Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Mar

Nuage, Mon Beau Nuage, dis-moi ...

Publié par Circé  - Catégories :  #Nucléaire, Politique, Energie, Santé,Environnement

 

 

Nuage, mon beau nuage, dis-moi ce que tu m'as apporté en cadeau ? Nuage, mon beau nuage, merci pour ce ravissant collier !

La thyroïde, c'est une jolie petite glande en forme de papillon située à la base du cou, devant la trachée, l'œsophage, et appuyée sur les cordes vocales, et contre le larynx.

Elle sécrète, sous le commandement de l'hypophyse différentes hormones qu'elle envoie directement dans la circulation sanguine. Mais pour cela, elle a besoin d'iode, si possible pas radio-active.

Le 26 avril 1986, à Tchernobyl en ukraine, le réacteur thermique n°4 de la centrale nucléaire du même nom a explosé. Puis un incendie a ravagé la centrale pendant plusieurs jours. Nombre de ceux que l'on a appellé les "liquidateurs" ont payé de leur vie leurs efforts pour l'éteindre et couvrir le réacteur d'une chape de béton dénommée "sarcophage"". Malheureusement un nuage radioactif s'en est suivi et a balayé l'Europe.

Mais comme chacun le sait ici en France, le nuage s'est opportunément arrêté à nos frontières. Les leucémies et cancers de la thyroïde auraient-ils augmenté en France ? Impossible ! L'INVS ( Institut National de Veille Sanitaire ) qui a été créé douze années plus tard en 1998, l'affirme.

Si des cancers et pathologies particulières sont en augmentation, c'est tout simplement parce qu'elles sont plus recherchées, détectées et bien évidemment trouvées . D'ailleurs d'après ce même institut l'augmentation (inflation ?) de ce type de pathologies en France, daterait de 1975 et non de 1986 .

Mais comme chacun le sait aussi, la France a fait le choix de l'énergie nucléaire. 58 réacteurs sur notre territoire. Jamais d'accident ou "incidents" ou si peu qu'ils ne font l'objet que de quelques entrefilets des semaines plus tard dans des quotidiens locaux. Enfin, officiellement...

Alors, les problèmes de thyroïde liés au nuage radioactif ou à l'activité nucléaire sont en augmentation ? Mais non ! Encore une fois, pas de nuage au-dessus de La France en 1986. Pas d'incidents non plus au niveau de nos centrales. Cependant depuis 1986, on compte 3 fois plus de problèmes thyroïdiens en France. Juste comme cela, par simple dépistage ! Ou par curiosité malsaine ?

Mon papillon à moi avait une aile endommagée.
Une tumeur comme un boulet, ressemblant à un cylindre de 6 cm de long sur 3 cm de large et de même diamètre de 3 cm, occupait toute son aile droite. Alors évidemment : prise de sang, échographie, scintigraphie, cytoponction, endocrinologue et finalement chirurgien 6 mois plus tard.


Cependant à l'âge où je devais avoir des "bouffées de chaleur" j'avais toujours froid, étais fatiguée, courbatue et surtout, surtout ...avais du mal à avaler, respirer correctement. Mais non,
pas de nuage au-dessus de la France et pas d'accident dans nos centrales, que je vous dis. Mais dans ma famille non plus, aucune pathologie pouvant expliquer un facteur familial ou génétique.

Depuis près de trois années maintenant je vis avec un ravissant "tour de cou" en guise de souvenir.
Si j'avais eu un peu de chance et réussi à "responsabiliser" l'aile restante de mon "papillon-thyroïde", celle-ci aurait du prendre le relais de sa jumelle qui seule devait être extraite. Las, pour ne pas être en reste, la seconde aile s'était emplie de 5 petites tumeurs évolutives, et l'isthme qui les séparait aussi en moins de 6 mois.

Du coup, me voici dorénavant être l'une de ces malades dont on ne parle jamais et qui chaque matin doit prendre sa dose d'hormones synthétiques, et parcours épineux quant à la stabilisation des dosages qui va avec. Au fait, en parlant de "Responsabiliser" les malades...Est-ce que l'Etat ne devrait pas les prendre, les siennes, de responsabilité ?

Mais non, comme chacun le sait : Pas de nuage radio-actif au-dessus de la France...Pas "d'accident-incident" dans nos centrales nucléaires.

Seulement voilà : Je suis fatiguée, agacée.
Je suis fatiguée et agacée, agacée d'être fatiguée et fatiguée d'être agacée . Coup de blues ? Décrochage ? Rien de tout cela, mais une colère sourde qui monte. Des dosages TSH qui ne sont pas bons. Plus du double du maximum considéré comme encore "normal".

Bon, c'est vrai, je n'ai plus de thyroïde. Opération banale s'il en est, je n'ai qu'à regarder autour de moi, écouter et constater. Pas une famille pratiquement sans que l'on ne me dise que cela est arrivé à l'un(e) ou plusieurs des leurs, une connaissance amicale ou de voisinage.

La thyroïdectomie en passe de détrôner la sacro-sainte appendicectomie ?

C'est quelle est jolie la scarification qui vous est laissée en souvenir de votre thyroïdectomie au creux de votre cou.  Pendant ce temps-là, on ne cesse de nous dire que nous sommes, nous Français les champions du monde de la consommation de médicaments. Même qu'on se pochtronne aux anxiolytiques, anti-dépresseurs et autres somnifères.

Mais un cou superbement tailladé n'a pas l'heur d'inquiéter qui que ce soit ! Alors comme d'autres, ma petite et banale intervention chirurgicale, suturée à la colle de surcroît s'est bien déroulée cliniquement le 04 juillet 2008. Foin donc de cette thyroïde multi-nodulaire. Exit les tumeurs,je ne repasserai pas par la case départ .

Bistouris, scalpels et chirurgien délicat et chevronné ont fait leur œuvre.
Je suis soulagée, merci. Je n'étouffe plus . La tumeur qui perturbait ma respiration en comprimant ma trachée a été otée. Par exérèse.en compagnie de six autres de ses congénères.

Bon, et puis ?
Où est le problème ?

Et bien le problème, c'est que outre la difficulté à ensuite trouver les bons dosages et toutes les douleurs physiques que cela engendre, cette opération est en passe de devenir justement l'une des plus fréquentes en France . Et bien entendu, le traitement substitutif pour les maladies de la thyroïde, le levothyrox pour ne pas le nommer, aussi.

Un quotidien régional, il y a quelques temps diffusait un tableau des 10 médicaments les plus prescrits en France.

Outre que l'on constate que contrairement à l'idée reçue, ce ne sont pas les anxiolytiques qui sont les plus prescrits et par conséquent délivrés en pharmacie, on s'aperçoit ainsi qu'après les antalgiques que sont le doliprane, l'efferalgan et le dafalgan, c'est le levothyrox qui détient la palme avec plus de 19 millions de prescriptions en ...2007. ( dernières données trouvées )

 

 

Et quelle communication avons-nous de la part de nos autorités sanitaires ? Aucune, sinon que le nuage de Tchernobyl s'est arrêté à nos frontières obéissant aux règles d'immigration en usage dans notre si beau pays !

Pas de cela chez nous ! Ouste, vilain nuage tout pas beau, tout crado, disparais de notre vue et par conséquent de nos statistiques . 
Et comme il était bien obéissant, il s'est éxécuté .

Cependant, mes interrogations vont plus loin que le nuage de Tchernobyl.
Savez-vous qu'il n'y a aucune étude sérieuse qui permet de connaître le nombre de malades souffrant d'affections de la thyroïde en France ?

Que le rapport de l'INVS qui date de 2002 dit entre autre ceci et uniquement sur les cas de cancers de la thyroïde déclarés:

...La Commission a analysé 4 systèmes de surveillance de l'incidence dont 3 ont été exclus :

- un registre national est jugé trop coûteux au regard des bénéfices escomptés; cependant, la Commission recommande le principe du registre déjà existant pour la surveillance des cancers thyroïdiens de l'enfant et de l'adolescent (c'est à dire les moins de 19 ans ! Pour les autres ? rien !))

- un système national fondé exclusivement sur l'anatomo-pathologie serait pertinent, mais nécessite d'importants aménagements concernant la collecte des données,

-
la déclaration obligatoire du cancer de la thyroïde est discutable en regard du bon pronostic de ce cancer.

Sur un autre site, "doctissimo" qui n'est pas particulièrement virulent non plus voici ce qui en est dit (toujours et uniquement sur les cancers de la thyroïde ):

Depuis les années 1970, ils ne cessent d’augmenter en France et dans la plupart des pays occidentaux...381 cas chez les hommes et 953 chez les femmes en 1980, 821 cas chez les hommes et 2 890 cas chez les femmes en 2000. Il n’existe pas d’observatoire national des cancers de la thyroïde en France. Mais plusieurs registres régionaux couvrant près de 10 % de la population nationale permettent d’avoir une idée des tendances. Chez les femmes, l’augmentation annuelle des cas de cancers varie fortement selon les départements.

Et plus de 3700 cas pour les femmes en 2002 (dernier chiffre invs)
Je le répète, ce ne sont que les cas de cancers déclarés.
Rien sur les dysfonctionnements de la thyroïde. Rien sur l'inflation galopante de la prescription du médicament. 19 millions de prescriptions, ce n'est tout de même pas rien !

En ce qui concerne ces statistiques, sachez qu'elles sont faites sur seulement 11 départements, soit approximativement 8 millions d'habitants, soit 13% de la population française : -Bas-Rhin, Calvados, Doubs, Haut-Rhin, Hérault, Isère, Loire-Atlantique, Manche, Somme, Tarn, Vendée.

Peu donc concernant le périmètre immédiat des centrales nucléaires ou l'incidence de toutes les pollutions générées par notre mode de vie. L'Allemagne que l'on cite souvent comme référence dans d'autres domaines, est ici, discrètement ostracisée. Pourtant une enquête allemande révèle que les trois cancers les plus fréquents aux abords des centrales sont tout d'abord la leucémie de l'enfant, le cancer du sein, puis celui de la thyroïde.

 

En France ?

Silence Radio ...Mais pas radio-actif.



De toute façon, le nuage de Tchernobyl s'est arrêté à nos frontières.

Avant-hier le tremblement de terre et le tsunami qui ont ravagé toute une partie du Japon ont déclenché une catastrophe nucléaire . Terme qu'aucun Etat ne veut reconnaître et surtout pas le Japon.


Les ineffables E.Besson et N.Kosciusko-Morizet reprennent le même style de communication que celle déployée en 1986.


Pas de catastrophe nucléaire au Japon ! Même que les autorités nipponnes maîtrisent la situation ! Ben tiens, personne pour approcher la zone de la centrale, des taux de césium en veux-tu, en voilà, des milliers de personnes déplacées, un réacteur en fusion, un second en passe de le suivre, un nuage déjà envolé, mais...Aucun risque, non, non...


Ah, juste pour terminer, rien que dans ma ville et son agglomération, chaque année, ce sont près de mille interventions de thyroïdectomie qui sont effectuées sur majoritairement des femmes et des enfants. Plus de 6 % de la population.

Mais non, pas de nuage, pas de risque, pas de catastrophe...

Ô le ravissant collier...

 

* Compilation et mise à jour d'anciens billets

 


Commenter cet article

anatolie 25/08/2012 22:16


Bonsoir Circé . Merci de ton article et de témoigner . A propos du nuage de Tchernobyl, on le rend responsable dans les Alpes et je vis maintenant,  dans les
Alpes de Haute Provence,  de cancers . Un enfant touché de la tête et emporté rapidement, il y a plus de quinze ans  . Je vivais à Lille à cette époque  . le père , un cousin de
mon ami invoqua le nuage de Tchernobyl qui serait passé ; L 'an dernier c 'est à la télévision dans un film sur le crime fou qui serait dans notre département , en tête en France , département
qui détient d ' autres records bien cachés aussi , retard médical , déces dans les hopitaux ..., que j 'entendis dans la bouche d ' un médecin invoqué encore comme cause , les radiations dues à
Tchernobyl . Plusieurs autres raisons et hypotheses sont envisagées , l'isolement, le paysage, la mafia .. Tchernobyl est donc cité . 


Je suis saisie de lire tous ces commentaires mais vraiment alertée depuis les évènements au Japon . Je note deux manques : une information falsifiée mais aussi une
incapacité , ce fut le cas au Japon, pour les victimes d ' exprimer leur vécu quand il n 'y a pas de cadre pour le faire  . Ceci est important " trouver les mots " pour le dire
 .


Sur le blog autrementvu , je suis ancoliaseannemarie


Merci Circé .  

Circé 29/08/2012 20:28



Anatolie :


Pardon pour ce retard de validation.


C'est pour moi la "reprise", et mon blog n'est pas en ce moment la première chose que je consulte en me connectant sur internet.


Merci pour votre passage par ici et votre commentaire.


Bien évidemment, il n'est pas question de tout coller sur le dos d'un "nuage", mais il n'est pas question non plus de passer sous silence les dégats de différentes pollutions, dont celles
des centrales nucléaires.



Tourtaux 12/04/2011 19:26



Bonjour Circé,


Quelle maîtrise et quelle dextérité pour décrire ton ressenti et les réalités dans lesquelles nous sommes exposés au quotidien, en particulier les femmes qui sont concernées par ce terrible mal
en constante progression.


Tu es très courageuse Circé. Je ne sais quoi te dire si ce n'est bon courage pour affronter cette maladie.


On entend plus parler que du terrible fléau qu'est le cancer.


J'habite juste en face de l'Institut anticancéreux régional et je puis te dire que le personnel ne chôme pas tant les aller et venues d'ambulances sont nombreuses.


Je t'embrasse Circé



Circé 12/04/2011 20:46



Merrci Jacques.


 


Je n'ai désormais plus de thyroïde, l'opération est devenue banale, mais, car il y a toujours un mais, trouver le bon dosage n'est pas facile et lorsque l'on passe de l'hypo à l'hyperthyroïdie et
vice-versa, c'est fatiguant et usant.


 


Mais bon, on finit par en détecter tous les symptômes avant même qu'une prise de sang ne confirme, alors...



V 17/03/2011 10:44



Et bien, le nuage a du s'arrêter juste au dessus de ma tête en 1986 (mai) : en juin, j'ai commencé à avoir des symptômes, mais je ne le savais pas, j'ai "ramé" deux mois, et le 11 août 1986 :
coma et direction les urgences.


Diagnostic : hyperthyroidie (Basedow)


J'ai hérité du super collier (avec agrafes à l'époque !!) et du fameux traitement quotidien à vie.


Non, aucun rapport de cause à effet, voyons !!


MERCI de votre article


 


 



Circé 17/03/2011 10:59



V ;


Nous sommes de plus en plus nombreu-ses-x à avoir hérité de l'un de ces colliers.


Le pire étant sans doute aussi les enfants.  Deux ont été opérés juste avant moi.


Ils avaient à l'époque 8 et 11 ans et sans aucuns antécédents familiaux pour les deux, mais en commun la proximité de centrale nucléaire . Aucune étude à ce sujet. Volonté délibérée de l'Etat de
ne pas en faire.


Et lorsque l'on sait le manque patent de mesures réelles de sécurité pour le personnel, la grande dégradation de celles qui existaient auparavant, les déclarations non faites d'irradiation du
personnel qui veut garder son travail et est sur de ne pas en retrouver après une telle déclaration, des entreprises sous-traitantes qui elles-aussi perdent leur contrat s'il y a déclaration : on
voit où la logique nous mène. Juste à savoir, 80% de la maintenance à l'heure actuelle est effectuée par des entreprises sous-traitantes qui remportent les marchés parce qu'elles sont les moins
disantes financièrement, et à quel niveau se fait la différence pour remporter les marchés, sur quoi compresse-t-il le plus ? Sinon la sécurité, au mépris de la vie de leurs propres employés.


Nous allons droit dans le mur, la catastrophe sanitaire, mais peu importe, des sociétés privées, parce que c'est biern connu, il n'y a que cela de vrai, auront fait des bénéfices et dividendes à
deux chiffres.


La population, on s'en moque.



Hakima 16/03/2011 23:03



bonsoir Dominique,


est-ce-que superman viendra un jour pour sauver la planète? je pense qu'il n'existe pas encore un président qui pense à l'écologie avant de penser à l'argent. mais que peut-on faire nous qui
n'ont aucun pouvoir pour arréter ça? c'est vrai dominique j'ai remarqué qu'il y a de plus en plus des cancers, mais je me suis dis peut-être c'est dû à notre alimentation d'aujourd'hui. mais non
y a pas que ça, même l'air qu'on respire maintenant est contaminé à cause des accidents comme ce qui s'est passé au japon. je me demande qu-est-ce qu'ils ont dans leur tête? ils ont mis des bases
nucléaires dans une zone sismique! c'est ça qui m'a choqué.


au secour superman.



Circé 17/03/2011 05:04



Hakima :


Nous sommes à l'ère des dividendes et profits, une société où l'humain n'a cours que par l'argent qu'il peut rapporter et non plus comment il peut vivre décemment sur cette planète, en étant logé
correctement, pouvant se soigner en ayant acccès à des soins de qualité, en ayant accès à l'éducation, la culture et bien évidemment en pouvant faire vivre sa famille correctement.


Les uns et très peu ont tout, les autres crèvent au service de leurs bénéfices...


Bref, nos "petites vies" ne comptent pas.


Le pire était annoncé, mais on nous a toujours ri au nez lorsque nous le dénoncions.


Et ici, nous avons le pire du pire.


Des suites de mensonges sur les normes de "sécurité" de cette centrale ( malheureusement elle n'est pas la seule dans cet état ) avec déjà des accidents précédents de fuite qui n'ont même pas été
divulgués, ont été au contraire cachés, une volonté délibérée de la TEPCO de vouloir faire plus de profits, en compressant touts les budgets, même celui de la sécurité : centrale de plus de 40
ans, moins de fonds et de controles pour la sécurité ( en clair dans le dernier rapport et orientations de la société pour renouer avec des bénéfices à deux chiffres), de personnel délégués à ces
taches...


Et même après le tremblement de terre et le tsunami, il y avait à rapidement intervenir en noyant immédiatement le réacteur : seul problème, il est ensuite irrécupérable. Nous savons quel choix a
fait cette société, nous en voyons les conséquences.


Il y a 54 réacteurs au Japon, et tout le Japon est sur une zone éminemment sismique. Et malheuresement Fukushima n'est pas le seul site nucléaire, ( 54 réacteurs au Japon ), ni en mauvais état.


Il y a donc des répliques sismiques importantes : un autre séisme peut se déclencher, un autre tsunami, et cette fois-ci encore, combien de catastrophes en chaine ?


La populaton japonaise ?


On nous dit qu'elle garde son calme, mon oeil !!!


A-t-elle le choix, où peut-elle fuir ? Hortefeux, Besson, Sarkozy, l'Europe, la Planète est-elle prête à accueillir les premiers réfugiés nucléaires ?


A cela tu as raison de souligner toutes les autres implications des pesticides, OGM, polluants chimiques et autres pollutions diverses et variées sur notre santé.


Juste au passage, il y a 58 réacteurs nucléaires en France, qui ne sont pas en bon état, contrairement à ce que est véhiculé par le gouvernement français, qui sont livrés au privé qui ici comme
au Japon rogne sur tout et essentiellement sur le personnel formé, qualifié, la sécurité...


Les travailleurs du nucléaire en savent quelque chose, ils dénoncent depuis des années, ne sont pas entendus, ni écoutés. Du moment que Sarkozy et ses amis font de juteuses affaires, nous pouvons
bien être malades, eux, auront toujours les moyens de se soigner, de se sauver en cas de problèmes similaires.


Nous ? Crevons en choeur et en silence...


De toute façon, si nous sommes malades, c'est de notre faute, et il faut faire des économies aussi sur les soins de santé, les laboratoires pharmaceutiques peuvent bien continuer à se frotter les
mains et  eux-aussi continuer à nous empoisonner en toute tranquilité...


 


 



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "