Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Jul

Une Grand-Mère Indigne...

Publié par Circé  - Catégories :  #Naissance, Filiation, Généalogie.

 

Dimanche dernier : Toute une journée en compagnie de mes " Petites Merveilles ", autrement dit mes petites filles. Mes indispensables pauses tendresse et bêtises. Au grand dam de ma fille aînée qui voit parfois en moi une grand-mère pour le moins inattendue, pour ne pas dire un rien hurluberlue.

Il faut dire que si mes petites filles font, comme tout enfant qui se respecte et digne de ce nom, des bêtises, leur grand-mère, en l'occurrence moi, n'est pas la dernière pour leur en remontrer. Et je m'étonne souvent d'avoir en réserve autant de facéties et autres espiègleries, vestiges d'une enfance et petite enfance passée auprès ...d'une majorité de garçons !

C'était ainsi dans notre famille, lorsqu'une fille daignait s'inscrire dans notre lignée, trois ou quatre garçons avaient d'abord vu le jour avant elle.
Ma naissance n'a pas fait exception : Des dizaines de cousins m'ayant précédée, puis trois frères m'ont suivie, et seulement une tante à peine plus âgée que moi et une cousine. C'est dire si les expériences, confrontations et récréations de toutes sortes ont été nombreuses.

Au programme donc : Tirs au lance-pierre, accro-branches avant l'heure, cabanes construites dans les arbres, sauts à partir du grenier dans les meules de foin du voisin, baignades et descentes de la rivière sur des chambres à air de tracteurs, pétards lancés dans les gouttières les jours de 14 juillet pour faire le plus de bruit possible, vagabondages et arpentages de toute la région en vélo, à pied, dans les bois, sous-bois et même dans les champs, à courser les papillons, attraper des bourdons, scarabées, faire des concours de sauts de sauterelles...

Bref, aujourd'hui, je serai sans doute une enfant cataloguée et suivie de près dans un quelconque fichier répertoriant les enfants censés devenir de potentiels délinquants à l'adolescence, alors à l'âge adulte ?

C'est en souvenir d'un concours un peu particulier que j'ai ainsi démontré à Juliette, ma petite fille aînée, que contrairement à ce qu'on lui avait dit, les filles aussi pouvaient faire pipi debout, explications et démonstrations à l'appui.

Il est vrai que pour se faire, mieux vaut ne pas porter de pantalon, caleçon, short ou autre petite culotte et qu'une jupe ou robe est indispensable pour rester relativement discrète. Et enfin qu'il faut savoir jouer du bassin.

Non, pas celui d'aisance, sinon ce n'est pas drôle...Bref, tout cela doit se faire dans la nature, surtout lorsqu'il y a concours de distance à l'appui, à savoir : Celui ou celle qui ferait pipi le plus loin. C'est ainsi que j'étais arrivée seconde au classement du concours.

De toute façon, c'était normal, mon cousin arrivé premier était plus grand que moi, alors...Ouh...La mauvaise joueuse, près de quarante-cinq années plus tard...

Bref, Juliette a écouté avec avidité chacun de mes précieux conseils, les a mis en application avec talent et virtuosité et ...Ma fille m'a maudite pendant plus d'un mois. Tous les parkings des supermarchés du coin ainsi que son jardin ont eu droit à l'application scrupuleuse de chacune de mes recommandations .

Non mais ! Il n'y a pas que ceux qui marchent debout qui lansquinent justement debout...Ben tiens, les "celles" aussi le peuvent, la preuve, na !

Une autre fois, Justine commençant à agrémenter son langage de toutes sortes de noms d'oiseaux entendus au centre de loisir, faisant sursauter et rougir de honte ses parents, je me suis chargée de pimenter son vocabulaire et celui de sa soeur de quelques expressions qui les ont bien fait rire, du style : scrongneugneu, palsambleu, mordious, vindious et autres cornebidouilles...

Depuis mes petites filles me surnomment Mamie Scrongneugneu.

Dimanche dernier, Justine en était à l'art consommé du tirage de langue contestataire tout autant que protestataire. De quoi organiser à brûle-pourpoint un concours de grimaces qui judicieusement donnera une tonalité plus marquée à l'avenir quant aux revendications ou réprobations de mes petites filles. Et voici ce que cela a donné :




Bon, il est vrai que nous devions passer une journée dans un parc zoologique de la région, bien connu pour la présence de nombreux animaux : Tigres blancs, koalas, gorilles, hyènes, manchots, lamantins, éléphants, girafes...Fort cher pour y accéder mais où les animaux y sont aussi fort bien traités. Cependant, pour une famille, c'est une véritable rente : 22 euros l'entrée pour les adultes et enfants à partir de 11 ans, 16 euros pour les enfants de 3 à 10 ans...!

Sauf que, sauf que...Bourrasques de vents divers et variés : chaudes, fraiches, froides, lourds nuages gorgés de pluie roulant dans des cieux orageux, averses entrecoupées d'éclaircies ont un peu bousculé le programme.


Nous ne sommes pas allés au parc et nous avons pique-niquer ...chez ma fille.


Avant que d'aller nous promener dans le parc de Chambord tout proche, j'ai trouvé le temps d'initier mes petites filles au jeu de billes avec lesquelles elles ne savaient que faire, en dehors de les collectionner : la tique.

Et puis balade, Chambord et la pompe à fric à tous les coins et recoins du parc, et pour commencer les parkings dont plus aucun n'est gratuit. Ben tiens, tout se paie et tout se vend, n'est-ce pas, même une place en plein champ.


Pancartes à l'appui tous les 50 mètres s'il vous plaît, histoire de bien vous le rappeler, une fois en anglais, une fois en Français : Le fric polyglotte !



 

 



Nous avons dû jouer à cache-cache avec le temps.

Rapide promenade dans le parc, du côté du haras, glace offerte à mes petites filles, crème glacée coulant sur les doigts de Justine, émaillant son T-Shirt de très jolies et charmantes éclaboussures, chocolat en guise de rouge à lèvres sur la bouche de Juliette et puis au passage, suite au questionnement d'un lecteur quant à l'un de mes billets, je n'ai pas oublié d'aller investiguer du côté de la vie des lépidoptères et des hyménoptères.


Je peux ainsi vous révéler qu'ils butinent bien dans les mêmes lieux. Quant à lutiner, je ne sais pas encore si abdomen et dard font bon ménage, mais comptez sur moi pour poursuivre mon observation entomologique.


Attention...Je vous entends penser là...Je parle des moeurs des lépidotères et des hyménoptères, hein ? Pour les dyptères j'enquête toujours aussi...







Parc de Chambord donc et haras :

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 



Et puis aussi prise de ce cliché pour lequel Justine, juchée sur les épaules de son père, s'est écriée : - " Papa ! çà y est, Mamie, elle a réussi à prendre en photo les voleurs..."




Je ne sais pas pourquoi, mais cela nous a tous fait rire !

Et puis la journée s'est écoulée toujours entre rires et promenades, fatigue s'installant chez Justine, inquiétudes de Juliette qui voyait l'instant où je devrais repartir : - " Maman, Mamie, elle peut manger chez nous ce soir ?

Dîner passé bien entendu en leur compagnie, puis départ, train pour une fois sans retard, retour sur Orléans et pas de transport en commun puisque 20h20, l'heure butoir pour le dernier bus était dépassée.
Pour une ville de plus de 100.000 habitants et une agglo de plus de 280 000 habitants, nous sommes vraiment "exemplaire", n'est-ce pas ?

Peu importe, retour à pied le long des quais de Loire, mais pluie et orage ont été de la partie...



 

 













Au bout du chemin, l'éclaircie.


Et c'est donc trempée comme une souche que je suis arrivée chez moi : cheveux mouillés ruisselant dans mon cou, jean's alourdi de pluie collant étroitement à ma peau, gouttant à chaque pas, chaussures gonflées d'eau ponctuant chaque enjambée de joyeux "flocs-flocs", tandis qu'apparaissait un arc en ciel.







Tiens, un clin d'oeil d'Iris la messagère des Dieux ?


Vous savez, Iris,  celle qui censée délivrer des messages de la part des Dieux de l'Olympe aux humains ? Et bien elle était bien là, je vous le confirme : La semaine prochaine Juliette vient passer la semaine avec sa Mamie Scrongneugneu et Justine nous rejoindra trois jours plus tard...


On a pas fini de faire des bêtises, moi j'vous le dis...

 

Commenter cet article

Raph 23/07/2011 12:20



Je viens de lire ton billet, et j'allais te dire la même chose que Steph! Non mais franchement!!



Circé 23/07/2011 12:34



Raph :


Il pleut, il mouille, c'est fête à la "niquedouille...".


Bon, ben je fais l'unanimité pour me faire engueuler, il ne manque plus que ton père et là, je me fais "étaler", snif, snif...



Le ch'timi 19/07/2011 17:51



Circé la dynamique !


 > Belle-grand-mère







Belle-grand-mère


Janine Boissard


Livre d'occasion format poche : 224 pages


Editeur : Le Livre de Poche


Edition : 03/01/2001


Langue : Français


Catégories : Littérature française


Valeur : 1 point


Je le veux


Je l'ai


Voir neuf




Résumé du livre


Tailleur de charme, ou bien jeans et baskets : les nouvelles grand-mères sont arrivées, dynamiques, voulant vivre leur vie et jouer leur rôle auprès de leurs petits-enfants. Pas évident ! La
famille n'est plus ce qu'elle était, divorces et remariages amènent des nouveaux venus pour qui il faut élargir son coeur. Babou, la " belle-grand-mère " de ce livre, doit faire face à bien
des situations autrefois inimaginables. Comment défendre Timothée rançonnée à l'école ? Que dire à sa fille qui va se remarier à l'église orthodoxe ? Devra-t-elle partir elle-même pour le
Brésil, afin d'en ramener le fils brouillé avec son père ? Dans la maison de Babou, on rit, pleure, se chamaille, espère et s'exaspère, mais surtout on s'y sent bien. Entrez-y vite : la
romancière de L'Esprit de famille vous y attend, et elle a fait merveille.


 


Amitiés


Patrick





Circé 19/07/2011 17:55



Patrick :


Tiens , j'ai comme l'impression que cette grand-mère et moi avons quelques ressemblances, à lire sans aucun doute.


Merci beaucoup pour le conseil.



Polyb 19/07/2011 17:47



Et comme d'habitude, tu crois que Mamie Scrongneugneu téléphonerait à sa copine de Steph pour qu'elle aille la chercher à la gare ? Tu pouvais attendre un quart d'heure au sec quand même !


C'est moi qui vais dire Vindious ou Cornebidouille !!






Circé 19/07/2011 18:00



Polyb :


Ô flûte et Mer..credi...


Voilà-t-y pas que je vais me faire enguirlander par ma copine Steph ?


Anecdote de ce dimanche justement entre autres que je n'ai pas contée dans le billet ci-dessus  :


Discussion à table sur justement l'autorité des parents sur leurs enfants à l'initiative de Justine qui vient de comprendre pleinement que je suis bien sa grand-mère, mais aussi la mère de sa
mère et donc...illumination :


- " Mais alors, toi Mamie, tu as le droit de gronder Maman ?..."


Visiblement, cela lui ouvrait des horizons insoupçonnés...


Ben en tout cas, Mamie, elle a le droit de se faire remonter les bretelles par Polyb Froufrounette, alors quand elles vont apprendre cela, je sens que cela ne va pas être triste !



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "