Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Jul

Souvenir, souvenirs...

Publié par Circé  - Catégories :  #Souvenirs et Petite Histoire

Souvenir, souvenirs, et si possible, pour rire un peu

Avant que d'amorcer de nécessaires travaux de rafraichissement des papiers, peintures etc de mon appartement, me voici à faire le tri de nombres de documents, articles, livres accumulés depuis bien trop d'années.
Vous savez, le fameux : " Cela peut m'être utile..."

Or avec l'avènement d'internet, bien de ces documents papiers n'ont plus de raison d'être, aussi je déchire, déchiquète, jette etc...

Et au détour d'une vérification avant mise à la poubelle, je tombe sur ceci qui date de 2000.

Un lundi de Pentecôte, alors que je rentrais d'un après-midi passé au Parc Pasteur avec mes deux plus jeunes filles, je m'étais simplement et gratuitement faite insultée par la passagère d'une automobile, que je ne connaissais bien évidemment, ni d'Eve, ni d'Adam, alors de Litith, inutile même d'y penser.

Fort en colère j'avais adressé à La Rep ce droit de Réponse qui à ma grande surprise avait été publié dans le courrier des lecteurs :

" A la personne féminine qui, circulant en voiture ce lundi de Pentecôte rue du faubourg Bourgogne à Orléans, s'est permise de me traiter fort courageusement et anonymement de : " Gros cul ! "

Outre votre lâcheté - vous avez immédiatement fui alors que j'étais à pied en compagnie de mes deux filles respectivement âgées de 4 et 6 ans - votre agression verbale a suscité en moi un grand questionnement.

Car bien entendu, vous avez raison : Dame Nature m'a dotée d'un postérieur généreux, dodu et fessu à souhait. Allons, ne soyons pas modeste, pour tout dire : callipyge !

Las, Madame, sont-ce les œillades gourmandes de votre mari (ou compagnon) sur mon derrière rebondi aux formes si alléchantes que voluptueuses qui m'ont valu cette flèche assassine, voire "bidochonnesque" ?

Ou bien faites-vous partie de ces personnes particulièrement dépourvues d'appâts personnels (trivialement : une planche à pain !) que vous ne puissiez contenir une jalousie bien compréhensible au regard d'une vision bien plus affriolante que le triste et insignifiant spectacle de votre personne ?

En tout état de cause, je vous plains, car j'ai moi beaucoup de chance ! En effet, si l'envie m'en prenait je pourrais à volonté faire maigrir ce fessier avenant qui semble vous faire injure.

Tadis que vous, vous me semblez affligée d'une imbécillité congénitale, maladie ô combien incurable dont seule une improbable greffe de cerveau pourrait vous sauver !

Je vous recommande par ailleurs l'usage d'un bon dictionnaire. Vous appréhenderez ainsi au mieux ce droit de réponse. Peut-être améliorerez-vous aussi de quelques points votre quotient intellectuel qui me parait pour le moment, inversement proportionnel à la taille de mon C...!"

Souvenir, souvenirs...
Commenter cet article

kakashi 05/08/2014 17:46

Vous avez une Plume Circé. De quoi "renvoyer" à vau-l'eau les irrévérencieu(x)ses, Il s'agit là de la meilleure arme face à leur bêtise.
Il est amusant de constater que votre "style" demeure inchangé depuis 2000. Vous déployez avec toujours autant d'énergie cette rhétorique ailée contre l'opprobre du genre humain. Quelle essence vous anime et de quel bois êtes vous faîtes pour ne jamais fléchir ?
Merci d'avoir déposé ce témoignage intéressant chez Nabum.
Au plaisir de vous relire ...

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "