Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Dec

Justice (?) et Magnanimité .

Publié par Circé  - Catégories :  #Droits de l'Homme, des Femmes, Politique

bilde-copie-2.jpg
C'est une jeune femme de 19 ans.
Elle a été victime d'un viol collectif en Arabie Saoudite.
Son courage est à souligner, car elle a osé porter plainte.

Et porter plainte en Arabie Saoudite où la Charia est en vigueur, pour dénoncer ce genre de crime et demander réparation, c'est s'exposer à toutes les infâmies.
Et cela n'a pas manqué !

Elle a été dans un premier temps condamné à 90 coups de fouets pour avoir été seule avec un homme n'appartenant pas sa famille (sic !).
Mais la jeune femme décidée à ne pas en rester là, fait appel de la décision.
Le conseil judiciaire suprême, jugeant sans doute la sanction bien trop légère en a rajouté 110, donc 200 coups de fouet pour avoir fait appel et avoir "ameuté les médias étrangers".
Et comme cela ne suffisait pas, elle a été condamnée de plus à 6 mois de prison.

Situation dénoncée par les militantes des droits de la Femme en Arabie Saoudite, Amnesty International, des personnalités politiques étrangères...

Aujourd'hui, de par son pouvoir discrétionnaire et en raison de l'approche de la Fête de l'Aïd el Adha (Aïd el Kébir), le roi Abdallah a gracié cette courageuse jeune femme qui a osé relevé la tête eh-9-ill-981598-arabie-saoudite-manif.jpgt rompre la loi du silence.

Les auteurs des faits, pour leur part ont été condamnés à des peines de deux à neuf ans de prison.

Ci contre, Femme manifestant en Inde devant l'ambassade d'Arabie Saoudite !

Tout cela laisse en conscience un goût bien amer.
         "Justice n'a pas été rendue"
Commenter cet article

BCT 18/12/2007 13:50

T'as rien compris Circé...Là bas la femme est la meilleure amie de l'homme...

Polyborus Plancus 17/12/2007 22:01

Je rapporte un témoignage d'une amie libanaise ayant travaillé en Arabie Saoudite :

Là-bas, bien plus de possibilité de travail qu'au Liban, bien mieux rémunéré, mais... accepter de rester enfermé chez soi ou dans son bureau, ne JAMAIS sortir autrement que cachée de la tête aux pieds et accompagnée de son mari, de son frère ou de son père. Du coup, un tel besoin de sortir de cette vie de honte que dès que l'occasion se présente, en privé ou à l'étranger, c'est maquillage et mini-jupes. Les plus riches vont courir les soirées à Dubaï, pour goûter quelques bains de liberté.
Une drôle de société, où la femme n'a tout simplement pas droit à la parole.

On n'imagine pas, d'ici, le courage qu'il lui a fallu pour parler. Et ensuite, pour continuer à parler.

Chez nous, les journalistes tremblent à l'idée de dire deux mots de travers contre la famille royale sarkozienne (quoique, vous ne trouvez pas que c'est un peu plus sarcastique depuis que cette tête de linotte s'en est entichée médiatiquement ?).
Nous avons de drôles de leçons à tirer de cette marque de courage.

Circé 18/12/2007 10:07

Et l'impossibité de  conduire une automobile pour une femme. Ce sont aussi dans ces pays que se font les plus grosses ventes de sous-vêtements que l'on n'oserait même pas porter ici tant ils font films "X" ou matériel réservé aux prostituées.

AnaxaG 17/12/2007 21:22

J'ai lu...
Et si la justice, l'humanité, le respect, le goût de l'autre, partout, même chez nous pouvait empêcher pour ne même plus avoir à juger.
Et cela commence dans chacune de nos vies, chacun de nos actes, chacune de nos paroles.
Arrêter la haine, aller vers l'égalité toujours.
Souffrance...

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "