Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 Jul

Droits des Femmes : 40 coups de fouet pour avoir osé porter un pantalon ?

Publié par Circé  - Catégories :  #Femme, Société et politique


Elle s'appelle Loubna Ahmed al-Hussein.
Elle est journaliste pour le journal Al-Sahafa, journal proche de l'opposition soudanaise.
et collabore également à la Mission pour les Nations-Unies au Soudan.

Le 03 juillet dernier, à Khartoum, où elle se trouvait à déjeuner dans un restaurant de la capitale, la Police a fait irruption dans les lieux et l'a arrêtée en compagnie de 13 autres femmes.
Raison invoquée : tenue indécente.

Etait-elle en string, les seins à l'air, ou bien en ces temps de vacances faisait-elle du naturisme en pleine capitale soudanaise ? Que Nenni !
Ces femelles sans cervelle qui vont en conséquence être corrigées comme il se doit et retrouver le droit chemin, portaient, Ô outrage suprême, un pantalon !

Dix des femmes arrêtées ce jour-là ont comparu 48h plus tard et ont reçu chacune 10 coups de fouet.
Qu'elles soient chrétiennes ou animistes pour certaines d'entre elles, originaires du Sud-Soudan semi-autonome et donc non soumises à la Charia n'a pas eu l'heur de changer quoi que soit dans le raisonnement bas de plafond du juge qui les y a condamnées.
Charia qui n'a pourtant jamais légiféré sur le port du pantalon et pour cause .

Qu'importe, raison, tolérance et ouverture d'esprit ne sont donc pas des mots inscrits au vocabulaire de ce juge, ni même son interprêtation de textes coraniques datant plus ou moins des années 610.
C'est dire comme en matière de tenue vestimentaire, vu sans analyse dans le regard d'un forcené religieux rétrograde, fût-il juge, fait force de loi !

Loubna quant à elle, travaillant pour les Nations Unies, bénéficiait d'un statut particulier qui lui conférait l'immunité.
Immunité qu'elle a refusée pour que le procès ait lieu.

Ainsi elle s'est présentée mercredi dernier, au tribunal de Khartoum où elle était convoquée.
En pantalon !
Comme certaines femmes venues lui apporter leur soutien.
Elle y a annoncé qu'elle souhaitait démissionner de l'ONU, afin que le procès continue car il avait été ajourné du fait de son statut.

Et cela, bien qu'elle risque 40 coups de fouet et une amende de 250 livres soudanaises ( environ 100 dollars US).
Elle sera ainsi fxée sur son sort le 04 août prochain.

Par ailleurs, une autre journaliste, Amal Habbani, s'est vue quant à elle, accuser de diffamation envers la Police.
Elle avait en effet témoigné et condamné la manière dont les policiers avaient traité les femmes arrêtées le 03 juillet, dans un article paru dans Ajrass al-Horreya, journal pour lequel elle travaille.

Elle est passible d'une amende de plusieurs centaines de milliers de dollars si elle est reconnue coupable.
Enfin :

- " Pour le Réseau arabe pour l’information sur les droits de l’homme, la plainte contre Mme Habbani découle de son affirmation que l’arrestation de Mme Hussein « n’était pas une question de mode, mais une tactique politique pour intimider et terroriser les opposants »." rapporte le journal algérien Al-Watan .

Vous ne trouvez pas vous, : 

- Qu'entre les jeunes et moins jeunes coqs machos mal éduqués de nos cités et d'ailleurs, qui affûblent les jeunes filles, jeunes femmes et autres femmes de tous les noms que les péripatéticiennes, asphalteuses, bagasses, et autres michetonneuses ...ne méritent même pas - elles ont bien du courage à supporter la misère sociale, affective, relationnelle, sexuelle de notre société - tout cela parce qu'elles portent jupes ou robes, courtes ou non d'ailleurs

- et les représentants religieux de tous poils et de toutes obédiences - les musulmans intégristes  n'ayant d'ailleurs pas la palme de la bêtise en la matière-, qui interdisent le pantalon,

voilà bien de quoi déboussoler une fois de plus des cervelles névrosées ?

Il nous reste bien des batailles à mener en tant que Femmes, Hommes et Etres Humains pour ne pas avoir à humilier et asservir et accepter de l'être.

Encore plus lorsque la bataille est une bataille de genre.
Et ce n'est pas une pantalonnade, malheureusement ! 

Commenter cet article

film gratuit 16/07/2010 14:09


Sympathique travail, merci pour votre aide, et je suis 100% d'accord avec vous. J'insiste, oui votre blog est sincèrement très bon, j'espère vous lire à nouveau rapidement ! PS : Ca fait du bien de
vous lire !


Véro (Ella) 02/08/2009 22:05

Bon, j'essaie de trouver un fluide celte en Irlande pour vous redonner à toi Circé et à toi Polikarpov la sérenité et la compréhension que je connaissais dans vos échanges et qui là me semble émoussé... Concernant le sujet lui même je vais me répeter : le droit d'être humain, un point c'est tout.

polikarpov 01/08/2009 22:06

Je ne t'opposais rien du tout. J'amenais une info.C'est vrai que dans le domaine de l'info le pire rivalise avec le pire. Comme je le disais dans un texte sur le crash des Comores, les Afars et les Issas en face du Yemen, de l'autre côté du Golfe de Tadjoura, servent toujours de réservoir d'esclaves aux Yéménites.Où que l'on se tourne l'horreur est là. Rien ne change, ou si peu. Et ce n'est pas se lamenter que de dire ça (ça je le dis pour tous les gens de droite qui pense qu'on se lamente sans arrête...que c'est du compassionnel).

Circé 02/08/2009 10:46


Le compassionnel, cet état d'esprit dont a voulu nous affûbler à Tryphon et moi-même un jeune élu d'Orléans lors de l'expulsion de Larissa qui n'avait guère que plus ou moins trois ans de
moins que lui.
Alors qu'il ne s'agissait que de droits purs et simples
La manipulation des mots et des esprits qui continue.

Voilà qui augure....


polikarpov 01/08/2009 18:16

"qui ne sont absolument pas nouvelles". Je n'avais pas lu jusqu'au bout.Au fait, peut être pas nouvelles mais faut-il qu'elles soient anciennes pour qu'on les oublie ? Elles sont malheureusement toujours d'actualité.De plus contrairement à beaucoup j'ai vu de mes yeux vu ces travailleurs "sans papiers" et ai discuté avec un technicien français qui travaillait pour Carrefour.Ce sont des images et des mots qui restent gravés.

Circé 01/08/2009 20:23


Michel, il n'y a pas concurrence à avoir dans l'odieux.
Moi aussi j'ai vu, beaucoup plus près de l'autre côté de la méditerranée.
Ce sont soit des travailleurs venant d'Afrique noire, soit venus de ...Chine...

La misère et l'exploitation n'ont pas de frontières.

Tu m'opposais la misère des hommes à celles des femmes, je t'ai répondu que ce n'était pas nouveau dans le sens où tu parlais du chantier du Louvre.
Voilà des années que c'est comme cela.
Peut-être ourrais-tu dire aussi que pour les saoudiens comme pour ceux du golfe persique, ces populations n'ont pas dans leur conscient ou insconcient le même statut qu'eux.
Ce sont ni plus ni moins que des esclaves, une sous-...quelque chose de ce qu'ils sont..


polikarpov 01/08/2009 16:20

Non Circé je suis juste en train de dire que pour moi les parias sont les parias....femmes, enfants et hommes, même les animaux, la nature et le reste.L'homme est un prédateur à partir du moment ou la raison et la sensibilité est mise sous le boisseau.Tu aurais du dire que "Oui en effet".Comment veux-tu que je fasse une opposition ?...c'est juste pour stigmatiser les bourreaux et ceux qui se taisent, surtout, comme par hasard dans les sociétés privées qui ont des contrats avec eux.

Circé 01/08/2009 20:23


En fin de mon billet je m'adressais à tous, femmes, hommes et enfants...


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "