Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Jan

Coïncidences et Isochronismes : Laurence et Rachida.

Publié par Circé  - Catégories :  #Femme, Société et politique

Téléscopage d'infos !

A l'heure où notre M(S)inistre de la Justice, ci-devant Garde des Sceaux et même des Sots donnait le jour à une petite fille prénommée selon les uns "Fatima" et selon les autres "Zohra" - cela devient décidément une habitude, les supputations en tous genres sur les prénoms dans cette famille -  s'éteignait à Paris, Laurence Pernoud, Papesse après Françoise DOLTO des conseils avisés aux futures mères et jeunes mamans.

Laurence Pernoud pour ceux qui ne la connaissaient pas était la recordwoman des ventes des deux plus grands best-sellers mondiaux, dédiés aux conseils à l'attention des femmes enceintes et/ou jeunes mamans.
Sans compter qu'ils ont été traduits en 40 langues, publiés dans plus de 70 pays dont bientôt la Turquie et même la Chine.

" J'attends un enfant" et/ou " J'élève mon Enfant", titres de ses deux succès interplanétaires,  se retrouvent ainsi dans toutes les bonnes bibliothèques familiales qui se respectent, et ce, depuis des décennies, le premier exemplaire datant de 1972.
37 années donc de bons et loyaux services pour ces livres remis à jour chaque année.


Jusqu'à ses 90 printemps, Laurence Pernoud aura ainsi dépanné nombre de femmes en mal de conseils en tous genres :
- Pallier aux nausées matinales,
- Eviter les vergetures,
- Se préparer à l'accouchement puis
- Allaiter, éviter les crevasses,
- Soigner son épisiotomie, reprendre une contraception,
- Les meilleurs laits maternisés,
- Changer sa ou son petit(e),
- A quel âge la/le mettre sur le pot,
- L'autorité...

Bref tout ce qu'une jeune maman peut avoir besoin de savoir à tout moment pour simplement se rassurer sur son statut de " Bonne "ou " Meilleure Maman " qui soit.

Seulement, voilà.
Je sens monter en moi comme une sourde inquiétude.
Si Laurence n'est plus là pour nous donner ses bons conseils, si Françoise (que j'adorais) n'est plus en odeur de sainteté sous sa Sarkozie, que va-t-il donc rester à Notre Ministre pour élever, éduquer son enfant dans les meilleurs critères qui soient ? Label rouge en sus,  S.G.D.G toutefois .

Mais c'est vrai ...Suis-je donc sotte !

J'oubliais que si elle s'avisait la malheureuse enfant, de  ne pas vouloir rentrer dans les standards qu'à n'en pas douter on lui réserve, elle passera sans doute par la case prison, avant que d'avoir été fiché dès 3 ans, et qu'elle déjà comptable d'une somme de 18 000 euros auprès de notre société, la pauvre petite.

Bienvenue Poussinette, dans le mauvais jeu de Monopoly qu'est devenue notre Société sous la férule de tes parents, ta Maman, et tous ses amis du gouvernement.

J'espère simplement que tu rencontreras sur ton chemin un bon génie qui t'ouvrira aux vraies valeurs de Liberté, Egalité, Fraternité et Solidarité.
Commenter cet article

Kamizole 10/01/2009 22:33

Mais pourquoi voudrais-tu, amie Circé, qu'en Sarkozie, l'on respectât Françoise Dolto ? La psychanlyse est y est devenue "caca"... trop de remises en cause. Et il y a quelques nuits, tôt réveillée, j'écoutai une émission dont l'invitée était Hélne Cixsous... Avec une phrase inaugurant bien, à mon avis, de ce qu'il faut penser de notre TGH "maleur à l'enfant qui pénètre seul dans la chambre des parents", ce qui résume évidemment le problème du conflit oedipien et de la fameuse "scène primitive", fantasmée of course.
Pour avoir suivi une psychitérapie abalytique, j'augure évidemment bien ce qu'st une cure psychanalytique... long et douloureux...
Trop long pour nos imbéciles pour qui vitesse et rentabilité sont le maître mot... Alors, ouste la psychanalyse et bievenue au comportementaliste : on prétend guérir un symptôme, peu imporet son origine vérible !
Or Dolto, c'était un savoir et une pratique certes tablée sur la psychanalyse mais surtout sur la pratique... Du bon gros sens, comme on en redemande (et les mêmes crtiques connardes sont envoyée à deux psychanalystes sur France-inter ou France-culture dont les réponses me semblent toujours adaptées aux problèmes qui leur sont soumis).

Circé 11/01/2009 23:24


@ Kamizole : Pauvre petite Zohra si Maman n'y prends pas garde...
Allons, allons, je fais ma Françoise


Steph / Polyborus plancus 03/01/2009 16:10

Je voulais juste ajouter que cela me fait du bien de lire ces paroles de "bon sens", sur les enfants et sur Dolto notamment, et que pour tout ce que vous venez d'échanger, fleche et Circé, je vous remercie.

Circé 03/01/2009 17:51


@ Steph :
A l'heure actuelle on ne cesse de nous seriner que les paroles assénées par NS, sont de simple bon sens. Alors que pas du tout. Elles sont sans sens, culpabilisantes, suspicieuses et
criminalisantes à outrance !
Ah si Françoise était encore de ce monde, combien elle aurait dit au petit Nicolas des vérités sans doute pas très agréables à entendre.


fleche 03/01/2009 11:00

Pas vraiment, et je crois qu'une secousse ferait le plus grand bien. Ca remettrait les idées en place de nos gouvernants et de nous tous. Mai 68 a fait évoluer les mentalités pas en mal que je sache :) reste quand même que c'est aussi à partir de ce moment que la société de consommation s'est développée et est devenue omniprésente. Est-ce vraiment un progrès ? Pas si sûr pour le niveau où nous sommes arrivés. Aujourd'hui l'argent pourrit beaucoup trop notamment la politique et pervertit trop. C'est pourquoi on se pose d'ailleurs ces questions face à Mme Dati !

Pour préciser un peu mon message plus haut, Françoise Dolto disait également qu'un petit enfant, même bébé peut comprendre à condition qu'on lui parle, qu'on lui explique. C'est probablement ce qui a fait interpréter ce qu'elle disait de travers. Le fait d'expliquer à un enfant pourquoi on lui dit non, c'est-à-dire le traiter en être humain et non en pantin.

Circé 03/01/2009 17:45


@ flèche :
C'est elle qui la première a vu en l'enfant, le nouveau-né une personne à part entière.
Je me souviens combien cela était novateur et respectueux.
Quand je pense par exemple qu'il a été pratiqué des opérations sur des tout-petits en prétendant qu'ils ne ressentaient aucune douleur, ...
Elle est à redécouvrir, encore et toujours.


fleche 03/01/2009 10:03

Oui, je me suis pendant un certain temps intéressée d'assez près aux écrits de Françoise Dolto. C'est assez surprenant la façon dont a été interprété ce qu'elle disait.
Elle n'a jamais dit qu'il fallait laisser l'enfant faire ce qu'il veut. Certains pensent qu'elle a dit ça, or c'est le contraire. Elle a affirmé à plusieurs reprises qu'il fallait dire non à un enfant, savoir lui refuser, le frustrer afin justement que cet enfant ne soit pas blasé dès son plus jeune âge.
Mais je m'égare.

Circé 03/01/2009 10:41


@ Flèche : Tu ne t'égares nullement.
Il en est de Françoise Dolto comme de bien d'autres, personnes ou événements.
Ainsi, Mai 68 est relayé comme la période la plus noire qui soit pour notre histoire.
Si tout n'a pas été une réussite, parce que juste commencé, bien des choses ont changé du jour au lendemain.
Ainsi pour mes parents où le salaire de mon père a été revalorisé de plus de 25 % et celui des prestations familales (nous étions alors 4 enfants ) de près de 25%, la diminution du temps de
travail, du ticket modérateur de la Sécurité Sociale ramené de 30 à 25 %, une quatrième semaine de congés payés, création de section syndicale d'entreprise, abaissement de l'âge de la
retraite...
Cela fait rêver, mais ici, c'est moi qui m'égare.


fleche 03/01/2009 09:45

C'est la question que je me pose par rapport à Mme Dati, à savoir est-ce une vraie volonté de sa part ou est-ce une einième manipulation ?
Les enfants ne sont pas des pantins, ni des marionnettes dont on tire les ficelles.

Circé 03/01/2009 09:51


@ Flèche : Nous sommes d'accord.
Les raisons conscientes ou inconscientes d'avoir des enfants.
Mais pour cela il faut avoir réfléchi sur soi-même, avoit fait une introspection et analyse.
On en ressort pas toujours très fière de soi, mais au moins cela permet de modifier certains caps où l'on dérivait.
Encore faut-il s'intéreresser à Dolto, la psychanalyse...
Quant on voit les projets gouvernementaux à ce propos, les craintes sont plus que fondées.


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "