Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 Feb

Pour une Algérie Sociale et Démocratique : Manifestation Samedi 12 février à Paris.

Publié par Circé  - Catégories :  #Femme, Société et politique

9.jpg

 

C'est un appel que je relaie bien volontiers.

Le Collectif National des Droits des Femmes soutient cet appel et sera présent dans la manifestation parisienne. Et j'en serai !

 

 

 

Collectif d'Algériens de soutien à la lutte en Algérie

pour le changement et la démocratie

 

 

Nous, citoyennes, citoyens, associations, avons créé en France un Collectif d'Algériens en soutien à la lutte en Algérie pour le changement et la démocratie.

Notre Collectif exprime son soutien à la marche nationale pacifique à laquelle a appelé la « Coordination nationale pour le changement et la démocratie » qui s'est constituée à Alger le 21 janvier 2011. Cette marche nationale pacifique doit avoir lieu le 12 février à Alger. Nous faisons nôtres ses mots d'ordre :

- le changement et la démocratie

- la levée immédiate de l'état d'urgence

- la libération des détenus des émeutes

- l'ouverture des champs politique et médiatique

- le travail et la justice sociale

- une Algérie démocratique et sociale

 

Nous appelons à un rassemblement de soutien, le même jour

 

samedi 12 février 2011, à 14 heures

place de la République, à Paris

 

Pour vous joindre à cet appel : soutien.algerie@mailfr.com

 

 

Premiers signataires

Associations et groupements

Algérie pacifique, Association pour l'égalité devant la loi (APEL), Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie (CFDA), Initiatives de femmes pour la citoyenneté et les droits universels (WICUR), Mouvement pour les droits et libertés, Numidie, Pluri-elles Algérie...

Membres individuels du Collectif et leurs amis

Lhaouari Addi, Zahra Agsous, Sanhadja Akrouf, Tewfik Allal, Nadia Ammour, Samia Ammour, Samir Arjoum, Leïla Babès, Mansour Belgi, Fatima Bellili, Leïla Benallègue, Nedjma Benaziza, Ali Bendris, Mohamed Benrabah, Ali Bensaad, Linda Bougherara, Mouloud Boumghar, Omar Bouraba, Louiza Chennoub, Baroudia Cheqqat, Fanny Colonna, Ahmed Dahmani, Ziyad Demouche, Lalia Ducos, Nabile Farès, Fatiha Ferchouche, Mohammed Gaya, Gyps, Rabah Hahad, Mohammed Harbi, Naoual Harkat, Sabrina Hessas, Khadra Hessas, Nadia Kaci, Aissa Kadri, Omar Kasmi, Omar Kezouit, Fahima Laïdoudi, Feriel Lalami, Mehdi Lalloui, Djaffar Lesbet, Samia Messaoudi, Yahia Mekhiouba, Djedjiga Metahri, Nadir Moknèche, Khadidja Naga, Abdenour Ouyahia, Saïda Rahal-Sidhoum, Nourredine Saadi, Safi Saidi, Nadia Sbihi, Slim, Meriem Souidi, Wassyla Tamzali, Omar Tibourtine, Karim Tinsalhi, Nesroullah Yous, Samir Zouaou

 

 

Sont solidaires de cet appel, les organisations suivantes

Association du Manifeste des libertés (AML), Association des Marocains en France (AMF), Association Amitié Solidarité avec le peuple algérien (ASAPA), Association des travailleurs maghrébins en France (ATMF), Association des Tunisiens en France (ATF), ATF-Paris, Association marocaine des droits de l’homme (AMDH-Paris), ASDHOM, Comité indépendant contre la répression des citoyens iraniens (CICRCI), Comité pour le respect des libertés et des droits de l'homme en Tunisie (CRLDHT), Congrès mondial amazigh (CMA), Ettajdid, Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), Fédération des Tunisiens citoyens des deux rives (FTCR), Forum Femmes Méditerranée, Ligue de défense des droits de l'homme en Iran (LDDHI), Ligue des droits de l’homme (LDH), Parti communiste de France (PCF), Parti de Gauche (PG), SOS Sexisme, Union juive française pour la paix (UJFP)

Commenter cet article

Rémi 12/02/2011 21:33


Je persiste ! Que tu sois de tt coeur avec eux, OK, moi aussi. Néanmoins - leurs dirigeants ont beau jeu de dénoncer des 'Agents de l'Étranger, de l'Occident, etc' et de rallier des nationalistes -
les populations viennent de prouver (était-ce nécessaire ?) qu'elles n'ont de toute évidence pas besoin de l'extérieur pour opérer des changements - je dirais 'bien au contraire' (cf Afghanistan,
Irak...) - il vaudrait mieux donner un bon exemple dans nos chères "démocraties", autrement dit "balayer devant notre porte" ; 'vaste programme' dirait l'Autre vu les si nombreux scandales et
inégalités ici même. Bisous Domi la courageuse ! PS Pourquoi ne puis-je plus utiliser l'éditeur HTML pour les commentaires ? Je ne peux que 'valider' un commentaire vide puis écrire dans la fenêtre
qui suit.


Circé 12/02/2011 22:32



Pour le HTML, je t'avoue que je n'en sais strictement rien, n'ayant rien modifier au niveau des commentaires et leur validation.


Je crois qu'être de tout coeur n'est pour ma part, même pas le terme exact. C'est beaucoup plus fort que cela. Mais c'est un peu complexe à expliquer ici.



Luciamel 12/02/2011 17:45



ah ! c'était donc ça que, du fond de mon lit, j'entendais passer dans ma rue. J'espère qu'il y avait du monde et que tu as pris des photos ;)))



Circé 12/02/2011 20:01



Bonjour Luciamel.


J'ai pris des photos, étais là pour représenter mes soeurs et ma mère de coeur et d'aoption qui sont de l'autre côté de la Méditerranée et qui ne pouvaient être de la manifestation à Alger.


Mais comme je l'ai répondu à Rémi cela mérite bien aurtre chose qu'une réponse à un commentaire.


A très bientôt.



Rémi 12/02/2011 12:35


(vieille question) Un soutien de l'Étranger à un mouvement dans un pays, surtout ex-colonie, n'est-il pas un coup de poignard dans le dos ?


Circé 12/02/2011 19:59



Sauf que Mon Cher Rémi, l'Algérie est ma Terre d'adoption.


J'ai tout un billet à faire là-dessus, car les féministes algériennes, autrement dit les Femmes ne se posent nullement ce genre de question. A savoir que quoiqu'il en soit et d'après ce que j'ai
entendu aujourd'hui, si elles n'y prennent garde elles seront encore les grandes oubliées de tout changement s'il vient à aboutir et sommées de rester à la maison.


Elles ont eu droit d'être des combattantes, des résistantes, battues, torturées, violées, assassinées pendant la guerre de Libération, elles ont droit ici pour certaines de prendre la parole,
mais chez tous ces hommes qui étaient présents nombreux étaient ceux qui n'étaient pas d'accord pour l'abrogation du code de la famille qui en font des mineures à vie.


Bien des mentalités à changer, comment changer durablement la constitution d'un pays, quand plus de la moitié de la population n'est pas considérée et rabaissée .


Mais comme je l'ai dit, cela mérite mieux qu'une réponse à un commentaire .


 



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "