Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Oct

QUELLE : Plus Moche la Vie.

Publié par Circé  - Catégories :  #série, politique locale et entreprise


              La société Quelle, c'est la société de vente par correspondance installée à Saran, dans notre département du loiret, depuis des décennies.
        Accessoirement si je puis m'exprimer ainsi, puisque c'est vrai au propre comme au figuré, c'est aussi Quelle qui sponsorise la désormais célèbre série " Plus Belle la Vie " diffusée chaque soir sur Fr3 du lundi au vendredi.
        En faisant quoi me direz-vous ? Et bien en habillant tous les acteurs de la série.

A ce propos, c'est "Mélanie", la jolie brunette tendance bimbo sexy, serveuse de son état dans ce feuilleton où les criminels en tout genre pullulent au m2, qui est l'égérie dula-fiancee-du-mistral.jpg catalogue de VPC de la société Quelle.

        Et ça marche !
       
Même plutôt fort puisque la vente de vêtements pour ressembler à "nos" nouvelles stars, auraient augmenté de plus de 30% !
A tel point d'ailleurs que la direction veut se lancer dans la vente de mobilier.
Mobilier estampillé " Plus Belle la Vie ", bien entendu.

        Mais quel est le point de vue des salariés de l'entreprise ?
        Car pour le moins, on serait en droit d'attendre et d'entendre qu'ils sont heureux que les affaires marchent si bien.

Et bien les salariés de la société ne vont pas bien !
Ils se rebiffent, manifestent, se défendent.
Et pourquoi ?
Parce que les locaux de Quelle situés à Saran ont été vendus et devront être vidés d'ici juin 2008, dernier délai .

Que vont-ils devenir ?
Nul ne le sait, et la direction reste toujours aussi confuse, voire mystérieuse, sans doute se prenant elle-aussi pour une héroïne de feuilleton, sur le sort de ses employés.

Va-t-elle jouer le rôle d'un magouilleur ou criminel en puissance ?
A suivre...

Surtout pour les salariés qui en sont réduits à la méthode Coué pour envisager leur avenir ! 
Commenter cet article

quelles 14/01/2008 11:56

Nous sommes travailleurs de l'entreprise de vente par correspondance QUELLE en Espagne et nous voulons dénoncer la situation de l'abandon dont nous souffrons depuis l'été passé.


À la fin d' avril 2007 le groupe allemand Karstadt-Quelle, maintenant Arcandor, a rendu publique la vente de Quelle SAS (filiale française responsable aussi de l'activité en Espagne) au groupe allemand Aurelius A.G. à fin de relancer l'activité des filiales espagnoles et françaises, étant donné que Karstadt-Quelle avait théoriquement décidé d'abandonner le marché de l'Europe de l'Ouest pour se concentrer en Europe de l'Est, où son activité est beaucoup plus productive.

À partir de ce moment, la situation de Quelle en Espagne est allée d'un malheur dans pis puisque les nouveaux propriétaires n'ont absolument rien fait pour résoudre les problèmes que Quelle souffrait en Espagne comme conséquence d'une gestion déficiente. Malgré le volume important de demande de nos produits sur le marché espagnol, les gérants français ont toujours argumenté que le marché n'était pas viable. Les travailleurs espagnols nous n'avons jamais partagé cette opinion étant donné que les ventes par Internet ont augmenté, d'une forme importante, en Espagne dans les dernières années. D'autres entreprises de vente à distance en Espagne ont réussi à se maintenir sur le marché, bien qu'ils aient réalisé des inversions beaucoup plus importantes à un niveau d'infrastructures et de postes.

Depuis des principes de mai 2007 l'activité de marketing, le moteur principal de ventes dans l'entreprise, est allée étant réduit jusqu'au point d'être totalement nulle à partir de juin 2007.

Les ventes par téléphone et par écrit ils ont continué jusqu'à le mois d’août, la date dans laquelle, d'un jour pour l'autre et sans un avis préalable aux travailleurs, les stocks de marchandise pour l'Espagne ont été bloqués.

La directrice générale, Mme C L. nommée au début du 2006, est venue en Espagne dans une dernière fois le 22 mai 2007 et, depuis ce jour, nous ne l'avons pas plus vue.

Les 34 travailleurs qui constituent l'entreprise continuent á se présenter actuellement à ses postes bien qu'ils ne disposent pas des moyens basiques pour occuper le travail pour celui qu'ils ont été commercés. (certains d'entre eux plus de 17 ans).
Actuellement notre travail consiste à répondre à des réclamations des commandes pendantes, à répondre au téléphone aux clients qui s'intéressent pour le catalogue l'Automne / hiver 2007 (qui leur devrait être arrivée vers des principes d'août), des travaux d'administration, entrepôt, et peu plus.

Le manque de marchandise pour le catalogue de la saison le Printemps / été 2007, et la non publication de celui d'Automne / hiver 2007, a empêché de générer les ventes nécessaires pour continuer á payer les frais dont l'entreprise a besoin.

Cette situation a provoqué que les réserves économiques dont disposait l'entreprise, se terminent. Jusqu'à présent, bien qu'avec difficultés, les travailleurs aient perçu son salaire mais, la situation commence à se rendre insoutenable jusqu'à tel point qu'un de nos fournisseurs attendant le paiement de ses factures il y a déjà quelque temps..

Nous avons lu quelques articles publiés dans la presse française dans lesquels le directeur de notre groupe, M. Tarek Ghandour, il se félicitait par le succès obtenu dans la restructuration de Quelle SAS.

Dans le même article on annonçait que Quelle l'Espagne avait été fermé. La réalité consiste en ce qu'en septembre nous recevons une communication écrite dans laquelle on nous comuniquait l'intention de l'entreprise de commencer une procédure de régulation d'emploi. Cette procédure n'a pas été encore présentée.

Nous ignorons les causes qui justifient les depenses qui se produisent pendant tous ces mois au lieu d'indemniser les travailleurs comme il correspondrait et, de cette façon, leur permettre de s'incorporer au marché de travail.

Le fait de se présenter chaque jour à un poste de travail sans avoir rien à faire et sans savoir si à la fin d'un mois tu vas recevoir le salaire qui te permet de payer l'hypothèque ou l’école de tes enfants, etc., commence à faire une ébréchure dans tous.

Nous sommes surpris qu'une entreprise comme Quelle, qui pendant des années s'est caractérisé pour donner un bon traitement à tous ses employés et qui publie dans la presse européenne des réussites importantes économiques, nous soumette à ce chemin de croix.

Comme nous avons su, Aurelius A.G., il nous a vendus à NETTLE TRANSPORT LTD, entreprise régistrée en Angleterre et dont le responsable maximal est M. Wolfgang Nessel, l'un des nouveaux conseillers de Quelle Espagne.

NETTLE TRANSPORT, LTD est la même entreprise à laquelle AURELIUS A.G. a vendu il y a quelques mois l'entreprise de métallurgie Allemande MTP Metalltechnik (avant Grillo), laquelle le novembre passé a été déclaré insolvable, jusqu'au point de ne pas payer à ses employés.

Nous craignons que NETTLE TRANSPORT LTD, ait acheté QUELLE L'ESPAGNE pour la laisser mourir de la même manière qu'il a fait avec MTP Metalltechnik.

Nous avons confiance en que les autorités espagnoles défendent nos droits et ne permettent pas que ces nouveaux "Ingénieurs financiers" un produit de la globalisation, puissent se défaire de nous avec des arguties peu claires, de la même façon qu'ils ont fait avec ses employés allemands.

gilles 29/10/2007 12:11

j'ai travaillé pendant 25 ans chez quelle et on nous a fait le coup du "travailler plus pour gagner plus " pas mal de fois le seul probleme de cette societé c'est d'avoir ete dirigée par des pdg voyous qui n'ont fait que de remplir les poches au detriment de l'entrprise

Circé 24/10/2007 13:55

Le silence comme seule réponse à leurs employés...Il y a de quoi se poser de justes questions et surtout de remettre en cause une direction pour le moins obscure.
Les employés ne sont donc que des pions que l'on bouge selon les besoins, les jetant comme de vulgaires mouchoirs en papier usagers, et encore en sous main sans avoir l'honnêteté de communiquer.
Et c'est cette société là que nous propose un NS ?
Mais y a-t-il .

Miguel 24/10/2007 13:47

Si j'ai un conseil à donner à ceux qui travaillent actuellement chez Quelle à Saran, c'est de trouver un job ailleurs. Personne ne dit où l'entreprise va déporter ses activités et ce ne sont pas les grèves qui y changeront quoi que ce soit.

L'entreprise perd de l'argent depuis pas mal d'années. Elle a déjà externalisé son centre d'appel téléphonique, son informatique, son SAV et une partie de son expédition.
Elle est bi-site, ce qui lui coute cher. Son autre site est dans le nord, lieu où une très grande partie des entreprises de vente a distance sont installées.

Que feriez-vous à la place de la direction ? Je pense qu'ils ont l'alternative suivante : tout fermer tout de suite ou attendre un peu en regrouppant ce qui peut être sauvé dans le nord de la France.

L'entreprise attend sans doute que passent les élections municipales avant de faire l'annonce afin que ça fasse moins de remu-ménage.

k_libre 23/10/2007 15:54

http://www.dailymotion.com/video/x2lqs9_tryo-etat-des-lieux-avec-bernard-la_music

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "