Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 Apr

Pas en Notre Nom : Devenir un Grain de Sable .

Publié par Circé  - Catégories :  #Droits de l'Homme, des Femmes, Politique

Moi, le contrôleur du métro,quand je contrôle une personne au faciès et la dénonce,
Moi, l’employé de mairie, quand je soupçonne un couple de fraude parce que l’un des deux est étranger,
Moi, l'agent derrière mon guichet,quand j’appelle la police parce qu’une personne se présente sans carte de séjour,
Moi, le médecin, quand je refuse des soins à une personne parce qu'elle est sans papiers,

Qu'est-ce que je fais ? Qu'est-ce que je laisse faire ?

Moi, l’agent de préfecture, quand je refuse une carte de séjour à une femme de 65 ans, en France depuis 15 ans, qui sera expulsée,
Moi, le policier, quand j'arrête un homme et le fais enfermer dans un centre de rétention sans le laisser prévenir sa femme et ses enfants,
Moi, l’agent consulaire, quand je refuse la délivrance d’un visa de court séjour à une mère qui veut rendre visite à sa fille, en situation régulière,
Moi, le commandant de bord, quand j’accepte dans mon avion un homme qu'on attache pour l’expulser,

Qu'est-ce que je fais ? Qu'est-ce que je laisse faire ?

Moi, le procureur de la République, quand je lance une enquête pour empêcher une française d’épouser l'étranger sans papiers qu’elle aime,
Moi, le juge, quand je dis que mon devoir est d’appliquer la loi, en éludant la question de sa légitimité,
Moi, le responsable politique, quand je vante le "bon" chiffre des expulsions, oubliant que ce "résultat" cache des hommes, des femmes et des enfants,
Moi, le croyant, quand je ne dis rien ou ne fais rien pour défendre l'étranger, mon frère, car ce serait "faire de la politique",

Qu'est-ce que je fais ? Qu'est-ce que je laisse faire ?

Moi, le citoyen, quand je ne veux pas voir ce qui se fait en mon nom,
Alors… Je refuse la Liberté. Je refuse l'Égalité. Je refuse la Fraternité.
Alors, comme être humain, je prends conscience que tout ceci blesse à chaque fois : une personne, la société, moi-même.

NON, je ne peux pas laisser faire !

Et si je devenais grain de sable ?
En diffusant ce texte autour de moi.
En proposant une lecture dans les églises, en l’affichant et/ou en le déposant sur des tables de presse.
En interpellant les corps de métier concernés (sans oublier copie à mon journal favori).
En saisissant les élus et les candidats (sans oublier copie à mon journal favori).
En organisant des lectures publiques.

En participant à un cercle de silence.
En soutenant les actions des associations.
En collant un rond jaune "grain de sable" sur mon vêtement, en signe de reconnaissance.


contact : pasennotrenom1@orange

Commenter cet article

sixtine 28/04/2009 14:04

En tout premier, préservons notre " humanité " , notre capacité à nous montrer dignes de notre statut d'être " humain " !

Circé 28/04/2009 14:23


Je crois qu'il faut avoir celle-ci pour ensuite devnir ce grain de sable.


Desencanto 25/04/2009 21:29

Chez nous c'est encore pire, nous sommes encore en peu arrierrés, et beaucoup racistes, nous n'avons pas la convivilité avec les émigrants maghrbiens et en plus la crise que n`existée pas a fait augmenter le chomage en 4 millions ça va être dur chez nous. Salutations.

polikarpov 25/04/2009 11:08

J'ai oublié :http://polikarpov.over-blog.com/article-30651940.htmlQue dire de plus ?

polikarpov 25/04/2009 10:54

A la défense de nos fonctionnaires, mais cela ne doit pas les dédouaner, ils sont en effet tenus, quelque soit la politique engagée, de faire leur travail et c'est bien là que réside l'origine de tous les maux.La politique des quotas, des chiffres pervertie ces hommes et ces femmes qui travaillent dans les Préfectures. Il est temps qu'ils prennent conscience qu'ils font du sale boulot pour quelques politiques en mal de voix lors des élections et surtout en mal de pouvoir. "Moi fonctionnaire (Préfet, secretaire général, secrétaires) de la préfecture du Loiret et de la Région Centre, quand je mets un zèle appliqué à faire mon devoir sans tenir compte du fait que j'ai tout de même mon libre arbitre et une conscience républicaine donc évidemment humaine et Droit de l'hommiste..."Magnifique texte à diffuser partout en effet.

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "