Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Nov

Offensive Générale sur les Droits des Femmes : Le Conseil Général du Loiret AUSSI passe à l'attaque.

Publié par Circé  - Catégories :  #Femme, Société et politique

En se désengageant financièrement de l'aide apportée au Centre de Planification et d'Education Familiale situé au sein du Centre Hospitalier Régional d'Orléans, le Conseil Général du Loiret, à majorité UMP, poursuit l'oeuvre destructrice de notre système de santé largement entamé par le plan HPST-Bachelot et continue en s'attaquant dorénavant à l'accès à l'information, la Prévention et aux soins spécifiques que sont ceux de la Gynécologie-Obstétrique, dans le cadre du CPEF.

Cette annonce est un coup de tonnerre, encore un.
Et ce sont encore une fois les femmes, les jeunes femmes, jeunes filles qui vont en faire les frais.

Le CPEF du Centre Hospitalier d'Orléans effectuait entre autres :

- des entretiens personnalisés auprès des femmes victimes de violences, abus sexuels...
- tests de grossesse (urinaire, sanguin)
- contraception ( information, prévention, suivi)
- contraception d'urgence,
- prévention et dépistage des IST,
- Entretien pré et post IVG.

Sans compter les journées d'information effectuées auprès des établissements scolaires.
Mais le mieux est de donner la parole aux responsables du CPEF.




Il ne fait décidément pas bon être femme dans notre ville, notre département, notre pays.
Comme il ne fait pas bon être malade, jeune, vieille, au chômage...
Alors si vous cumulez les tares d'être Femme, jeune, malade et au chômage ou bien Femme, âgée, malade avec une pension ne permettant pas de vivre dignement...

Entre faux débat sur l'Identité Nationale pour amuser la galerie et détourner ainsi l'attention des attaques et autres mesures iniques qui touchent déjà et vont toucher encore plus dans les mois à venir la majorité de la population de notre pays ( plus de 51% de femmes en France ) :
- cadeaux aux plus riches d'entre les riches,
- augmentation du chômage des femmes,
- précarisation du travail,
- augmentation des forfaits hospitaliers et déremboursement de médicaments dits de confort, dont la biafine par exemple utilisée après des séances de radiothérapie ( où est le confort, la souffrance est admissible ?)
- augmentation des charges locatives,
- fin de la taxe professionnelle qui grugera encore les plus faibles qui prendront à n'en pas douter le relais pour faire vivre les collectivités,
- taxe carbone dont seront exemptés les principaux pollueurs,
- la réforme des collectivités territoriales qui amoindrira encore plus s'il était possible la visibilité des femmes en politique...nous voici, même au niveau départemental, réduites à néant dans les préoccupations de nos élus UMP du conseil général.

Alors que tous les clignotants des associations d'aides aux plus démunis sont au rouge, que toutes proclament sans exception que le visage de la pauvreté a celui d'une femme, voici que le Conseil Général du Loiret nous ôte maintenant ce centre de planification et d'éducation familiale qui ne fait en rien double emploi avec le planning familial, les missions des uns et des autres étant complémentaires.

D'ores et déjà les élus communistes se mobilisent.
Sylvie DUBOIS, adjointe au Maire de Saran organise un collectif pour provoquer une rencontre avec les médecins du CHRO et le Président du Conseil Général.

Il est bien évident que la Commission Droits des Femmes/Féminisme du PCF dont je suis déléguée pour le Loiret s'associe pleinement à cette initiative.

Dominique TRIPET.

Commenter cet article

VL 12/11/2009 18:03


Dossier classé après simple rappel des droits... Vive la paix, vive la justice, vive l'égalité, vive le respect, vive le droit d'être... Désabusée...


Polyb 09/11/2009 20:57


Je me sens vraiment très humble vis à vis du planning familial.
Sans cette structure, jamais, alors que j'étais éduquée pour, je ne serais allée voir un gynéco tout en habitant chez mes parents. Ma mère m'avait parlé très tôt des "histoires de filles", mais je
n'aimais pas du tout aborder le sujet avec elle. C'est, précisément, intime, et la pudeur toute simple m'interdisait ce genre de discussion.
J'ai trouvé des interlocuteurs non pas à l'hôpital d'Orléans mais dans le planning d'une ville de l'agglo, mais peu importe. Accueil adorable, mise en confiance, oreille attentive, conseils sages
et adaptés, aucun jugement...
Ce genre de structure est INDISPENSABLE, pour toute femme jeune ou moins jeune, dès lors qu'elle ne peut pas passer par le circuit ordinaire...
Je salue les toubibs qui ont fait ce courrier, et j'espère qu'il servira à faire réfléchir...


Circé 09/11/2009 21:39


Polyb : le CPEF est une structure complémentaire du planning, mais toutes les deux sont indispensables.


Didier Goux 09/11/2009 20:33


Allez donc être femme et malade n'importe où ailleurs dans le monde, avant de pleurnicher !


Circé 09/11/2009 21:41


Didier : Pour ce soir,  je vais être très grossière avec vous !
Je pense que vous allez en éprouver un très grand plaisir, vos provocations perpétuelles n'attendant que cela.Mais là, très exactement dans ce commentaire, vous êtes un CON .
Et c'est mon sexe que j'insulte en vous l'écrivant.

PS Vous noterez que j'ai tout de même une éducation plus grande que le Premier d'entre nous ( Françaises et Français ), je ne vous demande pas de passer votre chemin !


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "