Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Oct

Tickets (de Rationnement ?) et Liberté (Surveillée ?)

Publié par Circé  - Catégories :  #Droits de l'Homme, des Femmes, Politique

logo-sp.jpg
 Avez-vous eu besoin d'aller à la sous-préfecture d'Orléans quai du Fort Alleaume, autrement dit, avez-vous eu besoin de ce service pompeusement appelé :

                    " Accueil des Etrangers et délivrance des Titres de Séjour " ?


Non ? Mais vous êtes sans doute passé devant ce lieu ?
Mais si... Vous savez bien...
Ce lieu où s'amassent en files de plus en plus longues, des personnes qui sont différentes de nous ?
Celles qui ont la peau sombre, le cheveu frisé, le teint basané, la tenue exotique qui sentent bon l'Etranger, le pas Français, l'Immigré et sans doute aussi le Sans-Papier qui comme aurait dit le regretté Fernand Raynaud, viennent manger le pain des Français logo-loiret.gif!

Un lieu "très coloré" !
Dixit un odieux personnage, se croyant sans doute drôle, en tout état de cause en assez bonne compagnie pour s'exprimer de la sorte, qui avait gaussé l'endroit en le qualifiant ainsi lors d'une réunion publique consacrée à la réouverture du canal.
Terme dans sa bouche on ne peut plus péjoratif, condescendant et xénophobe.
Mais revenons à nos moutons, noirs pour la plupart.


Maintenant que vous savez où se trouve ce lieu, vous l'avez compris, c'est à une administration française que vous avez à faire.
Administration qui est le rendez-vous de tous les étrangers de l'agglomération ayant besoin de ce service pour obtenir une carte de séjour ou un renouvellement de cette même carte, ou la mise à jour de l'adresse ou etc, etc...

Bref tout ce que l'on peut demander concernant le séjour en France des étrangers sans compter les cas plus compliqués comme la demande de droit d'asile, la régularisation de sans-papiers ou aservice-public-1.jpgutres.

Pour ma part, j'ai connu ce lieu il y a maintenant quelques années.
Mon compagnon demandait alors un titre de séjour de 10 ans et répondait en tous points aux critères d'obtention de ce précieux sésame pour résider sur le sol français.

Cependant, quelle ne fût ma surprise d'apprendre que ma présence était obligatoire non seulement pour faire la demande, mais également pour récupérer le précieux titre.
Déjà, à l'époque, cela m'avait particulièrement déplu...

Mais bon, égoïstement j'avais sans doute autre chose à faire à ce moment-là que d'exprimer mon mécontentement et mes interrogations quant à cette procédure.
Je m'en suis ouverte à une amie et puis voilà .


Mais dernièrement, je suis passée à une autre étape.

Banalement mon compagnon doit subir une petite intervention chirurgicale.
Comme vous et moi, il demande auprès de la sécurité sociale et de sa mutuelle une prise en charge.

Et là, premier problème :

L'adresse ne correspond plus entre son titre de séjour et son adresse de résidence.
Est-ce que lorsque vous déménagez, votre première intention, attention, démarche est de faire modifier votre adresse sur votre carte d'identité ?
Pour ma part, non.
Mais pour un étranger, c'est la première chose à faire, toute affaire cessante.

Avec consternation, nous apprenons donc que mon compagnon n'aura pas de prise en charge tant que l'adresse sur le titre de séjour ne sera pas identique aux justificatifs de domicile, obligatoires eux-aussi, fournis, mais en l'espèce pas suffisants pour prouver notre adresse.

Et ceci, c'est la sécurité sociale qui l'exige.
Qu'importe que ce soit dans la même ville, que le lieu de travail soit le même, que les cotisations soient conscienceusement versées à, et encaissées par cet organisme, sans adresse concordante pas de prise en charge. 


Qu'à cela ne tienne, puisque l'intervention n'aura pas lieu dans l'immédiat, impératifs professionnels et chirurgicaux obligent, mon compagnon décide de faire les démarches dès le lendemain, réunit les documents demandés et prend sa matinée.
Et donc il fait partie de cette longue file "colorée" qui attend chaque matin quelque soit le jour de l'année.

Second problème :

Il n'arrive pas à 07 heures du matin comme les autres mais vers 08 heures, sachant par ailleurs que la sous-préfecture ouvre à : 09 heures, vous avez bien lu, 09 heures !
Donc, au moment où son tour arrive au pré-accueil, on lui signifie que les tickets numérotés sont déjà tous donnés et qu'il lui est inutile de rester car il ne sera pas reçu ce jour.

Il a beau dire qu'il est tout juste 09h15, qu'il ne comprend pas ce quota déguisé de réception des étrangers dans cette administration...
Le mur, rien à faire, pas question !

L'employé drapé dans ce qu'il pense être des arguments justes lui fait remarquer que la salle d'attente est déjà comble, qu'il n'y a pas assez de personnel pour répondre à toutes les demandes, indiquant que c'est ainsi chaque jour et qu'il n'avait qu'à arriver plus tôt pour être parmi les petits veinards, chanceux qui ont obtenus le fameux ticket !
ac-01.jpg
Agacement, énervement et colère d'avoir perdu une première demie-journée pour rien .
D'autant qu'il a des rendez-vous avec des clients, doit se déplacer sur le terrain...
Bref qu'il a des engagements professionnels.

Son statut de résident étranger ne signifie donc nullement qu'il n'a rien d'autre à faire de sa journée que d'attendre lamentablement et misérablement dans une file d'attente, que l'administration veuille bien le recevoir.


Administration française, en l'occurence fort déficiente !
De plus, cela lui rappelle les longues files d'attente dans son pays et la comparaison est fort désobligeante, croyez-moi !


Donc, le voilà à essayer de trouver dans son agenda un jour où il peut se libérer ou être remplacé, et trois jours plus tard, le revoilà dans la file d'attente toujours aussi longue, mais plus d'une heure plus tôt, soit vers 06h45, 07h00 du matin.

Et oh miracle ! Il obtient, mais de justesse un ticket qui lui permet... d'attendre !
En effet, une heure plus tard une annonce est faite au micro pour informer les demandeurs d'asile ou déboutés du droit d'asile qu'ils peuvent retourner chez eux, qu'ils ne seront pas reçus ce jour.

Pourquoi ? Aucune explication n'est donnée, c'est ainsi.
Plusieurs personnes se lèvent et s'en vont.
Mon compagnon, non concerné par l'annonce faite, reste assis mais sent monter en lui un grand sentiment d'injustice, de révolte.
Aucun respect donc pour tous ceux qui comme lui se sont levés tôt, ont attendu plus de deux heures et se retrouvent à devoir renouveler l'opération le lendemain, un autre jour...

Pour lui, l'aventure se termine là.
Faisant remarquer qu'il serait bien qu'un numéro de téléphone ou adresse internet pour prendre RDV soit mis à la disposition du public, fût-il étranger, afin de ne pas attendre en vain, la personne qui le reçoit lui répond gentiment, qu'il a raison mais que le personnel est en déficit chronique dans ce service, que le problème a été soulevé mais que rien n'a encore été entrepris pour mettre fin à cet état de choses.
liberte.jpg
Et donc, me voilà, là, à vous relater cette mésaventure, que lui-même m'a rapportée.

Et comme je n'avais pas envie d'en rester là, justement j'ai fureté un peu à droite, à gauche et j'ai ainsi découvert que le Loiret et donc la Préfecture d'Orléans étaient l'un des sites pilotes pour la mise en place de "La Charte Marianne ".

Et cette charte prévoit notamment : 

O B J E T : Élaboration et mise en oeuvre des chartes de l'accueil des usagers (chartes "Marianne")en administration territoriale.
Référence : Circulaires du Premier ministre du 2 mars 2004 relatives à la charte de l'accueil des usagers (Journal officiel du 3 mars 2004).

Résumé : La présente circulaire a pour objet de rappeler les principes de la charte "Marianne" et de préciser les démarches à accomplir pour sa mise en oeuvre dans les services déconcentrés du Ministère de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales (hors police nationale).

Le Premier ministre a demandé que les administrations centrales et services déconcentrés de l'État Accueillant du public appliquent, d'ici à la fin de l'année 2004, la charte générique de l'accueil des Usagers, dénommée « charte Marianne », actuellement expérimentée dans six départements (Ain, Charente, Eure-et-Loir, Hautes-Pyrénées, Loiret, Moselle) et inspirée de la charte d'accueil des Préfectures.
La charte "Marianne", poursuit trois objectifs :
- marquer la volonté de l’État d’améliorer la qualité du service public ;
- mettre en cohérence les diverses initiatives menées dans les services ;
- créer une dynamique dans toutes les administrations, en aidant celles qui n’ont pas encore Pu progresser sur ce sujet à se mettre à niveau et en stimulant la volonté de continuer à Progresser des administrations les plus avancées.

Le cadre générique interministériel contient cinq rubriques d’engagements :

- un accès plus facile à nos services ;
- un accueil attentif et courtois ;
- une réponse compréhensible à vos demandes dans un délai annoncé ;
- une réponse systématique à vos réclamations ;
- à votre écoute pour progresser.     


Je ne vous infligerai pas tout le texte, pour le consulter il vous suffit de cliquer sur les liens suivants :

http://www.coe.int/t/dg1/legalcooperation/cepej/quality/Charte_Marianne.pdf
http://www.minefi.gouv.fr/presse/dossiers_de_presse/budget/qualite_de_sevice/charte_marianne.pdf
http://www.loiret.pref.gouv.fr/rubrique.php3?id_parent=127&id_pere=&id_rubrique=128


      Si vous prenez le300px-Declaration-of-Human-Rights.jpg temps de le lire, vous constaterez que certaines mesures sont obligatoires, d'autres optionnelles.

Ainsi donc, pour les locaux de préfecture situés rue St Pierre et Lentin, la charte est mise en place.
Pour ceux situés quai du Fort Alleaume : Non.

Si cet état de fait concernait l'ensemble de nos concitoyens, nul doute que les choses auraient changé.

Concernant les étrangers spécifiquement, la délivrance de papiers ou autre, je n'ai trouvé que cela :

http://prefecture.centre.newstoo.net/article.php?id=609

Edifiant !

Mais outre le fait que ces personnes soient très colorées ou basanées, sont-ils/elles des citoyen(ne)s de seconde zone ? 


 

Commenter cet article

Circé 30/10/2007 22:15

Merci de vote commentaire O. de Brabois.
Je tente actuellement d'alerter différents élus et partis de quelque bords que ce soit.
Car il s'avère que tous rendeignements pris, cette situation est parfaitement anormal.

de Brabois 30/10/2007 19:25

Merci Circé de cette description vécue. Je passe tous les matins devant cette file qui est présente quelque soit le temps. J'ai souvent pensé que c'était anormal et incroyable que nous ne puissions pas accueillir correctement les personnes qui viennent là. Ton témoignage représente pour moi une autre façon de voir ceux qui patientent dans les petits matins.

Circé 24/10/2007 14:09

On dit souvent que l'on voit l'état d'une société à sa façon de recevoir les étrangers.
La notre va sans doute très mal si je voulais appliquer cet adage, mais pour avoir été reçue dans un pays du Maghreb avec beaucoup d'hospitalité et d'attention, en sachant que son économie est au plus mal, pas par manque d'argent mais par manque de volonté étatique corrompue au dernier degré, je peux vous dire que j'ai souvent honte.
Comment leur demander toujours et encore plus, alors que nous les recevons à minima en tout et qu'en plus on en fait les boucs émissaires à tous nos problèmes ?
La France a une telle aura à l'étranger.
Et que vient-il de se passer ? Et bien nos élus ont voté la nouvelle loi visant à limiter l'immigration, instaurant des tests ADN honteux. Je suis heureuse d'avoir entendu Mme Simone Veil s'exprimer enfin sur ce sujet.
Certains députés feraient bien d'en prendre de la graine, on ne retiendra d'eux que des noms à connotation abjecte et péjorative.

Miguel 24/10/2007 13:53

Ce que tu dis ne m'étonne pas. Une de mes soeurs est venu en France à l'age de 7 ans. Elle a fait toute sa scolarité, a participé très activement à la vie associative. Elle a même travaillé pour les cabinets ministeriels.

A 30 ans, elle se dit que sa vie est en france et qu'elle voudrait obtenir la nationalité françase plutôt que de vivre avec une carte de séjour à renouveler tous les 10 ans.

La préfecture l'a tellement fait chier à la faire poireauter, lui demander des papiers devenus inutils le lendemain, oubliant de lui en demander d'autres, voulant tout vérifier et re-re-vérifier,... Elle a renoncé ! Et puis un jour, elle a rencontré l'homme de sa vie qui est espagnol né en France. Elle s'est mariée et est devenue automatiquement française. Des fois, on est vraiment trop con dans ce pays.

Circé 24/10/2007 09:50

Merci pour tous ces renseignements.
Ils viendront complétés si besoin était mes recherches qui elles sont situées purement au niveau administration française.

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "