pas et salit : - " Mais pour qui est-ce que tu prends, sale pute, t'es même pas belle d'abord..." ou bien encore " Oh mais ferme ta gueule là, tu veux que j'te la fourre maintenant pour te faire taire ?"

Injuriant, humiliant, insupportable, intolérable, violent et violant. Une toute jeune femme avait fini en notre ville, par rage et dépit, il y a peu, par se raser la tête. Retournant contre elle, cette violence quotidienne qui lui était infligée.

Le Collectif des Droits des Femmes auquel j'appartiens, avait émis auparavant l'idée de faire une Marche contre le Harcèlement. Nombre de femmes de tous âges nous avaient interpellé pour nous témoigner de ce qu'elles vivaient en tant que femmes et/ou jeunes femmes. Et celles qui composent notre Collectif n'étaient pas en reste pour elles-aussi dénoncer ce harcèlement inacceptable. C'est ainsi que l'action de Mathilde - c'est son prénom -, son acte de colère et de ras le bol, conjugués à nos propres constats, nous ont amené, à quelques jours du 25 novembre, Journée internationale de Lutte contre les Violences faites aux Femmes, a organisé cette " Marche pour l'Egalité ".

Une marche mixte contre le harcèlement de rue certes, mais aussi toutes les autres formes de harcèlement, à la maison, au travail ainsi que toutes les violences morales, physiques et sociales que subissent majoritairement les femmes : mal payées, précarisées, non reconnues même avec leur diplôme, ou en tant que femmes objets marchandisables, consommables et jetables à merci, tels des mouchoirs en papier usagés...

C'est ensemble, femmes et hommes que nous devons mener cette lutte pour changer notre société, que nous soyons à égalité de droits et d'occupation d'espace, fût-il celui de la rue, et non pas sur le trottoir comme unique destin des femmes, en dehors de la maison, comme il semblerait que l'on veuille de nouveau nous le faire croire.

Bref, c'était hier au soir dans les rues d'Orléans.

Voir dans l'ordre :

- Article de La Rep du Centre

- Article de Mag'Centre

- Reportage France 3 Orléans, version longue avec témoignage Salomé P.

- Diaporama-montage photos de Patrick Communal, merci à lui pour ses photos militantes.

Marche de Nuit du Collectif Orléanais des Droits des Femmes.
Commenter cet article

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "