Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Dec

Déclaration Universelle des Droits de L'Homme.

Publié par Circé  - Catégories :  #Droits de l'Homme, des Femmes, Politique

Nous étions peu, mais nous y étions !

10 Décembre 1948 - 10 Décembre 2008
60 ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Il est des dates que l'on ne peut laisser passer sans agir ou réagir.
Ce 10 décembre est l'une d'elle. Surtout dans le contexte actuel où sous prétexte de plus de sécurité des lois sont promulguées en notre nom, alors que nombre d'entre nous éxècre ce que devient notre pays sous cette gouvernance aux dérives autocratiques.
Et nous ne sommes pas d'accord !

Petit mais indispensable rappel :

- Le fichage des enfants à partir de 13 ans qui seraient "susceptibles" d'être de potentiels agitateurs (d'idées ?, sans aucun doute cela nuirait à sa Sarkozerie)

- La prison pour les enfants dès 12 ans, alors que de l'aveu même des autorités, seuls 12 cas pour l'année écoulée serait susceptibles d'être sous le "COUP" de cette mesure.
( Coup écrit en gros, la dialectique sarkozyste aurait été "bénéficier" ).
12 cas pour combien de millions d'enfants de 12 ans et plus en France ?

- une politique de "reconduite à la frontière", encore le doux euphémisme Sarko-Heurtefeux, qui n'est que le déni pur et simple des articles 9, 13 et 14 de cette déclaration.
Politique qui sans discernement humanitaire aucun, met en prison des bébés de trois semaines, décide que des enfants handicapés peuvent être expulsés, les arrête même au sein d'une école, fait la chasse aux basanés, crépus, bridés et accents de mauvais aloi...

-  Le Droit au logement bafoué, avec une Mme Boutin qui ose affirmer qu'être mal-logée (dans des taudis insalubres) c'est toujours être logé ! A se demander si en matière d'absurdité et de ganacherie, elles ne font pas Christine Lagarde avec sa croissance négative et elle, un brillantissime concours de sottises et d'âneries patentées .

- Idem pour un service de soins de qualité pour tous et une Sécurité Sociale Solidaire...Les hôpitaux sont vendus à la découpe aux fonds de pension, les malades déclarés coupables de leur état et mis à l'amende pour ne pas dire racketter. Seul mot d'ordre gouvernemental : Vous n'avez qu'à être riche pour vous soigner !

- Que dire de l'accès à l'éducation :
       * fermeture de l'accès des 2-3 ans à la Maternelle. Tout le monde sait que les professeurs des écoles ne sont là que pour moucher des nez, torcher des derrières et mettre les petits au lit n'est-ce pas ?
       * suppression des rased. 
       * regroupements de collèges avec plus de 600 élèves, mais pas assez de livres pour chaque élève, ni de salles pour dispenser tous les cours.
       * des filières qui disparaissent, surtout ne pas former de citoyens à la réfléxion dans le cycle terminal et les universités Que dire encore de l'arrivée des entreprises privées qui viennent "financer"(?) certaines branches au détriment des autres moins rentables. Encore une fois, un bon employé est celui qui ne moufte pas, est formé à la culture d'entreprise et au "Oui" patron dès le plus jeune âge !
Travailler plus, gagner moins et en plus répondre "Merci Patron" !

- La liberté d'expression mise à mal : surveillance des blogs, attaques en justice à tout crin de nombre d'entre eux, arrestations de journalistes complètement surréalistes avec fouilles au corps et tutti quanti...

- La nomination dans l'audiovisuel des directeurs par NS en personne : " A ma botte les Journaleux !"

- Des cadeaux fiscaux de plus 15 millards l'année dernière, 12 milliards en 2008, puis les années suivantes faits aux plus riches, pendant que l'on enlève aux femmes ou hommes qui ont élevé seuls leur enfants, la demie-part qui leur était encore dévolue pour le calcul des impôts. C'est cela la solidarité ! Amis pauvres, retournez le fond de vos poches pour participer à la richesse des amis de NS et de Mme Parisot. Mais c'est un pléonasme que je fais là !

....

La liste serait tellement longue : l'état des prisons françaises et les conditions de détention pointées du doigt par Amnesty International, les remises en cause du droit de grève, du repos hebdomadaire, la retraite à 70 ans, l'atomisation du code du travail...

Et c'est aujourd'hui que choisit Bernard Kouchner pour virer implicitement Rama Yade, affirmant qu'il n'aurait jamais du demander un ministère aux droits de l'Homme.
On se demande bien pourquoi tant de questionnement d'un seul coup ?
Comme si lui-même pouvait se targuer d'être irréprochable. Je crois qu'ils peuvent mutuellement s'incriminer, aussi inepte l'une que l'autre.

Aujourd'hui, nous étions peu, mais nous étions là !
Avec sur nos pancartes, les 30 articles de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Non contents de rappeler cette date anniversaire, nous étions présents pour demander des comptes à ce Gouvernement sur le respect des engagements de la France depuis 1948.

Ratifier c'est bien, RESPECTER, c'est MIEUX !!!

Commenter cet article

Didier Goux 11/12/2008 21:34

En effet, la manif était impressionnante... les ministères vont valser...

(Smiley, hein, ne vous fâchez pas...)

Eric Taillandier 11/12/2008 01:32

2008 année du Mépris de N.S et de son gouvernement .
2009 se devra être différente .C'est à chacun de se prendre en main , pour nos enfants , notre avenir .Rien n'est impossible .
Merci Circé

Bernard Bonnejean 10/12/2008 23:35

@ Circé,

J'ai commenté votre texte [de toute première importance] sur le blog "Place de la République" car il m'a été impossible de vous répondre sur le vôtre (problèmes techniques, sans doute). Désolé, mais pas tant que ça, car finalement la lettre de Jeanne Moreau traite exactement de ce sujet.

Tryphon 10/12/2008 19:03

Merci de ces rappels et de votre présence aujourd'hui.

Kamizole 10/12/2008 18:00

Bravo pour cette "diatribe" (non je rigole ! c'est un exposé parfait de la situation des libertés et du sort des malchanceux en Sarkozie...). Aurement dit : YEN A MARRE... mais nous devrons boire cet lie jusqu'à plus soif (et intedit de recracher ; ça aussi ça fait pauvre - forcément mal élevé).

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "