Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Sep

Brèves de la Fête de l'Huma 2009.

Publié par Circé  - Catégories :  #Culture, et Politique

Brèves, parce que je n'ai pu rester les deux jours pourtant réservés à cet effet.
Brèves, parce qu'en une journée, on ne peut effectivement assister à tous les débats, les concerts, pas de don d'ubiquité.
Brèves parce que du coup, ce ne sera que mon regard et mon état d'esprit relayés ici.
Mais cela, c'est le propre d'un blog.

Une journée donc. une seule journée de samedi.

Arrivée tôt le matin, malgré un car qui comme chaque année aura pris la vadrouille.
Et cela n'a pas manqué, notre désormais "traditionnel détour" cette année, nous aura donc emmené du côté de Roissy.
Petit message à l'attention des sociétés qui nous louent leurs cars, et croyez-moi, ce n'est pas à but non lucratif : - "Et un investissement dans un GPS ? Non ?..."
Au prix de location à la journée, il serait rentabilisé en moins d'une semaine.
Mais passons, le soir ce sera encore pire...

Bref, nous voici arrivés.
La cohue n'est pas encore là, la déferlante humaine non plus.
Il est un peu plus de 10 h du matin et après avoir bu mon café au stand de la Fédération du PCF du loiret, je décide de flâner dans la quasi ville que devient le temps d'un week-end la fête de l'Huma.


La première photo que je prends est celle-ci.
Elle me fait sourire, un rien railleuse et me fait penser à un drôle d'individu qui a dit... mais qui n'est pas...

Nombreux ont été les blogueuses et blogueurs à en faire un billet.
Pour ma part, j'aime la sobriété des mots de Polyb.
Qui cependant, vidéos à l'appui ramène à d'autres éclats.


Et puis, à peine quelques stands plus loin, le fou rire me prend.
Pas la peine je crois de vous faire un dessin.

Cette photo bien évidemment, je la prends pour Nicolas de Partageons mon avis.
M'est avis que de cet endroit-là, on pourrait également faire une "Comète", le temps d'un week-end dans l'année.

Je poursuis mes déambulations.
Die Linke s'installe.



La Kabylie



La Palestine


Les deux,  qui ont fait tousser ma Gab arrivée en fin de soirée avec son Gabier, mais elle n'a pas regretté m'a-t-elle écrit son détour par la fête de l'Huma.




Et puis au détour du chemin, "ces deux-là", le type à la casquette et celui au T-shirt blanc qui sortaient d'une grande discussion entre militants.
C'est bien Elie Domota, leader du LKP et Xavier Mathieu, des Conti.
J'en ai profité pour dire à Mathieu combien j'avais aimé son intervention dans l'émission " Mots Croisés" face à l'inénarrable Frédéric Lefèvre.


Quand à Elie, je lui ai fait part de ma réflexion concernant l'absence de femmes aux côtés du LKP dans les tribunes ou sur les estrades.
Pourtant, elles étaient toutes aussi nombreuses dans les manifs que les hommes, non ?
Que serait la société antillaise sans les femmes ?
Qu'aurait été la lutte du LKP sans les Femmes ?

Un peu interloqué au départ, il a fini par me dire : " Oui, tu as parfaitement raison..." en me serrant la main d'une manière volontaire et décidée.
Vous pensez bien que je serai à l'affût. Il me faut plus que des mots, et si les miens pouvaient commencer à porter ?

Et puis, il y a eu aussi ce jeune homme que j'ai photographié.
La photo paraît banale.
Le tract qu'il distribue l'est moins.
C'est l'appel à la Manif pour les droits des Femmes en Octobre prochain.



Et aussi celui-ci. Cette photo me touche. Le lieu, l'allure de ce jeune homme, la symbolique.



Des photos, j'en ai encore plein en mémoire, ma tête autant que celle de mon appareil photo.
De quoi faire un diaporama lorsque j'aurai le temps.
Du débat avec Sylviane Agacinski, sur la loi bio-éthique avec possibilités (?)de légalisation des mères porteuses, à celui du LKP, USTKE en passant par Alain Badiou, Bernard Stiegler, la journée a défilé à la vitesse grand V.

Je voulais assister au concert des Deep Purple, mais la foule compacte, dense m'a fait peur.
Ma claustrophobie a repris le dessus et j'ai filé.
L'excellent orchestre vénézuelien m'a un peu consolé.
Je me serais crue en Amérique Latine et j'étais bien.
L'espagnol chantait à mes oreilles et à mon coeur.

Voilà, je ne vous parle pas plus avant de la foule de l'après-midi, de la marée humaine, du monde, encore du monde, dans la bonne humeur et l'échange.
Nous sommes rentrés fort tard.
De nouveau, notre chauffeur a erré lamentablement dans Paris entre Parc de la Villette et Le Bourget.
Embouteillage, agacement, partis vers minuit nous sommes arrivés ...à 03H30 du matin.
Un peu n'importe quoi, mais revenus quand même sans autre encombre.

Aujourd'hui j'apprends qu'Eric Woerth a été sifflé, hué, empêché de tenir débat, tout comme Frédéric Mitterrand hier.
Je le regrette vivement, tout en sachant, mais est-ce une consolation ? que ce ne sont pas des militants de mon parti qui se sont commis dans cette pantalonnade.
 
Je n'ai aucune sympathie pour les individus cités plus haut.
Il me semble cependant que c'est bien en débattant et en démontant chacun de leurs mauvais arguments que nous aurions pu exprimer notre colère froide, leur montrer que nous ne sommes dupes de rien.

Dommage...
A suivre...

Commenter cet article

jean-paul mahistre 05/12/2009 03:16


Bonjour.
J'ai tapé "Fête de l'huma" sur google pour revoir des photos de l'édition 2009 à laquelle j'ai assisté, et quelle a été ma surprise ?... Le jeune homme avec l'écharpe blanche et le long manteau
bleu marine assis contre les planches de bois c'est mon fils. Je peux vous dire que la photo a été prise à côté du théâtre près de l'entrée, vers midi samedi 12 septembre me semble-t-il. Pas
dimanche dans tous les cas. C'est moi qu'il attendait, je l'ai trouvé là en arrivant.
Pourriez-vous s'îl-vous-plaît me la faire parvenir. Je pense qu'il serait très surpris de la voir en grand format.
Je vous laisse mon mail : jean-paulmahistre@hotmail.fr
Il s'agit de votre photo vous avez le droit de refuser. Mais ça lui ferait plaisir une jolie surprise à coup sûr. Une belle photo-souvenir !
Cordialement.


Circé 05/12/2009 06:36


Bonjour.
Juste une réponse rapide avant de partir sur Paris.
Dès que je suis de retour dans la soirée, je vous fais parvenir l'original par mail.
Tèrs bonne journée.


Eric 18/09/2009 18:11

L'association CLARA (http://claradoc.gpa.free.fr) avec les associations MRKH et Les Enfants Kdos organise un colloque le samedi 14 novembre à la Mairie de Paris 11. Le titre est "Pour une AMP respectueuse de la dignité et de la liberté de tous".

Eric 15/09/2009 19:20

L'histoire du four parait choquante quand on supprime le contexte, ce qu'a fait le reportage que vous citez. En l'occurence, elle provient du débat législatif en Californie qui a reconnu l'intention comme un élément de filiation dans le cas de la gestation pour autrui, comme cela avait été le cas auparavant pour le don de sperme. Pour argumenter sur cette question, les avocats ont fait une métaphore. "Si vous êtes en train de préparer un gâteau d'anniversaire, et qu'au moment de le mettre à cuire, vous découvrez que votre four est en panne, vous allez chez des amis et ils vous prétent gentillement leur four. Une fois cuit, à qui appartient le gâteau? A vous qui avez eu l'intention de le faire et y avez mis tout votre coeur ? Ou à vos amis qui ont généreusement prêté le four et qui n'avaient pas l'intention d'avoir un gâteau d'anniversaire ?"C'est peut-être une métaphore maladroite, mais il faut bien reconnaître que les enfants ne sont pas des gâteaux et que la gestation n'est pas une cuisson. Et que donc ce que voulait dire cette femme n'a pas grand chose à voir avec le sens utilitariste qu'on lui prète dans ce reportage.Pour votre info, j'ai déja débattu avec S. Agacinski et démontré la fausseté et la dangerosité de ses affirmations.

Circé 15/09/2009 21:23


Et bien comme je pense que ce débat est loin d'être terminé, n'hésitez pas à m'y convier lors de prochaines audiences ou conférences ou réunions débats.


Eric 15/09/2009 11:42

Non, j'ai participé au débat à l'U.E. du PS à La Rochelle et heureusement S. Agacinski n'y était pas. Ce qui a permis de faire un débat très constructif loin de clichés réducteurs ou de slogans aigris.Je remarque simplement que ceux qui prétendent défendre la dignité des personnes sont les premiers à insulter les femmes. En effet, une femme n'est pas un four mais une personne qui mérite respect, quelque soit ses choix personnels, notament si elle choisit de porter l'enfant d'autrui. La dignité de la femme serait sûrement mieux respecter si l'on reconnaissait son libre arbitre et que dans un parcours de gestation pour autrui, elle agit aussi de manière raisonnée et juste autant que possible.Puisque de manière louable vous souhaitez éviter les débats superficiels, je vous propose de lire cette analyse du livre de S. Agacinski :http://claradoc.gpa.free.fr/doc/166.pdfCeci résume selon moi de manière précise les biais du débat.

Circé 15/09/2009 11:51


Voyez-vous lorsque je parlais de "four", je faisais simplement allusion à une émission concernant ce débat, une émission tournée aux Etats-Unis, en Californie pour cette partie de reportage et où
des femmes "porteuses", se qualifiaient ainsi.
Elles n'étaient selon elles que des "fours".
Ce qui m'a profondément choqué, figuez-vous.
Pour avoir assisté pour ma part à la réunion-débat organisée lors de la fête de l'huma, je n'ai pas senti de slogans aigris.
Une femme qui défendait ses convictions, certes oui, mais pas  ce que vous lui prêtez comme arguments sans finalement avoir eu à débattre avec elle.

Je vais de ce pas consulter le lien que vous me laissez ici.


GABRIELLE 14/09/2009 20:12

Très bon-enfant. qui d'autre pour nous organiser une fête de 2 jours avec 50 concerts à l'heure pour 18 € avec 800 000 personnes ? Ben ouias ! C'est vous les cocos ! Chapeau bas ! J'ai adoré. Bon, je ne prend toujours pas ma carte, tu ne vas pas me disputer ?!...Deep Purple : une pure merveille ! Réentendre "Hair", entre autres...Affections oranges !

Circé 14/09/2009 22:15


Le but n'étant pas de te faire prendre ta carte mais de te démontrer que le Parti Communiste est beaucoup plus vivant et ouvert que les stéréotypes ( et non prototypes) véhiculés.
Tu as toi pu constater que ce n'était pas un vieux parti comme me l'a dit il y a peu Miguel et que nombre de jeunes sont bien présents tant dans les concerts que dans les débats.


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "