Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 May

Ben Laden éxécuté : Acte de Justice ?

Publié par Circé  - Catégories :  #Tout et n'importe quoi !

Justice ? Vous avez dit Justice ?images.jpg

L'éxécution sommaire d'Oussama Ben Laden serait un acte de justice ?

Pourtant je n'en vois aucune, ici.

Un acte de vengeance en guise d'offertoire à l'humilitation subie un certain 11 septembre 2001 par ceux qui se pensant les gendarmes du monde, se croyaient invincibles .

Non aucune justice.
Une condamnation pure et simple d'une personne cristallisant à elle-seule toutes les haines et les peurs que nos sociétés ont pourtant complètement créée.

La victoire du Bien contre le Mal ...Les victimes peuvent reposer en paix, etc...etc...ai-je entendu.

Quelle galéjade, quel manque même de dignité, la loi du talion érigée en principe, évitant de se poser toute question « inutile » ou dérangeante.

Mais en réalité, la mort de cet homme, pour détestable qu'il fût, règle-t-elle vraiment le problème du terrorisme ?

Quid des réseaux ?

Quid des complicités à haut niveau ?

Quid des comptes bancaires répartis sur la planète entière avec la complaisance de nombre de banques et de gouvernements ?

Oussama Ben Laden n'était que le digne fils de Hassan Sabbah, fondateur de l'ordre des assassins au XIème siècle.

Là-aussi, théorie de la terreur pour frapper d'horreur tous ceux qui ne partageaient pas leurs idées, leur philosophie de l'épouvante.


Je crains qu'il ne soit pas le dernier, rien n'est réglé, non rien.


Il méritait un procès, comme les nazis à Nuremberg. Mais là, il n'y aura bien évidemment rien à dire, à exposer, à révéler...


Pas de responsabilité de cet occident qui se pense triomphant et qui a fermé pudiquement les yeux pendant les massacres des égorgeurs de l'autre côté de la Méditerranée, à quelques encâblures de chez nous.


Même que certains ont accueilli avec beaucoup « d'ouverture », de « complaisance » ces assassins sur leur territoire.


Il est vrai que les milliers de victimes algériennes qui ont subi pendant près de 10 années les années noires des égorgeurs, payé en rivières de sang répandu et d'horreur indicible le lourd tribut des tauroboles humaines, ne valent pas les 3034 victimes de ground zero.


Que dire de toutes celles de Marrakech, Madrid, Londres...


Oussama Ben Laden éxécuté, sans procès...

Trop facile, les réseaux, les complicités, les compromissions, les rapprochements troubles, les rumeurs le concernant comme ancien agent de la CIA : Plus besoin de clarifier, révéler, de mettre sur la table tout ce qui est en jeu en réalité.

Comme Saddam Hussein, mais tellement d'autres personnages aussi peu recommandables que celui qui fait actuellement tirer sur son peuple en Syrie, qui le massacre en Libye, les tyrans du Maghreb ou du Machrek qui ont maintenu pendant des années leur peuple sous le joug de leur pouvoir tyrannique et assassin, celui-là était un criminel.


Avec la théorie de la mort érigée en valeur absolue.

La mort pour les "infidèles" comme punition.
Et pour tous ceux qui adhérant à ses théses funestes ne menant qu'à des bains de sang, la mort héroïque.

Celle qui en font des martyrs honorables et vénérables malgré leurs crimes.

Ce sont nos sociétés occidentales qui les ont fabriqués.

Ne l'oublions jamais. A force d'humiliation, d'exploitation, de mépris et de condescendance. N'éludons rien.


Nous nous dédouanons à bon compte en participant à cette liesse infâme, en nous réjouissant de l'éxécution sans procès d'un homme.

Quant aux USA, le spectacle donné en moins de 48H est tout aussi pitoyable que celui qui au soir d'un 11 septembre se passait dans certaines capitales du moyen-orient.

Orgueil et fierté rétablies ?


Foutaise, rien n'est réglé, tout reste à faire pour éradiquer réellement le fléau du terrorisme, mais pas avec les moyens employés en Afghanistan, en Irak ou ailleurs.


Il n'y a ici, ni Diable, ni Dieu, mais des hommes qui se disputent le pouvoir, la domination des uns sur les autres à n'importe quel prix, surtout celui du sang et de la négation de la vie des autres.


* A voir cette vidéo sur BFM TV, des voix discordantes commencent à se faire entendre au pays de l'Oncle Sam : Ouf !

 

 

Commenter cet article

Patrick 04/05/2011 22:00



Selon le New York times l'opération aurait été permise par les résultats de l'interrogatoire d'un prisonnier des Américains qui a été soumis 183 fois au waterboarding, c'est à dire la torture par
la noyade. Du coup les anciens de l'administration Bush justifient la mise en place de ces méthodes dont ils avaient été les promoteurs et dont on prétendait qu'elles avaient été abandonnées.


Pas de quoi faire la fête effectivement. Torture et exécution sommaire.



Circé 04/05/2011 23:17



Patrick :


C'est cela l'occident civilisé et sa culture, c'est cela la victoire du bien sur le mal...


C'est tout simplement épouvantable.


Je suis certaine que très bientôt vont réapparaître la petite question, la grande question, le pal, la roue..bref tout l'arsenal que je croyais relégué aux oubliettes de l'histoire la plus noire.


Mais chassez le naturel et il revient au galop.


Sont-ils donc en train de faire un concours d'horreur ?



Rémi 04/05/2011 09:33



Un proceès ? Hahaha : Pour risquer d'attirer l'attention des cons qui l'ont oublié 20 fois sitôt entendu que Ben Laden a été en grande partie la création de la CIA ? La Triple Alliance
Pognon-Pouvoir-Religion n'est est pas à son 1° coup, ni son dernier. Ils auraient tort de se priver, pendant que les masses abruties suivent starlettes, joueurs de jenesaisquoi, crimes &
accidents, la Mode, et ne loupent pas un bulletin météo... L'Arabie saoudite et l'Ouganda sont des terres d'élection pour la mise en place de théocraties. Vous avez peut-être enfin une vague idée
du sort des F en Arabie ? Lisez ça sur l'Ouganda.


La CIA a commencé à «traiter» −comme disent les spécialistes− c’est-à-dire a commencé à travailler avec Oussama Ben Laden dès 1979.


A cet époque, le jeune Oussama a 23 ans. Ingénieur, il représente en Turquie l’entreprise familiale Bin Laden Group – l’une des plus grosse entreprise de BTP du Moyen-Orient. Et c’est depuis
Istanbul, avec l’aide de la CIA, qu’il commence a organiser des collectes de fonds pour la guerre sainte d’Afghanistan contre l’armée soviétique.


Avec l’aide de la CIA il monte aussi une filière d’accueil et de recrutement des volontaires −sorte de Brigades internationale de la résistance afghane− filière qui drainera quelques 12 000
hommes en provenance d’Algérie, d’Égypte, du Yémen de Somalie ou des Philippines. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui les «Afghans arabes». Ce sont eux qui constituent aujourd’hui les kataëb
(phalanges), les groupes armés de l’organisation de Ben Laden, al-Qaïda.


On pourrait penser qu’après le retrait d’Afghanistan de l’Armée rouge, après la fin de la guerre froide, cette relation CIA-Ben Laden cesse… En fait, la relation s’est poursuivie, notamment après
1994, date à laquelle Ben Laden a été officiellement déchu de sa nationalité saoudienne.


Enfin, il faut ajouter que cette relation a toujours transité – si l’on peut dire – par l’intermédiaire du prince Turki, le chef tout-puissant des services secrets saoudiens. Ce dernier a été
démis de ses fonctions le 31 août dernier, soit dix jours avant les attentats. On ouvre ici la boite de Pandore saoudienne et le coffre des intérêts pétroliers américains.



Circé 04/05/2011 09:50



Rémi :


Je me doutais bien que ce billet vous ferait réagir et me voilà ravie de lire tout ce que je n'ai pas dit mais sous-entendu sinon au risque d'être fort longue.


Mais voilà le nécessaire éclairage à l'attention de celles et ceux qui se réjouissent.


D'autres "créations" prendront le relais, n'en doutons pas.


 


 



BCT 03/05/2011 14:22



J'admire justement ce peuple américain parce qu'il est capable du meilleur comme du pire.


Il y a ceux qui cherchent depuis le 11 septembre à faire leur deuil et cette exécution leur offre à bon compte un moment de paix.


Il y a ceux de Fox News et du buschisme qui se délectent et il y a les humoristes ce matin sur nos radios qui s'en sont donné à cœur joie dans le dégueulasse, le sordide comme pour exorciser le
mal que nous portons tous.


Comme je le dis sur mon blog, depuis Pearl Harbour rien n'a changé. Un cow-boy est un cow -boy et la justice n'a rien à voir ici bas.


Nous, avec notre président de Zébulon nous faisons dans la récup avec ses petits 26%. On a les gloires qu'on mérite.


"Redorer mon blason", en voilà un de slogan pour la campagne umpiste de 2012.


Un ventre, celui de madame, un charter de tunisiens, une "victoire" en Libye (?), un "Voize" de banlieue et le tour est joué. Ah quelle est belle la France de Sarkozy ! Pauvre petit vermisseau
qui compte se nourrir des relents d'un festin dont il ne mesure même pas les conséquences. Sombre président !



Circé 03/05/2011 14:59



BCT :


Tu as l'analyse percutante ! Et merci de la faire partager...


Ah le divin lardon qui va arriver comme la promesse de lendemain nouveau. Avec un ordre nouveau pour les mille ans à venir aussi, sans doute ?


Cela nous pend au nez, mais il n'y a pire aveugle qui ne veut voir, ni pire sourd qui ne veut pas entendre.


LibéOrléans a été enterré avec le mépris et le dédain de sa Direction, Le Grand Bûcher risque fort de s'éteindre, mais tout va bien en Sarkozie. La chape de plomb s'abat sur notre pays...


Pleuvra-t-il sur Paris un 11 septembre ?



Aizen 03/05/2011 14:16



En effet, c'est exactement cela: la loi du talion dans toute sa splendeur. En fait, ce qui me dérange, n'est pas le fait que Ben Laden soit mort. Car dans une opération de traque militaire contre
n'importe quel terroriste, il y a le risque de ne pouvoir capturer vivant l'homme recherché. Cependant, ce qui m'a mise mal à l'aise sont les paroles indignes de Barack Obama: "Ben Laden est
mort, justice a été faite" mais aussi, cette effusion de joie, pour la mort d'un homme. Comment pouvons nous nous réjouir ainsi? Une vie est une vie. Cette joie indécente, montre la stupidité des
occidentaux, et cela me fait honte. Pourquoi ne pas montrer plus d'humilité, dans une heure si grave? Car comme tu dis, ce qui est grave, c'est que nous n'auront jamais la vérité. Celle ci a déjà
été scellée par les américains: le matin même on aurait tué Ben Laden, et le soir même on aurait jeté ce qu'il restait de lui à la mer? 


Tout cela n'a aucun sens, si ce n'est encore une mascarade mal façonnée pour nous cacher ce qui ne les arrange pas. Rien ne nous prouve qu'il est mort. Rien ne nous prouve qu'il est vivant. Avons
nous une quelconque preuve, de l'ADN, un rapport de médecins légiste, photos à l'appui? 


Nous n'avons absolument rien, si ce n'est cette sale impression de nous faire trahir, non pas par les talibans, mais par les américains et le monde occidental en général, qui se croit tout
permis, au nom de la justice internationale.


A ce jour, ils n'ont bien évidemment pas l'intention de quitter l'Afghanistan...mais ça, nous pouvions nous en douter: ça rapporte tellement, à leur occupants...


Et l'occident, qui occupe les terres afghanes ne terrorisent t-ils pas les civils sur place? En quoi sommes nous différent des terroristes, dans le fond? 


 


 



Circé 03/05/2011 14:29



Aizen :


Nous sommes d'accord quant à la mort du personnage ( ou non ? la question est posée ...).


Pour ma part ( comme vous) , pas sur la version unique, unilatérale imposée : la victoire du Bien sur le Mal !


Tiens, tiens...Effectivement toutes les victimes collatérales des "frappes chirurgicales", ceux qui s'ennuyant ferme tirent sur tout ce qui bouge, ces lois iniques qui sont instaurées à
destination des femmes afghanes qui n'ont plus aucun droit : surtout pas celui de refuser de se marier et bien entendu de se refuser à son mari, d'aller consulter un médecin sans un membre de la
famille, d'aller à l'école, de poursuivre des études, de travailler...


Loi à destination des femmes chiites paraît-il, même dans le sous-statut d'être humain, nous arrivons à en créer d'autres et nul ne s'est élevé contre cette loi "en occident", loi qui assurait la
ré-élection d'Hamid Karzaï..La victoire du Bien sur le Mal, mouais ?


Et ce n'est qu'un exemple. Au tribunal de l'Histoire, il n'y a pas qu'Oussama Ben Laden à convoquer.


Un certain George Busch, dont les intérêts financiers ont prîmé sur le reste, et tant, et tant...


Mettons donc l'épouvantail en premier lieu pour mieux dissimuler les horreurs que nous cautionnons et couvrons ( nous occidentaux) chaque jour.



Le ch'timi 03/05/2011 12:45



Bonjour Circé...


 


L'ASSASSIN ASSASSINÉParoles: Jean-Loup Dabadie, musique: Julien Clerc

C'était un jour à la maison
Je voulais faire une chanson
D'amour peut-être
À côté de la fenêtre
Quelqu'un que j'aime et qui m'aimait
Lisait un livre de Giono
Et moi penché sur mon piano
Comme sur un établi magique
J'essayais d'ajuster les mots
À ma musique...

Le matin même, à la Santé
Un homme... un homme avait été
Exécuté...
Et nous étions si tranquilles
Là, au coeur battant de la ville
C'était une fin d'après-midi
À l'heure où les ombres fidèles
Sortant peu à peu de chez elles
Composent doucement la nuit
Comme aujourd'hui...

Ils sont venus à pas de loup
Ils lui ont dit d'un ton doux
C'est le jour... C'est l'heure
Ils les a regardés sans couleur
Il était à moitié nu
Voulez-vous écrire une lettre
Il a dit oui... il n'a pas pu
Il a pris une cigarette...

Sur mon travail tombait le soir
Mais les mots restaient dans le noir
Qu'on me pardonne
Mais on ne peut certains jours
Écrire des chansons d'amour
Alors j'ai fermé mon piano
Paroles et musique de personne
Et j'ai pensé à ce salaud
Au sang lavé sur le pavé
Par ses bourreaux
Je ne suis président de rien
Moi je ne suis qu'un musicien
Je le sais bien...
Et je ne prends pas de pose
Pour dire seulement cette chose
Messieurs les assassins commencent
Oui, mais la Société recommence
Le sang d'un condamné à mort
C'est du sang d'homme, c'en est encore
C'en est encore...

Chacun son tour, ça n'est pas drôle
On lui donne deux trois paroles
Et un peu... d'alcool...
On lui parle, on l'attache, on le cache
Dans la cour un grand dais noir
Protège sa mort des regards
Et puis ensuite... ça va très vite
Le temps que l'on vous décapite

Si je demande qu'on me permette
À la place d'une chanson
D'amour peut-être
De vous chanter un silence
C'est que ce souvenir me hante
Lorsque le couteau est tombé
Le crime a changé de côté
Ci-gît ce soir dans ma mémoire
Un assassin assassiné
Assassiné...
Assassiné...


Bonne journée


amitiés


Patrick



Circé 03/05/2011 13:41



Patrick :


Merci pour ce texte de chanson.



Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "