Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Apr

" Bévue "...ça c'est du Fort.

Publié par Circé  - Catégories :  #Femme, Société et politique

On se souvient des différentes polémiques concernant certaines saillies et décisions de quelques hauts dignitaires de l'Eglise Catholique, lors de ces dernières semaines.

Et notre "Monsignore" local n'étant en cela pas le moindre des protagonistes.

Pathétique histrion qui aurait dû tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de débiter des sornettes dignes de ce temps où Galilée fût obliger de se rétracter, sous la férule de cette inquisition qui n'aurait pas renié une telle recrue.
Bien que cette dernière (recrue) n'officie rien moins que 4 siècles plustard, c'est dire si c'est d'actualité !

Je parcourais donc hier le journal local, lorsque mon attention fut attirée par un article où s'exprimait, de nouveau, notre évêque orléanais.

J'y apprends ainsi qu'il admet avoir commis "une bévue".
Mais aussi qu'il est particulièrement "touché" par la polémique qu'il a lui-même déclenchée.
Ainsi notre évêque ne dormirait plus, aurait perdu quelques kilos et serait en butte à des dizaines de lettres d'insultes.
Après nous avoir joué le pompier pyromane, le voici donc en victime .

Et comble de l'ironie, il prétend même avoir été ... "piégé ! Rien moins que cela !

Décidément, il ne pourra jamais admettre dans cette histoire sa seule et entière responsabilité. Mais voyons donc ses dires :
- " Je suis vraiment conscient que j'ai commis une bévue en abordant l'aspect médical et je m'en excuse sincèrement. Je me suis pris les pieds dans le tapis, bêtement. Je pense aussi avoir été piégé. "

Petite définition du mot Bévue :
Erreur grossière due à l'ignorance, à l'inadvertance ou à l'aveuglement, et pouvant entraîner des conséquences fâcheuses.

- " Ignorantus, Ignoranta, Ignorantum " se serait exclamée Toinette au temps de Molière dans le Malade Imaginaire .
Sauf qu'ici, il s'est trompé de pièce de théâtre.
C'est au " Médecin malgré lui " qu'il s'est essayé et a en conséquence reçu la volée de bois vert méritée.

Mais, a-t-il, à un seul instant pensé au mal qu'il a causé ?
Aux torts induits, à l'anathème lancé tant sur les malades que sur ceux qui tentent par tous les moyens d'enrayer l'épidémie ?
Désignant encore une fois sous couvert de principes religieux à la vindicte bien pensante les coupables, à savoir les homosexuels, les personnes s'adonnant sans doute à cette pratique-maladie honteuse- qu'est de faire l'Amour en dehors des liens sacrés du mariage ?

Religions, que de torts et de crimes on commet en vos noms.
Car ici, pas d'exclusive.

Mariage forcé, interdiction faite aux femmes afghanes de se refuser à leurs maris, de quitter leur domicile même en cas de violences conjugales, femmes brûlées vives en Inde ou au Pakistan au prétexte d'honneur bafoué alors que simplement la dot n'a pas été payée, ou bien qu'une autre passant par là, on se débarrasse de l'encombrant objet de déplaisir pour l'échanger contre un autre qui risque le même sort, condamnation de l'avortement, de la contraception, des rapports hors mariage sous peine de périr sous les pierres des lapideurs, interdiction de se marier hors de sa communauté religieuse....

Bref, j'ai lu et relu cet entretien.
Et de cet homme prétendûment blessé, je n'ai rien entendu sur les regrets qu'il aurait pu avoir, lui, d'avoir blessé, heurté, humilé, offensé autrui.
La contrition n'est décidément pas son Fort.

Sans doute est-il toujours sur de bien penser, juger, raisonner, même si sa thèse de départ est complètement erronée.
Avons-nous vraiment besoin de ces religieux rétrogrades, campés sur des dogmes qui n'ont plus rien à voir avec la vie, la vraie, celle des laïcs ?

Je ne me prononcerai pas.
La question est là cependant.
Car que de Malheur au Malheur ajouté avec ces religiosités.

Jean Rostand :

« A certaines toxines trop largement distribuées dans le public, il est nécessaire d'opposer les anticorps de la raison.»

Commenter cet article

Guillaume 14/04/2009 14:34

Très bon article Circé (je pourrais presque dire "comme d'habitude!").A sa dernière question, a l'inverse de toi je me prononce répond non!... car l'Eglise vaut bien mieux que cela!

Circé 14/04/2009 16:14


@ Guillaume : Il est sur que cette réponse est celle qui vient en premier lieu.
Cependant, étant moi-même agnostique, je n'ai rien à dire aux catholiques concernant ce type de choix.
Par contre à partir du moment où ces personnages (ceux qu je désigne) expriment des contre-vérités flagrantes, je ne peux me taire et n'ai aucune imprimatur à demander à qui que ce soit pour
m'opposer à eux.
Pour le reste, il est bien évident que je te rejoins sur ta réponse.


Bernard Bonnejean 13/04/2009 22:57

Un dernier mot quand même.Je renouvelle, encore une fois, ma proposition d'une paix, d'une vraie paix, pour le bien de tous ceux qui souffrent et que nous avons, toi et moi, le devoir de protéger et d'aider au nom de la solidarité, de l'humanité ou de l'évangile. Les cathos ont besoin des communistes et les communistes des cathos, l'histoire l'a démontré en maintes occasions. Pourquoi passer notre temps à nous taper sur la gueule au lieu d'essayer d'éviter le pire, quitte à nous réconcilier une fois le pire arrivé ? Sarko et sa bande ne sont pas plus aimés par les cathos que par vous. Unissons nos forces contre ce que nous considérons les uns et les autres contre une calamité : le capitalisme égoïste et le libéralisme aveugle. Le pape a par ailleurs appelé à respecter la planète allant jusqu'à dire que le pollueur volontaire était un grave pécheur. Que tu n'aimes pas Mgr Fort, que veux-tu que ça me fiche ? Reconnais que le bonhomme a fait du mieux qu'il a pu pour reconnaître sa bévue. Le dernier des derniers d'Orléans (c'est-à-dire le tout premier dans l'échelle des valeurs vraiment catholiques) que tu as sorti de la merde récemment, c'est lui qui compte, et pour peu qu'il l'aime, lui, Mgr Fort, c'est lui que tu vas décevoir, bêtement, pour des questions de principe. Et tu auras du mal à l'aider, lui et sa famille.

Bernard Bonnejean 13/04/2009 22:40

Peu importe que je te déçoive ou pas.Pendant des décennies, on nous a appris, à nous catholiques, à courber l'échine sous prétexte qu'il fallait pardonner les offenses. C'est l'enseignement du Christ en personne. Pardon, mon Christ, mais je vais te désobéir. Traiter un prélat de "pathétique histrion", de "pompier pyromane", faire référence à une ignorance moliéresque, latinisée pour les besoins de la cause (tiens, au fait, mardi je vais voir mon ami moine à Solesmes où la messe est dite entièrement en latin de bout en bout), lui coller sur le dos les exactions afghanes, pakistanaises, lapidations, et autres, outre que c'est spectaculairement imbécile, que ça relève de la pure fantaisie, voire de l'insulte, n'est pas digne de figurer sur le blog d'une responsable politique départementale, fût-elle du PCF.Quant à l'accusation portée par Mgr Fort contre certains "journalistes", je ne l'ai pas attendue pour penser la même chose. Je crois l'avoir écrit ici même. Il semble, comme je l'ai dit par ailleurs, qu'il y ait au moins volonté de vendre du papier de la part de certains en usant et abusant d'interview de personnages incompétents à répondre aux questions posées. La déception que tu éprouves à me lire n'a d'égale que celle que j'éprouve à te lire. Où sont tes messages de paix ?

Circé 13/04/2009 23:19


@ Bernard : Votre intolérance en ce qui concerne la dénonciation d'attitude de certain religieux catholique vous aveugle.
C'est incroyable, à me demander même si finalement vous avez tout votre entendement dès qu'il s'agit de religion, en particulier lorsque l'on parle de certains catholiques ?

En quoi est-ce que je colle sur le dos de A.Fort la lapidation, les exactions afghanes ou quoi que ce soit d'autre ?

Relisez bon sang !
Je dénonce tout autant le Pape, Fort, l'évêque de Recife ou XXIII que justement les exactions qui se passent en Inde voyez-vous contre les Chrétiens qui brûlent dans les églises, que les femmes
lapidées dans certains pays musulmanss ou encore celles qui périssent immolées par le feu.

Je crois que vous ne prenez même pas la peine de faire un travail d'analyse de ces écrits.
Votre problématique n'est pas la mienne, encore une fois, et je ne me censurerai pas sur ce thème, même si cela vous dérange..



Bernard Bonnejean 12/04/2009 20:09

Cher Polikarpov, BCT,Vous savez, parce que je vous l'ai dit maintes fois, quelle sympathie j'éprouve à votre endroit. Tout remonte au temps de ma première soirée à Orléans sur le blog de Miguel où j'étais assailli par des Aubristes que je n'étais pas du tout.Jamais, BCT, vous n'avez jeté le discrédit sur une personnalité de quelque bord qu'elle soit, et c'est en grande partie pour cette raison que j'éprouve cette grande sympathie pour vous. Mgr Fort s'est trompé. Il l'a dit. Pour moi, l'affaire est close. Venir dire que "oui, mais, il n'a pas fait les excuses etc." me semble au moins exagéré. Et c'est ce que je dis.Vous regrettez le ton ? Mais lisez le texte de Circé ! Je réponds sur le même ton. A tous je conseille le téléfilm qui passera sur l'A2 mardi : "l'affaire Salengro". On croit les politiques et les responsables blindés contre les attaques. J'aurais pu tout aussi bien citer Beregovoy.J'ai trop de respect pour Circé pour ne pas lui dire ce que je pense. S'il arrivait malheur à Mgr Fort, elle me verrait en accusateur face à elle.Bernard Bonnejean

Circé 13/04/2009 20:22


@ Bernard : Sans doute en ce cas nous verrons-vous donc contre les guignols de l'info, Golias, la Vie, Panique au Mangin Palace  et j'en oublie tant et tant encore si ....
Vous êtes-vous demandé le nombre de personnes qui se sont suicidées parce qu'ils n'ont eu aucune écoute et compassion face à des personnes comme celui-ci ?
Des homosexuels, malades du sida, femmes avortées etc, etc...?

Comme je crois vous l'avoir déjà dit Bernard, le fait que parfois, vous êtes d'un avis rapproché du mien, ne signifie nullement que j'ai passé avec vous un contrat particulier qui voudrait que je
ne fasse que des articles qui aient l'heur de vous plaire.

Ce Msgr Fort, je ne l'aime pas parce qu'il a des positions d'intégristes, que je le trouve froid, distant, sans compassion aucune, se permettant de juger et jeter sur l'opprobre sur tant et tant de
pauvres femmes entre autres.

N'oubliez jamais que j'ai protesté et largement contre sa prise de position contre la loi Veil et le fait qu'il aurait aimé l'année dernière s'il l'avait pu, participer à la marche de "Laissez-les
vivre" aux côtés des Vanneste et Gollnisch pour en demander l'abrogation.

Je ne l'ai pas entendu s'excuser non plus là, et pourtant que de femmes ont été choquées, bouleversées, ont souffert de son manque de discernement. de ses paroles dites à torts et à travers, de son
manque d'humanité.
Le silence est parfois préférable de la part de ces prélats.

Pour le reste, je ne pense pas être en tout point d'accord avec BCT, pourtant lorsqu'il arrive que nous ayons des divergences d'appréciations, non seulement il ne m'a jamais demandé d'effacer ses
propos, mais n'a jamais commis aucune menace à l'encontre de qui que ce soit dans la blogosphère orléanaise.
Il en est de même d'ailleurs entre tous les blogueurs orléanais.
Vous me décevez.

Pour le reste, le suicide n'est-il pas l'un des pêchés capitaux que l'on condamne autant que l'avortement ?



Bernard Bonnejean 12/04/2009 19:59

J'assume, comme tu dis, Circé.Comment peut-on être aussi admirable la veille en écrivant ce que tu as écrit sur les Kabyles et les Berbères, et le lendemain, s'acharner sur un pauvre homme qui s'est trompé de bonne foi, le dit, et a mérité le pardon ? Versatile ? Sûrement pas ! Je dis et maintiens que la hiérarchie catholique se trompe, quand elle se trompe, mais appeler l'acharnement acharnement ne veut pas dire changer d'avis.

Circé 13/04/2009 20:25


@ Bernard : Comme vous avez pu le constater si vous avez pu lire les liens que j'ai fait avec cet article, A.Fort ne s'excuse pas vraiment, pire même il induit qu'il a été piégé, comme si tous ceux
qui l'entouraient lui en voulaient personnellement.
Croyez-vous un seul instant que j'aurais rajouté quoi que ce soit si ce personnage avait gardé après autant de polémiques le silence ?


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "