Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Aug

Croix Rouge et 115 à Orléans, vous voulez être hébergés ? Vous serez expulsés !

Publié par Circé  - Catégories :  #Pauvreté, Misère, Révolte et Politique


En France, il y a Adriana Karembeu, égérie de la Croix Rouge .

Qui fait par ailleurs un excellent boulot pour sensibiliser les français aux causes que soutient cette organisation, auprès des plus démunis, notamment ceux qui se retrouvent à la rue : Hommes Femmes et Enfants.

Organisation que l'on retrouve à différents niveaux dans l'aide apportée entre autres aux victimes, tant des catastrophes naturelles (tremblements de terre, tsunami...) que des conflits armés.

Mais je ne vais pas vous refaire ici l'histoire de la Croix Rouge et d'Henri Dunant, prix Nobel de la Paix en 1901.

Et puis il y a aussi des contre-exemples terribles.

Orléans doit-elle toujours se singulariser par le pire ?
Après la famille Sali, la saga honteuse se poursuit.
Reçu de François de RESF ce mail :

" Le scandale du 115 qui laisse des enfants à la rue continue durant ce mois d'août. Hier encore comme ces dernières semaines des enfants ont couché dehors.

Ce qu'il y a eu de nouveau le 13 août c'est que, non contente de laisser des enfants passer la nuit à la rue, " C.....A......."* la responsable du 115 pour la Croix Rouge a expulsé violemment une famille de l'ex gendarmerie d'Olivet. Une famille avec 4 jeunes enfants qui était logée et que l'on va sans doute retrouver rapidement hors du 115.

Sans compter que pour de jeunes enfants passer la journée dehors sous les fortes chaleurs pour se retrouver aux Montées le soir c'est un scandale !

C'est avec 2 vigiles privés qu'elle est venue pour procéder à cette expulsion.
"Votre enfant pleure et gêne les autres familles alors dehors le 13 août j'ai une autre famille à mettre chez vous ! " c'est l'explication qu'a eu la famille.

Quand on lui a fait remarquer que la directrice de la Croix Rouge avait donné son accord pour que cette famille reste à l'ex GO elle a répondu que la directrice est à Tours qu'ici c'est elle la chef et que les gens n'iraient pas se plaindre à Tours !

Les sacs de la famille ont été jetés par les fenêtres du 1er étage. Les affaires roulées dans des draps. La maman bousculée... le premier jour s'est fini à l'hôpital avec les enfants malades et la maman traumatisée.
Comment accepter de tels actes de la part de gens travaillant à la Croix Rouge ?

Il faut savoir si cette personne agit en son nom propre et alors..... qu'elle aille se faire voir ailleurs (le mieux serait d'ailleurs nulle part)
ou alors si elle obéit à des directives et à une politique locale de la Croix Rouge ?

Posons la question à tous les gens de la Croix Rouge localement et nationalement et qu'ils se prononcent. "

Doit-on chercher l'erreur ?

* Compte tenu des deux réactions que je viens de recevoir, je viens de mettre ce jour les initiales de la personne citée dans le mail qui m'est parvenu.
Etonnant que citer le nom d'un(e) responsable engendre ce type de réaction alors que la situation de la Maman à la rue avec ses quatre enfants ne fait ni débat, ni polémique...Pauvre France !

Commenter cet article

poison-social 07/11/2009 16:56



Bravo pour ce billet, je ne le lis que maintenant, dommage.


Il ne faut pas hésiter à leur tordre le cou.


Cette association est une honte incarnée, je ne les supporte pas, et ils n'en sont pas à leur premier scandale.


J'étais allé les voir avec une amie, ils osaient lui demander 15 euros pour une aide alimentaire (alors qu'ils se gobergeaient sur le parking avec des camionnettes flambantes neuves ! ce jour là,
j'ai fait un vrai scandale), quant à l'entretien pour obtenir l'aide, on se serait cru au commissariat de police, une honte, vraiment.


Ils cumulent les scandales depuis longtemps, leur attitude passive devant les camps de concentrations, leur inutilité pendant le tsunami (avec des 4x4 flambants neufs au mauvais endroit, pendant
que de petites assocs', souvent constituées sur places par mr ou mme tout le monde, faisaient un travail formidable) , ils acceptent l'argent pourri et tâché de sang des officionados en mal
 de notoriété, le scandale du sang contaminé au Canada, et j'en passe...


Et bien sûr, quand on les attaque un tant soit peu sur leur réputation, ils menacent de représailles judiciaires...


Je ne remets pas en cause les bénévoles, mais les dirigeants.


Bien des assocs' ont plus de mérite  qu'eux, plus ce sont de grosses structures, et plus ça sent mauvais, en général.


 



Circé 07/11/2009 19:41


Cette famille n'a toujours pas de solution pérenne pour se loger


clochette0208 30/08/2009 20:08

Bon allez bon retour de vacances à tous et pour ceux qui ont pris grand plaisir à dormir à la belle étoile au bord de l'océan par exemple je voulais, une fois encore, vous rappeler que la famille Ogele, elle, dort dans un parc ou sur le parvis d'une église depuis mamintenant 5 nuits consécutives..... et ce n'est pas un choix puisqu'aucune administration n'a encore proposé quoique ce soit !!!! 

CITOYEN 26/08/2009 11:57

je suis choqué par de tels comportements, je vous vous avis sur l'info paru sur le lien suivant:http://www.mediapart.fr/club/blog/marc-torl/250609/avec-matraques-et-lacrymogenes-la-cgt-expulse-les-sans-papiers-de-la-bour bonne journée

Circé 26/08/2009 13:57


je suis allée sur le lien que vous me signalez, mais je n'ai pas eu accès à cet article.


clochette0208 25/08/2009 20:35

Cette même famille après avoir été hébergée 7 nuits dasn un centre d'accueil collectif s'est de nouveau retrouvée à la rue. Ils ont donc passé la nuit du 23 aout dans un parc du centre ville ... depuis la préfecture a confirmé sa position en s'alignat sur celle de la croix rouge "cette famille ne sera plus hébergée par la croix rouge " Il est important de préciser que la mère de famille dispose d'un récipissé pour titre de séjour pour maladie. C'est honteux, depuis, le couple et les enfants n'ont que des solutioins "de dépanage" proposées par certains travailleurs sociaux et bénénévoles encore un peu humains dans ce monde de brutes .....

Circé 25/08/2009 21:57


Autre information que la précédente qui a fustigé le fait que je me serai attaquée à la Croix Rouge en son ensemble.

Et là, existe-t-il une histoire de bon ou de méchant quand 4 petits de de 2 à 7 ans dorment à la rue, sans parler des adultes?


Laudes 23/08/2009 17:53

Bonjour Circé,je vous avais mise en garde lors de mon premier commentaire contre tout jugement hâtif.L'article publié dans la République du Centre du jeudi 20 août 2009, signé par Sandrine Séon, remet un tout petit peu les choses à leur juste place.Je vois aussi que vous avez retiré le nom complet de l'employée de la Croix-Rouge (je ne sais pas si elle est bénévole ou salariée), dans le mail de Monsieur François Fauchère, de l'association R.E.S.F. Je peux citer son nom, puisque la parole lui a été donnée dans le journal, ce qui n'a pas été le cas pour la personne qu'il met en cause.Pour la Croix-Rouge, c'est la présidente départementale du Loiret qui a explicité les conditions de l'expulsion litigieuse. Toutes les personnes qui travaillent comme salariés ou bénévoles pour la Croix-Rouge ont une déontologie et un devoir de réserve à respecter. Les 7 grands principes de la Croix-Rouge sont appliqués par tous ces membres, en premier le principe d'Humanité.Quand vous nous parlez de photos prises lors de l'expulsion, tout cela sent la manipulation. Moi, je ne peux que faire état de confidences que j'ai recueillies. Je ne peux que répéter que les conditions d'exercice de ces missions d'hébergement sont extrèmement difficiles pour ceux qui ont le courage de les assumer.

Circé 23/08/2009 18:57


Puisque vous avez vu le reportage, vous avez également vu les photos.

J'ai bien lu un article de La Rep qui titre "Polémique..." effectivement.
Je suis d'accord avec vous concernant les conditions d'hébergement, c'est sans doute bien difficile comme vivre dans la promiscuité la plus complète à six dont 4 enfants dans une pièce par
exemple.
Comme dans nombre de centres d'hébergement où certains SDF souvent célibataires préfèrent même ne pas y mettre les pieds.

Quoi qu'il en soit, cela ne justifie en rien le fait de mettre 4 enfants dehors, car la réalité est bien celle-là.
Ils ne sont pas des sortes de paquets cadeaux qui font partie d'un lot.


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "