04 Aug

Les publicitaires gardiens de la "vraie foi" ?

Publié par Circé  - Catégories :  #Tout et n'importe quoi !

C'est l'un de ces petits spots sans grand intérêt qui vante une marque de camembert empruntant ici le surnom d'un roi célèbre, Richard de son prénom .

Qu'il soit un infâme anglois, peu importe, l'attribut lui étant accolé  " Coeur de Lion" étant rien moins que valorisant. Et comme il est de coutume d'y associer un autre personnage devenu lui aussi légendaire , Robin des Bois, pour ne pas le nommer, voyez comme tout cela est étudié :

- L'un d'un courage à toute épreuve, parti faire croisade en Terre Sainte, afin d'y boûter les infâmes Sarrasins hors Jérusalem et la Palestine qu'ils avaient eu l'audace, ces Infidèles, d'envahir et d'en occuper les territoires.

- L'autre étant le grand pourfendeur de toutes injustices et iniquités, reprenant aux riches ce qu'ils avaient volé aux pauvres, pour ensuite tout redistribuer à ces derniers.

Voyez, comme tout cela est bien léché dans l'analyse d'une marque, de ce qu'elle peut évoquer comme images positives dans l'inconscient, tout cela pour faire vendre ...un camembert.

Mais poursuivons...

Quoique je me dois tout de même ici, de vous informer que je ne suis pas une "accro" invétérée de la reine "publicité". Fort agaçante, énervante au demeurant pour rester polie, et qui vous coupe un film, ou bien est diffusée entre deux émissions sans que vous ayez possibilité d'y échapper.

Car comme d'autres, j'ai beau zapper, je tombe souvent sur la même pub, une chaîne plus loin, diffusée à la même heure. Et je subis...

Mais flûte, comme pour celle qui nous préoccupe,  je n'avais nvie  ni de faire pipi, ni de grignoter - cela sert à cela, n'est-ce pas malgré les recommandations hypocrites d'usage - et étant lasse de faire jouer de la zappette pour la "x"ème fois - je parle de la zappette là, pas d'autre chose s'il vous plaît...-, et bien, j'ai regardé, écouté et ...fulminé !

Séquence :

Un groupe d'amis composé uniquement de représentants de la gent masculine, est en baguenaude dans la campagne fleurant bon le terroir bien de chez nous.

De toute façon, il est bien connu que le fromage ne peut s'apprécier qu'entre amis et que cette conne de Chantal l'oublie toujours l'autre, là, celui qui a le nom d'un département auvergnat, alors pourquoi se gêner ?

Ce que font là nos quatre larrons, nul ne le sait.
Peu importe, de toute façon, l'essentiel étant de vanter et de faire vendre : Ici un calendo "bien de chez nous ". Et puis, au prix de la seconde de publicité, ferait beau voir qu'en plus, le chaland ne consomme pas, tiens...

Et comme il est bien de chez nous, le calendo, il faut que tout le soit : la campagne, les mectons et néanmoins amis,  bon chic, bon teint, la trentaine alerte, ne semblant pas avoir soufferts de la crise, assis sur un tronc d'arbre à deviser sur des billevesées fromagères et la vacuité d'un choix, me semble-t-il dans une république laïque, et sur une chaîne publique : celui d'un parrain. Nous y voici, nous y voilà...

Argument choc donc, quatre hommes sont réunis autour de la dégustation d'un fromage, pour choisir un parrain parmi trois d'entre eux par le quatrième qui s'apprête à devenir père.

Quant aux femmes ? Elles à la maison tandis que les hommes sont ...aux champignons ?

S'agirait pas de briser les codes de la famille, hein ...Ni de remettre en question les fonctions dévolues de tout temps aux hommes et aux femmes. La gardienne du foyer, en train de couver sa progéniture avec sans doute les compagnes des trois autres personnages - le gynécée ? - tandis que ces messieurs ont le monde du dehors, en tout et pour tout, ici, scène champêtre à l'appui.

Bon, il est à noter qu'il n'est pas très courageux notre futur père, car bien entendu comme il ne veut surtout pas se fâcher avec ses amis, il déléguera le choix...à sa compagne !
Et c'est elle qui morflera s'il y a deux frustrés de base.

Mais comme c'est un homme digne de ce nom quand même, il se réserve le pouvoir de choisr ...la marraine sous-entendu la femme quoi !

Non, mais c'est que les amitiés viriles, c'est sacré, comme le baptême, comme le choix des femmes, comme le camembert, gardien des traditions et coutumes en usage en Gauloiserie et surtout ma foi, de la religion chrétienne.

Sans doute la parité, entre publicités et infos qui nous distillent à longueur de journaux, les infos sur le jour où a commencé le Ramadan, le jeûne, les rites musulmans, mêmes sur les chaînes publiques.

Allez, je ne désespère pas.

Bientôt le 15 août et le pélerinage à Lourdes, en septembre le nouvel an juif, en octobre la fête de Yom Kippour autrement dit le Grand Pardon, en novembre l'Aïd El Kébbir et en décembre Noël....

Pfff...Et tout cela sur des chaînes publiques d'un état laïc...

Alors si en plus les publicitaires s'y mettent et font rappel à la bien-pensance religieuse...

 

Commenter cet article

BR 04/08/2011



Circé


Votre billet a été censuré, votre commentaire également pour m'avertir de la chose. Contrairement au fromage, le censeur n'est pas coulant et ne fait pas de quartier avec la dame qui pourfend la
publicité.


Ne prenez pas trop à cœur ce sujet, vous seriez à point pour finir en justice tant les gens de robes sont solidaires entre eux, juges ou bien moines.


N'en faisons pas tout un fromage et méprisons ce laid âge de la publicité toute puissante.


 


Courage et ne me battez pas comme plâtre pour ce tendre cœur de lion.



dandan 05/08/2011



en même temps il s'agit peut-être d'un" baptème" civil ??


sinon, je souscrit.....



Polyb 09/08/2011



Allons allons, ma Circé, j'ai assisté à un mariage civil à Beaugency, et le maire n'est pas coco... :-) Bon, les parents sont très très très à gauche...


Décidons que ce baptême est civil, "cause que" ras-le-bol de la propagande religieuse. Même celui qui se dit président de notre pays fait l'apologie !


Mais pour "croire" tout à fait à l'hypothèse d'un baptême civil... il faudrait qu'ils l'indiquent dans la pub, en faisant allusion à la mairie par exemple.


Ils ne l'ont pas fait, préférant laisser le doute planer. Technique de politicien pour ne froisser personne...



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog