Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Dec

Contre la Fermeture du Centre de Planification et d'Education Familiale du CHR d'Orléans.

Publié par Circé  - Catégories :  #Loi Veil, Planning Familial, CPEF, IVG.

Pour le Maintien du Centre de Planification et d'Education Familiale

(CPEF) du CHR d'Orléans

 

Notre Collectif de Défense du CPEF, composé d'élu(e)s, de syndicalistes, de militants d'associations, de militants politiques et de conseillers généraux s'est créé à la suite de la décision du Conseil Général du Loiret de ne pas renouveler la convention pour la planification et l'éducation familiale avec le CHR d'Orléans.

Nous demandons instamment que cette décision soit annulée.


En effet, la conséquence de cette décision est le risque de démantèlement de la prise en charge des IVG (interruption volontaire de grossesse) dans l'Orléanais. Ce sont les femmes et les jeunes filles qui vont faire les frais de cette néfaste décision. En se désengageant financièrement de l'aide apportée au CPEF, situé au sein du CHR d'Orléans, le Conseil Général poursuit l'oeuvre déjà bien engagée, avec la loi HPST (Hôpital, Patients, Santé, Territoire) de Mme Bachelot, qui vise à détruire notre système de santé, en s'attaquant maintenant à l'accès à l'information, à la prévention, et aux soins spécifiques que sont ceux de la gynécologie obstétrique, dans le cadre du CPEF.


L'action du Centre de Planification et d'Education Familiale du CHR d'Orléans comprend :

– l'entretien personnalisé, en cas de violences, abus sexuel, difficulté familiale et conjugales,
– les tests de grossesse ( urinaire et sanguin ),
– la contraception (information, prévention, suivi ),
– la contraception d'urgence,
– la préventions des maladies sexuellement transmissibles,
– les entretiens pré et post IVG.


Déjà des inégalités existent entre les départements de la région centre, tous les conseils généraux ne financent pas au même niveau.


Sans cette convention, les établissements scolaires n'auront plus le choix de recourir aux actions des conseillères conjugales du CPEF, qui délivrent une information gratuite et professionnelle dans le respect des sensibilités de chacun, dans l'agglomération orléanaise, le CPEF in tervient dans 7 collèges et 4 lycées,en assurant des missions de service public.


Ces actions menées dans les établissements scolaires ont permis une réelle diminution du taux des IVG chez les mineures (8% en 2006 contre 5% en 2008). Sans cette convention, les femmes mineures et majeures en difficulté psychologiques et sociales n'auront plus la possibilité de recourir au CPEF qui assure leur prise en charge avec du personnel compétent et qualifié. Les femmes y bénéficient d'une prise en charge globale et de proximité. Le parcours de soins des femmes et des jeunes filles s'effectue dans un lieu unique avec une assurance de confidentialité, ce qui est très important dans une telle situation.


Ce lieu unique permet également, un recours immédiat aux différentes spécialités qu'offre un établissement hospitalier en cas de dépistage d'une anomalie annexe. Le CPEF est comme l'exige l'article R2212-7 du code de la santé publique, intégré dans une service de gynécologie obstétrique, ce qui permet un accès facile aux entretiens pré et post IVG, ce qui est obligatoire pour les mineures et systématiquement proposés aux majeures.

La délocalisation du CPEF va fragmenter et compliquer le parcours de soins qui deviendra un labyrinthe, source d'inefficacité et de danger pour les femmes. Déjà leurs démarches sont entravées par des contraintes sociales ou familiales, elles seront aggravées.


Il est possible de faire autrement, les besoins existent dans l'agglomération.


Il y a nécessité de maintenir un CPEF au nord d'Orléans géré par le CHRO avec un travail en complémentarité avec le Mouvement Pour le Planning Familial.


D'ailleurs nous proposons qu'un CPEF du CHRO soit créé dans le cadre de regroupement des cliniques à Saran, avec la création d'une maison de santé pluridisciplinaire.

Je signe la pétition pour le maintien du CPEF.
Je rejoins le Collectif de Défense.

 


Signer la pétition - Voir les signataires
Commenter cet article

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "