Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Sep

Ceux de Saragosse ou les prémisses d'une Europe des Travailleurs en marche.

Publié par Circé  - Catégories :  #Grève et Politique

 

 

 

Ce sont des Espagnols.


Et comme nombre de salariés, d'employés, de travailleurs dans leur pays, dans cette Europe, ils en ont marre.


Marre de payer la crise du capitalisme.

Marre d'être toujours ceux mis à contribution pour renflouer les banques qui ont joué à qui perd gagne, et qui font de nouveau de faramineux bénéfices, merci pour elles...

Marre d'être des variables d'ajustement pour augmenter les bénéfices et dividendes des actionnaires et autres  entreprises cotées au CAC40...


Après la Grèce, l'Espagne est donc dans le collimateur de ces fameuses agences de "notation" qui distribuent bons et mauvais points.


Ne vous y trompez pas, ces mauvais points ne sont pas décernés pour manque de politique sociale, de salaires indignes qui ne permettraient pas de vivre décemment, de versements de retraites miséreuses, de conditions de travail honteuses ou bien d'accès désastreux à la santé ou à l'éducation qui feraient de nous très bientôt des pays sous-développés....


Non, non, c'est tout le contraire qui se passe.


Tous ces droits chèrement acquis sont allègrement démantelés et "offerts" fort généreusement par nos gouvernants sur l'autel du dieu capital.


En Espagne donc, un groupe de citoyens a décidé de dire STOP !

De parcourir à pied la distance de Saragosse à Bruxelles pour porter la parole des Espagnols.


Mais aussi celle de tous les Européens qui subissent de plein fouet cette Europe de la finance et du capital. Celle qui bien loin de ses ambitions affichées, ne préservent que les acquis de quelques nantis au détriment de tous les autres.


C'est que dans cette Europe, on peut délocaliser allègrement les entreprises pour s'installer dans les derniers pays ayant rejoints cette "Communauté Européenne" .

 

Ces pays vous savez, qui ont une législation en matière de droits du travail à minima, où il fait "bon vivre" pour une entreprise qui ne souhaite pas rémunérer ses employés à hauteur de leur travail afin d'obtenir encore et toujours plus de bénéfices et dividendes à verser pour quelques-uns.


Curieusement Renault en a gardé une cruelle expérience du côté de la Roumanie.


Quant aux charges sociales, vous pensez bien qu'elles sont à l'aune des conditions précédentes : quasi inexistantes.


Bon curieusement, on peut être européens, avoir envie de voyager, de s'installer dans un autre espace de cette communauté, mais là, non, non, non, c'est impossible, interdit même.


Un grand crime commis peut-être pour être mis ainsi au ban du déshonneur ? Ah...C'est que, ils n'ont pas le moindre fifrelin les bougres, que ce ne sont même que des traîne-misères, des traîne-savates et que cela fait désordre.


On veut bien aller exploiter les populations dans ces différents pays en appauvrissant celle qui reste et la tenir sous sa coupe en agitant le spectre du chômage, mais tant qu'à faire, gardez donc vos vagabonds sans le sou chez vous !


Nos Espagnols, donc, pour en revenir à eux sont partis de Saragosse le 14 août dernier et seront à Bruxelles le 27 septembre prochain.


Deux jours avant cette grande grève générale annoncée en Espagne pour le 29 septembre prochain.


Leurs crédos ? Que je vous fasse rire :


- On nous fait alterner entre chômage et précarité,

- On nous baisse les salaires,

- On nous a monté la TVA à 18%,

- On nous augmente l'âge de départ à la retraite,

- On nous gèle les pensions, pour les réduire ensuite,

- Les services publics sont privatisés,

- Les droits du travail sont cassés...


MARCHE À BRUXELLES CONTRE LA REFORME DU TRAVAIL, POUR LES DROITS SOCIAUX, POUR UNE REDISTRIBUTION DE LA RICHESSE ET DU TRAVAIL !


Cela ne vous rappelle pas étonnamment quelque chose ?


Hier, ils étaient à Orléans pour faire étape avant que de repartir vers le but qu'ils se sont fixés.


Ils ont participé aux manifestations du 07 septembre dernier contre la réforme des retraites en France, seront de celle du 23 septembre prochain.


Et vous savez quoi ? Et bien, ils sont admiratifs de nos mouvements sociaux et espèrent qu'en Espagne, il en sera de même.


Et si , allez rêvons, soyons fous, si enfin les populations européennes se réveillaient, si au lieu d'une Europe du capital nous faisions, nous les européen(ne)s lambas une véritable Europe Sociale des Peuples et non celle de ceux qui émargent au grand Capital ?


Consulter leur site.

Les contacter : marchaabruselas@gmail.com


 

 

 

 



Commenter cet article

Astringues 15/09/2010 00:24



Rien reçu, camarade...


As-tu lu ça  : http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/09/03/ecole-silence-on-privatise_1406334_3232.html ?


Pour une fois que je suis d'accord avec Caroline Fourest....


 



Circé 15/09/2010 00:27



Il y a un problème avec l'adresse mail, elles me sont revenues une nouvelle fois en spam, si tu as mes coordonnées renvoie moi ton adresse mail ou appelle-moi pour me la donner



Astringues 14/09/2010 23:52



J'ajoute que le repas avec ces courageux et engagés espagnols a été un délice d'échange et de fraternité.


N'oublions jamais, au contraire de ce que nous affirme les JT de 20h, que la gangrène capitaliste n'a pas de frontière et que nous tous, citoyens du monde, en souffrons les affres.


Ps : Circé, on attend toujours tes photos !



Circé 15/09/2010 00:02



Tu plaisantes ? Je te les ai envoyées ce matin ...,,,!!!!



BCT 14/09/2010 16:17



Tous des gauchistes ... Beurkkkkkkk !



Circé 14/09/2010 16:36



Michel :


Allez, viens un peu avec nous mon pas-gauchiste préféré...



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "