Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Mar

Quand UMP rime avec Obscénité.

Publié par Circé  - Catégories :  #Désinformation, OTAN,Société et Politique

Et si je rajoute que c'est en entendant J-F Copé sur France Inter hier matin que m'est venue cette association d'idées, cela vous étonnera-t-il ?
Et puis remarquez comme cela rîme toujours.
Quelle unité, quelle homogénéité, quelle consubstantialité !

Allez, je m'amuse un peu avec les mots et le maire de Meaux.
Et puis, il y a des idées tellement récurrentes, qu'elles finissent par faire force de loi.
Et en cela, je suis sure que ma copine Kamizole ne me contredira pas.

Donc " UMP-obscénité" .
Tartuffe, hypocrite, menteur, manipulateur, éxécuteur voire "nettoyeur" des droits sociaux", droits du travail, liquidateurs de notre sécu, hôpitaux, droits des femmes, de la société française et de ses véritables solidarités...

Ah les belles associations.
Mais revenons donc à Mr Copé, (poil au nez) qui hier matin s'exprimait sur France Inter.

Petit aperçu, dans le désordre, des dires de ce Monsieur à qui l'on posait des questions aussi diverses que variées :
- " Que pensez-vous de la fermeture du site Continental à Clairoix dans l'Oise, celui où l'on a demandé aux salariés de travailler plus sans augmentation ( un rêve pour tout patron qui se respecte ) sous peine de délocalisation de leur usine, et qui aujourd'hui se retrouvent à la rue, et que dites-vous à cet employé qui disait "qu'il avait la haine " ?


Jet d'oeuf sur le directeur de Continental
envoyé par ZappeurLePost


- " Si je comprends le ressenti de cette personne, on ne peut pas faire croire aux Français que nous avons le moindre pouvoir pour arrêter des licenciements...
Je crois qu'il faut réfléchir plus en amont avec les entreprises pour anticiper, organiser les choses... Par exemple, nous avons fusionné l'ANPE et l'ASSEDIC pour créer le Pôle Emploi.
Et bien, il faut que nous soyons plus réactifs, que très rapidement ces gens soient reçus et suivis pour retrouver du travail...
Et je veux leur dire que le monde est en train de changer. Regardez par exemple du côté des Etats-Unis, ils ont là-bas une culture du déplacement géographique et sont capables de faire des centaines, des milliers de kilomètres pour retrouver un emploi..."

En gros, DEMMERDEZ-VOUS, bande de nazes, ce n'est pas notre problème et on vous a mené là où on en avait envie, précaire à vie pour notre plus grand profit !
Vendez baraques et appartements ( Si vous en avez ), achetez une caravane et partez sur les chemins avec vos gamins sous le bras, à la recherche d'un emploi...
Et pour relancer l'immobilier, m'est avis que ce n'est pas gagné...
Et un oeuf tout neuf, ça te dit ahuri... ?

- " Et Nicolas Sarkozy, que pensez-vous de son voyage au Mexique et de la polémique autour de la luxueuse villa qui lui a été "prêtée" ?
- " Ecoutez, le Président peut bien prendre deux jours de vacances, personne ne peut le lui reprocher, il donne beaucoup de son temps, de son énergie, de son talent pour résoudre la Crise..."

Les salariés de l'usine Continental de Rambouillet n'ont pas pu ce matin le vérifier car ces assertions ne sont que billevesées.
Ils n'ont pu l'approcher, ni même lui parler.
C'est vrai qu'il était penché sur le sort des infirmières, qui rîme bien avec cimetière, cette fois, sans doute l'endroit où vont leurs emplois ?
Pour nos salariés, un estafier les a écoutés sans broncher.
Zorro aujourd'hui comme hier, comme demain a été Zéro !


- " Aujourd'hui un film sur les immigrés clandestins fait polémique. Il s'agit de " Welcome" dont l'action se déroule à Calais justement, où une femme vient de passer 10 heures en garde à vue pour avoir rechargé les portables des sans-papiers. Qu'en pensez-vous ? "

- " Je ne suis pas au courant de cette affaire, aussi je vais me taire, mais vous savez dans tout cela, ce sont aux réseaux mafieux qui organisent la clandestinité que s'attaquent les forces de l'ordre et ce sont eux qui sont visés..."
- " Mais cette dame est une simple citoyenne, n'appartient à aucun réseau..."
- " Ah bon, vous avez enquêté ?
( vous êtes de la police ?)

Bref, entre obscène et répugnant, mon coeur balance dorénavant.
Faut-il  être un jeune boxeur afghan, avoir quelques talents avec ses poings pour espérer être régularisé ?
Me revient en mémoire
Zafar Ali Shah, agressé place d'Arc et qui pour toute aide s'est retrouvé menotté, placé en centre de rétention tandis que ceux qui l'ont dépouillé ont détalé.
Justice, vous avez dit justice ?

Bref, matinée gratinée à vous donner la nausée.
Et j'apprends dans la foulée des faits cités, que nombre de milliardaires, pauvres, mais alors pauvres hères ne sont plus que millionnaires...

Mais quelle galère....







Commenter cet article

minijack 14/03/2009 17:14

Tout de suite les grands mots... malheureusement pas les grands remèdes !Nationalisation des banques, et moratoires avant la fermeture d'entreprises... On connait toutes ces solutions utopiques... Celles que vous préconisez ont déjà montré leurs insuffisances en d'autres lieux.Moralisation du capitalisme ?  Oui, j'y crois. Mais à une condition, que nos propres ouvriers fassent eux aussi leur examen de conscience... parce que vous comme moi et quel que soit notre degré de fortune ou d'infortune, nous sommes tous des "capitalistes" !  En tout cas les capitalistes de quelqu'un ailleurs dans le monde... Ce n'est pas en prenant seulement aux "riches" qu'on aboutira à un partage équitable. C'est en refondant, non seulement le capitalisme (ça ne suffira pas) mais aussi notre façon de vivre au-dessus de nos moyens.Nous critiquons beaucoup les Américains d'où est partie la Crise des subprimes, mais c'était juste le sommet de l'iceberg, il y en a encore 90% sous la ligne de flottaison et nous en faisons partie car nous avons bâti nos avantages sociaux (les acquis que vous revendiquez à juste titre comme ce qui nous aura relativement protégé) sur le malheur d'autres pays que l'on a allègrement pillés, au temps des Colonies bien sûr, mais encore de nos jours !Si nous devions payer le café ou les bananes à leur juste prix, ou l'aluminium ou l'acier ou n'importe quelle métière première qui est à la base de notre train de vie occidental --du vôtre comme du mien--, nous devrions nous contenter d'appartements deux fois moins grands, de manger de la viande seulement deux fois par semaine et bien d'autres choses encore...   Vous avez raison quand vous accusez Sarko d'avoir eu une vision trop ultralibérale et de favoriser les riches. Je crois qu'il s'en rend compte lui-même aujourd'hui. Mais quand bien même nous aurions à sa place Ségolène (que je lui aurais préféré personnellement), ou pire, un révolutionnaire façon Mélenchon ou Besancenot, que feraient-ils de plus ?... La France n'est plus un pays en autarcie. Il leur faudrait bien tenir compte de ce fait et "faire avec" ! Tout le reste n'est que pure spéculation politicienne et idéologique. La seule possibilité de s'en "sortir par le haut", c'est une prise de conscience "humaniste" de TOUS les acteurs du marché, y compris les salariés qui se sont complus jusque là dans la victimisation.Je ne dis pas qu'ils n'ont pas été victimes en effet de ce système. Mais je prétends qu'ils en ont été les complices inconscients. Et parfois même conscients et hypocrites. Car je connais beaucoup d'employés et ouvriers qui ne crachaient pas sur le placement en bourse de leurs petits (et parfois grosses) économies...  Croyez-vous donc qu'il n'y ait eu que des bourgeois pour élire Sarko ? De plus, cette catastrophe ne lui est pas imputable, vous le savez très bien. S'il pronait une idéologie dépassée en allant au Fouquet's ou en prenant ses vacances sur le yatch des copains milliardaires, on ne peut pas lui faire le mauvais procès d'être la cause du crack boursier et de la crisé économico-sociale qui s'ensuit. Le mal vient de bien avant lui, de la manière dont notre société s'est développée sur l'exploitation d'autrui. Et si nous voulons arrêter les CAUSES d'une immigration et d'un chômage qu pour l'instant ne peuvent que s'accroître, il nous faut non seulement repenser le capitalisme (seul choix possible pour un "libre marché"), mais surtout nos philosophies de comptoir. Je suis tout prêt à discuter avec vous des avantages et inconvénients de solutions que vous avez en réserve. Je crains malheureusement que nous ne trouvions pas de terrain d'entente si vous ne considérez pas avant tout l'humanité comme un ensemble "d'individualités", du même coup vouées à une compétition permanente. Et ça ce n'est pas de l'idéologie mais une Loi naturelle que ni vous ni moi ne pouvons contrarier. Tout ce qui va en sens inverse aboutit à une régression tant philosophique que matérielle. (voir l'état actuel de l'Iran comparativement à celui de l'époque du Shah)  

Circé 14/03/2009 17:20


@ Minijack : Je publie votre commentaire sans avoir le temps d'y répondre.
Je dois partir,je suis attendue sur Paris, mais vous promets une réponse dès que je serai de retour.


Miguel 14/03/2009 15:54

Petit troll du WE :
La X° RDB, rencontre des blogueurs et lecteurs de blogs citoyens d'Orléans, se tiendra le vendredi 20 mars à partir de 20 h aux becs à Vin, 262 rue de Bourgogne à Orléans. C'est ouverts à Tous !
http://www.coteboulevard.com/2009/03/x-rdb-r%C3%A9publique-des-blogs-vendredi-20-mars-aux-becs-%C3%A0-vin.html
Au plaisir de s'y voir...

Circé 14/03/2009 17:18


@ Miguel : Pourquoi troll ?
J'ai réservé cette date depuis un moment dans mon agenda.
J'espère qu'il n'y aura pas d'ici là une urgence.
A très bientôt.


minijack 14/03/2009 12:48

Vous avez entièrement raison Circé, il y a des choses qui deviennent inacceptables. Mais suffit-il de les dénoncer pour les résoudre ?... A l'heure d'Internet et des avions gros porteurs, on ne peut plus penser comme au temps de Marx en termes de classes à l'intérieur d'une même nation car à l'échelle de la planète on est toujours la "classe" supérieure de quelqu'un. La question des immigrés se posera toujours tant qu'on n'aura pas développé leurs propres pays. Cependant, entre temps, il est vrai qu' "on ne peut pas accueillir toute la misère du monde"... La mondialisation est donc un fait qu'il nous faut accepter, et même que pour ma part je trouve souhaitable car elle ne peut que rééquilibrer le développement de certains pays par rapport aux nôtres, et par là à endiguer les courants de mibrations. Mais tout ça (pour autant qu'on souhaite le faire... ce qui n'est pas encore démontré) ne peut pas se faire à n'importe quelles conditions. La Crise aura au au moins ça de bon qu'elle nous oblige à réfléchir sur "les distances" et le coût des déplacements. Que ce soit des déplacements de marchandises finies qui génèrent une pollution démentielle et inutile, ou celui des travailleurs qui doivent aller loin pour retrouver un emploi. Peut-être allons-nous enfin reconsidérer les avantages de la "proximité" et des petites unités de production à côté de chez nous, de même que les migrants d'autres pays seraient heureux de trouver des emplois et des salaires convenables chez eux.  Mais ça va aussi obliger les travailleurs (les nôtres) à réfléchir sur la pérennité des acquis sociaux auxquels ils sont trop souvent accrochés comme à des bouées du Titanic sans tenir compte du fait que parfois, seules les économies d'échelle liés à la taille des grandes entreprises permettent de les leur accorder... On n'est pas sortis de l'auberge !

Circé 14/03/2009 13:16


@ Minijack : Je crois que comme nombre d'entre nous, vous vivez, vous aussi un tout petit mieux avec ces acquis sociaux que d'autres, vos parents, grands-parents, les miens et bien des anonymes,
ont acquis de haute lutte.
Plutôt que de cracher dessus, alors que d'après nos économistes qui ne sont pas particulièrement de gauche, c'est bien parce qu'il y en a, que tout notre système n'a pas encore été entièrement
foutu en l'air, (mais à quelques brindilles près par Sarkozy et tutti quanti qui continuent leurs ravages, Waterloo morne plaine ), que nous n'en sommes pas encore à 5000 chômeurs de plus par jour
comme en Espagne, mais seulement ( youpi, de quoi être heureux sans doute, je fais là de l'humour de mauvais aloi )... 3000...
Vous savez pargfaitement bien que le système se casse la gueule, pour être triviale...
Vous comme moi, allons payer du prix fort les conneries monumentales de ceux dont Sarkozy est le chantre zélé.
Ah la moralisation du capitalisme...A d'autres !!!
Parlez-en maintenant à ceux qui se retrouvent sur le carreau actuellement.
Il n'y a pas d'autres solutions que de contrôler les banques, d'avoir un pôle public financier, que de faire un moratoire avant toute fermeture d'entreprise, que de taxer les stocks options,
d'arrêter les éxonérations de tout poil aux entreprises, ce qui ne les empêche pas de licencier, d'enterrer une bonne fois pour toute le cadeau fiscal que Sarko a donné à ses amis au détriment des
salariés (ils peuvent bien menacer de partir vers d'autres cieux, ce n'est pas mieux ailleurs) d'arrêter de mettre en concurrence les salariés pour mieux les saigner...
Si Europe il y a, qu'elle soit sociale !
Venez Minijack, je vous expliquerai.
Des solutions il y en a.
De vraies solutions qui ne passent pas par l'enreichissement des plus riches au détriment des plus pauvres qui regarderont passer la vie...Jusqu'à quand ?
Jusqu'à ce qu'il y ait de nouveau un soulèvement populaire ?


Kamizole 14/03/2009 05:01

Malgré la dureté des temps, il nous reste l'ironie... Outre les analyses pessimistes de la situation, chaque assertion de Chrisitine L'Hagarde - orthographe de son nom qui convient le mieux - mérite d'être prise au pied de la lettre, mais de la même manière que ceux qui enfileront les chaussures à l'envers... ça fait mal !Christine Lagarde est assurément un cas d'école! "Photos parlantes" à l'appui : profil de rapace mais "rin dansl' têtiau" où, en termes médicaux plus choisis : un cas extrêmement rare sinon d'acéphalie tout du moins de micro-céphalie : les fonctions naturelles sont préservées (activité du bulbe rachidien) mais la matière grise réduite à l'extrême...J'ai seulement aperçu le même titre que toi sur les vaticinations de la nouvelle Pythie de l'UM/Posture où l'on n'aime que les "bonnes nouvelles" (Sarko, Fillon, Dassault...). J'en traiterais dès que j'aurais un peu de temps... dans la lignée de ce que j'ai déjà écrit sur toutes ses prédictions, démenties par les faits.C'est exactement de la même eau que ceux qui pronostiquaient ad nauseam "la fin du tunnel" dans les années 75-85... Sauf qu'aujourd'hui le tunnel s'effondre totalement : glissement de terrain à la suite d'un tremblement de terre dont on connaît l'épicentre : Wall Street.

BCT 14/03/2009 01:14





C'est lui qui considérait, alors qu'il était ministre du budget, que les classes moyennes gagnaient 4000 euros par mois alors que le revenu médian des français était de 1484 euro à l'époque !
Et il en a dit d'autres...

Circé 14/03/2009 10:15


@ Bct et Kamizole : EN UMP ou Sarkozie, BAC signifie dorénavant Boîte à Conneries, et nous avons les plus beaux modèles qui soient, France=Champion du Monde !!!!
Dire que j'éxécrais Bush et que nous faisons de même et à terme sans doute pire...


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "