D'Employée Pôle Emploi à Demandeuse d'Emploi, il n'y a qu'un pas...

A Orléans, ville désignée, entre autres choses, laboratoire sécuritaire de la France, nous inaugurons également, tous les processus possibles et imaginables dont notre droite sociale est si friande. A destination bien évidemment des plus pauvres, être pauvre étant devenu synonyme dans leur inconscience consciente de délinquant.

Droite sociale représentée entre autres par un Laurent Wauquiez qui a désigné tout naturellement les rsistes comme des assistés parasites de notre société ( un cancer sic !) profitant bien entendu du système social au détriment de tous les autres : vous, moi, nous, la majorité d'entre nous. Alors que les smicard-es, eux/elles n'ont droit à rien, ce qui est faux bien entendu, mais plus un mensonge est gros et plus il est entendu, relayé et colporté et ...cru !

C'est vrai qu'avec le RSA, les femmes et les hommes qui en "bénéficient" (?) nagent dans le bonheur et l'argent facile. J'en ai fait la preuve dans un billet précédent.

Dans le même ordre d'idées, nous avons aussi Thierry Mariani .
Lui propose la création d'un fichier unique pour tous les allocataires "profitant" des aides sociales diverses et variées. Tout cela pour traquer fraudeurs et autres profiteurs du système social. C'est encore et toujours bien connu, ce sont ceux-là qui nous arnaquent à qui mieux-mieux et plombent tous les comptes de la Nation.

Haro donc sur les pauvres encore une fois, fichés, stigmatisés, désignés comme des malfaiteurs et autres tricheurs, profiteurs de notre société. 20 milliards, vous vous rendez compte ? 20 milliards de fraudes chaque année...

Bon que sur ces 20 milliards, près de 18 concernent les fraudes des entreprises qui ne paient pas leurs cotisations sociales auprès de la CPAM, des caisses de retraite, emploient au "noir" des salariés bien évidemment non déclarés, ils n'en ont cure, nos députés.

Ceux-là, les tenants de ces entreprises ont à être protégés n'est-ce pas ? C'est la crise, eux-aussi morflent paraît-il, alors qu'est-ce que c'est que près de 18 milliards d'euros de fraude, surtout quant en plus ils se permettent de faire du chantage à l'emploi : Fraudeurs ET Maîtres chanteurs, mais qu'importe aux yeux donc de nos députés de notre droite sociale !

Fichier pour les plus pauvres, traque par les CAF des prétendus fraudeurs, emplois supplémentaires dévolus à ces dernières, uniquement pour débusquer ces "voleurs", tandis que dans le même temps les allocations basiques ne sont pas versées en temps et en heure...par manque de personnel !

Une semaine de fermeture de tous les guichets CAF à Orléans, tous les trois mois cela devient la norme.

Mais voici donc qu'en notre bonne ville, nous allons très bientôt démontrer la justesse d'analyse et de propositions de Laurent Wauquiez, qui veut instaurer, si vous ne vous en souvenez pas, le travail "gratuit" pour les rsistes.

Elle s'appelle Rachel.

Depuis 10 années elle enchaîne contrats en CDD pour l'Anpe, puis les Assedic, et maintenant Pôle emploi : 7 en tout !

Rachel est ainsi hôtesse d'accueil dans cette énième mouture de la même agence. Et depuis 10 années, maintenant. Je pense que l'on peut dire qu'elle connaît fort bien son travail, malgré le fait qu'elle n'ait pas passé de concours au sein de la maison Pôle Emploi. Sinon, pourquoi l'aurait-il gardé ?

Mais au 31 août de ce mois, elle sera licenciée.

Et le directeur de Pôle Emploi, la main sur le coeur de répondre ainsi : " Nous n'embauchons aujourd'hui que des profils qui ne correspondent pas à celui de l'intéressée. Par ailleurs les CDD n'ont pas vocation à devenir des CDI, mais à répondre à un surcroît de travail ...".

En 10 années d'enchainements de contrats précaires, on peut tout de même se dire, qu'il ne s'agissait pas, là,de surcroît ponctuel de travail, mais de manque criant de personnel . Manque qui s'est aggravé avec l'application délétère de la RGPP qui a de plus précarisé, à l'instar de Rachel, de nombreux salariés.

Elle va donc va en faire les frais, Rachel.
Même si elle attaque - et c'est tant mieux !- aux prud'hommes cette décision !

Notez que cela va faire une démonstration parfaite de la volonté de nos dirigeants de nous faire revenir quasiment au XIXème siècle si social quant aux droits des travailleu-ses-rs, même que le bon temps de l'esclavagisme se profile à l'horizon.

Gageons que Rachel, qui connaît fort bien les arcanes de Pôle Emploi et la difficulté à en trouver un d'emploi, va bientôt se retrouver au RSA, et que là, l'un de nos ineptes représentants de la droite sociale, l'estampillera "profiteuse" , tout en la sommant d'aller travailler gratuitement comme hôtesse d'accueil, pour pôle emploi par exemple, tout cela pour 480 euros par mois au lieu de...?

Bien évidemment, les frais de garde, ou de cantine ou autres pour ses enfants, elle s'en accommodera : soupe populaire au secours populaire, catholique, restos du coeur, croix rouge, croissant rouge et autres...seront là pour lui donner des colis alimentaires et des produits d'hygiène.

De quoi se plaint-elle donc ? Et une de casée, à la mode droite sociale, une !

A lire cet excellent
article de Mourad Guichard qui écrivait pour LibéOrléans, l'un des libévilles fermés unilatéralement par décision de Nicolas Demorand, pourtant mis en défaut par une motion de défiance (79%) du personnel du journal Libération.

LibéOrléans, n'est pas mort, nous sommes toujours là et allons continuer à le faire savoir...








Le ch'timi 12/08/2011



Circé,


Je sais que je suis un papy nostalgique et sentimental...en chanson...


Tu bosses toute ta vie pour payer ta pierre tombale,
Tu masques ton visage en lisant ton journal,
Tu marches tel un robot dans les couloirs du métro.
Les gens ne te touchent pas, il faut faire le premier pas.
Tu voudrais dialoguer sans renvoyer la balle.
Impossible d'avancer sans ton gilet pare-balles.
Tu voudrais donner des yeux à la justice
Impossible de violer cette femme pleine de vices.

[Refrain] :
Antisocial, tu perds ton sang-froid.
Repense à toutes ces années de service.
Antisocial, bientôt les années de sévices,
Enfin, le temps perdu qu'on ne rattrape plus.

Ecraser les gens est devenu ton passe-temps.
En les éclaboussant, tu deviens gênant.
Dans ton désespoir, il reste un peu d'espoir
Celui de voir les gens sans fard et moins bâtards.
Mais cesse de faire le point, serre plutôt les poings,
Bouge de ta retraite, ta conduite est trop parfaite
Relève la gueule, je suis là, t'es pas seul
Ceux qui hier t'enviaient, aujourd'hui te jugeraient.

[Refrain]

Tu bosses toute ta vie pour payer ta pierre tombale,
Tu masques ton visage en lisant ton journal,
Tu marches tel un robot dans les couloirs du métro.
Les gens ne te touchent pas, il faut faire le premier pas.
Tu voudrais dialoguer sans renvoyer la balle.
Impossible d'avancer sans ton gilet pare-balles.
Tu voudrais donner des yeux à la justice
Impossible de violer cette femme pleine de vices.

Antisocial, tu perds ton sang-froid.
Repense à toutes ces années de service.
Antisocial, bientôt les années de sévices,
Enfin, le temps perdu qu'on ne rattrape plus.

Antisocial, antisocial, antisocial, antisocial


 


Amitiés


Patrick.........very tired..mais, alors very ! very !



kenjî 12/08/2011



 


Mr Cribier comme un cadre qui se repecte ne voit que des objectifs chiffrés sans tenir compte de l'humain, seule compte la note de ses supérieurs! Pour preuve 10 ans de service à prouver sa
compétence, vu le statut précaire de Rachel ne lui parlent pas, dr^le de type ce mR!


Courage à Rachel, avec son expérience, sa maturité elle finira par retrouver un emploi et ganera son procés avec une bonne compensation.


La pression des Chinois et autres paradis pour main d'oeuvre à prix NUL est si forte que maintenant ils concurrencent nos pôles-emplois???



annie 13/08/2011



Que çà fait du bien de lire cela !! Merci.



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog