Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 Dec

L'Histoire de Thomas

Publié par Circé  - Catégories :  #caricature, information et politique

" Nous sommes en septembre 2010 et il entre en terminale.


Première surprise à la rentrée, ils sont 38 dans sa classe. Ils étaient déjà 32 l’an passé. Certaines matières comme la philo ont disparu. Lui voulait être en science éco.

Impossible, ça n’existe plus dans son lycée.


En 2009 la réforme Darcos était passée par là. Pourtant cette année là il s’était mobilisé comme des milliers de lycéens contre la casse de l’éducation. Ça lui avait valu une nuit de garde à vue et d’humiliation au commissariat.


Il est d’ailleurs depuis répertorié comme un jeune susceptible de porter atteinte à l’ordre public à cause de son blog internet où il relayait les infos sur les mobilisations. Avec la veille internet mise en place par Darcos, c’est maintenant considéré comme un délit.


L’année suivante, il entre à la fac, une de ces facs privatisées par la LRU.


Là non plus il n’a pas trouvé la filière de son choix. Celle qu’il voulait faire exigeait qu’il aille étudier dans une autre ville. Impossible, les critères d’obtention des bourses s’étaient encore durcis et ses parents n’ont pas les moyens de l’aider, ils luttent déjà pour boucler les fins de mois.


Pourtant ses parents travaillent chacun un dimanche sur deux depuis que c’est devenu la norme. La c’était pas Darcos, c’était Xavier Bertrand.


Le père de Thomas lui il travaille chez Renault et à la fin du mois, il sera de nouveau au chômage technique. L’entreprise a pourtant fait 3 milliards d’euros de bénéfice en 2010, mais il n’en a pas vu la couleur d’un centime.

Il est déjà soulagé de ne pas avoir été licencié suite à la crise financière !


Déjà qu’il va devoir travailler jusqu’à 70 ans. Ça c’était Fillon. D’ailleurs il flippe pour sa caisse de retraite privée, vu que celle de son père a été absorbée par les fonds de pensions dans la crise de 2009 suite à la fin du système par répartition.


À la fac, Thomas est surpris que son premier cours de socio soit fait par un chef d’entreprise sur les techniques de management.

Pour sa deuxième année, il décide tout de même de chercher un logement pour commencer à être autonome. Finalement, quoi de plus normal à 20 ans. Du coup, il trouve un boulot à mi temps payé au smic chez mac do. C’est un peu galère a concilier avec ses études mais il s’en sort. Pour le logement, il s’accommode de son 13 m2.


Il a fait une demande de logement social, mais les dossiers s’entassent toujours plus depuis la réforme Boutin.


Après ses études, il enchaine les stages bidons, les contrats précaires et les boites d’ intérim. Il est contraint d’accepter à peu près tous les jobs vu que son frère au chômage a lui été radié des listes ANPE.


Il a du refuser trois CDD sous payés pour ne pas être obligé de partir loin de chez lui, de sa femme et de ses enfants. Son fils a d’ailleurs été détecté à 3 ans comme délinquant potentiel.

Horrible crime et danger pour la société, il avait mangé le gouter de son voisin de maternelle ! Dans la famille de Thomas, ils ont maintenant l’habitude, son petit frère de 12 ans risque la prison depuis qu’un soir il est resté un peu trop tard avec ses potes à zoner dans sa cage d’escalier.

Là c’était Rachida Dati qui était passée par là.


Thomas lui il sort aussi de temps en temps avec des potes. Notamment avec Bakari avec qui il a fait ses études mais qui n’a toujours pas de papier.

Mais c’est assez stressant d’aller en ville avec Bakari, ils sont toujours à l’affût des flics, la peur au ventre du contrôle d’identité.


De toute façon les sorties pour Thomas c’est vite réglé. Avec un peu plus de 900 euros par mois et 600 euros de loyer, c’est chaud.

Parce qu’entre temps Thomas s’est embourgeoisé, il a quitté son 13m2 pour un 25m2. Il a toujours eu le goût du luxe ce Thomas !


Des fois il regarde les infos, ce soir là il voit en passant que les entreprises du cac 40 ont fait 180 milliards d’euros de bénéfices en 2011.

Il trouve ça étrange vu qu’au JT ils disent que la crise est toujours là et que le gouvernement va de nouveau injecter 60 milliards pour soutenir les banques en difficultés.


D’ailleurs, depuis, son père, son boulot chez Renault, il l’a perdu.


Pour finir, Thomas attrape une sale grippe. Mais il préfère ne pas voir le médecin. Depuis le coup de grâce porté à la sécu, se soigner c’est trop cher. Ça c’était Bachelot.


Et puis si il pointe pas, ses missions d’intérim, il peut les oublier.


Il suit à la lettre le nouveau mot d’ordre de Sarkozy : Se soigner moins pour gagner plus ! Parce que travailler plus pour gagner plus, ça ne passait plus vu que le dimanche était devenu un jour de travail comme un autre et que la semaine était passée à 45heures !...


Ce texte n'est pas de moi, mais de Pierric Annoot.

Vous pouvez en consulter l'intégralité  ICI.

Une caricature que cette histoire ?

Si peu...

Commenter cet article

Bernard Bonnejean 23/12/2008 23:01

Bernard Bonnejean

vous invite à l’inauguration de son blog inutile
au jour et à l’heure de votre choix.

Tenue correcte exigée.
La tenue de soirée n’est pas obligatoire.

Il n’y sera servi ni boisson ni petits fours.

Se présenter muni de ce carton d’invitation à
http://etsiloncausait.hautetfort.com/

Hassan Kerim 23/12/2008 20:18

Circé. Le Zimbabwé? Même pas dans mes pires cauchemars. Mais là-bas comme ici, il faut se battre pour ne pas laisser des salopards régir le monde. Amitiés

Circé 23/12/2008 21:20


@ Hassan : Je plaisantais naturellement, je n'enverrais même pas mes pires ennemis là-bas, c'est dire...


Bodard Yves 23/12/2008 16:08

Bonjour circé,"magicienne" des mots qui empoisonnent parfois mais qui soulagent le plus souvent les maux. Ce message,juste pour vous saluer en découvrant votre site. Il me semblait que nous partagions un certain nombre de valeurs et en découvrant vos articles,mon impresssion se teinte de certitudes. Je ne suis pas encarté non plus,je suis juste un modeste travailleur social et poil à gratter des nantis dont peut-être je fais partie.Je me suis surpris agréablement à militer pour michel Ricoud,lui aussi fantassin aux mains nues que j'ai connu lors de mes tribulations d'éducateur de rue et dont je fus comme un pied de nez à Serge et compagnie,le président du comité de soutien lors des cantonales. Sourcien de coeur puisque j'y travaille depuis 20 ans,je vais bientôt connaitre l'exil avec la fermeture programmée de l'antenne de l'UDAF de la source.Je poste ici mon message qui 'a rien à voir avec le contenu de votre réflexion. je vous salue.
Yves Bodard

Circé 23/12/2008 21:26


@ Yves : Merci pour votre message.
Je n'étais pas " encartée " jusqu'en mars dernier où j'ai décidé de rejoindre Michel Ricoud.
Lorsqu'en Mars dernier, Michel a été élu, je lui ai demandé en plaisantant s'il voulait bien m'offrir l'asile politique, ce qui l'a bien fait rire.
Je crois que vous allez vous rapprocher grandement de mon quartier.
A mon tour, je vous offre volontiers l'asile ...


Steph / Polyborus plancus 23/12/2008 14:11

Moi je vote pour ton ogre. Quelquefois, une bonne grosse trouille, ça adoucit même les grands méchants aux dents longues. Ca les fait réfléchir.
Il existe un conte de Noël comme ça chez Disney : M. Scrooge, toujours aussi avare et égoïste, passe la nuit du 24 au 25 avec ses démons... et cela lui remonte tellement les bretelles qu'il décide de changer d'attitude et de vie le lendemain matin... et il se met à comprendre ce qu'est la solidarité.
Je ne veux pas grandir, Circé.
Je veux croire en tout ça.
Je veux croire aux ogres qui chassent les cauchemars, aux cauchemars qui chassent la méchanceté, et aux méchants qui deviennent gentils...

Circé 23/12/2008 14:34


@ Steph :  Chut....Moi aussi j'y crois...
Tu crois que par ces temps un rien maudit des belles histoires, c'est encore possible ?
D'être au moins deux ? peut-être trois ? peut-être plus ?
Il semblerait que l'on nous compte sur les doigts des deux mains, vu que beaucoup n'ont pas que ça à f....
Moi je n'aime pas l'histoire frelatée de Blanche-Neige star dénudée qui tombe amoureuse d'un vilain gnome, tout laid, tout méchant autant à l'inérieur qu'à l'extérieur.
Alors, j'ai chaussé mes sabots roses, pour ma petite fille et tous ceux qui veulent encore y croire, je ne suis pas passée par la lorraine de Jeanne, ni la case départ du Monopoly made in Sarkozia,
mais je suis là...
Et toi aussi tu es là...
Tu vas aussi en écrire de belles histoires, pour tes enfants avant que d'avoir des petits enfants et tous ceux qui te lisent avec plaisir.

C'est cela aussi la magie des histoires qui finissent pas trop mal (?)


Steph / Polyborus plancus 23/12/2008 13:50

Et le rêve d'un monde meilleur, hein ?
Il est passé où ?
Pourquoi moi aussi j'ai de plus en plus de mal à me convaincre que c'est possible ?
Bientôt Noël.
Ecoutez, jeunes gens, les (vraies) histoires de Noël autour de vous. Pas de quoi se réchauffer le coeur, malheureusement.
Alors il nous reste quoi ?
La SOLIDARITÉ.
Vite.

Circé 23/12/2008 14:01


@ Steph : Comme conte de Noël, c'est vraiq ue l'on peut faire mieux.
Ma mère me racontait la légende de St Nicolas ( elle est originaire de l'est de la France ), curieusement depuis plus d'une année maintenant, elle a une détestable saveur, vu que le St Nicolas en
question est plutôt celui qui dépèce tout sur son passage.
Je crois que je vais demander un ogre pour Noël, comme celui que j'ai r"ecommandé à ma petite fille pour dormir et éloigner ses cauchemars.
Tu crois que cela va marcher, dis ? Steph ?
Et si je laisse la lumière allumée, Hein ? Qu'est-ce que tu en dis ?

Allez, tu as raison et parfaitement raison :
Traitement de choc : Une Bonne, Belle et Grande dose de SOLIDARITE, mais pas à la mode Sarkozy, s't plaît...Steph...


Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "