Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Sep

Vos souvenirs du 11 septembre 2001, 10 ans après...

Publié par Circé  - Catégories :  #Tout et n'importe quoi !

  
C'est la question qu'a posée un hebdomadaire local, "La République du Centre", pour ne pas la nommer à ses lecteurs, sur son site en ligne.

Ce journal n'est pas l'un de ceux que j'achète, même si je le consulte parfois lorsqu'il est à ma disposition. Cependant je vais plus régulièrement lire les réactions quant aux différentes questions posées. Et ces derniers temps, entre des sujets sans grand intérêt des questions qui méritaient réactions :
- Des lignes de cars pour concurrencer la SNCF,
- Euthanasie : le médecin bayonnais épargné par le conseil de l'ordre des médecins...

Cette dernière question en date sur ce 11 septembre, les
"commémorations" à n'en plus finir de ce jour, l'instrumentalisation de cet attentat en tout et pour tout me révulsent. Voici donc ce que je me suis autorisée à répondre ;

" Beaucoup de colère. Encore maintenant.

Des images en boucles à en avoir la nausée, les mêmes commentaires, la minute de silence obligatoire, comme si nous étions définitivement annexés à cette date. Et chaque année c'est la même chose, alors 10 ans après, cela recommence, mais va-t-on enfin avancer ?

Évidemment qu'il est terrible d'être ainsi attaqué, évidemment qu'il est injuste de mourir ainsi mais rappelons-nous les attentats dans notre métro bien avant cela, rappelons-nous les centaines de milliers de morts en Algérie victimes des égorgeurs sur près de 10 années et dans l'indifférence générale, rappelons-nous les centaines de milliers ( près de 1 million ) de victimes massacrées au Rwanda avec un rôle pas très clair de la France, toujours dans l'indifférence générale, celles qui meurent actuellement en Somalie...Et tant d'autres.


Près de 3000 morts dans deux tours valent-ils plus que les autres ?

Sont-elles d'une essence supérieure aux autres ? Je ne le crois pas. Je comprends la douleur des familles, mais pour le reste, non, je ne rentrerai pas dans ces commémorations obligées où on va encore une fois instrumentaliser ce 11 septembre pour nous présenter le terrorisme comme LA menace pouvant à tout moment fondre sur nous.


Pourtant, il y a des terroristes qui sévissent actuellement dans toutes les corbeilles du monde, des spéculateurs qui affament des peuples, jettent sur le carreau des millions de salariés en Europe et ailleurs, pour préserver leurs seuls intérêts de castes.


C'est sur ce terreau là, la misère et l'injustice sociale que se lèvent les intégrismes et terrorismes.

Et pourtant, pas de lutte au sommet, pas d'envois de troupes pour mettre au pas ces criminels là. On ne se demandera pas pourquoi. "







Commenter cet article

clovis simard 10/09/2011 13:11



 


(fermaton.over-blog.com)No-8: THÉORÈME DES CATASTROPHES


L' INNOMMABLE CONTRE L'IMMANGEABLE / STING.(11 SEPT).



Circé 10/09/2011 13:18



Clovis Simard :


Pardonnez-moi, mais votre propos me semble plus que sybillin, si vous vouliez bien m'éclairer ?



Tryphon 09/09/2011 22:27



Je partage ton avis quant à la focalisation sur les victimes américaines et l'interrogation sur la notion de terrorisme.


Mais pour rester dans la commémoration, je rappelle que, le 9 septembre 2001, Massoud a été assassiné  par ceux là mêmes qui ont frappé les Etats-Unis.


On en parle bien peu.


Probablement sa mort a généré plus de victimes (afghanes, américaines, françaises même) que les attentats des tours jumelles.


 


Il était de la trempe de ceux qui peuvent contribuer à changer le monde.


Le centre des échanges du monde.


Ceux qui l'ont tué ont rendu service bien au-delà de leur camp.


 


On s'étonnera donc que la mort de ce Tadjik ne soit pas "célébrée" par un tas de gens.


 


 


 


 



Circé 09/09/2011 22:53



Tryphon :


C'est ce que je viens de répondre de façon moins étayée que toi sur Le Post.


Pourtant, plus que discrète la date anniversaire de sa mort, et pas de grandes recherches quant au pourquoi du comment de son assassinat.


" Il était de la trempe de ceux qui peuvent contribuer à changer le monde.


Le centre des échanges du monde. Ceux qui l'ont tué ont rendu service bien au-delà de leur camp."


Que rajouter après toi, sans être redondante ? Rien


Sinon de t'envoyer toutes mes amitiés, en ces jours de rentrée. Bisous à Nathalie et courage au fiston.



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "