Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Sep

Réduction Drastique des Services Chirurgicaux de Nuit : Faut-il fermer les blocs opératoires la nuit ?

Publié par Circé  - Catégories :  #Franchises Médicales, HPST, Sécu cinquième risque

 

* A l'appui de ce billet, à écouter ce matin même sur France Inter : Hôpital : Faut-il fermer les blocs opératoires la nuit ?

Patrice Pelloux, médecin urgentiste, et Claude Evin qui décidément a des problèmes de latéralité avec sa gauche !

 

C'est un communiqué du Collectif  "Ensemble pour une Santé Solidaire " qui vient de tomber :


" Encore une fois, une annonce tellement énorme qu’on a du mal à y croire nous tombe dessus, sans crier gare : un rapport de Claude Evin, directeur de l’ARS d’Ile de France, remis à la mi-juillet aux responsables des hôpitaux, et révélé par le Parisien du 5 septembre, préconiserait de ne conserver qu’un seul hôpital par département avec l’ensemble du plateau technique de chirurgie, d’imagerie et de biologie fonctionnant la nuit, les week-ends et les jours fériés.


Soit une réduction de 54 services de permanence nocturne à … 7 ! Un par département. (qui comptent chacun de 1,2 à 1,5 millions d’habitants…)


Comme d’habitude, les arguments invoqués semblent tout droit tirés du « petit chaperon rouge » … C’est pour mieux te soigner mon enfant.


Sachant que, chaque année, entre 40 et 50 000 interventions chirurgicales de nuit –donc d’urgence- sont réalisées… cela ferait une moyenne de 600 interventions par semaine et par établissement, pour les 7 restants. Presque 100 par nuit


« Nous ne sommes pas là pour répondre à des objectifs de productivité, nous sommes présents pour répondre à l’inattendu et à l’imprévisible, pour répondre à ce qui n’est pas programmable. » s’insurge le porte parole des Urgentistes, Christophe Prudhomme.


Il semble qu’en Sarkozie, l’urgence doive se soumettre à la volonté d’Etat. Infarctus, hémorragies, accidents, accouchements, sont désormais priés de survenir aux jours et heures ouvrables.


Il semble aussi que nous devions nous habituer à une nouvelle gouvernance, où les projets se construisent on ne sait comment, ni avec qui, ni sur quels critères, dans une totale opacité.

Comme un bonimenteur qui arnaque le badaud avec un jeu de gobelets truqué, la stratégie gouvernementale joue sur une pseudo-information indirecte et biaisée, qui entretient la confusion.


Une seule certitude dans ce chaos : comme nous le redoutions, les Agences Régionales de Santé, mercenaires du gouvernement, s’occupent de liquider l’hôpital public, avec zèle, et sans états d’âme.


Nous, usagers, demandons à tous les responsables, politiques, institutionnels, professionnels, d’avoir des états d’âme, et de réagir, en leur âme et conscience, avant d’y être obligés par les familles des futures victimes de cette « réorganisation »."

 


Mouvement Ensemble pour une Santé Solidaire
http://ensemblepourunesantesolidaire.fr
Bruno-Pascal CHEVALIER - 06 89 18 01 77
Cécile MOUTTE - 06 10 73 83 99
Eric TAILLANDIER – 06 29 73 78 00


Pour rappel Bruno-Pascal Chevalier est travailleur social. Atteint du VIH,il a fait la grève des soins pendant plus de 6 mois en 2008, mettant sa santé en jeu, pour protester contre la mise en place des franchises médicales après celle de la participation forfaitaire déjà imposée aux malades.


Eric Taillandier, professeur de musique est quant à lui atteint d'une maladie veineuse orpheline invalidante. Il a fait également en 2008, une grève de la faim de plus de trois semaines pour dénoncer ces véritables impôts sur la maladie.


Par ailleurs pendant plus d'une année, nous avons fait sur toute la France signer une pétition contre les franchises médicales .


Le 02 mars 2009, après la journée nationale de mobilisation de janvier contre les franchises médicales, notre Collectif avait été reçu à l'Assemblée Nationale pour déposer plus de 260 000 pétitions ( 250 kgs de papier ) à rajouter aux 500 000 qui avait déjà été remises par les autres collectifs et syndicats qui pétitionnaient aussi.


Nous alertions alors en compagnie des hospitaliers des méfaits de cette loi Bachelot dite HPST ( Hôpital, Patients, Santé, Territoire ). De même nous avons dénoncé la création des ARS ( Agences Régionales de Santé ) qui ne pouvaient que mettre en coupe réglée l'accès aux soins ainsi que les hôpitaux publics.


Nous y sommes !

 

 

Commenter cet article

EvaNaissance 10/09/2010 07:57



justement je viens de lire...et j'écoute en ce moment même un "débat" sur france-inter.


cordialement - je pense que je vais aussi relayer - merci



Circé 10/09/2010 07:59



EvaNaissance : Moi aussi, incroyable et Claude Evin a vraiment de grands problèmes de latéralité avec sa gauche qui ressemble furieusement à une belle droite flamboyante et sarkozyste !


Une Honte !!!!!



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "