Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 Jan

Journée Nationale de Mobilisation pour la Santé du 24 janvier 2009.

Publié par Circé  - Catégories :  #Franchises Médicales, HPST, Sécu cinquième risque


Samedi prochain sera une journée nationale d'actions et de mobilisation :

  Pour un système de santé égalitaire, solidaire, démocratique, universel et  pour le retrait de la loi
           « hôpital, patients, santé, territoires » 
                           dite Loi Bachelot.

Le collectif " Les Malades Solidaires" auquel j'appartiens organise une journée d'action à Montargis.

Pourquoi Montargis me direz-vous, puisque nous sommes d'Orléans.
Quelques explications sont donc nécessaires .

Le Député-maire de Montargis, Monsieur Jean-Pierre DOOR est le rapporteur d’une mission parlementaire sur les affections de longue durée (ALD). Ce rapport s’inscrit dans le dispositif Bachelot / Sarkozy en pénalisant plus lourdement les patients les accusant de coûter trop cher à la sécu.

Par ailleurs, ce Monsieur remet à l'ordre du jour le fameux bouclier sanitaire.
Mais qu'est-ce que le bouclier sanitaire ?
Voici le projet qui avait été présenté en juin dernier, mais qui avait été repoussé, pour mieux revenir aujourd'hui.


Actuellement, l’Assurance maladie obligatoire rembourse une partie des dépenses de santé, la partie restante ou ticket modérateur est à la charge des assurés : c’est le « reste à charge ».

Le taux du ticket modérateur varie en fonction des prestations et des situations : pour les soins de ville, il est en moyenne de 31 % pour l’ensemble des dépenses qui ne sont pas couvertes par les Affections de Longue Durée (ALD).
Les ALD sont exonérées de ticket modérateur et prises en charge à 100 %, moins les franchises.

Ce qui veut dire qu'ils sont assujettis aux 0,50 cts d'euros et sont bien taxés sur leurs remboursements CPAM.
Et qui dit maladie chronique ou de longue durée type cancer, par exemple dit aussi soins et bien évidemment prescriptions de médicaments importantes, donc mise à l'amende aussi des malades avec pathologies lourdes.
Ce qui n'est que peu ou pas divulgué par nos gouvernants.

 En 2004 le « reste à charge » moyen par assuré s’élevait à 200 euros pour les soins de ville, 50 euros pour les soins hospitaliers, 150 euros pour les dépassements d’honoraires ; il est très variable selon les assurés.
Le « bouclier sanitaire » est un plafonnement du « reste à charge ». Au-delà d’une somme « bouclier », avancée à 800 euros par personne, la prise en charge par l’Assurance maladie serait totale.

Mais cela ne concerne ni les dépassements d’honoraires, ni les frais mal pris en charge actuellement : lunettes, appareils auditifs, sur lesquels les remboursements ou plutôt non-remboursements continueraient à être les mêmes, c'est à dire approchant de "0".
Voir remboursement pour une paire de lunette, monture et verres par exemple.

En deçà de cette somme « bouclier », tout assuré, y compris en ALD et en Accident de Travail et Maladies Professionnelles, paierait un ticket modérateur de 35 %. ( Bonjour les mutuelles !)
C’est donc pour les plus malades le montant total du « bouclier », soit 800 euros, qui resterait à leur charge annuellement. Cette somme « bouclier » pourrait varier selon les revenus, ce qui permet aux rapporteurs de défendre le « bouclier sanitaire » au nom d’une meilleure protection des assurés aux faibles revenus. (sources SMG)


On appréciera comme d'habitude la rhétorique sarkozyste qui d'un impôt-racket supplémentaire sur les malades le traduit par "meilleure protection des assurés aux faibles revenus".

Non seulement votre traitement ne change pas, mais vous allez en plus être taxé à hauteur de 800 euros par an et par personne, au sein d'une famille, en dehors des enfants, (pour l'instant) !

Et que dire de ceux qui ne peuvent même plus "s'offrir" une mutuelle qui est dorénavant du luxe pour nombre de nos concitoyens, malades ou non.

Au niveau des Malades Solidaires, nous sommes depuis 20 semaines consécutives, même sous la neige,  devant la CPAM d'Orléans chaque lundi pour faire signer la pétition contre les Franchises Médicales.
Depuis novembre, nous sommes engagés également pour la défense de nos hôpitaux publics et faisons également signer cette pétition.

Les catastrophes annoncées depuis des mois à cause de cette politique arrive.
Ce sont les carences organisées depuis des années par ce gouvernement, qui ont conduit au désastre des ces dernières semaines.
N'oubions pas que c'était les mêmes au pouvoir avant l'élection de Nicolas Sarkozy !

Maintenant, on veut judiciariser et condamner les lampistes de service et non les véritables responsables qui conduit cette politique de destruction systématique de notre système de soins, santé, nos hôpitaux publics pour faire basculer tout cela dans le privé.
Pour le plus gros profit des investisseurs et fonds privés, bien entendu !

La santé doit-elle être gérée comme une société qui dégage des bénéfices ?
Votre santé doit-elle rapporter à des investisseurs quelconques ? 
Et que dire des laboratoires pharmaceutiques qui abandonnent des recherches pour trouver des traitements ou vaccin notamment pour le SIDA, mais aussi pour toutes ces maladies orphelines où les malades et leurs familles sont confrontées à un véritable drame ?

Encore une fois pour un problème de rentabilité ?
Mourrez tranquillement braves gens, cela nous fera des économies.

Et bien, le principe est le même pour le bouclier sanitaire.
Ceux qui "coûtent" trop chers, les malades, vous ou moi à n'importe quel moment de notre vie, ne seront plus pris en charge.

Et nous le constatons tous les jours.

Il nous arrive de plus en plus de témoignages particulièrement odieux où la CPAM convoque des malades pour leur dire que leur traitement ne sera plus remboursé, parce que trop cher, parce que pas encore inscrit à la nomenclature.

Sachant qu'en ce moment les inscriptions se font rares, que de plus en plus de médicaments n'y sont plus répertoriés ( les fameux médicaments déremboursés dont la liste s'allonge sans même qu'on en voit la fin...), c'est à une véritable catastrophe sanitaire et sociale à laquelle nous assistons.

Dernier exemple en date, l'un de ces derniers lundis devant la CPAM d'Orléans.

Un monsieur sort effondré et vient à notre rencontre .
Et il nous relate ceci.

Il bénéficie actuellement d'un traitement lourd pour une maladie rare.
Il a besoin, en plus de tous les médicaments qu'il prend d'une piqûre chaque semaine d'un traitement tout à fait adapté à son cas et qui le soulage réellement.
Problème : les 4 injections qu'il a besoin pour un mois coûtent 1200 euros.
La sécurité sociale vient de lui annoncer qu'elle ne pendrait plus en charge son traitement dès le mois de février.
S'il veut poursuivre le traitement, il devra le  payer intégralement de sa poche.
Autre problème : il n'a même pas 1200 euros de ressources chaque mois.
Que doit-il faire ?

Chronique d'une mort annoncée et programmée.
Nous en sommes là !
A quand votre tour, le mien, celui de vos enfants et proches.

Nous avons à réagir, maintenant, fortement et à nous faire entendre.

Samedi prochain donc soyons nombreux à participer à cette journée d'action.

Les Malades solidaires organisent un départ en car à partir d'Orléans pour se rendre à Montargis et être reçus en délégation avec des élus, des représentants d'associations, collectifs, syndicats, partis et simples citoyens que nous sommes.
Nous y manifesterons aussi bien entendu.

Rendez-vous donc à 13H face au 69bd Alexandre Martin à Orléans.
Ou rejoignez-nous directement à Montargis, place du Pâtis à partir de 14 H . 

Vous pouvez vous inscrire auprès d'Eric TAILLANDIER en le contactant au :
06.29.73.78.00 ou par mail erik.taillandier@yahoo.fr

Soyons nombreux !

Avec le soutien et la mobilisation de :

 

La ville de Saint Jean de la Ruelle , Le PS Loiret , Le PCF Loiret , MJC Orléans ,le PRG Loiret et régional , Sud Santé Orléans , CGT Santé Montargis , Association des usagers de l'hôpital de Pithiviers , Aides Loiret , Mutuelles de France ,  AIRSS, Ensemble pour une santé solidaire , Collectif Les Malades solidaires .....Liste non exhaustive et qui s'étoffe d'heure en heure
 

Commenter cet article

JM 28/01/2009 21:06

J'ai déjà pris contact avec lui ;-)
Merci pour l'info !

Jean-Marie 28/01/2009 08:29

Bonjour !

J'ai lancé un appel à la vigilance pour la sauvegarde du régime des ALD. Mr Door me donne de l'urticaire !! Je vois que cela bouge au final dans sa circonscription, cela fait chaud au coeur. Etant moi-même malade, j'y suis sensible !

Envie de signer l'appel ?
http://affections-longue-duree.over-blog.org/

Amitiés
JM

Circé 28/01/2009 20:30


@ Jean-Marie :
Je ne peux que vous inviter à vous mettre en contact Eric Taillandier erik.taillandier@yahoo.fr pour témoigner. Il sera reçu la semaine prochaine au
ministère de la santé.
Il rassemble actuellement des témoignages et peut-être pourriez-vous y contribuer ?


fleche 22/01/2009 18:31

Ce qui m'afflige, c'est que c'est la même débâcle dans tous les domaines : justice, santé, éducation, transports, je ne cite que ceux dont on parle le plus.
Ce qui m'afflige encore plus c'est l'absence apparente de coordination entre tous ces mouvements (en tout cas pour la citoyenne ordinaire que je suis) alors j'ai trouvé ça : http://www.appeldesappels.org/, il me semble qu'il est temps de coordonner toutes ces oppositions.

Kahlu 22/01/2009 00:01

Circé, je lis ton blog depuis quelques mois, et cela tombe bien (enfin, même si on aimerait ne pas avoir à faire face à ce genre de problèmes), je suis de Montargis. J'essaierai donc d'être au Pâtis ce samedi.

Et la ville de Montargis en elle-même n'est pas très belle, non. Même si certains coins sont sympa, la "Venise du Gâtinais"... Il faut avoir de l'humour pour encore y croire :)

Circé 23/01/2009 13:32


Kahlu : Et bien à samedi en ce cas.


Kamizole 21/01/2009 16:36

Il est bien vrai que la "Venise du Gâtinais" vaut le détour... Dommage qu'elle soit défigurée par Door !

Il y aurait tellement de choses à dire sur les attaques frontales ou biaisées contre la Sécu et les hôpitaux... Certains médicaments dits "de confort" et donc maintenant remboursés à 35 % et parfois plus du tout, apportent souvent un réel soulagement aux patients.

Mais ce que je sais à ce sujet en tant qu'ex-infirmière ou patiente, les Bachelot & consorts s'en fichent éperdument. Ils ont une caisse-enregistreuse à la place du cerveau et quant au coeur, on m'a appris de longue date qu'il ne fallait jamais dire du mal des absents...

Combien sommes-nous, vivant avec des revenus modestes (retraités, chômeurs,handicapés, malades, "working poor", etc...) à n'avoir plus les moyens de changer de lunettes ou se faire soigner correctement les dents ?

Néanmoins, il faut savoir que les décisions des médecins-conseils des CPAM peuvent être contestées. D'abord en "recours gracieux" par simple lettre recommandée à la CRAM, et ensuite, en cas de refus, par un recours contentieux devant la Commission des affaires sociales (je ne suis pas sûre de l'intitulé mais je n'ai pas le temps ni le courage de vérifier). Et enfin, si la décision est toujours négative, devant un tribunal de l'ordre judiciaire.

Même si je serais à Montmorency, je me sens totalement solidaire des "malades solidaires" et de coeur avec vous.

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "