Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 May

" Il a changé " - 2ème épisode -

Publié par Circé  - Catégories :  #Dialectique et Politique UMP, Sarkozy

Or donc, oyez, oyez, Braves Gens...
Il vous le redit, et le réaffirme haut et fort, notre Très Grand Homme (AOC la Pire Racaille), aurait changé.

On se souvient tous de cette fameuse rengaine serinée à l'envi " J'ai changé " telle une psalmodie incantatoire, par le candidat Sarkozy aux approches des élections présidentielles.
Nous connaissons tous le résultat de cette élection ainsi que la réalité du Vocero qu'il nous a administré !
Petite piqûre de rappel pour ceux qui auraient la mémoire chancelante en cliquant ICI.

Deux mois se sont écoulés depuis les élections municipales et cantonales.
Malgré les conséquences désastreuses pour la légitimité politique de sa majorité présidentielle, notre Don Giovanni bien que Chanoine de Latran de Président, est toujours là.

Nombre d'entre nous lui arrangerait bien une entrevue avec Le Commandeur, quitte à fouiller dans les moindres recoins d'opéras, fables ou légendes pour le trouver, histoire d'en être définitivement débarrassé .
Toutefois, il semblerait que Dame Fortune ne boude pas que notre pouvoir d'achat.
Merdum...

Mais revenons à nos oignons .
L'effeuillage risque d'en être encore plus rude, en cette deuxième année où notre TGH aurait revêtu " l'Habit présidentiel, autant que la Fonction ".
Enfin, dixit des commentateurs patentés bien que mal avisés avant que d'oser malintentionnés pour ne pas dire inféodés ...

Mais bref, il aurait de nouveau changé.
Tout d'abord ces fameuses tenue vestimentaire et fonction présidentielle.
Ah Bon ? Avant c'était quoi ?
Un déguisement tout droit sorti des séries Z américaines ?
Entre "Starsky et Hustch",  "Chips" mâtiné de "JR", je crois que ma grand-mère en téléspectatrice informée aurait regardé d'un air dégouté ce détestable remake au goût d'infâme goulash gloubi goulbesque .

Adonc la tenue...
Je ne vois pas grande différence pour ma part.
L'habit ne faisant pas le moine, c'est bien toujours le même équarrisseur en chef de la France qui est en fonction.
Ni plus, ni moins.
Idem pour la Fonction.

                                                 *******

Lendemain d'élections, lundi 17 mars 2008 :
Obsèques nationales de notre dernier poilu qui a rendu l'âme.

Que Lazare Ponticelli ait été un pacifiste convaincu condamnant avec force et éloquence toute forme de violence, se refusant par ailleurs aux honneurs de la Nation, lui simple soldat n'ayant pas choisi de faire la guerre, mais l'ayant subi, importe peu à notre TGH.
Qu'il ait été de plus, un petit immigré italien fuyant la misère de son pays, ne parlant en outre pas un seul mot de français à son arrivée sur notre  territoire national, itou.

Notre TGH a besoin d'un symbôle fort pour redorer son blason terni ?
Il se sert sans vergogne de tout, même du décès d'un homme quitte à en être paradoxal, mais ce n'est pas ce simple problème d'intendance qui peut l'arrêter.

Car Nicolas Sarkozy n'en est pas à une contradiction près .
Mise en place sous sa gouvernance d'un ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire.
Rien que cela !

Mais je crois qu'en la matière, François Léotard en parle mieux que moi :

" Voudrait-on dire aux Français, à travers ce titre, non pas ce qu'ils sont mais ce qu'ils devraient être ?
Aurait-on oublié que ce sont les peuples eux-mêmes qui forgent leur identité à partir des diverses migrations qu'ils ont eu à connaître ?
 Faut-il substituer à l'enseignement de l'histoire ( dont je le rappelle, un ministère en a la charge ) un concept identitaire livré à la peur comme une sorte d'otage ?
Concept sans doute le plus flou qui soit, le plus chargé de fantasmes, de réécriture et d'impasses diverses.
Aller dans ce sens c'est ouvrir la voie à toutes "les puretés nationales" dont on sait le mal qu'elles ont pu faire au siècle dernier. "

Petit aparté pour vous conseiller la lecture de son dernier livre " ça va mal finir ".
Bien entendu, le sujet ne pouvait que me réjouir puisque ma cible favorite est, à raison, éreintée .
L'érudition de François Léotard, son écriture incisive, son ton volontairement caustique n'épargnant rien ni personne sont un véritable ravissement.
Soulignant d'une lumière crue et cruelle,  le désert culturel dans lequel baigne notre TGH.

Pour en revenir à Lazare Ponticelli, nul doute qu'il n'aurait jamais été accueilli sur notre territoire avec une telle politique.
Qu'il n'aurait jamais pu prendre les armes non plus pour défendre La France, pays qu'il a fait sien comme d'innombrables autres "sans nom",  que la république française a pudiquement oublié durant des décennies.
Et notre TGH n'aurait pas pu faire son indispensable "come-back " à son grand guignolesque cinéma médiatique.


Mardi 18 mars 2008 :

Grande Pasquinade au plateau Des Glières.
Utilisant désormais un pélerinage annoncé comme annuel, notre TGH a réitéré son détournement d'un autre symbole.
Celui de la Résistance, ceci afin de faire un discours de politique générale, en ne changeant surtout pas d'un iota son orientation : dépeçons, dépeçons....

En 2007 , Walter Bassan, ancien résistant et rescapé de Dachau, dénonçait « l’usurpation » d’un symbole par le candidat qui « tourne le dos au programme de la résistance ».
Petite vidéo de rappel :


Glières : le 13 mai 2007
envoyé par deprocheenproche

A-t-il donc besoin de tant de d'allégories, d'incarnation ce "pauvre" petit gosse de riches bourgeois, atteint dans sa fierté et son égo démesuré, pour avoir été juste un peu moins nanti que ses voisins de palier de Neuilly sur Seine ?
Freud, Lacan, comme vous auriez aimé étudier sa Psyché à celui-là .
Et combien cela aurait allégé notre fardeau, tout en faisant oeuvre de salubrité publique.

Mercredi 19 mars 2008 :

Curieusement rien !
Pourtant le 19 mars 1962...
Pas de commémoration ? Rien ? Non ?
Mémoire sélective quand tu nous tiens :19 mars 1962 : Fin de la guerre d'Algérie, benoitement qualifiée "d'événements d'Algérie" dans mon enfance .

Mais comment lui aurait-il été possible de faire acte de mémoire lui qui en 2005, lors de la polémique sur l'article 4 de la loi du 23 février rappelant « le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord » naviguait en eaux troubles, flattant les nostalgiques de la colonisation tout en lénifiant, pontifiant dans les médias algériens.
L'art de ménager la chèvre et le chou en quelque sorte afin de mieux les dévorer plus tard.

A ce propos je vous mets en lien l'article de Georges Manceron, Journaliste et Historien, spécialiste du colonialisme français, ainsi que rédacteur en chef de la revue "Hommes et libertés" de la Ligue des Droits de l'Homme dont il est le vice-président.

Pour en revenir à cet article 4, il a été purement et simplement supprimé par Jacques Chirac.
Cependant, concernant la date anniversaire du 19 mars 1962, ce n'est là que petite bassesse et turpitude intellectuelle dont le sieur Sarkozy a le secret.
Une revanche personnelle, lui qui refuse tout net la notion de " Repentance " vis à vis de l'Algérie, ou toute autre colonie d'ailleurs.

Pour ne pas en rester là, et comme il aime faire feu de tout bois :
- Vélléité de rendre obligatoire l'enseignement de la mémoire d'un enfant juif mort pendant la Shoah à chaque enfant de classe de CM2, ça, il sait faire aussi !
Echec de sa tentative toutefois.
- Mais renouvellement de l'opération avec l'enseignement de l'esclavage .
Peu lui chaut que cela existe déjà, notre TGH a encore sévi dans sa batterie de détestable pitrerie médiatique.

Est-il nécessaire de rappeler ici des deux premiers articles de la Loi Taubira ?
Du nom de Christiane Taubira, députée de Guyane à qui l'on doit ce texte de loi ?
Je ne sais, mais je reproduis :
 
Article 1er - La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du xve siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l'humanité.



Article 2 - Les programmes scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la traite négrière et à l'esclavage la place conséquente qu'ils méritent. La coopération qui permettra de mettre en articulation les archives écrites disponibles en Europe avec les sources orales et les connaissances archéologiques accumulées en Afrique, dans les Amériques, aux Caraïbes et dans tous les autres territoires ayant connu l'esclavage sera encouragée et favorisée.

Alors, curiosité, aberration ou stupidité ?
Raymond Devos nous manque, lui qui aurait fait un sketch désopilant sur cet autre paradoxe de vouloir encore une fois se mêler de l'enseignement de l'histoire,de l'esclavage en particulier,  tout en utilisant des "nègres" pour écrire ses discours.
Que ce soit en outre des "nègres-blancs" lui auraient donné l'occasion d'en faire rire encore plus fort.

Dans la même veine, que dire de la platitude, la fadeur, l'inconsistance de sa déclaration lors des obsèques nationales d'Aimé Césaire le 20 avril dernier.
Suant à grosses gouttes dans son " costume présidentiel " ( lui avait-on dit que le temps en Martinique était différent de celui de la Métropole ?) il a débité un florilège d'inepties, de clichés tous plus insipides et médiocres les uns que les autres.

N'y a-t-il eu aucun conseiller pour lui souffler qu'il aurait été de bon ton de citer au moins une phrase d'un poème de l'auteur ?

Bon, c'est vrai que lui faire rattraper 53 ans d'inculture chronique, c'était en somme, mission impossible.
Mais tout de même, 8 heures d'avion auraient pu être mises à profit pour lui faire apprendre son chapelet de banalités .
Au moins, il nous aurait éviter le spectacle affligeant d'un Président incapable d'aligner trois mots sans consulter son indispensable guide-âne !
Encore une fois pour nous infliger un tissu de lieux communs.

Et que dire des obsèques de Germaine Tillion ?
S'il avait pu en faire l'impasse, sans autre forme de procès il l'aurait fait.
Entendre dire, entre autres choses, lors de la cérémonie religieuse l'intention de prière universelle concernant l'accueil des étrangers par Marie Fillet, compagne de déportation de Germaine Tillion n'a pas été sans doute le moindre de ses calvaires :

"
Donne-nous de savoir vraiment accueillir les étrangers.

Que mutuellement nous sachions, nous et eux, nous regarder en égaux.
Ils ne sont pas indésirables.
Nous ne leur sommes pas supérieurs.

Donne-nous de respecter nos différences de culture, de choix politiques et de traditions religieuses.
Germaine, tout au long de sa vie, a su si bien le faire dans ses écrits, ses paroles et ses gestes les plus concrets...

Que la France soit pleinement la patrie des droits de l’homme.
Que la parole du demandeur d’asile ne soit pas systématiquement mise en doute.
Guide nos dirigeants :l’ étranger n’est pas uniquement l’instrument de notre enrichissement, mais un être humain qui espère."


Deux mois se sont écoulés depuis les élections.
Il me faudra à minima encore un épisode pour dire, écrire tout le bien que je pense de Nicolas Sarkozy, Président de tous les français...pour lequel je n'ai PAS voté.

                                                                                                       .../...


Commenter cet article

BCT 19/05/2008 09:53

Commentaire dérisoire face à tant de connerie :

Pour aider notre Président à parfaire son côté « Pitre » je propose de rendre, aussi, obligatoire l'enseignement de la mémoire d'un des manifestants des 17 octobre 1961 et du 8 février 1962, à chaque enfant de classe de CM2.
Rappel :
- le 17 octobre 1961, lors d'une manifestation à l'appel de la fédération de France du FLN, des dizaines d'algériens (entre 32 et 325 selon les sources) sont tués à Paris et en banlieue.
- le 8 février 1962, à 18h30, place de la Bastille, dans le but de dénoncer les agissements de l'OAS ainsi que la guerre d’Algérie. Le préfet Maurice Papon donne l'ordre de réprimer cette manifestation, à l'instar de la répression du 17 octobre 1961.
Toutes les victimes étaient syndiquées à la CGT et, à une exception près, membres du Parti communiste :
• Jean-Pierre Bernard, 30 ans, dessinateur
• Fanny Dewerpe, 31 ans, secrétaire
• Daniel Féry, 15 ans, apprenti
• Anne Godeau, 24 ans, employée PTT
• Édouard Lemarchand, 41 ans, menuisier
• Suzanne Martorell, 36 ans, employée à l'Humanité
• Hippolyte Pina, 58 ans, maçon
• Raymond Wintgens, 44 ans, typographe
• Maurice Pochard (décédé à l'hôpital), 48 ans

arno 18/05/2008 23:28

Bonjour, je n'ai pas, non plus, voté pour cette crapule. Je n'ai, en fait, pas voté du tout. D'ailleurs, y avait-il un choix possible?
On atteint un tel degré de cynisme que tout ça me rend triste et une sourde colère m'envahi.

Kamizole 18/05/2008 23:24

N'oublie pas l'épisode récent de Melun où la flicaille a fait retirer tous les insignes distinctifs des manifestantes de la CGT ! C'est quoi ce pays ? L'URSS et l'Allamagne nazie réunies... Tout ça parce que, ais-lu dans le Monde, les préfets ont les foies de se faire engueuler ou éjecter par le Troll de l'Elysée... Ils se transforment donc en plates limandes et chiens courants ! Sarko fait régner la Terreur !... Je vois que je ne suis pas la seule à dire "merdum" ! quant à Aimé Césaire, je suis quasi certaine, vu son niveau d'UM/Pculture notoire, qu'il n'en n'avait jamais lu une seule ligne. Je ne savais pas qu'il avait assisté aux obsèques de Germaine Tillon... Je suis sûre qu'il ne sait même pas qui est Marcel Mauss dont elle fut l'élève !

Didier Goux 18/05/2008 23:22

Vous exagérez ! Le 19 mars 1956, il y a tout de même eu la naissance du plus glorieux troll réactionnaire de la blogosphère !

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "