Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Jul

La Poste encore un service public ?

Publié par Circé  - Catégories :  #Politique et politique locale

On se souvient du référendum populaire d'octobre 2009, demandant l'organisation d'une consultation électorale des citoyen-ne-s sur la privatisation de La Poste.


Plus de 2.000.000 d'entre nous y ont participé et répondu.


Comme bien d'autres, j'étais de ceux-là. Appelant à signer la pétition contre sa privatisation, organisant la votation et tenant un point de vote sur un marché le vendredi, puis devant une poste de ma ville le samedi.


Dans le département du Loiret, ce sont 10 000 citoyen-ne-s qui étaient envisagés pour se déterminer quant à ce choix. Et puis, le résultat a largement dépassé nos espérances : Plus de 20 000 personnes à répondre à notre appel à participer à la votation.


Mais bien entendu, avec ce gouvernement autiste qui méprise en tout et pour tout les citoyen-ne-s, la privatisation a continué et depuis mars dernier, La Poste est donc une SA, (Société Anonyme)


Après avoir organisé la défaillance de ce service en ne lui donnant plus les moyens de fonctionner correctement,  diminuant drastiquement et dramatiquement le nombre de ses personnels, faisant appel à nombre de vacataires ou  intérimaires et ce pendant des années au mépris de la loi, fermant nombre de bureaux de poste dans les petites villes et villages, réduisant les horaires d'ouverture de ceux existant dans certains quartiers de nos grandes villes, atomisant des services existants, fonctionnant pourtant fort bien au profit de sociétés privées...Bref, liste non exhaustive...


Pour La Poste, ce sont les services des ambulants par exemple qui ont été complètement laminés. Le courrier était trié de nuit sur des wagons postaux qui desservaient les centres de tris situés justement dans les gares.


Outre le bénéfice écologique, on voit aussi combien avec un réseau ferroviaire dense comme le possède la France, cela pouvait être simple et avantageux.


Las, lui aussi est attaqué et hormis les lignes à grandes vitesses, voilà des années que la SNCF et Réseau Ferré de France qui s'apprêtent eux-aussi à être privatisés, ne desservent plus que fort rarement un nombre croissant de gares, pour finalement les fermer, n'entretiennent plus le réseau et sont dans la logique de rendement financier plutôt que dans le service dû aux français-e-s quelque soit l'endroit du territoire.


Pour La Poste, après ce service des ambulants, ce sont les centres de tris qui ont été excentrés, puis l'acheminement du courrier par camion confié à des sociétés privées sous-traitantes...


Qu'on ne vienne surtout pas me parler de Grenelle de l'environnement alors que notre pays est asphyxié par ces vagues de camions qui déferlent chaque jour d'est en ouest, du nord au sud et sillonnent notre pays en nombre toujours croissant, obtenant même de plus en plus de dérogation pour poursuivre cette hérésie.


C'est cela l'écologie à la sauce Sarkozy.


Mais cela ne s'arrête pas là. Prenons le cheminement d'une simple lettre avec cet exemple ubuesque s'il en fallait, mais comment s'en étonner avec le Père (Ubu) au pouvoir !


Une lettre postée à Orléans donc, et devant rejoindre une ville du département ou même un quartier d'Orléans : Transition obligatoire par : Mer, ville située dans le Loir et cher à 40 kms d'Orléans. Par camion bien évidemment, tri puis retour sur Orléans ou une autre ville du département toujours par camion !

On connaît le dicton : " Qui veut tuer son chien dit qu'il a la rage ". Appliqué aux services publics que l'on veut exterminer de la planète ultralibérale et des sphères financières où tout doit être profit, bénéfices, rentes et dividendes, en voilà l'une des nombreuses ficelles.


Cela a été déjà été le cas avec France Télécom, EDF-GDF.

Je me souviens que l'argument coup de poing en était que l'ouverture à la concurrence allait être le remède à tous les maux et surtout, surtout, faire baisser les tarifs.


Vous les avez vu baisser vous ?


Pour France Télécom, ce qui était gratuit est devenu payant quant aux services rendus, on en voit le résultat. Au niveau du personnel qui n'est plus qu'une machine à rendement financier, aussi.


Pour EDF-GDF, les tarifs s'envolent et on a l'audace de nous dire en plus que c'est normal, d'autant qu'il faut rénover nos centrales nucléaires. Que dans le même temps celles-ci soient vendues au privé, services découpés en rondelles, avec de graves dysfonctionnements au niveau des normes de sécurité tant pour le personnel que pour les populations, ils n'en ont cure.


Du fric, de l'oseille, de la sèche, de la picaille, du blé...Bref le profit avant tout, quant à l'humain on s'en fout !


Bref, coup de colère que je vais continuer ici en vous contant ma mésaventure.

Dans notre département nous savions que certains bureaux de poste allaient voir leurs horaires modifiés, cela avait été annoncé par voie de journaux, encore faut-il lire la gazette locale . 



Lundi dernier 12 juillet, voici que je reçois un pli en recommandé. Absente de mon domicile, je trouve donc dans ma boîte aux lettres un avis de passage pour retirer le dit objet.

Je me rends dès le lendemain matin au bureau de Poste de mon quartier .




Et voici ce que j'y trouve porte close avec cette affichette:



Le bureau de Poste est fermé pour deux semaines !


Dans l'article du quotidien local, La Poste argue du fait que la fréquentation estivale serait moindre, ce qui expliquerait, et patati et patata..!


Patatras, nous étions quatre à attendre. Deux pour retirer un objet recommandé, un pour envoyer un colis et un jeune couple avec deux petits en bas âge pour venir retirer de l'argent.


A leurs visages décomposés, j'ai tout de suite compris que quelque chose clochait. Il ne m'a fallu que quelques instants en discutant avec eux pour comprendre que n'ayant aucun moyen de paiement, ni carte de retrait car tous deux en recherche d'emploi et aux minima sociaux, ils étaient donc tributaires de ce bureau de poste en particulier.


Et qu'en dehors de celui-ci, la seule somme à leur disposition qu'ils pourraient jamais retirer, quelqu'en soit le montant disponible sur leur compte-épargne, serait de 150 euros par semaine...


Deux petits, un bébé portant couches et buvant lait maternisé, pas de voiture, les moyens de subsistance réduits au maximum et voilà qu'en plus, ils ne pourraient retirer l'argent qu'ils souhaitaient pour faire leurs courses et payer leur loyer.


On sait que ce genre de population n'intéresse plus personne, pas rentable en terme de moyens, ce qui n'empêche pas de les taxer au prix fort au moindre découvert, tandis que ceux qui ont de l'argent se voient offrir leur carte bancaire, ne paient pas d'aggios, bref, qui peut le plus peut le moins, mais qui possède le moins paie le plus !


C'est cela le vrai slogan en Sarkozie.


Je leur indique les coordonnées du CCAS pour qu'ils puissent obtenir rapidement du moins je l'espère des bons d'alimentation et vais au bureau de Poste indiqué sur l'affichette.


Voici comment s'annonce l'approche des lieux .



 

 


Sans compter que contrairement aux arguments de baisse significative de la fréquentation des guichets, voici l'entrée du bureau . 



Nous sommes déjà un certain nombre à attendre. Ici ce sont les plus pressées qui se sont précipitées pour être les premières aux deux guichets ouverts sur quatre.

Et comme je ne perds rien du spectacle du bureau, voici ce que je vois dans le bureau, à ma droite :




A ma gauche, côté service financier :


Comme la photo est malheureusement troublée, voici la teneur du propos de l'affiche :

- " En congé jusqu'au lundi 09 août " !

Et encore je vous passe le communiqué épinglé derrière le guichetier qui annonçait que compte tenu des restrictions de circulation des camions imposées par le ministère en période de vacances, la livraison des colis prendrait ainsi du retard !!!!

A rire ou à pleurer ?
J'ai récupéré mon recommandé, puis suis sortie des locaux.

Et puis tout de même cette interrogation en mon for intérieur, si elle est encore d'actualité.

La Poste, toujours Service Public ?

Et nous sommes en ville, alors à la campagne...

Commenter cet article

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "