IVG, témoigner pour militer : la parole est à vous !

Le Planning Familial lance une grande campagne nationale de déculpabilisation de l'avortement qui est encore et toujours trop tabou dans notre pays.

Pourtant 1 femme sur deux sera confrontée au choix de l'avortement tout au long de sa vie sexuelle et reproductive.

Aujourd'hui encore, rares sont les femmes qui parlent de leur avortement. Le poids de la stigmatisation et la culpabilisation est tel que le sujet reste tabou, même entre ami-e-s, entre proches ou avec les professionnel-le-s de santé.

Si vous aussi, vous souhaitez témoigner, par écrit, par vidéo, écrivez-nous: avortement@planning-familial.org ou bien répondez à cette enquête :

LE SILENCE A PROPOS DES IVG ET LA STIGMATISATION DE L'AVORTEMENT S’ARRETENT ICI ET MAINTENANT!

VOUS AVEZ LA PAROLE.

IVG, témoigner pour militer : la parole est à vous !

Voir les commentaires

Démission de ma fonction de présidente du Planning Familial du Loiret.

Voici la lettre que j'ai adressée ce matin à l'ensemble de l'équipe du Planning Familial du Loiret : CA, animateurEs, équipe de coordination, secrétaire, médecins bénévoles, ainsi qu'aux adhérentEs de l'association :

Mes Chères AmiEs,

Voilà, nous y sommes…

Il y a quelques mois, avant le début de la campagne pour les élections municipales, je vous annonçais mon engagement auprès de la liste Front de Gauche « Orléans, Combatif et Solidaire » mais aussi que je ne pourrai certainement pas, déontologiquement, occuper les deux fonctions, si j’étais élue conseillère municipale.

Depuis le 23 mars dernier, je suis donc conseillère municipale. Et par conséquent, me voici démissionnaire de ma fonction de Présidente du Planning Familial du Loiret, même si je m’engage à en assurer l’intérim jusqu’au 15 mai, date à laquelle aura lieu notre Assemblée Générale et où un nouveau CA sera élu.

Il m’a fallu du temps pour réaliser, mais aussi « redescendre » du rythme soutenu de toute campagne électorale entre réunions publiques, actions, rassemblements etc…Quelques jours se sont écoulés depuis cette élection.

Mais déjà, lors du premier conseil municipal de cette nouvelle mandature qui a eu lieu ce dimanche 30 mars, l’égalité des droits pour toutes et tous a été attaquée. Le mariage des personnes de même sexe a été fustigé par le représentant du FN qui a qualifié ce droit de « dénaturation » de la famille. Sur le site de ce même parti, il est indiqué que le FN défend le droit à naitre, celui-ci étant supérieur à celui de celles qui, déjà nées, ne veulent pas poursuivre leur grossesse. C’est directement le droit à l’IVG qui est ainsi remis en cause.

Comment s’étonner alors, qu’après que notre panneau indicateur « Planning Familial » ait été recouvert l’année passée d’autocollants de la « manif pour tous », notre bus itinérant soit aujourd’hui couvert de peinture aux endroits de nos logo et numéro de téléphone tandis que les mots : féminisme, désir, plaisir, contraception, IST, avortement, genre sont effacés et que ne soit laissé visible que celui de « violences » ?

Quel message subliminal a-t-on voulu nous faire passer ? Que nous serions des gens violents, ou bien comme une menace, que des violences nous attendent ?

Bien entendu plainte a été déposée. Mais ces événements m’ont fait prendre conscience que je devais désormais très rapidement me positionner, pour mieux m’exprimer, mieux défendre le Planning Familial, avoir toute latitude et indépendance d’actions, ne pas me sentir obligée d’amoindrir mon propos.

Car les deux fonctions, celle de Présidente du Planning Familial du Loiret et de Conseillère Municipale Front de Gauche peuvent prêter le flanc à critiques et attaques de la part de nos adversaires. La réaction est de retour, elle qui sans aucun doute possible souhaiterait voir notre association fermer. Et nous représentons une opposition forte à leur projet de réduire les femmes au seul rôle de procréatrices. Alors l’égalité des droits entre femmes et hommes existe-t-elle pour les tenants du patriarcat triomphant ?

Une ambiance délétère a secoué toute cette campagne faite par certain parti sur la théorie du genre qui n’existe pas, les attaques contre le mariage pour les personnes de même sexe, le droit à l’avortement. Comment même s’en étonner alors que des tags de la « Manif pour tous », commis il y a plus d’une année, n’ont toujours pas été effacés dans une ville où pourtant les services de nettoyage sont diligents en ce qui concerne les affichages de partis d’opposition, avec envoi de la facture de nettoyage qui plus est ?

Par ailleurs, notre association, comme toutes les associations va connaitre, connait déjà des turbulences. En effet, nous n’échappons pas aux baisses de subventions successives qui grèvent lourdement notre budget, alors que nous avons, et largement, contraint toute dépense de fonctionnement, remboursement de frais etc… alors que le nombre de personnes que nous recevons croît de 10% chaque année. Nos subventions elles stagnent, ou continuent de baisser. Cf l’ARS qui ne répond qu’à hauteur de 20% de nos demandes de subventions, et qui ne représentent que moins de 5% de notre budget. Et pourtant, notre association est reconnue dans le Loiret centre de santé.

Alors, nous sommes à la recherche de locaux moins onéreux, mais cela ne suffira pas pour que notre association voit ses comptes à l’équilibre. Il va nous falloir cohésion et solidarité sans faille, communiquer, manifester…mener une bataille quant à nos moyens et la possibilité de ne pas impacter l’emploi d’unE animateurE.

En cela, je veux pouvoir compter sur votre soutien, comme vous pourrez vous compter sur le mien. Je m’y engage et vous savez que je suis femme de parole. C’est le sens de ma démission : Donner toute latitude et indépendance tant au Planning Familial du Loiret qu’à ma fonction de conseillère municipale.

Tout commence !

Mes salutations militantes, féministes et amicales les plus sincères.

Dominique TRIPET,

Militante du Planning Familial du Loiret.

Voir les commentaires

Premier Communiqué des EluEs Front de Gauche à la Mairie d'Orléans.

Premier Communiqué des EluEs Front de Gauche à la Mairie d'Orléans :

" Une première séance du conseil municipal à Orléans qui en dit long …"

Ce dimanche avait lieu la toute première séance du conseil municipal nouvellement élu suite au scrutin du 23 mars dernier. Une séance qui en a dit long pour le Front de Gauche ...

Après des propos liminaires du doyen FOUSSIER en guise de bienvenue, lesquels auront versé rapidement dans un réquisitoire sur le soi disant « mille feuilles » administratif de la République, le discours de Serge GROUARD, réélu maire, aura détaillé quelques axes clés de son projet : compétitivité du territoire, vis sécuritaire réaffirmée, lutte contre l’immigration clandestine avec un conseiller en charge exclusive de ce dossier (manière de rassurer le FN et de contenter ses électeurs), continuation de l'embellissement de la ville ou le fameux « développement durable »... Le maire oublie au passage de pointer sa totale irresponsabilité lors des récents pics de pollution pour limiter la dégradation de l'air dans notre ville (en instituant par exemple la gratuité des transports en commun que porte justement le Front de Gauche).

L'intervention de Philippe LECOQ pour le FN a été marquée par des propos volontairement provocateurs à l'encontre de l'élu Front de Gauche Michel Ricoud, de divagations morales et réactionnaires contre la loi instituant le mariage pour tous...Bref d'un galimatias indigeste qui montre bien où se situe la République pour ce parti : au plus bas.

Le Front de Gauche doit aussi dire son étonnement, pour ne pas dire plus, quant à l'attitude des élus PS et EELV au moment solennel de l'élection du maire. Rappelons que trois candidatures étaient proposées : Serge Grouard (UMP), Philippe Lecoq (FN), Dominique Tripet (FDG). On aurait pu attendre de ces élus (qui normalement se disent de « gauche ») qu'ils porteraient leurs suffrages sur la seule candidate de gauche. Il n'en a rien été. Ils ont préféré se réfugier dans l'abstention nettement désignée et fustigée dans l’analyse des résultats du 1er tour faite précédemment par Corinne LEVELEUX-TEIXEIRA ? Cette attitude des élus PS et EELV est incompréhensible, sauf à admettre les propos de Corinne LEVELEUX-TEXEIRA qui, se désolant de « la montée des extrêmes », semble donc situer le Front de Gauche à même niveau de dangerosité pour la République que l'extrême-droite ! Pauvre argument qui montre de nouveau un PS totalement coupé de la réalité de la gauche dans ce pays.

Chacun sait combien le Front de Gauche qui ne lâche rien, ne lâchera surtout pas la République, la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité qui ne sera jamais avec nous à géométrie variable. Nous serons une opposition résolue, tenace, exemplaire de la gauche. Nous porterons les idées, le débat, la confrontation des arguments et de la raison. Nous n'aurons de cesse de travailler avec toutes celles et ceux qui un jour, le plus tôt possible, auront à cœur de mettre la gauche aux responsabilités.

Front de Gauche « Orléans Combatif et Solidaire »
30 mars 2014

Voir les commentaires

Co-têtes de Liste "Orléans, Combatif et Solidaire" et le refus de France 3 de donner la parole à la "liste".

Deux co-têtes de liste Front de Gauche à Orléans...

Cela ne plait pas à France 3 qui va enregistrer un débat entre : Corinne Leveleux-Teixeira (PS), Serge Grouard (UMP), Philippe Le Coq (FN) et nous normalement : Michel Ricoud et moi-même, ce vendredi prochain pour être diffusé samedi.


Mais France 3 qui nous squeeze dans la présentation de notre liste, n'accepte pas le vote démocratique de La liste du FDG qui pourtant et à l'unanimité nous a choisiEs comme co-têtes de liste. Ainsi nous voici interdits de nous présenter tous deux lors de ce débat.

Drôle de façon de penser la Démocratie, mais est-ce nouveau ?

Réaction :

Des co-têtes de Liste aux Elections Municipales de 2014 à Orléans.

C’est ainsi que s’est présentée la liste du Front de Gauche « Orléans, Combatif et Solidaire », tout au long de cette campagne électorale. Deux co-têtes de liste : un homme et une femme, Michel RICOUD et Dominique TRIPET, en lieu et place d’une seule personne qui concentrerait à elle-seule toute légitimité et pouvoir pour conduire une liste dans notre ville.

Est-ce étonnant que le Front de Gauche, véritable force progressiste de gauche, de résistance et de combat ait pris cette décision ? Même si pour nous conformer à la loi, qui ne reconnaît pas pour l’instant cette possibilité, apparaîtra seulement le nom de Michel RICOUD en tête de liste sur les documents officiels ?

Nous sommes depuis longtemps des précurseur-e-s. Cette décision s’inscrit dans la droite ligne de cette gauche de lutte et de combat qui, dès 1925, a présenté des femmes en position éligible lors des élections municipales en banlieue parisienne. Femmes qui ont été élues, et ont siégé près de 6 mois, en remplissant parfaitement leur rôle de conseillères municipales avant que leur élection ne soient annulées par les tribunaux. Pour rappel, les françaises ont obtenu le droit de vote en 1944.

2014 fête le 70ème anniversaire du vote des femmes dans notre pays. 1944 – 2014 : 70 ans déjà et pourtant …Seulement 21% de femmes élues au Sénat, 27% à l’Assemblée Nationale. Quant à notre département, la première femme élue Députée depuis 1944, l’a été en…2012 !

Alors, parce qu’une ville n’est pas dirigée, gérée par un seul homme ou une seule femme, notre liste est à l’image de ce que devrait être la Démocratie locale : réellement égalitaire, diverse, riche de compétences associatives, syndicales, militantes ou tout simplement de citoyen-ne-s qui veulent apporter pour le temps d’un mandat, leurs engagement et compétences, pour et avec vous, le bien de toutes et tous : le bien collectif, le bien commun.

C’est ensemble, femmes et hommes, les 55 présent-e-s sur cette liste et VOUS, que nous pouvons résister localement à l’austérité que nous applique ce gouvernement, ensemble que nous pouvons mener une autre politique et gestion de notre ville où « L’Humain-e d’Abord » ne sera pas un vain mot !

Alors le 23 mars prochain, c’est le vote Front de Gauche et pour la liste « Orléans, Combatif et Solidaire » et donc pour vous, qui fera la différence dans les urnes. Osez !

" La Liste Orléans, Combatif et Solidaire".

Co-têtes de Liste "Orléans, Combatif et Solidaire" et le refus de France 3 de donner la parole à la "liste".

Voir les commentaires

Projection-débat autour de l'accès à l'IVG et combat du MLAC.

Après notre mobilisation de samedi dernier 1er Février 2014, en soutien aux femmes espagnoles et pour la défense au droit à l'avortement, en Espagne, comme en France et en Europe, le Planning Familial sera aux côtés de l'Association Cent Soleils qui organise un débat après la projection du film :

- "Regarde, elle a les yeux grands ouverts ".

Entre film documentaire et histoire filmée, un film qui relate le combat des dernières militantes du MLAC ( Mouvement pour la liberté de l'avortement et de la contraception) qui ont continué à effectuer des avortements après la loi de 1975, mais également des accouchements. Avec en point d'orgue, leur traduction au Tribunal d'Aix en Provence pour exercice illégal de la médecine.

Près de 38 années plus tard, un film d'une grande actualité avec des débats qui traversent toujours notre société.

Deux médecins ont accepté d'être nos grands témoins :

- Bernard BOURREAU, gynécologue-obstétricien, médecin militant aujourd'hui à la "retraite", qui a effectué des IVG en ces périodes où des femmes mourraient de pratiques abortives effectuées dans des conditions épouvantables.

- Laurence WITTKE, médecin engagée auprès du Planning Familial et qui a exercé également au CIVG d'Orléans.

Un très beau film documentaire, un débat riche et dense en perspective. Réservez votre jeudi soir.

Entrée : Prix d'une place de cinéma. Faites passer.

Vous espérant très nombreuses et nombreux,

Pour celles et ceux qui sont également sur facebook une galerie photo de Chantal, militante pour le droit à l'avortement et signataire du désormais historique "Manifeste des 343 salopes".

Projection-débat autour de l'accès à l'IVG et combat du MLAC.
Projection-débat autour de l'accès à l'IVG et combat du MLAC.
Projection-débat autour de l'accès à l'IVG et combat du MLAC.
Projection-débat autour de l'accès à l'IVG et combat du MLAC.
Projection-débat autour de l'accès à l'IVG et combat du MLAC.
Projection-débat autour de l'accès à l'IVG et combat du MLAC.
Projection-débat autour de l'accès à l'IVG et combat du MLAC.
Projection-débat autour de l'accès à l'IVG et combat du MLAC.

Voir les commentaires

IVG : Notre corps, Notre choix, Notre droit,

COMMUNIQUE DE PRESSE DU PLANNING FAMILIAL DU LOIRET

Le gouvernement espagnol s’apprête à renvoyer les femmes espagnoles qui ne veulent pas d’enfant, au nom d’une morale obscurantiste, à des pratiques abortives d’un autre âge, potentiellement toxiques pour leur santé et même létales dans nombre de cas. En France, ce n’était pas moins de 300 femmes qui mourraient chaque année de ces pratiques, avant la loi de 1975.

Supprimer le droit à l’avortement n’a jamais fait baisser le nombre d’avortement. Cela oblige seulement les femmes à se déplacer vers d’autres pays qui pratiquent l’IVG, pour celles qui en ont les moyens, tandis que les autres retourneront à ces horribles « petits travaux d’aiguille » qui les laisseront souvent mutilées à vie, avec les conséquences que l’on sait.

Avec une délégation de députés espagnols venue défiler aux côtés de Mme Boutin, et de mouvements intégristes catholiques, c’est à une vague venue des fonds de l’histoire la plus glauque et la plus rétrograde que nous avons affaire, et qui tente de nous imposer un retour en arrière.

L’émancipation des femmes, tant en Espagne qu’en France ou en Europe, ne leur en déplaise, passe par la maitrise de leur fécondité, et par l’IVG si les femmes prennent cette décision qui leur est personnelle et dont il n’y a pas à discuter. Rappelons que plus des 2/3 des femmes en demande d’IVG sont sous contraceptifs (aucun fiable à 100%) et qu’une autre large part n’arrive pas à « négocier » le port du préservatif par leur partenaire.

Mais bien entendu, l’émancipation des femmes n’est pas le but de ces mouvements réactionnaires qui veulent les assigner (les femmes) au simple rôle de procréatrices, tandis qu’elles sont avant tout des citoyennes comme les autres dans une société dite « avancée », et qu’elles ne dont pas définies par leur utérus.

Aussi, le Planning Familial du Loiret appelle à manifester ce :

Samedi 1er février 2014 à 14H à Paris, en soutien aux femmes espagnoles mais aussi pour réaffirmer nos droits à disposer librement de notre corps.

IVG : Notre corps, Notre choix, Notre droit,

Un car partira d’Orléans à 11H.

Une participation de 5€ sera demandée, et le principe des « places suspendues » (une place payée, une autre pour celle ou celui qui n’en aurait pas les moyens)

Pour les modalités et les inscriptions contacter le Planning Familial :

- 02 38 70 00 20 ou

- par mail dominique.tripet@planning45.org

Pour le Planning Familial du Loiret,

Dominique TRIPET

Voir les commentaires

Quand la CAF du Loiret attaque les budgets d'action sociale...

Communiqué de presse de la Liste Front de gauche
« Orléans, Combatif et Solidaire »

Attaques sur les budgets d’action sociale
de la CAF du Loiret



Après avoir très régulièrement fermé son accueil au public ces derniers mois et années, au prétexte de rattrapage de retard dans le traitement des dossiers de prestations familiales, puis d’en avoir réduit la fréquentation aux allocataires à 4 jours par semaine au lieu de 5, pour finir par le fermer définitivement au public le 23 décembre dernier, voici donc la seconde vague d’attaque de la CAF sur les aides aux familles.

Et elle concerne une fois de plus, les plus modestes, par le biais de coupes sombres dans son budget d’action sociale, avec un florilège de mesures toutes plus injustes qu’insupportables les unes que les autres :
- Abaissement drastique du quotient VACAF, de près de 30% qui passe de 700 à 500 pour le plus haut. Ce qui va de fait éliminer nombre de familles du droit à l’aide aux vacances,
- Rabotage tout aussi inacceptable des tickets CAF qui passent de 9 à 7 euros. Rappelons que ces tickets servent notamment à payer les inscriptions dans les clubs de sport, les entrées piscine etc…
- Et pour ne pas en rester là, les coupons séjour centres de vacances sont restreints de 21 à 15 jours qui servaient eux, à aider à réduire les prix devenus exorbitants des séjours en colonies de vacances.

Pourtant, nombre de familles ne peuvent pas accéder aux séjours vacances. Pourtant, nombre de familles ne peuvent envoyer leurs enfants en séjours vacances ou leur offrir un abonnement à un club sportif. Pourtant une fois encore, les prix des séjours vacances, des inscriptions aux clubs sportifs, des entrées piscines etc...continuent à augmenter.

Cependant, dans le même temps, la CAF du Loiret qui fait ces coupes sombres dans les aides aux familles modestes, verse une aide de plus de 250 000 euros à l’entreprise DIOR pour la création de sa crèche d’entreprise.

Pourtant DIOR est une société qui se porte fort bien au CAC40, avec plus de 1,4 milliard d’euros de bénéfices en 2012, alors … ? Alors, qui peut le plus, peut le moins !

Voilà qui n’augure rien de bon pour l'avenir, surtout lorsque lors d’une conférence de presse notre Président en exercice annonce que les entreprises ne cotiseront plus à la branche famille en 2017.

Mais gageons que d’ici là, il se sera chargé avec son gouvernement de supprimer définitivement les prestations familiales. Le patronat en rêvait, François Hollande le fait.

Ces mesures sont insupportables et indignes d’un gouvernement prétendument de gauche.

Les éluEs du Front de Gauche, les candidats de la Liste Front de Gauche « Orléans, Combatif et Solidaire » refusent une telle logique qui précarise encore plus les familles modestes. Avec opiniâtreté, ils/elles s’engagent à combattre la casse des services publics avec à terme la fin d’un système solidaire issu du Conseil National de la Résistance.

De plus, ils/elles dénoncent les politiques honteuses d’un gouvernement de « gauche » qui trahit chaque jour ses engagements de campagne. Décidément, il ne faudra pas se tromper de « gauche » aux prochaines élections municipales.

Pour la liste Front de Gauche « Orléans Combatif et Solidaire »

Dominique TRIPET,
Michel RICOUD, Co-têtes de Liste Front de Gauche pour un "Orléans Combatif et Solidaire "

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog