Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 Sep

Ligne Editoriale de France Inter : Heureusement, il y avait Sophia ce matin ...

Publié par Circé  - Catégories :  #caricature, information et politique

 


J'étais une fidèle auditrice de France Inter depuis...des lustres.


Cette radio, ma radio me réveillait chaque matin. Et je pouvais y entendre parfois entre des commentaires de journalistes qui pouvaient m'agacer mais qui savaient aussi échanger et même évoluer, des informations qui me semblaient être présentées grosso-modo avec un certain recul.


Je me souviens avoir eu des échanges avec Simon Tivolle par exemple, sur l'un de ces billets que je n'avais pas apprécié et que je trouvais biaisé au niveau de l'information de base.


Dois-je vous dire, que non seulement il m'a répondu, mais que nous avons échangé maints points de vue ? Et qu'enfin il a fini par m'encourager à continuer d'oeuvrer pour changer cette société ?


Bon, je ne vous referai pas l'éviction de Didier Porte, celle de Stéphane Guillon, le départ de Nicolas Demorand, mais depuis la semaine dernière, "rentrée" éditoriale d'Inter je vais de déception en colère, de désillusion quasiment rédhibitoire en ressentiment qui ne cesse de croître.


Je n'ai pas l'intention de devenir une auditrice d'Europe1, le populisme et la beaufitude s'y font allègrement la cour, très peu pour moi.


Voulant tout de même voir si je ne me trompais pas, je suis allée ce matin sur la page d'accueil et voici ce que j'y trouve, entre autres :

 



Quand on réduit la journée de mobilisation sociale de grande ampleur de demain à cela, et bien, pour ma part je tourne les talons, même pas digne de figurer dans le vade-macum journalistique à consulter de temps en temps.


Pour RTL, voici les titres de ce jour :




Ainsi j'y apprends, rien qu'à la lecture des gros titres que 71% des français attendent des "concessions" du gouvernement dans la réforme des retraites qu'il nous impose sans discussion, ni études de tous les paramètres à prendre en compte.


Et la déontologie que devrait avoir tout journaliste , elle est où ? Hein ? Palsambleu, Corbleu, Morbleu et autres bleus à l'âme, nous voici ainsi dans la désinformation totale.


Attendre des concessions, c'est signifier que l'on prend acte d'une décision pour laquelle il n'y a rien à redire ou revoir. Or tout de même, la mobilisation qui est en train de se faire jour, de monter comme une grande colère venue des citoyennes et citoyens qui ne sont encartés à aucun syndicat ou parti mérite mieux que ce titre méprisant et méprisable.


Pour le reste vous pouvez constater le niveau des invités : Le Pen, Zemmour...Bref que du beau linge, parfumé à une drôle d'eau de toilette que certain auvergnat ne renierait pas !


Mais passons, et revenons à France Inter .


Ce matin, donc une nouvelle fois la désolation. Micro-trottoir présentant un jeune qui nous vante les mérites de la réforme, c'est que les vieux vieillissent, b..del et que la France est la seule a refusé...et gnagnagni et gnagnagna...


J'ai cru me retrouver aux meilleurs heures d'après l'élection de notre Sauveur Suprême et de la grève des cheminots qui a suivi. Là, dans toutes les rédactions sévissait le couplet devenu marronnier sur la galère, la prise en otage des usagers et tout et tout...


J'avais alors commis ce billet dans la même veine que celui d'hier. Et aujourd'hui, France Inter qui était en la matière auparavant, un brin plus équilibrée poursuit. Pour rattraper le temps perdu ?


Premier mécompte de ma journée, donc.


Désolée Audrey, mais là, ce n'est pas à hauteur des auditeurs ! Heureusement si je puis dire, j'entends peu après une intervention de Benjamin Stora mais qui n'a pas eu l'heur et le bonheur d'être enregistrée. Bien...(?)


Chroniques après chroniques, nous voici à parler de Lech Walesa il y a 30 ans, de Guéant et Guéno tandis que le Sieur Lefèvre sévit sur France2 et Nathalie Kosciusko Morizet est elle sur Canal+.


Ben oui, désolée mais là j'ai zappé !


Cependant, sachant que l'invité de ce matin était Bernard Thibault, je me suis pensée, gourdasse que je suis, que peut-être enfin, journalistiquement parlant il y aurait du fond, de l'échange, du débat...


Las, déjà la semaine dernière j'avais du subir les échanges entre un B.Gollnisch et un journaliste un rien falot et de toute façon pas à hauteur du personnage. Mais ce sont en fait les interventions des "auditeurs" qui m'avaient profondément troublée.


Vous pouvez lire ce billet qui relate fort bien l'affaire.


Pour aujourd'hui, comme pour les autres jours les interventions des invités sont filmées en deux temps. La première consiste en une interview de l'invité tandis que la seconde fait la part belle aux questions des auditeurs.


Ainsi voici la première en lien ICI.


Mais je vous mets la seconde ci-dessous et vous demande de bien vouloir, là encore écouter, les différents intervenants qui n'ont pas été "choisis", non, non...


Je ne défendrai pas Bernard Thibault, il sait le faire tout seul, et là n'est pas l'objet de mon billet, mais tendez bien l'oreille.

 


Est-ce que nous méritons si peu de considération pour avoir droit à cela ?


Le slogan de cette radio que je jugeais de qualité était autrefois : " France Inter, la différence..."


Faut-il définitivement que sous la gouvernance de Mr Val, il soit transformé par : " France Inter, le droit à l'indifférence des auditeurs ? "


En tout état de cause, merci Saphia, j'en aurais presque pleuré !

Commenter cet article

Le Vilain Petit Canard du 66 08/09/2010 13:02



c'est vrai que sans Guillon, c'est d'une tristesse, heureusement qu'il reste le Fou du roi et quelques autres ...



Circé 08/09/2010 13:16



LVPC66 :


Oui, effectivement, il manque mais pas seulement. Les journalistes sont dans la lignée du pouvoir dorénavant et n'ont aucun répondant, sans compter que les questions posées par les "auditeurs"
sont bien orientées et choisies.



Fansolo 08/09/2010 12:33



Bravo et vraiment 10000 mercis à toi Circé pour ce beau billet coup de gueule qui dit vraiment tout haut ce que beaucoup pensent tous bas et bien mieux en tout cas que je n'aurai su le dire.


Car oui comment décrire ce malaise... Je continue par fidélité maladive à mettre France-inter entre mes oreilles mais j'avoue que j'ai du mal et que je tique de plus en plus souvent.


Me dire que j'écoute sans doute le "moins pire" ne me console pas. J'essaie toutefois un peu Europe 1 mais, plus encore que le populisme saupoudré en permanence (après tout, France Inter s'y
mettait aussi depuis 2 ou 3 ans quoi qu'on en dise), j'ai du mal avec la Pub omni-envahissante (mais ceci explique peut-être cela, concernant le populisme).


Par contre, concernant l'humour, l'analyse politique, j'avoue qu'Europe fait parfois tout aussi "bien" qu'inter...


Un truc qui me choque dans votre capture d'écran du sondage à propos, c'est le "je fais MA grève". C'est peut-être une simple coquille mais dans ce cas c'est aussi un lapsus. Et c'est très
révélateur et symptomatique : "ma" grève renverrait à un acte égoïste, égocentrique, destiné à faire "suer" tous les autres autour sans prendre en compte la société.


Alors que je crois qu'une grève c'est précisément tout le contraire : un acte solidaire pour faire prendre conscience d'un dysfonctionnement au niveau de la société toute entière. Non, une grève
n'est pas un acte égoïste et j'aurai préféré qu'Inter formulat autrement sa question : je fais LA grève, pas MA grève. Grave...



Circé 08/09/2010 13:15



Fansolo :


Merci pour cette analyse partagée. Tu sais bien que les grévistes sont des égoïstes, des nantis qui font la grève et sont payés, c'est ce que l'on continue à véhiculer. Sur france inter à
l'instant, qui a-t-on fait intervenir à l'antenne ?


- un représentant de l'UNSA, syndicat minoritaire


- Benoît Hamon alors que les députés communistes et du parti de gauche ont déposé un projet de réforme alternatif qui trouve et des moyens de financement et qui du coup font que le départ à la
retraite ne serait pas reculé, mais qu'en plus, des retraites décentes pourraient payés à chacun d'entre nous.


C'est cela le partage des richesses.


Du côté du PS, quelques idées volées qui ne seront pas appliquées si de mauvaise aventure, nous nous contentons de cela et en plus une première secrétaire du PS qui n'est pas contre l'allongement
du temps de travail...



Desencanto 07/09/2010 07:37



J'envie vote esprit critique et , la force encore de la France, pour luter contre les injustices.Mes salutations



Circé 07/09/2010 07:43



Desencanto :


Ne vous y trompez pas, la France est en train de virer au vert de gris et nous avons au pouvoir les tenants d'une politique honteuse qui nous ramène de bien mauvaise manière en des temps
funestes.


Le pire, je le crains est à venir. Il est temps que L'Europe des peuples, la vraie se fasse entendre, regroupons-nous pour lutter contre ce qui est en train de tous nous étrangler.



Polyb 06/09/2010 22:38



@ Miguel : Et toi, tu es devenu bon ?


@ Circé : France Inter est en crise, ça nous fait mal au bide de perdre une radio avec laquelle on a passé tellement d'heures... Ca me fait personnellement d'autant plus mal au bide qu'il y reste
des gens bien chouettes, qui oeuvrent certes pas toujours en plein soleil, mais qui donnent le meilleur de ce qu'ils ont... et tout ça... pour ça. Fait chier.



Circé 07/09/2010 01:18



Polyb ;


Oui, tout çà pour cela, et on savait que cela allait arrivé, cela ne faisait aucun doute, mais bon c'est tout de même notre radio non ? Radio publique, donc la tienne, la mienne..



Miguel 06/09/2010 20:36



Inter, c'est vraiment devenu n'importe quoi.


Moi, c'est simple : après 20 ans de réveil quotidien, WE et semaine, j'en suis arrivé à ne plus écouter du tout Inter tellement ils m'énervent, tellement ils sont devenus mauvais !



Circé 07/09/2010 08:45



 


 



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "