La Nuit des Résistances à Orléans-suite et fin-

Nous étions une trentaine, voire un peu plus au plus fort(?) de cette initiative dimanche soir 13 juillet devant la mairie d’Orléans, place de l'étape à partir de 19H.
Eric Taillandier et Yves sont arrivés bons premiers, suivis de près par Bruno-Pascal Chevalier qui a fait une grève des soins de 09 mois et de Jean-Michel.


Ensemble ils ont installés les banderoles et table pour la pétition contre les franchises médicales.
Pas de vacances pour les mauvais coups, en conséquence pas de vacances non plus pour la résistance et l’action.


Puis Sylvie, Najib, Yannick, Thierry, Gassem, Atmane, Pascal, Viviane, Gwendoline, Fanny, Raphaël, Hakima, Faycel, Michel, Mourad, Antonio...et tous ceux qui sont passés, se sont arrêtés, sont restés, ont signé la pétition, partagés un moment avec nous, sont partis, revenues pour certaines...
 

Cette soirée, malgré notre nombre restreint a été agréable et riche d'échanges.
Elle a fini vers 23 H, éclairé aux photophores amenés pour l’occasion.


Nous avons pu échanger, discuter, parler de la mise en place d’autres actions aussi réactives que les mauvais plans qui ne sauraient tarder à être annoncés.


Nous n’attendrons pas la rentrée comme l’espèrent certains.

Ce type d’action est simple, ne coûte pas un sou (sinon un pique-nique où chacun amène ce qu’il peut et où le partage est le maître mot), permet de se rencontrer et de fédérer nos idées et luttes.


Nous ne pouvons nous permettre d’attendre, en silence ou résignés. Résistons !


Merci à Sylvie, Najib, Faycel pour leurs photos qui ont permis de faire avec les miennes ce montage.


 

 

dany 17/07/2008

je dors tranquille ! enfin..pour ça au moins !

BCT 17/07/2008

"pédés, gouines, nègres, pauvres, handicapés, gonzesses frustrées"... et "Loqueteux".
Moi ce qui me gêne c'est le choix des mots, c'est pousser loin la plaisanterie.
Après Dieudonné, D. Goût...?

dany 17/07/2008

exact c'est ça qui m'a choqué également même s'il n'en pense pas un mot. D'aussi loin que je me souvienne, même pour rire un coup,je n'ai jamais employé ces "mots" qui sont à mon goût des insultes. Je dois être quelqu'un de coincé, question d'éducation.

Didier Goux 18/07/2008

Mais enfin, vous le faites exprès, ou bien ? Les mots ont été choisis en toute connaissance de cause : cela s'appelle une PRO-VO-CA-TION !

BCT 18/07/2008

Navré, je ne supporte pas.
Mais c'est vrai que quelques fois l'outrance est une échappatoire pour supporter l'inacceptable.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog