Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 Jul

Portrait de Femmes de Légende : Lilith .

Publié par Circé  - Catégories :  #Femme, Société et politique

Connaissez-vous Lilith ? Lilith...Voyons voir, Lilith ?

Non ? Allons, rien de vraiment étonnant à cela, car Lilith serait en fait la première femme qui ait été créée par un hypothétique Dieu.
Pas seulement, puisqu'il existe d'autres mythes, mais je veux avant tout m'attacher à celui-ci.

Et dans les trois grands manuscrits dits saints quoique apocryphes puisque tous écrits par des humains, très peu de traces de la belle et rebelle Lilith.

Les hommes de religion, de pouvoir - les deux catégories étant depuis la nuit des temps intimement mêlées -  créateurs de ces textes, les ont édictés pour régir tous les rapports humains en leur faveur, s'autoproclamant pour ce faire chefs religieux détenteurs de toutes vérités ou rois d'inspiration divine. Tous les rapports humains sont ainsi prescrits, avec d'un côté les dominants et leur rôle dans la société - fort peu au demeurant -, et de l'autre, tous les autres : les dominés.

Il est à noter que dans la caste des dominés il existe une sous-caste, celle des femmes. Femmes dominées en tout et pour tout par les deux catégories précitées, puisque bibliquement, talmudiquement, coraniquement inférieures aux hommes. Alors leurs droits ? Aucun, sinon de se soumettre...à leur "Seigneur et Maître"...

Permettez qu'ici, je vous conte une anecdote toute personnelle à ce propos.

Il se trouve que l'un de mes ex-compagnons, grand pêcheur devant l'Eternel Supposé, ayant mené vie fort délurée, pour ne pas dire débauchée et dévoyée s'est converti il y a peu au Protestantisme et à l'une de ses branches qui n'a rien à envier à d'autres intégrismes toujours mis en avant ces derniers temps.

Celui-ci ayant voulu s'enquérir d'un peu trop près de la vie intime et pour tout dire de l'état de la virginité de notre fille aînée - presque 17 ans -, a ponctué sa demande absolument odieuse par cette maxime :
- " Car si l'Homme doit obéissance à Dieu, la Femme doit en tout et pour tout obéissance à son mari ou son père ou ses frères..."

Je crois que je n'ai nullement besoin de vous expliquer la crise de fou rire inextinguible qui m'a dans un premier temps saisie en l'entendant. Avant que beaucoup plus sérieusement et virulemment je lui mette les points sur les "i" quant à sa curiosité malsaine sur la sexualité de sa fille, le menaçant clairement d'une plainte et d'une convocation devant le juge s'il s'entêtait à vouloir contrôler l'entrejambe de sa fille et le cm2 qui serait sensé représenter l'honneur de la famille !

Etant d'un caractère parfois emporté sur ces sujets et provocateur, je lui ai proposé que par souci d'égalité les petites filles soient par une pratique médicale, déflorées dès la naissance,  comme les petits garçons sont, eux, circoncis .
Ce qui éviterait bien des saloperies à venir pour toutes les femmes du monde ! Oui, je sais, je suis outrancière, mais j'assume ! La discussion a été houleuse, mais il n'a plus osé réitérer sa demande. Et j'y veille .

De toute façon, je ne doute pas de l'imagination déplacée et perverse de certains pour remplacer cette pratique ( vérification de la virginité des filles ) par une autre. Histoire de toujours exercer un contrôle sur le corps des femmes et continuer cette domination masculine éhontée.

Pour en revenir à Lilith donc, Lilith première Femme créée par celui que je nommerai ici Dieu. Et pas créée, elle, de la côte de l'autre andouille d'Adam, mais de la même argile pure que lui. Et là, voyez-vous c'est un problème . Car si la belle Lilith est créée de la même argile pure, c'est qu'elle est ainsi son égale. Et elle la revendique, Lilith, son égalité.

Tout d'abord en refusant d'être à la disposition sexuelle d'Adam.
Et oui, première règle que Lilith impose à Adam : c'est quand je veux et elle se refuse si elle n'est pas disposée..

Puis elle se rebelle sur la position du missionnaire que semble tant affectionner en dehors de toute autre position, Adam.
2ème règle donc, pas de rapport exclusif de domination dans l'acte sexuel, et puis zut, il y a tant d'autres positions à expérimenter pour le plaisir ! Le plaisir ?

Et oui, le plaisir !
3ème règle : on ne fait pas l'amour pour le fameux "croissez et multipliez" paraît-il d'essence divine.
Le plaisir se donne et se partage...

Mais ce qui veut dire aussi que Lilith aurait utilisé la contraception et même l'avortement pour ne pas avoir d'enfant.
4ème règle : un enfant si je veux et quand je veux !

Ouh...la vilaine pas belle !....

Résumons-nous : Lilith est l'égale d'Adam, elle se donne quand elle veut et fait l'amour de différentes façons - fondatrice finalement du Kama-Sutra ? - pour le plaisir plutôt que de se reproduire, utilise la contraception et même l'avortement...

Waouh, vous comprenez maintenant pourquoi les féministes américaines des années 70 se revendiquaient d'elle ?

Mais poursuivons son histoire, puisque le père Adam est allé cafter chez Dieu son père sur la désobéissance chronique de sa femme et surtout sur son insoumission à ce que lui pensait sans doute être un "devoir"...
Et c'est là que l'on s'aperçoit que Dieu n'est pas une femme, mais un sacré macho de chez macho, car il convoque la Lilith, lui fait la leçon et la menace de punition divine si elle ne se soumet pas illico-presto !

Ben...Euh...Ma foi ( hi, hi ) Lilith est une entêtée et défend sa liberté. Et pour elle, Non, c'est Non !

Elle est alors bannie du Paradis et se réfugie aux confins du désert où elle fait la connaissance de différentes créatures démoniaques avec lesquelles...Elle ne s'ennuie plus ! Et par un raccourci formidable que je vais faire ici, elle devient aussi la première démone, punie comme il se doit par Dieu, puisque n'ayant pas voulu avoir de rapports sexuels uniquement pour procréer en utilisant contraception et avortement : Tous ses enfants mourront à la naissance !

Cela ne vous rappelle pas certains arguments encore utilisés aujourd'hui par quelques tenants du combat pro-life : la punition divine ?

Lilith, elle, devient ainsi sous la férule de nos exégètes religieux, une entité maudite qui prendrait notamment la vie des enfants nouveaux-nés pour les emmener dans les abysses. Elle serait aussi celle qui détourne du droit chemin les jeunes hommes mariés et qui les conduirait sur les chemins de la débauche.

Par ailleurs, le serpent tentateur qui a fait succomber Eve serait aussi Lilith. Sa façon de se venger tant d'Adam qui a été son époux que de ce Dieu qui ne l'a ni entendue, ni soutenue, et ne lui a pas rendu justice...
La pomme qui a donné le savoir à Eve...




Lilith chapelle Sixtine


Lilith, miniature d'un manuscrit du XVème siècle.

Il est à noter que Lilith serait rousse, au teint et aux yeux sombres, tandis qu'Eve serait blonde aux yeux clairs.

Ne peut-on y voir ici différentes croyances qui perdurent ?
Tout d'abord celle qui rejetait les enfants roux en les qualifiant d'enfants du Diable. Dans le Berry, un enfant roux qui naissait jetait l'opprobre sur la mère qui était réputée avoir croisé le chemin du Démon durant sa grossesse.

Pour la blonde, je ne rajouterai rien de plus. Mais tout de même, ne peut-on se poser des questions là aussi sur ce que depuis la nuit des temps on nous serine sur les femmes : blonde qui serait douce et godiche, brune de tempérament volcanique, rousse flamboyante et colérique....?
Serait-ce là aussi la génèse de nombre de stéréotypes éculés ?

Lilith était aussi réputée d'une grande intelligence et portait le surnom de " Celle qui savait ". Son image allie celle du démon sexuel à celle de la femme fatale, tandis qu'Eve, elle, est vue comme une femme soumise, et donc bonne génitrice et mère parfaite.

Vous ne trouvez pas vous qu'elle est plutôt sympathique cette Lilith .
Qu'en fait, nous avons toutes en nous de cette Lilith là et que les tenants de nos religions monothéistes en ont rajouté à volonté au niveau malédiction pour nous culpabiliser d'être simplement femmes, filles d'Eve ET Lilith ?

Mais une femme insoumise, est-ce tolérable ? Pour nos religieux, ce ne peut être qu'une Démone...



Notre Dame de Paris.

Pour finir, Lilith serait en astrologie la Lune Noire qui véhiculerait des valeurs radicales et serait ainsi capable du pire comme du meilleur, mais serait aussi celle qui apporte la remise en question pouvant aller jusqu'au changement radical, le rejet définitif, la prise de conscience illuminatrice ...

Vous ne trouvez pas qu'en fait Lilith est tout simplement une part de ce que nous pouvons être, nous en tant que femme, que notre désir, la liberté de pouvoir contrôler notre corps par la contraception, l'avortement, la liberté à en disposer comme nous l'entendons même dans nos relations font peur, encore à l'heure actuelle ?

Si Lilith, en tant que Femme, Femme insoumise, en paie le prix fort du rejet dans les légendes et autres mythes, celles qui ne veulent plus de cette soumission, discrimination, domination machiste et sexiste aussi...

Finalement, elle est bien toujours d'actualité, Lilith...

Commenter cet article

Achille Zasttrouffard 18/11/2011 17:56


Lilith !


 


Point de position du missionnaire en cette époque reculée ou l'église n'avait pas encore imposé ses exigences au bon peuple ! Point de missionnaire non plus, que ce grand dadet d'Adam qui ne
sortait pas de la cuisse de Jupiter.


Il était fait d'un argile peu trempé et perdit vite son autorité qui aurait du être naturelle sur sa moitié qui avait été décidée égale.


Il fallait mettre un terme à cette exception qui eut bien vite bouleversé l'ordre des domininations. La Bible ne pouvait jouer la carte de la parité, les surcursales à venir avaient des
intentions toutes autres ; il ne fallait pas injurier l'avenir.


 


Lilith fut oubliée et Eve, nunuche parfaite repris le rôle titre de la soubrette de service.


Oublions Lilith, il n'y a pas trace d'elle dans la librairie de la Place de Loire, c'est vous dire s'il était délicat de trouver rayon à sa convenance.

Circé 18/11/2011 18:14



Achille :


Elle n'a pas besoin d'être en rayon, d'autant que je suis certaine qu'elle aurait refusé cette assignation des rôles.


Pour le reste, en voilà une qui aurait su traiter avec efficacité et en une seule fois les services trois pièces de ces messieurs qui auraient osé les lui imposer..


 



Luciamel 06/08/2011 10:15



ah, cette chère Lilith ! oui, méconnue du grand public, mais très connue des astrologues ;))) je la pratique depuis de nombreuses années (dans un thème elle représente le karma, la part d'ombre,
la révolte, le désir d'absolu), j'ai d'ailleurs écrit plusieurs billets où je la mentionne. Je suggère la lecture du manuel de référence sur cette question Le retour de Lilith, de Joëlle
de Gravelaine.



Circé 06/08/2011 11:16



Luciamel :


Tu as parfaitement raison concernant ce livre de Joëlle de Gravelaine qui est vraiment, pour ma part, très intéressant concernant l'analyse de ce personnage, de cette Lilith que l'histoire et les
religieux ont voulu effacer au profit d'une Eve certes fautive, mais soumise...



Tiffany 02/08/2011 22:00



Merci pour ton article fort intéressant et sympathique !


Bises



Circé 03/08/2011 09:50



Tiffany :


S'il a pu t'intéresser et te sembler plaisant, alors ? Que demander de plus ?


Merci pour ton passage



Le ch'timi 31/07/2011 20:20







Le ch'timi 31/07/2011 19:13



Circé,


Ben dis-donc...je reste coî !


 Les z'hommes interprétées par Henri Tachan :


Les paroles similaires







Les paroles au texte similaire :


Où Sont Les Hommes de Patricia Kaas


Où sont les hommes ? Qui pardonnent, fusionnent et qui donnent Leur âme dans les bras d'une femme Où sont les hommes ? Qui laissent éclater leurs faiblesses au grand jour pour vivre un grand
amour Où...


Les Hommes Et Les Femmes de Serge Lama


Les femmes aiment les roses Les hommes aiment rêver Les femmes aiment des choses Qu' les hommes aiment trouver Les femmes craignent l'orage Les hommes font du feu Les femmes sont du courage
Les...


Pourquoi les hommes ? de Vitaa


Pourquoi les hommes sont si durs, sont si forts mais si doux Pourquoi les hommes nous murmurent puis nous jettent à genoux Pourquoi les hommes sont si purs quand ils aiment mais c'est tout
Pourquoi j'ai...


J'aime pas les femmes de Lynda Lemay


Y'a bien des fois, j'aime pas les femmes Souvent, j'les hais parce qu'elles sont belles Quand elles sont fortes, je les blâme De vouloir s'prendre pour des hommes Y 'a bien des fois, j'aime
pas les hommes Je...


J'accuse de Michel Sardou


J'accuse les hommes, un par un et en groupe. J'accuse les hommes de cracher dans leur soupe, D'assassiner la poule aux ?ufs d'argent, De ne prévoir que le bout de leur temps. J'accuse les
hommes de salir...



Font leur pipi contre les murs,
Quelquefois mêm' sur leurs chaussures,
Pisser debout ça les rassure,
Les z'hommes,
Z'ont leur p'tit jet horizontal,
Leur p'tit siphon, leurs deux baballes,
Peuv' jouer a la bataill' navale,
Les z'hommes,
Z'ont leur p'tit sceptre dans leur culotte,
Leur p'tit périscop' sous la flotte,
Z'ont le bâton ou la carotte,
Les z'hommes,
Et au nom de ce bout d'bidoche
Qui leur pendouille sous la brioche,
Ils font des guerres, ils font des mioches,
Les z'hommes...

Ils se racontent leurs conquêtes,
Leurs péripéties de braguette,
Dans des gros rir' à la buvette,
Les z'hommes,
Ils se racontent leur guéguerre,
Leurs nostalgies de militaires,
Une lalarme à la paupière,
Les z'hommes,
Virilité en bandoulière,
Orgueil roulé en band' moll'tières,
Agressivité en oeillères,
Les z'hommes,
Ils te traiteront de pédé,
De gonzesse et de dégonflé,
A moins qu'tu n'sort' dehors si t'es
Un homme...

Z'aiment les femmes comme des fous,
C'est si pervers et c'est si doux,
"Enfin quoi ! c'est pas comm' nous,
Les z'hommes".

Z'aiment les femmes à la folie,
Passives, muett' et jolies
De préférence dans le lit,
Des z'hommes,
Au baby-room ou au boudoir,
A la tortore ou au trottoir,
Z'aiment les femmes sans espoir,
Les z'hommes,
Prostituées ou Pénélopes,
Apprivoisées ou antilopes,
"Toutes les femm' sont des salopes"
Pour les z'hommes...

C'est en quatre vingt treiz', je crois
Qu'ils ont tué la femme du roi
Et la déclaration des Droits
De l'Homme,
C'est depuis deux mille ans, je pense,
Qu'ils décapitent en silence
Les femmes d'ailleurs et de France,
Les z'hommes,
Z'ont abattu les Thibétaines,
Z'ont fricassé les Africaines,
Z'ont indigné les Indiennes,
Les z'hommes,
Z'ont mis le voile aux Algériennes,
La chasteté aux châtelaines
Et le tablier à Mémène,
Les z'hommes...

Excusez-moi, mais ell' me gratte,
Ma pauvre peau de phallocrate,
Dans la région de la prostate
Des z'hommes,
Excusez-moi, mais je me tire,
Sans un regret, sans un soupir,
De votre maffia, votre empire
Des z'hommes,
A chacun sa révolution,
Aurais-je seul'ment des compagnons
Qui partagent l'indignation
D'un homme ? (x2)



Paroles et Musique: Henri Tachan

J'aurais pu mettre celle de brassens....


"Boudiou" quel con !


Amitiés


Patrick




Circé 01/08/2011 14:29



Le Ch'timi :


Je ne sais pas ce qui s'est passé avec over-blog hier.


 


Des difficultés pour se connecter mais en plus, je me rends compte que j'ai eu des commentaires sans avoir reçu aucun mail d'avertissement.


Merci comme toujours pour le lien.



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "