Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 Oct

Rire de Soi...

Publié par Circé  - Catégories :  #Humour et Lecture, #Ecriture, #Chroniques Circéennes

Besoin de prendre l'air en fin de semaine dernière, de retrouver les miens, de reprendre pied dans ma réalité. Et quelle meilleure idée que d'aller voir ma fille aînée...

Superbe journée passée ensemble, à reprendre corps et vie. Tant et si bien que le temps s'est écoulé aussi vite que le souffle d'un enfant sur la plume d'un pissenlit.

L'après-midi d'invitée, s'est poursuivie en nuit.

Cependant ma fille, sachant mon incapacité à faire grasse matinée, ainsi que mon addiction à un instrument et surtout à son contenu, décide de me présenter, avant son coucher, son génialissime appareil à faire du café super, hyper bien, bon, avec dosettes, fonction café serré ou long et tout et tout ...

En élève appliquée, je regarde, enregistre : mettre de l'eau dans la cuve, appuyer sur le bouton de mise en marche, laisser la cafetière chauffer, puis choisir le mode voulu : long ou serré. Et c'est fort bien briffée sur le sujet que je me laisse en fin de soirée, emporter dans les bras du divin Morphée.

C'est ainsi qu'à mon réveil, je me glisse à pas de louve dans la pièce ou siège l'extraordinaire appareil.

J'ai besoin dès potron-minet de mon élixir personnel, de mon ambroisie toute circéenne, et pour tout dire de sorcière féministe en pause de sabbat.

Mais je n'aime aussi, rien tant que de profiter de ces instants de calme et de silence. Me fondre dans le clair-obscur d'un petit matin brumeux, où les toiles d'araignées se font bijoux cristallins tandis que les feuilles des arbres ruissellent en corolle, faisant tapis chamarrés que l'on s'attend toujours à voir s'envoler, pour retrouver qui sait, une Shéhérazade en péril, au moment où le glaive s'apprête à lui trancher le col.

Mais la caféïnomane en manque que je suis, reprends bien vite ses esprits. Et c'est en silence quoiqu'avec célérité que je me prépare mon café. La tasse est pleine, et c'est avec délectation que je l'approche de mes lèvres...

Horreur et consternation, l'odeur et la saveur sont d'une fadeur sans nom !

Curiosité et frustration aiguillonnée, je décide donc de m'approcher d'un endroit plus éclairé, et là...J'ai quelques difficultés à contenir le fou-rire qui s'invite trépidant : Ce n'est que de l'eau chaude ! J'avais oublié de mettre la dosette !

Pour vous casser le mythe, il n'y a pas mieux, tiens...

Rire de Soi...
Commenter cet article

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "