Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 Apr

La cantine n'est plus ce qu'elle était, la CAF non plus, alors le salaire des cadres ?

Publié par Circé  - Catégories :  #Tout et n'importe quoi !

Petites réflexions personnelles de ce matin dans un fatras personnel que je voudrais volontairement goguenard. Pourtant mon ressenti profond, mon envie réelle est bien de pousser un monstrueux hurlement hurlement de colère, appelant la population à une salutaire révolte et nécessaire révolution.

 

Mais commençons donc par ces petits problèmes de cantine, dénoncés hier par NKM sur France Inter. Exemple essentiel s'il en est, pour commettre un débat sur la laïcité !

 

A écouter sur la vidéo de ce billet ICI, à 10mn40 .

 

Hou les méchants religieux, suppôts de cette infâme religion qui fait que des enfants de six ans refusent de manger le délicieux hachis parmentier servi en la cantine de la bonne ville de Longjumeau, dont NKM est accessoirement Mme La Maire...

 

Alors intervenons, dénonçons, citons ces comportements indignes pour mettre en exergue cette nécessité absolue de débattre aujourd'hui de la Laïcité à la sauce UMP.


Cependant, les journalistes de France Inter, qui n'ont définitivement pas perdu un minimum de déontologie professionnelle ont voulu en savoir plus. Avec cet art consommé qui reste en souvenir de temps anciens bientôt révolus.

 

Et de téléphoner au service de la restauration scolaire de la si jolie ville citée en référence, celle-ci se trouvant aux dires de NKM, le bastion de bambins embrigadés par une cohorte de Mahométans appelant au Djihad via le repas de leurs enfants !

 

Las, perplexité et confusion du côté de ce service qui n'a pas le plus petit souvenir de la problématique soulevée, même en cherchant bien...Du coup, Mme La Ministre a bien été obligée de reconnaître que cet exemple était tout à fait à la marge, et qu'en fait, elle n'avait eu vent que de un ou deux cas sur sa ville où demeurent pas moins de 22 000 habitants...


Cependant, comme je suis un rien provocatrice - Non ? Vous n'aviez pas remarqué ? -, a-t-on recensé les cas d'enfants dont les parents sont végétaliens et refusent de manger de la viande ?

Dans le même ordre d'idées, a-t-on recensé les cas dont les enfants ne mangeant que de la viande casher, refusaient eux-aussi de goûter au si bon hachis parmentier longjumellois ?

Ou encore, a-t-on recensé les enfants qui se devaient de manger du poisson le vendredi ?

 

Là, je peux répondre, il est d'usage dans toutes les cantines de France et de Navarre de proposer ce plat ce jour-là ...Laïcité quand tu nous tiens si bien !

 

Mais après NKM, passons donc aux annonces ronflantes de ce matin de notre Rose Bonbon Nationale, le rouge de la colère me montant immédiatement au front à sa vue et à son écoute.

 

Hou, les méchants tricheurs de la Caisse d'Allocations Familiales, ceux qui grugent, spolient, trichent, détournent, volent des subsides à la collectivité ! Et c'est qu'il faut sévir, et sévir fort et tout de suite.

Alors embauchons 150 personnes sur 4 départements tests pour mettre en place des contrôles drastiques, des intrusions massives au petit matin chez le/la/les présumés fraudeurs mais déjà estampillés délinquants , afin de vérifier "de visu et in situ" que la déclaration ad hoc, correspond bien à leur situation personnelle.

 

Mazette, pensais-je tout de go, c'est que la situation est plus que sérieuse et que les allocataires sont majoritairement des alpagueurs en tous genres.

Mouais...Bof...2%, c'est le nombre de fraudes reconnues sur tout le territoire français.

Vous croyez,vous, que cela nécessite cette débauche de moyens qui aurait été bien plus nécessaire et judicieuse à mettre en place pour que les allocataires qui ont droit à quelques aides puissent enfin les percevoir !

En ces temps de disette au niveau de l'emploi, des moyens pour survivre et ne pas complètement se noyer, voilà qui aurait été de l'ordre de l'urgence plus qu'urgente...

 

Mais en France, comme à Orléans en particulier, ce sont les retards cumulés dans le versement de nombre d'allocations qui sont la norme. Plus de trois mois de retard par exemple pour l'allocation de soutien familial, versée aux mères qui se retrouvent seules avec leurs enfants .

Mais il vous suffit de lire ce billet pour connaître la réalité de ceci.

 

Je constate qu'évidemment, la valetaille coupable d'être moins nantie que nos ami-e-s député-e-s de la majorité, Christian Jacob et François Copé en grands pourfendeurs de l'iniquité, est soumise à mesure, contrôle outrageants et autres mesures d'intimidation. Mais à l'Assemblée Nationale, là où les lois se font, il en est une pour protéger ceux-là, car il n'est bien évidemment pas question de dénoncer ou condamner celles ou ceux qui seraient coupables de malversations. Ils ne méritent pas le bagne tout de même.

 

Par contre, après le débat sur l'Identité Nationale, et juste avant d'entamer celui sur la Laïcité, faisons donc sonner les trompettes de la honte et de la stigmatisation, en direction des mêmes...

Car bien entendu, ce sont vers eux que les regards sont tournés, alors que rien n'est dit sur l'identité de celles et ceux qui auraient fraudés, mais bon est-ce essentiel et juste de le dire ?

 

Nous avons de toute façon déjà des coupables tout désignés, et puis vous savez bien qu'avec leur marmaille ils viennent tous profiter de nos allocations familiales, alors que les bons français, eux, n'ont droit à rien !

 

Passons maintenant à la déprime des cadres, patente, réelle surtout sur l'esplanade de La Défense, reportage télé matin sur FR2 de ce jour oblige. Et ils leur manqueraient rien moins que 815 euros en moyenne d'augmentation mensuelle pour pouvoir bien vivre...

 

Je n'en doute pas un seul instant et je compatis grandement. Pas question pour moi de leur nier un déficit de reconnaissance en matière d'emploi ou de salaire.

Mais tout de même, que je sache, je ne les ai pas beaucoup entendus dénoncer les conditions indignes des salarié-e-s payé-e-s au SMIC et plus largement en dessous, temps partiels imposés et contrats précaires étant dorénavant la manne financière des patrons pour ne pas payer leurs employés...Vous comprenez les charges, la concurrence, les délocalisations et tout, et tout...

 

Bref, le SMIC est au premier janvier de cette année de 1365 euros brut, soit en réalité de 1073 euros NET.


A votre avis, il leur faudrait combien d'augmentation aux smicards pour vivre bien ? Et à celles et ceux qui sont au minimum vieillesse qui est de 708 euros ?

Et à celles et ceux qui touchent l'AAH à taux plein qui est d'un royal montant de 711 euros ? Et de celles qui cumulant tiers temps et quart temps arrivent péniblement à gagner 800 euros par mois ?

 

Bref, et si on organisait une journée cri qui tue ?

Vous savez de l'ordre de celui que l'on pourrait pousser tous ensemble et en même temps pour leur dire d'arrêter de nous prendre pour des demeurés et même de leur demander d'aller se rhabiller de décence et de dignité, eux qui sont condescendants, pleins de morgue et de mépris vis à vis de nous ?

 

Allez, on s'y met ?

Jusqu'à leur vriller les tympans et les obliger à partir...

 

ouhouhouhouhouhouhouhouhouh 

ouhouhouhouh

ouhouhouh

 

ouhouh...

 

11-04-05-gueant.jpg

 


Commenter cet article

Le vilain petit canard 66 08/04/2011 12:34



Et c'est toujours la même vieille recette, prendre un fait isolé (si possible bien gras) et le monter en épingle, et dire que ça marche encore .... j'ai même l'impression que ça marche de
mieux en mieux, la vision manichéiste ...



Circé 08/04/2011 17:41



Le VPC66 ;


Et surtout le populisme : Mentir, déformer la réalité et en faire une vérité puisque dite par une Ministre.


Honte à tous les niveaux, mais elle n'est que le relais de celui qui nous gouverne et reste sur la même ligne, alors qu'attendre de plus ?


Sinon démontrer que ce sont des mensonges, mais même en prouvant par A+B, le/les mensonges, certains nous répondront " il n'y a pas de fumée sans feu " et ils continueront à faire d'un cas isolé
la généralité, surtout lorsqu'il faut un ou des boucs émissaires.



Rémi 05/04/2011 13:13



... sauf que ça marche plutôt bien, depuis toujours probablement (cf l'Histoire). Rien de tel que de dresser une population pauvre contre une autre, pour continuer à bien s'empiffrer. Les riches
d'hier étaient des rigolos vus de maintenant, non ?



Circé 05/04/2011 13:41



Rémi :


 


C'est le moins que l'on puisse dire...


D'ailleurs, c'est pour dire, le PS ne trouve pas meiux que de reprendre les règles d'un banquier anglais du XIXème siècle qui n'était pourtant pas un défenseur du prolétariat, mais veillait
simplement qu'il n'y ait pas trop de grève, en demandant que les patrons d'entreprise ne gagnent pas plus de 20 fois le salaire de leur ouvrier de base..


Je crois que là, cela me dépasse, complètement, alors qu'il conviendrait de répartir  les richesses produites dont certains s'empiffrent, se goinfrent autrement et surtout équitablement.


 


Nous sommes loin, très très loin du compte, cela n'a jamais été aussi grave qu'aujourd'hui et il est grand temps que tout cela s'arrête.



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "