Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Nov

La Peste soit de.....NOOS !

Publié par Circé  - Catégories :  #Founisseur téléphonie, internet, consommation

57441822.jpg
            On a beau prendre le pseudo d'une divinité grecque, transformer l'aire où se trouve votre vieux coucou d'ordinateur en île mythique d'Aea, il n'en est pas moins vrai que les contingences matérielles et techniques vous rappellent à la réalité illico-presto.
Et ce sont donc les mésaventures survenues durant les dernières 24H que je vais vous relater.

Car comme le dit l'adage : "A quelque chose Malheur est bon !"
D'une part, cela me donne le thème de ce billet.
D'autre part, cela va me servir à dire tout le bien que je pense de mon fournisseur d'accès  internet et d'enfoncer le clou quant à ses méthodes plus que malhonnêtes pour se faire grossièrement des "C.... en Or", tout en se faisant attaquer en justice par "Les déçus du Câble " .
140164935647.jpg
Vendredi matin, travaux entre autre de voirie dans mon quartier.
Coup de pelleteuse malencontreux sur un câble enfoui à tout juste 30 centimètres de profondeur et... Plus de télévision, ni d'internet et encore moins de téléphone pour ceux qui y sont abonnés via le fournisseur NOOS/Numéricâble dans ma résidence .

Réaction immédiate de la société de travaux publics qui alerte les services techniques de Noos .
Les résidents touchés par cette interruption "momentanée" (sic, tous nos techiciens font leur possible pour rétablir votre connexion...) se signalent également, sachant le peu de diligence de ce câblo-opérateur.

Il est donc 09 heures et les techniciens sont non seulement sur le pied de guerre mais "vont intervenir rapidement" .
Réponse Ô combien lénifiante, s'il en est !
Vers 11H, aucune voiture Noos n'est en vue pour la Société de travaux publics, responsable des dégâts certes, mais en possession d'une solide assurance qui va couvrir ce genre de dommages, indemniser Numéricâble en conséquence, plus dommages-intérêts  éventuels.116707801-6p.jpg

Voilà déjà 1 heure qu'elle rappelle régulièrement pour avoir quelques informations, car bien évidemment les travaux sont arrêtés à ce niveau et pénalisés eux-aussi par cette attente.

De mon côté, n'étant pas au courant de ces données je me fends d'un 0892.020.010, appel ô combien de "luxe", qui va me coûter 0,34 cts d'euros la minute plus surtaxe éventuelle de mon opérateur, ne pouvant de toute façon téléphoner que par le biais de mon portable.

Après avoir conscienceusement appuyé sur toutes les touches demandées, écouté impatiemment les inepties débitées par cet idiot de robot qui ne manque pas de me faire fulminer à chaque fois, puis attendu à peu près calmement 5 minutes qu'un(e) opérateur(rice) daigne me répondre, me voici avec une interlocutrice au bout du fil.

Et je sens la moutarde me monter au nez .
Je me rends immédiatement compte que la plateforme d'appels qui me répond, n'est pas située en France.
L'accent très prononcé que j'entends me le fait d'abord supposer, puis la liste de questions dans un ordre strict et prédéterminé, anônnée dans un français approximatif, le modus operandi invariable appliqué à ma demande ( ne pas sauter une étape sinon vous revenez à la question de départ) me le confirment.
De plus je dois épeler chaque mot.
Et je me retrouve donc coincée par ma colère.

Soit j'explose alors qu'après tout cette personne n'y est pour rien.BU008306.jpg

- Exploitées toutes les deux à deux endroits différents, moi par un abonnement qui ne me donne pas droit à un service de qualité, dépensant tout mon forfait en un appel "caviardesque", elle, parce que payée dix fois moins cher qu'un salarié français, sans moyen aucun de me satisfaire sinon un " Tous nos techniciens font leur possible pour vous rétablir dans les meilleurs délais..." comme unique Sésame.

Soit je laisse le vague sentiment de pitié qui me vient à l'esprit m'envahir et j'attends .
Quoi ? Je ne sais pas, n'ayant aucune illusion sur ce type de réponse.
C'est cependant pour la seconde possibilité que j'opte.

13H30. Personne à l'horizon.
Je contacte la société de travaux publics ayant constaté de visù les dégâts.
Le conducteur de travaux en charge de ce problème est très ennuyé, mais attentif à ma demande.
Il m'explique les démarches entreprises de son côté le matin et réitère les appels téléphoniques réguliers vers Noos. Sans réponse aucune : un répondeur sur lequel il peut et laisse à chaque fois un message.
 
15H30. Rappel de ma part auprès des "services techniques ?" Noos.
Même parcours énervant, attente plus longue puis ô miracle : la ligne décroche !
Cette fois, c'est un homme qui est à l'autre bout de la ligne.
Avec toujours un accent très prononcé, typiquement slave celui-là. 

Il s'exprime fort correctement, l'ordonnancement du questionnaire moins important, mais réponse unique : " Tous nos techniciens..."
Un rien exaspérée je lui signifie tout de même que je sais parfaitement qu'il n'est pas en France et qu'il y a là une double escroquerie morale et financière, pour lui comme pour moi. 
Court Silence de sa part.
Puis il me répond navré qu'il n'a aucun moyen de me passer les services techniques.
Je raccroche, furieuse.

15 minutes plus tard, le conducteur de travaux de la société responsable des dégâts me rappelle pour me dire que les techiciens viennent d'arriver.
Je le remercie en pensant que dans cette affaire, même si cette société est responsable de cet incident, elle n'a eu, elle, aucune réticence à communiquer sur le suivi du problème.

Lorsqu'à 16H30 je pars chercher ma fille à la sortie de l'école, je croise effectivement les techniciens Noos.
J'en interpelle un pour avoir un début d'explication sur ce traitement tardif des réparations.
Très gentiment il me répond qu'il n'a été prévenu que vers 15H, et qu'il est de toute façon : Un sous-traitant !

Voilà comment dans une journée, à la suite d'un accident de voirie on peut facilement gagner de l'argent :
- Réparation facturée à l'entreprise de travaux publics à prix d'or.
- Indemnités en sus.
- Appels des clients vers la plateforme d'appels payés au prix fort également : 10 à 15 euros l'appel x par le nombre de personnes se plaignant.
 - Abonnements bien évidemment encaissés, mais qualité du suivi réseau et drepubliqueblogsorleans-2.jpgépannages : NULLE.

Et tout de même à la clé pour Noos :"Gros Bénéfice en poche", ce qui n'est pas négligeable par les temps qui courent .
Quant au déficit extraordinaire de confiance et de satisfaction de sa clientèle, cette société s'assoit littéralement dessus.
Enfin ! A 17H30, je pensais que la mésaventure s'arrêterait là.
Grosse erreur de ma part.

Car effectivement tout semble fonctionner correctement.
Je brouillonne donc un premier billet à la va-vite, car je souhaite me rendre à
 "La République des Blogs", malgré une réticence de mauvais aloi qui me fait arriver en retard pour cette première.

De retour à la maison, je constate qu'internet ne fonctionne plus.
Ce sera le cas toute la journée du samedi jusqu'aux environs de 20 heures.

Aucun appel de ma part290px-Logo-canalplus2007.gif, mais une colère sourde qui vire joyeusement à la rigolade lorsque regardant l'émission "Salut les Terriens" de Thierry Ardisson sur Canal+, l'actrice et comédienne Victoria Abril, interrogée sur une émission passée à la télévision récemment répond :

- "Oh moi, de toute façon je n'ai plus la télé, cela fait un mois que Noos nous promet une intervention rapide, nous attendons toujours..."
Ce que Thierry Ardisson relève avec causticité en répondant :
 - "Ah oui, ces gens dont plus personne ne veut mais dont on arrive jamais à se débarrasser !"images-copie-2.jpg


Voilà ! Vengée...

Alors NOOS ? 

Est-ce que sérieux et probité auraient été rayés des champs : lexical, commercial et technique de votre société ?

Si quelqu'un a quelques réponses ?
Commenter cet article

Miguel 20/11/2007 00:11

Circé, j'ai peur que le nom de "noos" proviennne plus de la théorie de la noosphère de theihard de Chardin d'une quelconque divinité grecque...

Circé 20/11/2007 23:32

Bien je n'avais jamais vu Noos en  vieux dinosaure, mais après tout c'est une réponse à creuser, archéologiquement, cela va de soi.

BCT 19/11/2007 09:19

Vive le service public !

Circé 19/11/2007 10:28

A reprendre tous en choeur...C'est un endroit où il n'y en a plus et on voit ce que cela donne !

mamirock 18/11/2007 14:09

Je suis entièrement d'accord avec Circé. Malgré les diverses opportunités de concurrence que fournit la numérisation quelle qu'elle soit, il arrive que le choix ne peut se faire et force et de subir.
Ne t'inquiètes pas CIRCE, "Dieu" te le rendra.

Circé 18/11/2007 14:47

Merci de votre soutien Mamirock.Quant à Dieu, je n'ai pas encore eu le temps de lui demander une ligne directe, mais s'occupe-t-il réellement de ces contigences ?Vous m'avez fait beaucoup rire en tout cas.

Thomas 18/11/2007 13:23

Règle n°1 : Ne jamais faire confience à Noos et même quand le nom change, c'est toujours la même merde : Numéricable.

Circé 18/11/2007 13:58

D"accord sur le fond. Seulement encore faudrait-il avoir le choix.Par exemple au niveau télévision cette résidence est entièrement connectée via Noos, avec au niveau du contrat de bail l'impossibilité d'avoir une parabole par exemple et de fait pas d'antenne sur le toit.De plus, nous sommes dans une zone non dégroupée. La qualité des lignes téléphoniques raccordées sur un vieux central laissent à désirer. Donc quelque soit l'opérateur le problème demeure.Parce que l'ouverture à la concurrence c'est surtout comment se faire le plus d'argent possible sur le dos des consommateurs, leur facturer un service auparavant gratuit ( les appels hot-line) qui fait que la société se fait de l'argent même sur ses pannes et déficiences, et leur faire croire qu'ils peuvent comparer les tarifs alors qu'ils se sont tous mis d'accord sur les prix !Nous ne sommes plus pour aux que des portemonnaies et des rentes confortables !

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "