Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 Jan

Tu veux gagner ta vie ? Toi aussi joue à l'effeuilleuse, l'actrice de porno, ...

Publié par Circé  - Catégories :  #Tout et n'importe quoi !

Il fallait s'y attendre.

 

Dans ce pays où désormais tout s'achète et tout se vend, où tous les services sont soumis à concurrence, racket et rétribution minima, où même les images des corps, les corps sont marchandisés, voici donc que le pas est franchi.

 

Offre de travail proposée par le pôle emploi de l'Hérault, à une femme, éducatrice de formation :

- " Boite de nuit à Poussan, recherche strip-teaseuse. Conditions : Maitrîser les techniques classiques du topless. Salaire 12,99 euros de l'heure, plus les primes ".

 

Bon c'est vrai qu'elle est éducatrice et qu'elle a oublié de préciser en quoi. En plus elle a 53 ans, donc désormais réputée femme-couguar, cette nouvelle catégorie de femme, entre la maman et la putain.

 

Seule différence entre la dernière et la première, c'est que l'une se fait payer pour baiser, alors que la cougar dans ses bons jours est censée, elle, payer pour l'être (baisée).

 

Me voici donc triviale, vulgaire et surtout en colère.

 

J'attends bientôt la petite annonce qui demandera de la chair fraîche, tous genres confondus, pour arpenter les trottoirs de nos villes en toute légalité, spécialiste en sodomie, fellation, étreinte du panda et autre balançoire en fête.

 

Hommes, femmes, voilà qui va résoudre tous les problèmes de chômage, d'emploi.

 

Et comme certains pensent à abaisser la majorité pénale à 12 ans, faisons donc de même avec la majorité sexuelle. Fi donc de toutes ces lois et autres procédures qui entravent les lois du marché, empêchent tou-te-s ces petit-e-s déluré-e-s qui vous aguichent à tous les coins de rues dès la 6ème (et même avant) de ne pouvoir gagner leur vie, dès leur plus jeune âge alors qu'ils s'ennuient à l'école.

 

Vous comprenez, tout cela c'est de l'utopie que d'enseigner à tous ces mioches, que de vouloir que tous soient éduqués, diplômés. Alors oui, il faut aller plus loin dans la libéralisation des services, d'autant qu'il y a de la demande. Et que la demande créée l'offre et "vice" rendant service à "verse à", tout le monde sera content...

 

Enfin, c'est ce que disent certain-e-s.

 

Voyez comme cela va relancer la consommation, éviter de verser des allocations familiales, des minima sociaux, de payer des feignasses d'éducateurs, de professeurs et autres.

 

Ont-ils besoin d'apprendre l'orthographe, les mathématiques, l'histoire ou la géographie pour cela ? Et même la philosophie ?

 

Celle du boudoir suffira.

Et quelques leçons d'anatomie pour les instruire des techniques propres à donner du plaisir à leurs clients, eux n'étant qu'en recherche d'assouvissement de pulsions irrépressibles.

Allez, l'argent soulagera la conscience des michetonneurs de tous poils, même des pires horreurs.

 

Encore un petit effort, et nous y sommes...

 

Quant à l'Etat ? L'Etat, il s'en bat les c...comme diraient certains jeunes dont je réprouve le langage, mais qui aujourd'hui s'impose à moi. L'Etat, c'est celui qui finira par organiser tout cela si...On commence par se désaper, et puis...

 

Saloperie de société putassière !

 

* caricature d'Emelire

* Article du Midi Libre

 

13sept2011-PasBois.jpg

Rajout de ce jour et communiqué de la Marche Mondiale des Femmes :

 

                              COMMUNIQUÉ DE PRESSE MMF

                                    Pôle Emploi proxénète ?



Pôle Emploi, Service public de l’État, diffuse sur son site internet une offre de Strip-teaseuse Topless dans l’Hérault. Des chômeuses de l’Hérault ont reçu cette proposition d’offre par courrier.

Parce que les femmes sont les plus touchées par le chômage, parce que les femmes sont les plus discriminées dans le monde du travail, elles se disent prêtes a accepter « toute offre de quelque nature que ce soit ».

 
Mais s’attendaient-elles à une telle proposition ?! Sûrement pas !

« On obéit à la loi… nous n’avons pas un rôle de moralisateurs… » dit le porte-parole de Pôle Emploi. Mais est-ce la mission du service public de proposer de tels emplois ?

A Pôle Emploi, on peut aussi trouver des offres de « travail » dans des 
films érotiques
, pornographiques, 
la danse, le
téléphone rose, animatrices" de chat porno sur internet
,
"massage"… , offres d’emploi qui sont très largement, voire
exclusivement proposés à des femmes.

A l’heure de l’offre raisonnable d’emploi, le Service public de l’emploi, et donc l’État, va-t-il obliger les femmes à commercialiser leur corps et leur sexe sinon sous peine d’être radiées !!!

Nous, Marche Mondiale des Femmes exigeons de Pôle Emploi qu’il retire ces offres qui légitimisent le commerce du sexe et la prostitution alors que la position abolitionniste de la France vient d’être réaffirmée.

Commenter cet article

Le vilain petit canard 66 02/02/2012 01:08


(Plus une minute pour faire le tour des blogs .... ppfff... j'imaginais pas tant de blogs) ....incroyable cette histoire. Bourse bourses, au pluriel oui parce
que pour la Bourse au singulier, à 12 €/heure, ....faudra du temps ...

Circé 02/02/2012 09:35



Le VPC66 :


Allons, allons c'est là la rançon du succès !


Certes, un tantinet déclecnhée par l'ostracisme et le mépris du Huff vis à vis de celles et ceux qui ont contribué malgré tout à quelques milliers de clics sur Le Post.


Perso, je ne fréquente donc pas les lignes du Huff, refuse même d'y laisser quelques traces que ce soit. Mais à chacun sa façon d'agir, de ressentir. Tout est respectable en la matière.


Longue vie donc aux exilé-e-s du post et bravo à toi d'avoir créer cette communauté.


Comme quoi, même les vilains petits canards u côté de l'ancien bar chez riton,  peuvent avoir de très jolies mues.



Monique Lemoine 01/02/2012 20:00


Cest la première fois que Circé utilise dans son billet autant de gros mots. C'est dire si elle est en colère. Elle a raison.


La plus grosse grossièreté est bien évidemment l'annonce proposée par "Paul Emploi". je me souviens avoir lu récemment un article dans la République du Centre que l'effeuillage. L'article était
très insitatif et positif.


Cette banalisation d'une forme de prostitution, ou toujours bien d'un non respect du corps d'autrui vient de partout.


Nous ne sommes pas là pour faire la morale, juste pour dire NON, STOP au laxisme et au mélange des valeurs. Tout n'est pas possible.


Sans le respect de l'autre, il n'y a plus de cohésion entre les personnes. Continouons avec Circé à ne rien laisser passer lorsque la condition humaine est réduite à une condition animale.


Deux réactions possibles, la dérision, c'est ce qu'a fait Circé ou les larmes.


Les deux n'étant pas incompatibles et coulent facilement ensemble.


Cela devient un coup de plus à la casse humaine.


 Pour reprendre espoir il faut nous parler et nous entendre sur ce qui fait que nous sommes et resterons des femmes et des hommes dignes de ce nom.


C'est à nous de faire en sorte que les patrons de Paul Emploi arrêtent de nuire à la dignité humaine.


Merci Circé de rester vigilante et toujours réactive.


Bien à toi


Monique

Circé 02/02/2012 10:08



Très Chère Monique :


Encore grand merci pour tes commentaires si sont, et je le dis à chaque fois judicieux et toujours complémentaires à mes billets.


Je soumets aujourd'hui à ta sagacité, puisque je vais en faire billet, celui d'un "ami", qui je n'en doute pas un instant ne peut être que commun, ayant pris pour pseudo "Paul " m'a laissé en
guise de commentaire après le billet sur notre première action anti-sexiste de novembre dernier ces deux simples termes : "Mal baisée" .


A la crise de fou rire qui m'a prise lorsque j'ai lu cela ( tu sais comme cela me met en joie de lire ces stupidités sexistes et machistes) , aussitôt m'est venue l'idée de Chroniques Féministes
d'après Paul, à laquelle je vais demander à nombre de participer et que je publierai sur mon blog.


Bien évidemment, tu es la première invitée à y participer.


Voilà qui augure bien d'autres rires et joies.


Je crains que ce pauvre Paul ne finisse par s'exclamer à l'instar de Petit Gibus dans la guerre des boutons (version Yves Robert) : " Si j'aurais su, j'serai pas venu " ou bien adaptant Molière à
son cas, il n'en vienne lui aussi à penser : " Mais que Diable suis-je allée dans cette galère "


A voir ici réponse, et chroniques en préparation ...



Achille Zasttrouffard 31/01/2012 18:53


Circé


La logique du lébéralisme mise à nue dans cette sordide affaire.


J'espère que la dame outragée trouvera comité de défense pour traîner en justice ceux qui ont osé, qui l'ont réduite à l'état d'objet, de corps en devanture exposé au désir abjecte des tenants de
ce système qui viole les consciences, la dimension humaine et la dignité.


Je demande pardon aux entrepreneurs, aux décideurs, aux membres de l'UMp, j'en appelle à des notions qui échappent totalement à leur intelligence entièrement tournée vers le rationel, le
rentable, le réalisme économique.


La bourse, les bourses et tout le reste ! Pauvres types !

Circé 31/01/2012 21:19



Achille Zasttrouffard :


Et il semblerait selon le midi libre que l'offre soit "légale", alors...


 



Pierrot (sailorman du Post) 31/01/2012 07:33


Transformer la France e un vaste lupanar nous faisant régresser à l'état de Bonobos chez qui le sexe est un moyen d'appaiser les tentions.


Bonne journée.

Circé 31/01/2012 07:52



Pierrot Sailorman :


Voici donc que le marin du Post est arrivé sur le rivages de Circé, en virant de bord du côté d'over-blog.


Tot cela pour y constater qu'un vaste lupanar est en construction.


Le seul problème me semble-t-il, est que si les bonobos règlent leurs problèmes en s'accouplant, il n'y a bien évidemment pas d'échange monétaire, ni proposition de ce type.


Bref coup de colère déjà lorsque l'on parle de travailleurs du sexe et où je réponds que tant qu'il n'y aura pas d'offre de ce type du côté de Pôle emploi, un-e prostitué-e est un-e prostitué-e,
et rien d'autres.


Voilà que Pôle Emploi acommencé à me donner tort en mettant si je puis dire, et pardon pour l'image, le doigt dans l'engrenage.



tilk 31/01/2012 00:48


allons bon, aguicheuse de bistrot et plus si affinitée budgetaire, ce n'est pas un métier vieux comme les bistrots? non, le tout c est de bien le formuler, de cotiser aux bons
syndicats en chambres  et fiscaux et les assurances étatiques et les diplomes sont un plus pour les multilingues, .... brrrr que tout ce bric à brac de lois faisandées soit éffaçé
et que les priorités soient prioritaires pour la dignité des hommes afin qu 'il n'existe pas ce genre de derive libidineuse de souche profonde...


confédération...je fais un post a ce sujet, je m y remets, mais avec serieux, donc avec du temps et des recherches, c est le temps qui passe vite relativement normalement... en fait je
decale horairement, j etais persuadé d etre en fevrier, mais janvier est long, faudrait une loi pour que ça s equilibre ! zut, j arrive pas a rester serieux


 

Circé 31/01/2012 07:55



Till :


J'ai hâte de vous lire et attends la parution de votre billet sur la confédé...



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "