Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Commenter cet article

Marius 07/02/2012 19:34


Hélas on est loin de la dialectique du PCF de Georges Marchais qui était respectable.

Circé 07/02/2012 20:43



Marius :


Je croyais que Marion-Perrine Le Pen n'était pas son père, que le FN avait changé.


Visiblement vous utilisez les mêmes arguments tendant à démontrer qu'entre le PCF de Marchais et vous il n'y avait pas de différence.


C'est faire table rase de l'histoire, bien commodément.


En rien ni jamais le PCF n'a eu d'accointances avec le votre. Pas une seule fois, bien au contraire.


Quant à Georges Marchais, vous me faites bien rire en prétendant le regretter, personnellement ce n'est pas mon cas. Le PCF d'aujourd'hui me convient et j'y ai adhéré lorsque MME avec un grand
"M" Marie-Geroge BUFFET en était la première secrétaire.


Et croyez-moi pour la cause des femmes, et des hommes, Marion-Perrine peut aller si je puis dire cela trivialement se rhabiller. Elle ne fait pas illusion et nous sommes nombreuses et nombreux à
déconstruire ses idées qui voudraient qu'une femme ne soit pas femme mais seulement mère.


Nous ramener à la procréation, c'est nous ramener au gynécée, et personnellement la Démocratie à cette sauce là, franchement, ce n'en est même pas un ersatz.


C'est le degré "0" de la Démocratie. Et si par malheur votre parti arrivait au pouvoir il est sur et certain que ce mot serait balayé non seulement de notre vocabulaire mais surtout de la vie
tout simplement de notre pays.


Le désastre des désastres. Comptez sur les militants du FDG et des véritables républicains et démocrates pour que cela n'arrive jamais.



Pluto DINGO 18/02/2010 20:06


Besoin d'un fou rire : http://www.fous-rires.com/


colin 18/02/2010 10:13


Exellent ! Esperons que cela contribura à ce que le Front de gauche passe les 5% dans toute les Régions dont la notre . 


Polyb 18/02/2010 00:11


Ben... ouais. C'est à nous qu'il parle.
Et en effet, ça ne peut plus durer.


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "