Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Jul

Ce pays qui déraille...

Publié par Circé

Semaine passée : long voyage jusqu'à Marseille dans le TGV, mais avant voyage entre Orléans et la gare d'Austerlitz pour prendre celui-ci à la gare de Lyon.Nous avons eu une bonne demie heure de retard et pestions gravement car il nous avait fallu courir pour attraper le TGV.


Puis, durant le trajet Paris-Marseille passage obligé par le wagon caféréria, histoire de se poser et surtout de se désaltérer. Wagon très fréquenté. Lors de l'attente grande conversation avec une dame d'un certain âge qui attendait devant moi et qui nous ayant vu arriver en courant ( nous étions 5), s'était enquis des raisons de notre "attrapage au vol" du train.


Tous les poncifs et stéréotypes sur ces cheminots et conducteurs de trains/TGV fainéants ont été déversés : trop payés, à rien foutre, toujours en grève, vivement la privatisation etc...


Mon sang n'a fait qu'un tour, et comme à chaque fois, grande discussion sur la réalité vécue par les agents SNCF, les voies pas entretenues, plus d'agents affectés à ces tâches régulièrement, moins de vérifications, matériel vétuste et devant attendre que les pièces venues maintenant de Pologne ou autre arrivent (trois semaines/, des semaines/mois d'immobilisation etc) bref, un véritable travail d'éducation citoyenne faite dans la cafétéria...


Et conversation très écoutée par d'autres voyageurs qui m'ont appuyée...
J'ai parlé vétusté, risque d'accidents, déraillements, catastrophes...
Cette dame m'a ri au nez, en me disant que j'exagérais...


Aujourd'hui des familles sont endeuillées, les cheminots traumatisés, eux qui n'ont cessé d'alerter sur les dégradations constantes des services...


Faire plus d'argent en investissant moins, le crédo ultra-libéral et les lignes de frêt déjà occupées par des sociétés privées qui ne respectent en rien les normes de sécurité et d'arrêt des conducteurs au prétexte qu'elles sont justement...privées !


Colère, très grande colère, fallait-il en arriver là ?


Guillaume Pépy peut bien arborer un gilet orange lors de sa conférence de presse, comme s'il était lui aussi un agent de terrain préoccupé de la sécurité des voyageurEs, alors qu'ils( lui, nos gouvernants...) nous font porter le poids de leur politique ultra-libérale et de ce traité de Lisbonne félon (même version que le TCE) que nous avons refusé, dénoncé...

Gagner plus, investir moins, et nous faire payer le poids de leur infâmie en terme de sécurité, vies sacrifiées en offrande à leur Dieu Argent, avec pourtant prix des billets en constante inflation !

J'ai honte aujourd'hui d'avoir eu raison, être une Cassandre ne me convient pas et pourtant...

Commenter cet article

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "