Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Commenter cet article

Achille Zasttrouffard 15/02/2012 16:51


Circé


 


Nadine Morano est un désastre pour ce pays et elle dessert la cause fémine. Étrangement, on ne voit pas en elle un être sans conscience et sans intelligence mais d'abord une femme stupide et
sotte.


Cessons de penser qu'elle est femme et attachons nous seulement à la médiocrité sidérable de ce personnage carricatural jusqu'à la nausée

Circé 16/02/2012 08:47



Achille Zasttrouffard :


Morano, Berra, Wauquiez,...Bref ce gouvernement correspond bien à la voix de leur maître.


Celui qui a eu cette expression parfaitement audible, compréhensible par nous tous : " Cessa-toi pauvre con...".


Aujourd'hui, c'est nous qui allons le renvoyer et reprendre un autre mot : " Dégage !".



lislandais 13/02/2012 12:33


Bonjour


D'abord, contrairement à ce qui a été écrit par Contrepoints, je ne suis pas journaliste. Pigiste tout au plus, rédacteur et blogeur plus certainement. J'ai demandé la modification de mon profil.


Ensuite, il me paraît utile de préciser 2/3 trucs qui n'ont peut-être pas été compris. Ce qui tendrait à prouver que je me suis assez mal exprimé.


Si j'utilise la première personne du pluriel dans l'article, c'est que j'estime faire partie de ces "bidochons qui scrutent la désespérance du monde" sans réagir. Non pas que cela me laisse
indifférent (je n'aurais jamais écrit ce billet si je n'étais moi aussi dégoûté de cet état de fait), mais je doute d'autant plus des moyens d'actions utilisés que ceux qui relaient ces
événements (les grands médias), et que ceux qui sont censés changer les choses (les politiques), ne font pas leur boulot.


Je ne nie aucunement le fait que les "Indignés", dont vous faites partie si je comprends bien, existent et se battent et je ne nie pas non plus que les actions menées révèlent un ras le bol qui
confine à l'écoeurement. Je pense simplement qu'il y a un décalage quantitatif entre le nombre pharaonique de personnes qui souffrent sur la planète et le nombre de ceux que cela fait réagir. Je
suis factuel :)


Et que ce décalage, corrélé à l'absence de "notoriété" et de "crédibilité" de ceux qui s'indignent ne jouent pas en faveur de la cause défendue.


Pour conclure, peut-être (mais je peux me tromper) que l'une des façons de changer les choses impliqueraient :
1) que ceux qui s'indignent aient un programme concret, précis et détaillé des solutions et des changements à apporter
2) que lors des prochaines Présidentielles françaises dans un 1er temps (puis dans les autres démocraties), une très grande majorité d'électeurs se déplacent pour voter "blanc" de façon à
démontrer à la fois leur attachement aux principes démocratiques et en même temps leur volonté de donner naissance à une société plus juste.


bonne journée

Circé 13/02/2012 13:51



Lislandais :


Mais pas de problèmes, même si j'ai lu en diagonale et promis de lire plus attentivement ( je fais un virage vite fait vers over-blog) j'avais bien compris cela.


Il est vrai cependant qu'ayant lu votre profil, j'ai pensé que vous étiez journaliste.


Pour ma part, il y a journaliste et journaliste et cela ne préjuge en rien de la qualité de votre article.


A bientôt



lislandais 13/02/2012 02:22


Pourtant l'ouvrir, ça occupe, non ?


https://www.contrepoints.org/2012/02/12/68757-indignez-vous-ca-occupe

Circé 13/02/2012 07:16



Lislandais :


Je viens de lire en diagonale, pressée que je suis, votre article, car je viens de lire sur votre blog, que contrairement à nombre d'entre nous, vous êtes journaliste.


Avec beaucoup plus d'attention j'y reviendrai dans la soirée ( mis en favori, ce qui est ma réserve personnelle de billets et articles à consulter en priorité).


Car si je suis l'une de ces indigné-e-s qui crie dans ce qui vous semble être un désert, malgré sa fréquentation et cependant son manque d'audience réelle ( à raison ?), je suis  aussi sur
le terrain et ne peux que constater une certaine non pas par apathie, mais par recroquevillement de notre société qui tend le dos, ne sont plus accessibles même à l'indignation ou doutent de tout
et tout le monde.


Jusqu'à l'explosion ? Nul doute pour moi que la cocotte monte en pression, sans soupape de sécurité.


Ce recroquevillement semblant dire : " A qui le tour ? " Doublé de " Tout le monde s'en fout ?", du moins est-ce ce que l'on voudrait nous faire croire.


Mais avant de m'exprimer plus avant, oui, promis, je vais lire avec beaucoup plus d'attention en fin de soirée votre article.


 



Janice 12/02/2012 10:40


Un vrai régal, François Morel, moi aussi j'adore ;)


Bon dimanche

Circé 12/02/2012 11:14



Janice :


Merci, cela fait du bien une autre voix.


De celle qui parle pour nombre d'entre nous et que l'on entend trop peu.



Le vilain petit canard 66 12/02/2012 00:32


Attention, TILK, il faudrait relire la pseudo charte(en cours de rénovation), mais qui   s'applique chez les
exilés;  on peut exprimer sa colère (mais est-ce bien utile ?) Mais ... désolé ... on ne vient pas se soulager, (genre caca nerveux), en employant des grossièretés, c'est d'ailleurs une
coutume du net en général. Alors s'il te plaît évite ce genre de plan à l'avenir, ça ne passera pas ici, non plus, (pas plus que sur le Post). Ce genre de propos en revient à donner de la
légitimité aux censeurs penses-y aussi. 


Laissons ce langage à not' bon résident ....

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "