Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 May

Quand Laurent Wauquiez fait du populisme nauséabond en s'attaquant au RSA...

Publié par Circé  - Catégories :  #Non-acceptation, Révolte et Politique

Comme bien d'autres j'ai entendu les déclarations fracassantes de stupidité,  sans en compter les sous-entendus infects et odieux, de Laurent Wauquiez concernant le RSA.


RSA qu'il qualifie volontiers d'assistanat, celui-ci étant dans sa bouche désormais le "cancer" de la société française.

 

Et bien évidemment j'ai bondi à l'énoncé de telles contre-vérités qui draguent dans les poubelles nauséabondes de l'histoire, du côté d'un national socialisme infâme qui dans les années 30 désignait le juif comme responsable de tous nos maux.

 

Ici ce sont donc ces "salauds" de pauvres, n'ayons pas peur des mots,  qui sont le cancer de la société.

 

Cependant, siégeant en commission d'attribution des logements, de par ma fonction, je suis amenée à connaître la réalité financière des personnes souhaitant louer un logement dans le parc HLM.

 

Et je peux d'ores et déjà vous dire que Laurent Wauquiez devrait purement et simplement démissionner après de telles déclarations ! Car de telles horreurs ne peuvent être véhiculées en toute impunité et asséner comme vérités, ce qu'elles ne sont pas, sans qu'il y ait sanction derrière.

 

Mais tout d'abord, qu'est ce que le RSA ?

Je vous propose de cliquer sur ce lien tout à fait officiel pour en avoir la définition et les modalités d'attribution .

 

Vous verrez ainsi qu'il y a en quelque sorte deux RSA : 1 dont le montant variable complète des revenus très faibles lors du retour à l'emploi, 1 qui remplace le RMI et le cumul de certaines prestations.

Le tout sous conditions de ressources bien entendu.

 

Pour ma part, je vais vous donner un petit aperçu des situations que je rencontre, ai rencontré au fur et à mesure des commissions d'attribution des logements auxquelles j'ai participées.

 

Et pour faire simple, j'ai donc pris trois commissions regroupant deux agences de l'organisme HLM dans lequel je siège.

 

101 dossiers à examiner donc, dont 28 avec des personnes percevant le RSA à des taux divers.

 

Tout d'abord sur ces 28 dossiers, il est à noter que :


- 3 concernent des hommes célibataires sans enfant,


- 18 des femmes seules dont :


 * 3 femmes célibataires sans enfant,

 * 9 femmes à la tête d'une famille mono-parentale avec 1 enfant,

 * 5 femmes à la tête d'une famille mono-parentale avec 2 enfants,

 * 1 femme à la tête d'une famille mono-parentale avec 3 enfants,


- 7 couples dont :


           * 1 couple sans enfant,

           * 4 couples avec 1 enfant,

           * 2 couples avec 2 enfants,

 

Petite étude rapide des différents cas.


Mais avant tout, laissez-moi vous expliquer que pour attribuer un logement, il ne faut pas que la quote-part de la personne, de la famille, c'est à dire le reste à charge après calcul de tous les revenus, prestations sociales incluses bien évidemment soit supérieure à 33% d'endettement.

 

Petite précision très utile et vous verrez le pourquoi par la suite, la quote-part est calculée après déduction des aides APL éventuelles :

 

Ainsi pour les trois hommes "bénéficiaires du seul RSA et d'aucune autre aide ou prestations, leurs revenus est de 420 euros .!

 

Vous avez bien lu, ces 3 personnes vivent avec 420 euros par mois de RSA.

 

Deux ont pu avoir un logement avec le mode de calcul que je vous ai explicité plus haut.

 

Soit : 420 euros de RSA, loyer 329 euros - 259 euros d'APL = reste à charge  de 70 euros. Ils répondent bien aux critères de moins de 33% d'endettement.

 

Ce n'était pas le cas pour le troisième dont le dossier a été refusé.

 

Avec la méthode de calcul préconisée par Laurent Wauquiez, à savoir réintégrer les APL dans le revenu, voici ce que cela aurait donné :

- 420 euros de revenus mensuels + 259 euros d'APL soit 679 euros de revenus mensuels avec un loyer de 329 euros.

 

Or avec cette méthode de calcul, le loyer et non le reste à charge, ne devrait pas dépasser les 200 euros. Dans ces conditions d'attribution, aucun des trois n'y répondait !

 

CQFD, plus une idée reçue est fausse, stigmatisante et populiste et plus elle est assénée comme vérité absolue.

 

Mais les chiffres sont têtus et c'est cela qu'il faut regarder !

 

Concernant les femmes seules maintenant :

 

- 3 femmes seules touchent le RSA comme seul viatique, même si deux d'entre elles ont un enfant à charge, celui-ci ayant dépassé l'âge de trois ans elles ne perçoivent donc aucune allocation familiale. Moyenne du RSA = 516 euros.

 

Seule l'une d'entre elles a pu obtenir un logement .

 

- Pour les familles mono-parentales, soit 15 femmes à la tête d'une famille avec enfant-s, 10 n'ont aucun emploi et cumulent différentes prestations .

 

 

Sur ces 10 femmes : 5 ont 1 enfant, 4 en ont deux et 1 en a trois avec les répartitions suivantes concernant les prestations :


    * 8 d'entre elles perçoivent l'ASF, allocation de soutien familial (87 euros).

 

A noter que cette prestation est versée en attendant que le tribunal statue sur le montant d'une pension alimentaire que le père devra verser. Elle est supprimée dès que la pension alimentaire est obtenue. Il arrive aussi que des pères ne peuvent subvenir financièrement à l'éducation de leurs enfants, cette prestation est donc versée par la CAF sous conditions évidemment après vérifications de la situation du parent défaillant .

 

* 9 perçoivent l'allocation jeune enfant versée jusqu'au 3 ans de l'enfant ( 177 euros)


  * 6 perçoivent des allocations familiales :


  * 1 perçoit une allocation forfaitaire, 1 enfant sur les 2 composant la famille ayant dépassé l'âge de 20 ans. (79 euros)


 * 4 perçoivent des allocations familiales pour deux enfants (123 euros)


 * 1 perçoit des allocations familiales pour 3 enfants (286 euros)

 

RSA et prestations cumulées pour ces 10 là :

 

  * 4 perçoivent en tout 676 euros,

  * 4 perçoivent en tout 830 euros

  * 1 perçoit 980 euros

  * 1 perçoit 1040 euros

 

C'est bien loin d'un SMIC !

 

Dans le dernier cas par exemple : 1 femme seule avec trois enfants, si elle travaillait et gagnait le SMIC elle toucherait :

SMIC 1073 euros + Alloc 3 enfants 286 euros + AJE 177 euros + ASF 261 euros = 1797 euros au lieu des 1040 actuels !

 

Cherchez l'erreur !

 

Avec en plus la proposition de L.Wauquiez de plafonner le montant total de toutes les prestations confondues y compris l'APL cette femme perdrait 750 euros par mois avec un loyer de 450 euros à payer et ses trois enfants à charge ...

 

Et la faire travailler en plus gratuitement 5 heures par semaine, que lui propose Mr Wauquiez ? De Faire le trottoir ?

 

Mais continuons .

 

Pour les 5 femmes qui ont un revenu se composant : soit d'indemnités chômage + RSA (2) , soit le salaire d'un emploi à temps partiel ou autre + RSA, voici ce que cela donne :

 

* 1 femme seule sans enfant perçoit 620 euros de revenu mensuel tout compris, dont 203 euros de RSA,

* 3 femmes seules avec 1 enfant et 1 avec deux enfants : en moyenne 1200 euros de revenus cumulés (salaires, ASF, AJE, allocs fam) dont 200 euros de RSA.

 

Je rappelle que dans tous les autres cas, avec une personne payée au SMIC, les prestations familiales se cumulent au salaire et la situation est de toute façon plus envieuse.


 Exemple :

-  1 femme avec 1 enfant, actuellement : ASF + AJE + Salaire 287 + RSA 521 = 1073 avec un loyer de 347 euros. APL actuelle 299.


- la même travaillant au SMIC : 1073 + ASF + AJE = 1337 euros avec le même montant APL !

 

Pour finir avec ces 18 cas cités, il faut savoir que 5 se sont vues opposer un refus pour loyer trop important, ou endettement suite à perte de travail et deux accords ont été assujettis à la mise en place de suivi social.

 

Pour finir, regardons ce qui se passe du côté des 7 couples dont :


- 1 couple avec 1 enfant perçoit le RSA + AJE = 690 euros

- 1 couple avec 2 enfants perçoit RSA + Alloc. Fam. = 680 euros

- 1 couple avec 2 enfants perçoit RSA + AJE+ Alloc fam = 828 euros

 

Concernant les 4 derniers couples la situation est la suivante :


- 1 couple est sans enfant,

- 3 couples ont un enfant, mais pour chacun d'entre eux, l'un des membres du couple vient de retrouver un travail, dont 3 sur 4 en intérim. La moyenne des revenus est de 1300 euros + 250 euros de RSA.

 

Pourtant, ne jamais oublier que le taux du RSA est calculé sur les revenus des trois derniers mois et décroit ou disparaît au fur et à mesure que les salaires évoluent.

 

Il n'empêche, l'un de ces couples a vu son dossier refusé, un autre a pu accéder à la location en acceptant un suivi social.

 

Pour résumer sur 28 cas de dossiers avec RSA :

- 8 ont été refusés : loyer trop cher ou encours de dettes, 

- 4 ont été acceptés avec suivi social.

 

Parce que voyez-vous, je ne sais dans quel pays vit Mr Wauquiez, mais la cantine gratuite n'a pas cours dans notre département, ni les transports gratuits comme il semble vouloir le faire croire.

 

Et puis pour chacun des cas évoqués dont la majorité sont donc des femmes seules avec enfant, ne jamais oublier non plus qu'il leur faut comme pour tout le monde payer les charges qui ne sont jamais comprises dans le calcul de l'APL, les factures de gaz, d'électricité, d'eau. Et il leur faut également se vêtir, se nourrir, se soigner...

 

Mr Wauquiez, tout cela est lamentable et indigne.

 

Quant à l'éxonération d'impôts locaux dont en plus "bénéficierait" cette vermine qui gangrène la France, je vous rappelle que ce sont les revenus qui déterminent un impôt.

 

Alors que cesse la précarité, que les salariés soient correctement payés avec un SMIC revalorisé à 1600 euros brut par mois, le RSA disparaîtra ainsi de lui-même, que cessent les éxonérations de charges sociales accordées avec munificence aux entreprises notamment celles côtées en bourse, que des entreprises comme Total paie enfin des impôts, que Tantine Liliane paie aussi des impôts à mesure de sa fortune, elle qui en voit le montant encore diminuer cette année !

 

En voilà assez de cette chasse aux pauvres !

En voilà assez de désigner à la vindicte des moins pauvres, les plus miséreux...

 

 

Est-ce une guerre entre les smicards et celles et ceux qui n'ont pas d'emplois que vous voulez pour pouvoir continuer à servir argent sonnant et trébuchant à vos amis ?

 

Si partage il doit y avoir, c'est celui des richesses avec une autre redistribution de l'argent, et pas celui des hypothétiques miettes que pourraient encore avoir les pauvres au fond de leur poche après les années délétères de gouvernance des tenants de ce pouvoir auquel vous appartenez .

 

Pouvoir qui n'a eu de cesse de mettre à mal toutes les solidarités, celles sur lesquelles s'est construit notre Pays et encore plus dès 1945.

 

Mais vous n'avez rien d'un Ambroise Croizat. En connaissez-vous même le nom ?  Mr Wauquiez, une seule solution : Démission !

 

11-05-10-wauquiez.jpg

Commenter cet article

Lucie 17/05/2011 17:53



Votre article est très intéressant, merci de l'avoir écrit. Quand on n'est pas "dedans", il est en effet difficile de savoir vraiment quels sont les chiffres,  et là vous remettez les
pendules à l'heure.


Il y a juste quelque chose qui m'interpelle. Je reprends vos dires :


-  1 femme avec 1 enfant, actuellement : ASF + AJE + Salaire 287 + RSA 521 = 1073 avec un loyer de 347 euros. APL actuelle
299.





- la même travaillant au SMIC : 1073 + ASF + AJE = 1337 euros avec le même montant APL !


 


Ce que vous oubliez, dans vos calculs, c'est que cette personne seule, si elle travaille, doit faire garder son enfant, s'il a moins de 3 ans. Si elle n'a pas de place en crèche, pour 50h
hebdomadaires de garde, cela dépend des villes et des nounous, bien sûr, mais moi, personnellement, je débourse 800 euros (!) de frais de garde. Et je n'ai pas le choix.


Donc, en travaillant au SMIC, cette personne gagnerait, en fait, 537 euros.


D'où l'intérêt évident, ici, de ne pas travailler. Je n'ai pas de solution (si, un SMIC beaucoup, beaucoup plus élevé, ou beaucoup plus de places
en crèche... les deux sont impossible j'en ai peur).



Circé 17/05/2011 20:01



Lucie :


Je n'oublie pas cet aspect, je ne l'ai tout simplement pas évoqué car comme vous le constatez ce billet est déjà fort long et rebute nombre de lecteurs.


Mais avec les propositions de Wauquiez, cette femme avec trois enfants dont un de moins de trois ans, devrait donc travailler gratuitement 5H par semaine et en plus devrait faire garder son
enfant.


La seule demande possible, la seule orientation possible et vous l'évoquez, c'est que chacun-e ait un travail qui soit un vrai travail, un travail non précaire, avec un salaire décent pas avec un
SMIC à 1073 euros nets, non un SMIC largement revalorisé, car ce que je n'ai pas dit non plus, c'est que les salariés qui sont payés au SMIC ou moins sont avant tout des femmes  !


La précarisation du travail féminin, sa non-revalorisation tirent tous les salires vers le bas. Il faut une véritable égalité professionnelle, salariale, de carrière avec de véritables salaires,
une politique volontaire de construction de crèches au lieu de simplement changer les textes pour qu'elles soient suroccupées à 120% ( loi Mora )avec moins de personnels et moins de personnels
qualifiés.


Il faut aussi que les enfants puissent accéder à la maternelle dès le plus jeune âge alors que chaque année des enfants sont refusés au prétexte qu'ils n'ont pas trois ans, même s'ils sont prêts
à être sociabiliser. Cela c'est le volet destruction de l'école maternelle au profit de jardins d'enfants privés et bien entendu payants.


Et pour que les femmes s'investissent dans des postes d'encadrement, en politique, il faut que les réunions se tiennent en journée, que les entreprises ou les collectivités prennent en charge les
frais de garde pendant ces heures-là.


C'est à ce prix que notre société évoluera. Ce qui est profitable pour les femmes, est profitable pour toute la société, car ce qui s'appliquera aux femmes, s'appliquera aux hommes.


 



Raph 13/05/2011 22:42



Sans compter le toilettage de l'APRE (Aide Personnalisée au Retour à l'Emploi), qui fait que mécaniquement celle-ci va disparaître puisque tellement contraignante que personne ne pourra plus en
bénéficier.


Sans compter l'APL qui n'est plus versée rétroactivement, même si un droit existait.


Sans compter la mission d'évaluation du RSA qui va bientôt rendre son rapport, et ça risque de pas être triste.


J'en passe, et des moins bonnes, la liste serait trop longue... ça donne pas envie d'être pauvre, malgré le sort enviable que leur prête Wauquiez.



Le ch'timi 13/05/2011 19:37



Bonsoir Circé..


Fin de semaine, cryptage et décryptage



Et maintenant, la Grèce. Maudits Grecs ! La Grèce pourrait "compliquer" l'agenda de DSK, écrivait hier Le Figaro (1). Si la Grèce avait la mauvaise idée de faire faillite, le Grand Peut-être serait obligé de lui faire don de
sa personne et, partant, de retarder le moment tant attendu du don de sa personne. Retarder seulement, ou renoncer ? O perspective fatale. Le plus intrigant, quand on voit fleurir ces articles
(Libé écrit la même chose aujourd'hui), est de discerner qui fait courir ces supputations, et pourquoi. Qui les fait courir ? L'entourage, évidemment. A moins que ce ne soient les adversaires.
Ou les deux. Dans quel but ? Préparer le terrain à un forfait, dans l'honneur, du champion ? Survaloriser, au contraire, sa décision d'arrachement à la tâche du sauvetage de la Grèce ? Peu
importe. Une fois lancée, la rumeur n'a plus de but. Elle devient sa propre finalité.


La droite pratique aussi le message anonyme crypté. Le summum de la communication de crise, dans la journée d'hier, a  été l'annonce officielle, avec quasi-drapeaux et
Marseillaise subliminale, du non-vidage de Laurent Wauquiez. Trois "confidentiels" de  presse en ligne faisaient savoir en même temps
(2), dans les mêmes termes, que Sarkozy avait été "à deux doigts" de virer Wauquiez. Si cela ne sent pas la convocation à l'Elysée en bonne et dûe forme des échotiers chargés
ensuite de faire connaître la non-nouvelle, ça y ressemble. Quel est le but ? Faire savoir la réticence intime de Sarkozy à punir les pauvres ? Faire souvenir subliminalement que, nonobstant
cette réticence, Wauquiez n'a finalement pas été vidé ? Il y a là un signe, mais lequel ? Le métier de communiquant est vraiment compliqué. On comprend qu'on leur offre, en compensation, de
grosses voitures.


Heureusement, vendredi matin, tout va mieux. Après avoir désavoué bruyamment Wauquiez, Fillon explique évidemment (3)que s'il est possible de réduire la part de l'assistanat, on le fera. Wauquiez regrette symétriquement
"l'interprétation" de ses propos.  Que voilà une trève brillamment conclue ! Quant à la Grèce, sa dette est jugée "soutenable": il reste bien des stades olympiques, des marinas, des îles,
des plages à privatiser. Et c'est le FMI qui le dit (4). Amis socialistes français alarmés, inventoriez donc de plus près les marinas grecques ! Et à  la
semaine prochaine, pour une nouvelle séquence.


 


D.Schneiderman


amitiés


Patrick




Circé 13/05/2011 23:33



Patricl :


 


Merci pour ces infos pertinentes.



tilk 12/05/2011 20:57



ils osent tout,  c etait prevu, hirch fut pour faire plaisir politique mais deja le roi voulait remanier ce budget, il faut rettraper celui concédé a son electorat, le budget des finances
toujours a la pogne de l ump ! Et que font les socialos? et on peut parier que le front national a ds ses petits papiers un plan pour que seuls les souchiens puissent obtenir le droit a survivre
par solidarité souchienne


zut


la derniere annee avant elections est terrible!


apres le bilan sera tendance selon les sondages pre election, a la mode du moment selon des evenements imprevus ou plus surement fabriqués, et il y a tellement de fusibles et de circuits
occultes...tout va tres mal madame la barone



Circé 13/05/2011 00:18



Tilk :


- " Les cons ils osent tout, c'est même à cela qu'on les reconnaît...".


Cette réplique d'Audiard ne s'applique malhereusement pas à ce personnage qui savait particulièrement ce qu'il faisait.


Nous virons aux couleurs immondes du vert de gris. Et ils sont au pouvoir et nul ne peut savoir ce qui sera dans un an !



kenjî 12/05/2011 19:01



bonjour Circé


Merci pour tes arguments très bien détaillés, on comprend mieux à quel point il est difficile de vivre du RSA.


Sarko et ses sbires ont toujours cherché des têtes de turcs pour masquer leur incompétence.


Je suis certain que Sarko se rend compte de la bourde immonde de ce Waucon, il fait le calcul simple, ceux qui votent FN sont au RSA(pas seulement) donc au chômage, en les stigmatisant il perd
leurs voix. Je ne crois pas un instant que ce Waucon a été recadré pour des raisons humanistes!


PS: Si tu pouvais me donner un petit aperçu de la promo du livre de Bodard, merci.



Circé 13/05/2011 00:24



Kenji :


Bonsoir, je reviens à l'instant de la soirée, animée par Mourad Guichard, où Yves présentait son livre.


Trois lectures de passage de son livre en ont été faites par Steph, Achille Zatstrouffard et Laurent Rabier.


C'était fort et poignant. Et puis il y avait plus d'une soixantaine de personnes présentes, qui ont ensuite fait connaissance.Le plus drôle était sans doute la présence dans la salle de
représentants de l'UMP, du MOdem, du PS et du PCF. Chacun reconnaissant à sa manière la personnalité entière et attachante d'Yves Bodard. Et puis des ami-e-s, beaucoup d'ami-e-s et sa famille.


Mais je ferai un compte-rendu avec quelques photos demain.


Un peu fatiguée, bonne nuit à toi..



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "