Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Aug

Quelle nuit...

Publié par Circé  - Catégories :  #Souvenirs et Petite Histoire

Petite question en préambule à ce billet : Avez-vous encore des ados qui partagent votre toit ? Pour ma part, c'est toujours le cas.

Ce sont ainsi deux ravissantes donzelles, de 14 et près de 17 ans qui vivent encore avec moi. Et bien évidemment, cela engendre parfois des situations tout à fait drôlatiques, en ce temps encore suspendu entre enfance et cet âge où elles seront bientôt des jeunes femmes à parts entières.

En aparté, avez-vous remarqué comme
je suis d'une impartialité parfaite lorsque je parle de mes filles ? Hum, hum...

Mais petit avertissement au passage : Etant une mère-louve, gare à celles et ceux qui plutôt que de s'attaquer à moi sur mes opinions politiques ou mes engagements féministes, se comporteraient comme des lâches basiques en s'en prenant à elles et en les salissant de façon détournée...

Ceci étant dit, petite anecdote de fin de semaine.

Mes donzelles, donc, comme toutes ados qui se respectent
vraiment, ont des hauts et des bas quant à leurs choix et goûts musicaux, cinématographiques, littéraires, vestimentaires, amicaux...

Et il est toujours très surprenant de constater qu'en très peu de temps elles détestent ce qu'elles ont "adoré" encore la veille à l'échelle d'une vie, bien évidemment.

Vous avez beau le leur faire remarquer gentiment : - "Vous n'y comprenez rien...! " Cela fait trèèèèèès longtemps qu'elles n'aiment plus telle chose, au moins....au moins...1 mois, c'est dire si vraiment vous ne savez rien, ne suivez rien, êtes complètement dépassée, à côté de la plaque et définitivement leur mère !

Mais bon, cela engendre toujours son lot de situations parfois cocasses et qui vous font encore et toujours sourire.

C'est ainsi que mes deux filles et leurs amies ont actuellement une passion commune pour les films d'horreurs et leurs pastiches.

Perso, je suis très mauvais public quant à cela, ou peut-être justement trop bon public. Je me souviens avoir voulu voir " La nuit des morts vivants " il y a quelques années, en version originale sous-titrée, noir et blanc évidemment, et finalement m'être bouchée les oreilles et avoir fermé les yeux pratiquement tout au long du film. C'est dire...

Sans compter la semaine qui a suivi où j'ai fort mal dormi.
C'est donc un genre cinamatographique que je ne goûte guère, pour ne pas dire que je fuis littéralement.

L'un de mes fils, l'été dernier, a bien tenté avec l'un de ses amis de me faire regarder l'un de ceux qui paraît-il rencontre un véritable succès en salle et qui a eu "x" suite. Mais cela a été peine perdue et surtout m'a grandement interrogé sur la santé mentale de celui qui avait écrit ce scénario d'une perversion totale et cruauté sans nom. Je ne suis pas allée au bout de cette véritable torture de l'âme.

Pour en revenir à mes filles, elles se sont fait la semaine passée, une soirée film d'horreur suivi de leurs pastiches, avec deux de leurs copines qui ont passé la nuit à la maison. Je me dois de rajouter que je vérifie tout de même via internet, au niveau des titres qu'ils ne sont pas dans la liste du style de celui dont j'ai parlé précédemment.

Soirée donc, et cela rigolait ferme derrière la porte, avec de temps en temps tout de même des petits cris de saisissements, suivis de nouveau de grands éclats de rire.

La nuit avançant, je leur ai demandé vers un peu plus de deux heures du matin de bien vouloir en rester là, ce qu'elles ont fait, la fin de leur film arrivant justement.

Les lumières se sont effectivement bien éteintes et quelques bavardages et rires étouffés se sont succédés et puis ...silence .

Cependant, moins de 15 minutes plus tard, quelques coups légers frappés à la porte de ma chambre sont faits entendre. Porte qui n'a pas tardé à s'ouvrir sur ma Poussinette, la plus jeune de mes filles :
- " Coucou, Maman, surprise, c'est moi..."
- " Oui...?"
- " Euh, est-ce que je peux dormir avec toi cette nuit ? Pas envie de passer la nuit dans ma chambre là, dis Maman, je peux, hein ? Juste pour cette nuit ?...."
- " Pfff...C'est bien la peine de regarder vos âneries pour ensuite finir dans le lit de sa mère, tiens..."
- " Oui, je sais...Mais je peux ? Dis Maman, je peux, je t'assure, c'est juste pour cette nuit..."
- " Allez viens, mais tu m'agaces là..."

Pas le temps de finir ma phrase que Poussinette s'était déjà engouffrée sous ma couette et collée à moi.

Seulement, ce qu'elle ne m'avait pas précisé c'est qu'elle avait emmené avec elle Gribouille, la plus jeune de nos chattes avec qui elle partage justement ses angoisses lorsqu'elle en a la nuit, les ronronnements de cette dernière l'apaisant et la rassurant.

Sauf que là...Cette nuit-là...

Ma fille collée à moi avec la chatte qui a joué les locomotives à vapeur du temps de leur splendeur tout au long de la nuit, les heures ont été longues jusqu'au petit matin !

Alors, moi je vous le dis, les films d'horreur, quel cauchemar pour les parents  !




Commenter cet article

Rémi 24/08/2011 14:06



 


"Ce sont ainsi deux ravissantes donzelles..."


 


Et hop le vieux cliché machiste. Je doute que pour des garçons tu aurais pensé à joli, beau, mignon ; polus probablement
vif, éveillé, turbulent, etc


Rémi



Circé 25/08/2011 04:17



Rémi :


Pas de clichés mais préfère ce terme à "meuf"....


Quant aux garçons, j'en ai eu quatre, permets-moi donc ici de profiter de mes filles comme j'en ai envie surtout lorsque je n'ai pas envie de les traiter de "pestes", et oui, cela arrive...


Au fait, mes fils je les appelais mes "titounets", surtout pas le leur rappeler maintenant.



GABRIELLE 14/08/2011 10:53



Je passais par là ! Ah... Les marmots... Les marlettes, plus particulièrement... Sinon, si on embête tes filles à cause de la politique, tu m'appelles ! Biz.



Circé 14/08/2011 11:21



Ma Gab :


 


Je n'y manquerai pas tu penses bien de t'appeler.


Pour l'instant ce sont par commentaires interposés, et je le précise, pas ici sur over-blog. Donc merci à mes commentatrices et commentateurs de ce site.



minijack 13/08/2011 19:11



"Ma fille collée à moi avec la chatte qui a joué les locomotives à vapeur du temps de leur splendeur tout au long de
la nuit, les heures ont été longues jusqu'au petit matin.."


Hoooo ! Circé !... Vous tendez les verges pour vous faire battre ! Attention à vos formulations, je vais finir par croire
que vous le faites exprès. ;c))



Circé 13/08/2011 20:00



Minijack :


Vous avez décidément l'esprit mal tourné, comment dois-je appeler un chat femelle ?


Le minou, la minette ? Méfiez-vous que je ne vous badine pas l'arrière-train avec une chicote...Même si je crains que vous n'y preniez plaisir ...



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "