Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Apr

Démission de ma fonction de présidente du Planning Familial du Loiret.

Publié par Circé  - Catégories :  #planning Familial du Loiret, #démission

Voici la lettre que j'ai adressée ce matin à l'ensemble de l'équipe du Planning Familial du Loiret : CA, animateurEs, équipe de coordination, secrétaire, médecins bénévoles, ainsi qu'aux adhérentEs de l'association :

Mes Chères AmiEs,

Voilà, nous y sommes…

Il y a quelques mois, avant le début de la campagne pour les élections municipales, je vous annonçais mon engagement auprès de la liste Front de Gauche « Orléans, Combatif et Solidaire » mais aussi que je ne pourrai certainement pas, déontologiquement, occuper les deux fonctions, si j’étais élue conseillère municipale.

Depuis le 23 mars dernier, je suis donc conseillère municipale. Et par conséquent, me voici démissionnaire de ma fonction de Présidente du Planning Familial du Loiret, même si je m’engage à en assurer l’intérim jusqu’au 15 mai, date à laquelle aura lieu notre Assemblée Générale et où un nouveau CA sera élu.

Il m’a fallu du temps pour réaliser, mais aussi « redescendre » du rythme soutenu de toute campagne électorale entre réunions publiques, actions, rassemblements etc…Quelques jours se sont écoulés depuis cette élection.

Mais déjà, lors du premier conseil municipal de cette nouvelle mandature qui a eu lieu ce dimanche 30 mars, l’égalité des droits pour toutes et tous a été attaquée. Le mariage des personnes de même sexe a été fustigé par le représentant du FN qui a qualifié ce droit de « dénaturation » de la famille. Sur le site de ce même parti, il est indiqué que le FN défend le droit à naitre, celui-ci étant supérieur à celui de celles qui, déjà nées, ne veulent pas poursuivre leur grossesse. C’est directement le droit à l’IVG qui est ainsi remis en cause.

Comment s’étonner alors, qu’après que notre panneau indicateur « Planning Familial » ait été recouvert l’année passée d’autocollants de la « manif pour tous », notre bus itinérant soit aujourd’hui couvert de peinture aux endroits de nos logo et numéro de téléphone tandis que les mots : féminisme, désir, plaisir, contraception, IST, avortement, genre sont effacés et que ne soit laissé visible que celui de « violences » ?

Quel message subliminal a-t-on voulu nous faire passer ? Que nous serions des gens violents, ou bien comme une menace, que des violences nous attendent ?

Bien entendu plainte a été déposée. Mais ces événements m’ont fait prendre conscience que je devais désormais très rapidement me positionner, pour mieux m’exprimer, mieux défendre le Planning Familial, avoir toute latitude et indépendance d’actions, ne pas me sentir obligée d’amoindrir mon propos.

Car les deux fonctions, celle de Présidente du Planning Familial du Loiret et de Conseillère Municipale Front de Gauche peuvent prêter le flanc à critiques et attaques de la part de nos adversaires. La réaction est de retour, elle qui sans aucun doute possible souhaiterait voir notre association fermer. Et nous représentons une opposition forte à leur projet de réduire les femmes au seul rôle de procréatrices. Alors l’égalité des droits entre femmes et hommes existe-t-elle pour les tenants du patriarcat triomphant ?

Une ambiance délétère a secoué toute cette campagne faite par certain parti sur la théorie du genre qui n’existe pas, les attaques contre le mariage pour les personnes de même sexe, le droit à l’avortement. Comment même s’en étonner alors que des tags de la « Manif pour tous », commis il y a plus d’une année, n’ont toujours pas été effacés dans une ville où pourtant les services de nettoyage sont diligents en ce qui concerne les affichages de partis d’opposition, avec envoi de la facture de nettoyage qui plus est ?

Par ailleurs, notre association, comme toutes les associations va connaitre, connait déjà des turbulences. En effet, nous n’échappons pas aux baisses de subventions successives qui grèvent lourdement notre budget, alors que nous avons, et largement, contraint toute dépense de fonctionnement, remboursement de frais etc… alors que le nombre de personnes que nous recevons croît de 10% chaque année. Nos subventions elles stagnent, ou continuent de baisser. Cf l’ARS qui ne répond qu’à hauteur de 20% de nos demandes de subventions, et qui ne représentent que moins de 5% de notre budget. Et pourtant, notre association est reconnue dans le Loiret centre de santé.

Alors, nous sommes à la recherche de locaux moins onéreux, mais cela ne suffira pas pour que notre association voit ses comptes à l’équilibre. Il va nous falloir cohésion et solidarité sans faille, communiquer, manifester…mener une bataille quant à nos moyens et la possibilité de ne pas impacter l’emploi d’unE animateurE.

En cela, je veux pouvoir compter sur votre soutien, comme vous pourrez vous compter sur le mien. Je m’y engage et vous savez que je suis femme de parole. C’est le sens de ma démission : Donner toute latitude et indépendance tant au Planning Familial du Loiret qu’à ma fonction de conseillère municipale.

Tout commence !

Mes salutations militantes, féministes et amicales les plus sincères.

Dominique TRIPET,

Militante du Planning Familial du Loiret.

Commenter cet article

Archives

À propos

" Pourquoi une Femme entière ne serait-elle qu'une moitié ? "