Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Oct

NON AU FROMAGE QUI TUE !

Publié par Circé  - Catégories :  #Violences faites aux femmes, sexisme, machisme

Voici la nouvelle campagne de :



Lettre ouverte à MM. Vincent Descœur, président du Conseil général du Cantal, et René Souchon, président du Conseil régional d'Auvergne


Non à une campagne publicitaire banalisant la violence machiste contre les femmes !
Non à l'utilisation de l'argent public pour la financer !


Chantal a oublié le fromage ? Pour la punir, son compagnon
1 l'expulse de la voiture et la laisse au bord de la route
2 répond NON au moment du mariage
3 se désolidarise d'elle pendant une escalade en cordée
4 la laisse tomber au bas de la pente, avec cri de détresse de la victime

Il s'agit d'une campagne publicitaire en quatre films diffusés à la télévision et sur Internet (visibles
ici), avec pour slogan « Oublier le cantal peut être fatal ! »

Ces films, réalisés par l'agence Polygone, portent le logo de la République française et celui de l'Union européenne ; ils ont été financés notamment par de l'argent public provenant du conseil régional d'Auvergne et du département du Cantal.

Dans la « vraie vie », en France, tous les deux jours, une femme meurt sous les coups de son compagnon.
NON à la banalisation de la violence contre les femmes !
NON à ce prétendu humour qui prend les femmes pour cible !
Le machisme n'est pas une fatalité : résistons-lui !

o Les Chiennes de garde ne mangeront plus de ce fromage-là !
o Elles demandent l'arrêt immédiat de cette campagne sexiste.
o Elles demandent aux pouvoirs publics de cesser de cautionner ainsi la violence machiste avec de l'argent public
.

**********************************************
Nous vous invitons à écrire votre propre texte de réaction (vous pouvez vous inspirer de celui de La Meute) à
M. Vincent Descœur, président du Conseil général du Cantal
Hôtel du Département
28, avenue Gambetta
15015 Aurillac Cédex
Téléphone : 04.71.46.20.20
courriel via le site
http://www.cantal.fr/

M. René Souchon, président du Conseil régional d'Auvergne
Hôtel de la Région BP 60
63402 Chamalières Cedex
Téléphone : 04 73 31 85 85
courriel via le site
http://www.auvergne.org/contacts.html

**************************************************

MESSAGES DE MEMBRES DE LA MEUTE



* Tous les dessins ont été faits par EMELIRE

Commenter cet article

Meli 03/11/2009 14:32


Si, toutefois, tu n'étais pas encore au courant, voici un lien vers l'article de la République qui t'intéressera :) : http://www.larep.com/temps_forts-13495.html

De mon côté, j'ai mis en ligne le lien vers un article
que je considère excellent paru dans le New York Times cet été (
L'auteur Bob Herbert écrivait notamment : " Nous sommes si habitués de vivre dans une société saturée de misogynie que le traitement barbare infligé aux femmes et aux filles ne nous
surprend presque plus." (traduit de l'anglais)

Cette petite phrase me semble résumer à elle seule tout le danger des messages publicitaires incalculés.

Merci encore à toi d'avoir soulevé le lièvre :)


Circé 04/11/2009 10:26


Merci Méli.


Tagazou 19/10/2009 15:31


J'aime le Cantal... le fromage, mon épouse ne l'aime pas... je ne l'au=i jamais abandonné au bord de la route ou vice versa!


Circé 19/10/2009 21:01


En fait, ici, il ne s'agit pas à proprement parler du fromage mais d'une publicité qui utilise des procédés tout à fait contestables pour faire vendre ce fromage.
Emelire par exemple a raison de dire dans son dessin :
" Et çà marche aussi avec Leïla, t'as pas oublié le coca ?".
Qu'aucun de ceux qui ont validé cette campagne de pub n'ait voulu voir le problème est tout aussi grave.

Et je suis bien heureuse d'apprendre que vous n'avez pas laissé votre épouse sur le bord de la route pour avec ce type de questionnement.
Pour d'autres, dont je suis, cela n'a pas été le cas. 


Linda 19/10/2009 09:17


Voici un message que j'ai reçu via ma fiche de contact saùmedi matin:

France Info
Linda
Bonjour, j'ai entendu ce matin, 16 octobre, la chronique d'Anne-Elisabeth Lemoine parlant de la campagne contre le fromage du Cantal et je vous invite à l'écouter, c'est assez effarant... ou
comment une femme peut accepter une telle pub et fermer les yeux sur ce qu'il se passe.
Bien à vous,
Linda





Circé 19/10/2009 09:19


Et ce que je lui réponds aujourd'hui Lundi :

J'ai entendu effectivement en écoutant par la suite la chronique que vous m'avez signalée via le net.

Comme je le disais à Emelire, si toutes les femmes étaient prêtes à défendre leurs droits, à lutter contre les violences faites aux femmes, et bien cela se saurait.
Nous sommes normalement près de 52% de votantes en ce pays.

Et qu'en est-il ?
Et bien nombre de femmes sont passives, indifférentes et absolument pas renseignées ( ce qui pour une personne qui se veut journaliste n'est pas une erreur mais une faute grave) et pire même
"collaboratrices".
Faut-il réellement qu'elles soient touchées de près par les cas de personnes qui leur sont proches, ou bien qu'elles même finissent par avoir affaire avec un ou des agresseurs ?

Pathétique, mais pourquoi voudrait-on que des femmes soient des êtres exceptionnels avec forcément une connaissance approfondie de cette problématique, de la compréhension, des analyses fines et
même d'empathie vis à vis de celles qui ont morflé ?
Si on voulait encore avoir des preuves de cette aliénation pour ne pas dire stupidité, et bien en voilà une.

On sait seulement qu'en cas de violences, et bien ce ne sont pas vers ce genre de personnes qu'il faudra se tourner pour avoir la moindre aide.








emelire 18/10/2009 20:11


ah je leur ai écrit et j'attends maintenant une réponse (que j'imagine déjà, ils écrivent tous la même chose : ça a été fait par une équipe avec des femmes, c'est de l'humour décalé, ils sont bien
entendu désolés ils ne voulaient aps choquer...)
perso je suis sûre qu'ils le font exprès et qu'ils sont très au courant des femmes battues, maltraitées, tuées. enfin, on lutte ... on lutte ... affaire à suivre !!!


Circé 19/10/2009 08:48


Si certaines femmes n'avaient pas de comportements machistes et défendaient réellement les droits des femmes, luttaient contre les violences faites aux femmes, cela se saurait, nous sommes
normalement près de 52% de femmes inscrites sur les listes électorales.
On se demande bien alors pourquoi les causes des femmes n'avancent pas, sinon que nombre d'entre elles sont tout à fait passives, indifférentes ou pire collaboratrices.


Stedransky 15/10/2009 18:20


Merci pour ces infos utiles, je m'y mets ce week-end ! Avant ou après la manif' de samedi ?


Circé 15/10/2009 18:23


Je crois que cela peut attendre après, non ?
Je serai heureuse de peut-être t'y rencontrer, je ne sais pas mais je crois qu'il y aura du monde.


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "