Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Feb

Accès aux soins en danger : Janine.

Publié par Circé  - Catégories :  #Franchises Médicales, HPST, Sécu cinquième risque

Peut-être avez-vous vu le documentaire de Jacques COTTA diffusé jeudi dernier 12 février à 22H40 sur France 2.
Outre Bruno Pascal-Chevalier qui est venu nous rendre visite en juillet dernier lors de la nuit des Résistances et Eric Taillandier et bien d'autres d'Orléans tel Yves Pasco, Gwendoline, Viviane et CDG, vous avez pu y voir Janine et son compagnon Bruno.

Janine, j'en avais déjà parlé lors d'un autre article et avais relayé son " Je dénonce " d'une malade . Nous échangeons depuis par mail, ne nous étant pas encore rencontré mais avec l'espoir lors d'une manifestation enfin d'échanger autrement.
Janine, donc, cette femme courageuse, atteint d'une Scléros en Plaque à évolution rapide, se déplaçant dorénavant en fauteuil roulant.

Voici ce qu'elle m'a fait parvenir :


" Janine THOMBRAU                                                 

                                                              A :

 

                                                                           C.P.A.M.

                                                                 Madame le Médecin conseil

                                                                  14 rue du Cirque Romain

                                                                   30 921 Nîmes  cedex 9

 


  
       
Madame,

A la suite de votre courrier me refusant des déplacements « Bellegarde

Tarascon » afin de me faire soigner par un Kinésithérapeute, spécialisé dans ma pathologie (SEP, évolutive rapide et particulièrement sévère), je doute fortement de votre qualité et de vos compétences de « Médecin ».

Je pense , je suis sûre, que vous êtes devenue exclusivement  « comptable »  des deniers de la Sécurité sociale et que, vous appliquez à la lettre, sans état d’âme, les directives de votre ministère.

 

Les malades sont coupables du déficit de la Sécurité sociale…

Ils doivent le payer.

Cher !

Quitte à ne plus se soigner.

 

Et ce ne sont pas les labos (Sanofi Aventis, près de 8 milliards d’€ de bénéfices nets = + 9% par rapport à 2007 …  Roche : 7,3 milliards…  ) … Les taxes non perçues sur le tabac et l’alcool … Les fleurs à certaines entreprises et à l’état qui ne payent pas toutes leurs cotisations… Les taxes non payées sur les emplois aidés…

Qui sont responsables de ce gouffre…

Entretenu.

Bien évidement…

Ce sont les malades !

Même si ils ont cotisé toute leur vie.

 

Il ne me reste que peu de chose à faire.

 

-         Trouver un praticien compétent à plus de 50 Kilomètres. ????????? C’est le sens de votre lettre. Et je connais de très bons thérapeutes à Marseille : je fais partie du réseau PACASEP.

-         Arrêter de me soigner. Ce qui coûtera bien plus cher, m’obligeant à  aller dans des centres de Rééducation spécialisés, au moins deux fois par an.

-         Souhaiter que la  Ministre de la santé et ses « mandataires » soient rapidement atteints d’une maladie dégénérative rapide et évolutive. Tout en ne survivant qu’avec l’AAH. On a le droit, même malade, de rêver !

-         Perdre le plus minime espoir de ralentir l’avancée de ma maladie. Et abandonner tout combat… Cesser de vivre pour résumer.

 

« Cotiser selon ses moyens, être soigné selon ses besoins. » Tel est le principe fondateur de la Sécurité sociale, défini pendant la Seconde Guerre mondiale par le Conseil national de la Résistance. Mais aujourd'hui le droit à la santé pour tous serait partiellement remis en cause au nom de la lutte contre le déficit de la Sécu… La logique de rentabilité réclamée par l'Etat n'est pas toujours compatible avec la logique médicale. Comme le dit un médecin, il est plus rentable d'amputer un patient que de prendre le temps de le soigner... »

 

 Dormez bien…

Reniez votre serment d’Hippocrate.

Ou battez vous !

 

                                                                                            Janine Thombrau "

 


 

" A:

 

Monsieur Pascal DOUMEIZEL

Conciliateur

C.P.A.M.

14 rue du Cirque Romain

30 921 Nîmes cedex9

 

 

                                                      Monsieur,

 

 

Je sollicite votre aide pour les faits suivants:

 

Je suis atteinte d'une Sclérose En Plaques, évolutive , rapide et particulièrement agressive.(EDSS aux alentours de 8 à 8,5)

J'ai la nécessité de suivre des rééducations régulières, avec des Kinésithérapeutes plus spécialisés dans cette pathologie.

J'habite Bellegarde (30127) et mon médecin m'a prescrit des soins à Tarascon, car là bas, un thérapeute peut me suivre, une fois par semaine, et ce, avec des résultats particulièrement probants.

Or, le médecin conseil m'a refusé le bon de transport pour aller me faire soigner... Dans la mesure où le déplacement est inférieur à 50 kilomètres ????

 

Incompréhensible et Anti économique !

Surtout en ces temps de restriction.

 

D'autant que je ne compte y aller qu'une fois par semaine, en gardant le Kiné. qui me suit sur Bellegarde, les 4 autres jours.

 

 

Il ne me reste que peu de chose à faire.

 

-         Trouver un praticien compétent à plus de 50 Kilomètres. ????????? C’est le sens de sa lettre. Et je connais de très bons thérapeutes à Marseille : je fais partie du réseau PACASEP.

 

-         Arrêter de me soigner. Ce qui coûtera bien plus cher, m’obligeant à  aller dans des centres de Rééducation spécialisés, au moins deux fois par an.

 

-         Souhaiter que la  Ministre de la santé et ses « mandataires » soient rapidement atteints d’une maladie dégénérative rapide et évolutive. Tout en ne survivant qu’avec l’AAH. On a le droit, même malade, de rêver !

 

-         Perdre le plus minime espoir de ralentir l’avancée de ma maladie. Et abandonner tout combat… Cesser de vivre pour résumer.

 

-  Mais surtout, que vous puissiez m'aider à sortir de cette impasse.

   Il y a urgence... Ma maladie "galope"!

 

 

 

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

 

 

                                                           Janine THOMBRAU "

Je ne rajouterai rien de plus, sinon pour vous dire que le fond du problème est bien un transport en VSL qui lui a été refusé parce que pas assez éloigné de son domicile !
Pour simple rappel, elle est en fauteuil roulant...

Je laisse le mot de la fin à Janine et son compagnon Bruno :

Ca me tombe dessus...
Mais combien de milliers de personnes dans mon cas qui ne savent...
Et surtout n'osent pas ou ne peuvent réagir (Culpabilisées... Seules...  Sans Internet... En très grandes difficultés... ... )
Pour que cela n'arrive pas à d'autres...
Pour que cela n'arrive plus...
RESISTONS!
 
Le mail du "conciliateur" de la CPAM du Gard:
 
 
Le mail de la CPAM :
 
 
 
Plein ... Plein ... De  Bises
Janine
Bruno
Commenter cet article

Eric Taillandier 16/02/2009 00:13

A diffuser sans modération , scandaleux , cynique !Dans une synthèse de nos actions, nous parlions de chasse drastique aux VSL!!
(http://www.lesmaladessolidaires.com/blog,suite-rencontre-jean-pierre-sueur,108421.html)

Cette casse de notre Sécurité Sociale organisée et orchestré par ce gouvernement mérite comme réponse RÉSISTANCE ! Notre Santé ne doit en aucuns cas soumise à de quelconques intérêts financiers ! Nous continuerons à être sur le terrain , tant que notre santé sera soumis à cette cynique logique de marché .
Il est temps de dénoncer ce scandale .

Circé 16/02/2009 00:27


@ Eric : je diffuse, tu diffuses, nous diffusons...
Et en attendant Janine ...attend.
Combien de temps encore ?
Ras le bol de ces minables technocrates sans foi, ni loi, c'est révoltant et écoeurant !


Najib 15/02/2009 14:16

Qu'il est beau ce pays des droits de l'Homme... Où l'ont laisse pratiquement crevé les personnes parce qu'ils n'ont plus les moyens de payer pour ce soigner.

Vive la France et vive le rêve américain...

Circé 16/02/2009 00:31


Najib, tu as raison, je ne peux en parler dans chaque article, mais ce sont aussi les personnes âgées que l'on dépose tels des chiffons sur des brancards pendant des heures faute de lit.
Ce ne sont pas les soignants qui sont en cause, mais cette politique qui se travestit derrière des mots tels que " soins palliatifs, alzheimer, recherche sur le cancer " une vitrine et derrière
l'enfer de l'accès aux soins / dans lequel nous pouvons tous nous retrouver.
Le seul impératif de ce gouvernement : Faire de l'argent !
Si vous n'en rapportez pas, à la poubelle !


Kamizole 15/02/2009 14:08

La connerie - et je pèse mes mots ! la CPAM n'a pas changé depuis l'époque - 1979-80 - où je me suis opposée à un prétendu médecin-conseil...

Je voulais continuer à voir le - très bon chirurgien - qui m'avait soignée - et sauvée d'une amputation ! - à ¨l'hôpital de Loches...

Ce 'pôv c..." de médecin-conseil refusait de me rembourser le train Orléan-Loches. Une pécadille !

Je lui ai fait valoir que s'il m'obligeait à consulter à Orléan-La Source, je prendrais une ambulance pour le déplacement Saint-Jean de la Ruelle-La Source qui reviendrait autrement plus cher à la Sécu !

Il a cédé... et de toutes façons, même cruellement désargentée, j'eus quand même continué à aller à Loches !

Trop con pour comprendre que la confiance en un chirurgien ou n'importe quel praticien est l'essence même de la guérison.

Circé 16/02/2009 00:32


@ Kamizole, les mots ont beau être pesés, les faits sont là ! 
Cela ne console pas Janine, mais si son appel pouvait être relayée et entendu très largement ?


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "